La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Évènements de vie et capacités d’adaptation du sujet âgé: impact sur l’humeur Analyse à partir de l’activité de consultation de l’Équipe Mobile de Géronto-psychiatrie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Évènements de vie et capacités d’adaptation du sujet âgé: impact sur l’humeur Analyse à partir de l’activité de consultation de l’Équipe Mobile de Géronto-psychiatrie."— Transcription de la présentation:

1 Évènements de vie et capacités d’adaptation du sujet âgé: impact sur l’humeur Analyse à partir de l’activité de consultation de l’Équipe Mobile de Géronto-psychiatrie du C.H. d’Aurillac Dr Fournier-Teresak Psychiatre 09/10/2014

2 Équipe Mobile de Gérontopsychiatrie (EMGP) Présentation : Depuis le 1 novembre 2013 Consultation psychiatrique de liaison spécialisée en gérontopsychiatrie Patients de 60 ans et plus En primoconsultation Suivi à court et moyen termes Dans un premier temps au sein des services du CH puis selon bilan d’activité ouverture vers extérieur 2 demi-journées par semaine 1 médecin psychiatre Bilan d’activité prévu en novembre 2014 (bilan intermédiaire: majorité des demandes => services de gériatrie, motif le plus fréquent => réaction dépressive > 50% )

3 Questionnement issu de l’activité de consultation de l’EMGP : Comment trouver un équilibre, une juste réponse soignante/aidante entre: la « sur-médicalisation » ou hospitalisation systématique du sujet âgé présentant une réaction à un évènement de vie et la banalisation des symptômes notamment thymiques sous couvert du vieillissement

4 Le vieillissement Du point de vue du sujet : perte progressive des capacités adaptatives (ou coping, to cope = surmonter) du sujet d’où un équilibre homéostatique plus fragile => concept de « fragilité » = équilibre précaire entre facteurs médicaux et facteurs sociaux Du point de vue de l’environnement: période où les agressions socio-patho-environnementales se multiplient (2)  Isolement, retraite, deuil  Pathologies somatiques +/- chroniques, +/- invalidantes, handicap,…

5 Les événements de vie Écueils venant rompre l’équilibre homéostatique du sujet Perte réelle ou symbolique Stress aigu ou répété Susceptibles le plus souvent de déstabiliser l’humeur Considérés par certains patients et familles comme un facteur d’entrée dans la pathologie au sens large (somatique, psychique ou dégénérative)

6 Événements de vie et santé mentale Histoire du concept (5): Dès 1913, Jaspers (traité de Psychopathologie générale): notion de « réaction » = une réponse affective à un événement permettant la recherche d’une homéostasie individuelle À la même époque, Adolf Meyer concept de lien de causalité entre stimuli de l’environnement et apparition de maladies À partir des années 50, recherches concernant les réactions bio-physiologiques de stress provoquées par les événements environnementaux (Cannon, Seyle) Actuellement, développement « approche contextuelle complexe de la relation événement/maladie" prenant en compte les dimensions relationnelles, cognitives et affectives et pas seulement des réactions bio-physiologiques

7 Impact des événements de vie sur la santé psychique Troubles cognitifs: théorie intégrative développée depuis plusieurs années mettant en lien (1) stress intense et prolongé et apparition ou décompensation d’un syndrome démentiel chez des patients avec facteurs de vulnérabilités Agitation: agitation anxieuse face à un événement de vie Troubles anxieux Troubles de l’humeur: Humeur dépressive isolée Episode dépressif caractérisé

8 Dépression du sujet âgé La dépression chez la personne âgée: pathologie fréquente : 1-4% des sujets âgés 6 pose certaines difficultés diagnostiques 7 : l’avancée en âge étant souvent responsable de modifications des tableaux cliniques de dépression. La survenue de troubles cognitifs: fréquente 8 au cours des EDM dans cette population nombreuses études récentes 9,10 démontrent la corrélation positive entre l’utilisation d’antidépresseurs et l’amélioration de la symptomatologie mnésique.

9 Dépression du sujet âgé SYMPTOMES SPECIFIQUES A LA PERSONNE AGEE: - instabilité, agressivité, colère - somatisations, hypocondrie - démotivation, ennui, sensation douloureuse de vide intérieur - repli sur soi, isolement - angoisse matinale - confusion, troubles mnésiques réels ou allégués - perte d’autonomie - impression d ’inutilité d ’être -conduites suicidaires

10 Facteurs de risques dépression du sujet âgé Sexe féminin Facteurs de risque psychopathologiques: - Antécédents de dépression dans l’âge adulte - Symptômes anxieux - Troubles de la personnalité augmentent la vulnérabilité aux facteurs de stress psychosociaux

11 Facteurs de risques dépression du sujet âgé Facteurs de risque sociaux et environnementaux: - Solitude, isolement, mauvais support social Perte de proches (veuvage, etc.…) Tensions affectives durables et traumatismes psychiques réitérés, en particulier la prise en charge d’un conjoint ou d’un proche malade Conséquences de la retraite dont la réduction d’activités, etc.… - Problèmes financiers - Perte d’autonomie due aux maladies physiques - Changement de domicile (surtout s’il est obligé) - Carences de relations intimes et de confiance - Conflits interpersonnels =>Le risque augmente avec le nombre de facteurs de risque

12 Stratégies de coping Coping: processus durable pas seulement mécanisme stimulus/réponse Différentes stratégies d’ajustement: Coping centré sur le problème Coping centré sur l’émotion

13 Coping centré sur le problème: Résolution de problème: recherche d’information et élaboration d’un plan d’action Affrontement de la situation (coping actif): efforts directs pour modifier le problème

14 Coping centré sur l’émotion: Impression que le stresseur ne peut être modifié donc action pour le subir ou le tolérer Minimisation de la menace ou déni: stresseur n’éxiste pas ou n’est pas réel « quel problème ? » Réinterprétation positive: réevaluer stresseur comme élément positif « ce problème est en fait bon pour moi » Auto-accusation: Auto-culpabilisation « je suis responsable du problème » Evitement: Consommation de substances, humour, désengagement, « aucun problème, tout va bien » Recherche de soutien émotionnel recherche sympathie, compréhension d’un tiers, « tu as vu mon problème ! »

15 Coping et sujet âgé Sujets âgés fragiles auraient plus tendance à utiliser des stratégies de coping centré sur l’émotion (stratégie de soutien émotionnel et de réinterprétation positive) or ces stratégies représente un facteur de risque pour la santé psychique notamment pour l’humeur Evaluation des dimensions de coping possible avec le Brief-COPE (Carver, 1997) adapté en français par Muller et Spitz en 2002

16 Conclusions L’événement de vie ne crée pas la pathologie mais vient déstabiliser un équilibre plus ou moins fragile défini par des facteurs génétiques, biologiques, psychologiques et environnementaux Prévention de la pathologie thymique et anxieuse du sujet âgé passe par l’identification des sujets « fragiles » (concept de fragilité) (Questionnaire FASP) 10 à 20% des > 65 ans Jusqu’ à 46% des > 85 ans (4) Chez les sujets fragiles, prise en charge en psychothérapie pour optimiser stratégies de coping afin d’éviter une évolution péjorative, le plus fréquemment un trouble dépressif

17 Conclusions Prise en charge en psychothérapie ambulatoire prendre le temps de réévaluer le diagnostic à distance de l’événement de vie afin d’optimiser la prise en charge thérapeutique

18 Axes de travail Proposer aux sujets âgés confrontés à des événements de vie « traumatiques » une orientation vers une consultation psychiatrique spécialisée surtout si ils sont en situation de « fragilité » afin d ’éviter les 2 principaux écueils que sont: Hospitalisation systématique (le plus souvent en service de médecine) de patients âgés déstabilisés par un événement de vie sans prise en charge psychothérapeutique adaptée Banalisation des symptômes psychiques du sujet âgé conduisant à un sous-diagnostic de la dépression avec un impact fortement péjoratif sur l’espérance et la qualité de vie des personnes âgées

19 MERCI DE VOTRE ATTENTION

20 Bibliographie 1. CHARLES E. et al, Relation entre événements de vie, traumatismes et démence; étude ouverte portant sur 565 patients déments. L’Encéphale, 2006; 32:746-52, cahier LEGER J.M. et al, Psychopathologie du vieillissement. Paris: Doin, CAVALI S. et al, Le décès de proches : son impact sur la santé et sur la vie relationnelle des vieillards un suivi sur cinq ans d'une cohorte d'octogénaires. Gérontologie et société 3/ 2001 (n° 98), p URL : DOI : /gs www.cairn.info/revue-gerontologie-et-societe page-141.htm /gs Mémoire pour Diplôme de Master professionnel Sciences du Mouvement Humain par Caroline Lemonnier 5. Amiel-Lebigre, Evénements de vie et santé mentale 6. Alexopoulos GS. Depression in the elderly. Lancet 2005; 365: Thomas P, Hazif-Thomas C. Clinical and social specificity of depression in the elderly. NPG 2008; 8: Paille F, Maheut-Bosser A, Hanesse B. Les antidépresseurs dans le traitement de la dépression de la personne âgée. NPG 2004; 4: Allard J, Artero S, Ritchie K. Consumption of psychotropic medication in the elderly: a re-evaluation of its effect on cognitive performance. Int J Geriatr Psychiatry 2003; 18: Doraiswamy PM, Krishnan KR, Oxman T, et al. Does antidepressant therapy improve cognition in the elderly depressed patients? J Gerontol A BIOL Sci Med Sci 2003; 58: M


Télécharger ppt "Évènements de vie et capacités d’adaptation du sujet âgé: impact sur l’humeur Analyse à partir de l’activité de consultation de l’Équipe Mobile de Géronto-psychiatrie."

Présentations similaires


Annonces Google