La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Petites et grandes misères du sujet âgé obèse Dr Nathalie Faucher Service de Gériatrie Hôpital Bichat Claude Bernard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Petites et grandes misères du sujet âgé obèse Dr Nathalie Faucher Service de Gériatrie Hôpital Bichat Claude Bernard."— Transcription de la présentation:

1 Petites et grandes misères du sujet âgé obèse Dr Nathalie Faucher Service de Gériatrie Hôpital Bichat Claude Bernard

2 Epidémiologie Prévalence aux USA, chez les ans –42,5 % des femmes –38,1 % des hommes Prévalence en France chez les > 65 ans –11 % chez les femmes –40 % chez les hommes (Obépi 2003)

3 Dans le monde

4 En Europe En France

5 Maladie en constante évolution

6 Définition Augmentation excessive de la masse grasse Index de Masse Corporelle IMC = P / T² en kg/m² Périmètre abdominal –> 90 cm chez la femme –> 100 cm chez lhomme Obésité abdominale

7 IMCETATRISQUE < 17Dénutritionélevé 18-24Normalbas 25-30Surpoidsmodéré > 30Obésitéélevé Pas de valeurs propres au sujet âgé

8 Modifications avec lâge masse maigre, masse grasse Modification de la répartition tissulaire – graisse intra-abdominale, intra et péri musculaire Obésité sarcopénique due à : –Production accrue de TNF et leptine –Rôle dans sensibilité à linsuline, métabolisme énergétique, sécrétion hormone de croissance (J Nutri, Health &Aging 2006)

9 Risques pour la santé Pathologies cardio-vasculaires : –HTA, IDM, AVC… Syndrome métabolique : diabète, cholestérol Arthropathies Syndrome dapnée du sommeil Démence Dépression Altération de la qualité de vie

10 SAS Fréquent mais méconnu Prévalence population générale: 2 à 10 % Chez sujet âgé : 11 à 62 % ! Syndrome dapnées obstructives : occlusions complètes (apnées) ou incomplètes (hypopnées) du pharynx –Index dapnées à 5 h de sommeil –Et/ou index dapnées/hypopnées à 10 h de sommeil

11 SAS Signes évocateurs : –hypersomnolence diurne –Eveils infracliniques, fragmentation du sommeil –Ronflements –Pauses respiratoires nocturnes 5-10 s –altération de la qualité de vie

12 SAS Morbidité élevée –Facteur de risque dHTA, dIDM, dAVC – fréquence cardiaque, ESV Mortalité élevée –37 % à 8 ans quand non traité –Index dapnées > 20

13 SAS Surcharge pondérale – circonférence du cou –Excès de dépôts de graisse au niveau du palais –Macroglossie Favorisent obstruction des VAS

14 SAS hypersomnolence diurne + insuffisance cardiaque : vigilance Polysomnographie Problème des sujets âgés déments Mesures hygiéno-diététiques : perte de poids Pression positive continue ou CPAP

15 Petites misères Problèmes cutanés Insuffisance veineuse Arthrose et articulation Pieds plats Dyspnée Douleurs à lestomac Incontinence urinaire Fatigue Transpiration Toilette Exercice physique Chutes Dénutrition

16 Obésité et douleurs articulaires Hyperpression et usure des hanches et genoux Fréquence des douleurs articulaires Perte de poids nécessaire mais souvent dégâts Antalgie Chirurgie

17 Obésité et brûlures estomac Favorise le RGO Brûlures gastriques, toux Risque doesophagite et dulcères IPP Alimentation équilibrée !!!

18 Obésité et peau Difficultés pour la toilette Multiples plis Transpiration excessive Macération Risque de dermite irritative Risque de mycose

19 Dermite irritative Dermite ou érythème : –Vernissée –Rouge –Légèrement squameuse –Touchant les convexités : fesses, grandes lèvres, scrotum, racine des cuisses –Respectant région anale et péri-anale

20

21 Dermite irritative Colonisation par Candida Albicans en qq jours –Pustules blanchâtres en périphérie Lésions érosives, douloureuses, nécrotiques Surinfection bactérienne :vésiculo-pustules Si diarrhée : atteinte région anale

22 Surinfection mycotique Fréquente au bout de 72 h Mycose primitive sur terrain fragile : –Muguet –Infection vaginale –Atteinte digestive post-ATB Intertrigo à bord émietté avec pustulettes

23

24 Prise en charge Toilette adaptée : –Nettoyage à leau tiède –Pain dermatologique sans savon (syndet) ou savon surgras pas systématique –Rinçage soigneux –Séchage doux par tamponnement

25 Prise en charge Pas de pommade occlusive Préférer les émollients et les onguents Eviter les dermocorticoïdes Utiliser des antimycosiques imidazolés –En lait, lotion, gel plutôt que poudre ou pommade –1 à 2 fois/J –Actifs sur champignons et bactéries

26 Prise en charge Eviter les solutions alcooliques Eviter les topiques allergisants Amélioration en 4 à 5 jours Si persistance après 2 à 3 semaines : avis spécialisé

27 Obésité et respiration Dyspnée deffort voire de repos Liée au surpoids Liée aux pathologies associées –HTA –Insuffisance cardiaque… Perte de poids !

28 Obésité et incontinence urinaire Aggravation de lincontinence en particulier deffort par augmentation de la pression abdominale Risque dinfection urinaire si diabète associé, réduction des apports hydriques Règles hygiéno-diététiques Protection

29 Obésité et mobilité Diminution de la mobilité Risque de chutes Impossibilité à se relever Pieds plats : semelles Exercice physique Perte de poids

30 Obésité et insuffisance veineuse Majoration des troubles veineux par mauvais retour veineux Jambes lourdes, oedèmes, varices, phlébites, ulcères Perte de poids Contention veineuse Hydratation cutanée

31 Obésité et fatigue Manifestations psychiques –Dépression –Mésestime de soi Manifestations physiques liées : –Aux régimes sévères –Aux traitements –Aux maladies associées

32 Obésité et transpiration Plainte fréquente chez le sujet obèse Améliorée par une perte de poids Attention aux autres causes : –SAS –Médicaments –Pathologies sous-jacentes

33 Obésité et dénutrition Paradoxe ! Vrai avec lâge polypathologie Vérifiez perte de poids récente Valeur albumine, pré-albumine, CRP

34


Télécharger ppt "Petites et grandes misères du sujet âgé obèse Dr Nathalie Faucher Service de Gériatrie Hôpital Bichat Claude Bernard."

Présentations similaires


Annonces Google