La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Physiologie du chien de travail Dominique GRANDJEAN Vétérinaire Biologiste en Chef Conseiller Technique Cynotechnique Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Physiologie du chien de travail Dominique GRANDJEAN Vétérinaire Biologiste en Chef Conseiller Technique Cynotechnique Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris."— Transcription de la présentation:

1 Physiologie du chien de travail Dominique GRANDJEAN Vétérinaire Biologiste en Chef Conseiller Technique Cynotechnique Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris CYN 1 – Module C /A1.1

2 Physiologie du chien de travail « Connaître les éléments de base de la physiologie du chien au travail » Améliorer la performance de travail Prévenir les problèmes pathologiques spécifiques CYN 1 – Module C /A1.1

3 Physiologie du chien de travail 1- Rappels sur les grandes fonctions physiologiques CYN 1 – Module C /A Spécificités physiologiques de leffort chez le chien 3- Conséquences pratiques : préparation physique du chien 4- Connaître et prévenir les affections spécifiques

4 Les grandes fonctions physiologiques de lorganisme canin CYN 1 – Module C /A1.1 Le chien de recherche est un athlète qui nécessite une préparation physique, nutritionnelle et comportementale qui conditionnera sa performance et la non-émergence des problèmes pathologiques spécifiques Connaissances de base nécessaires Compréhension pour progresser

5 Les régions du corps CYN 1 – Module C /A1.1

6 Le squelette CYN 1 – Module C /A1.1

7 Le tube digestif CYN 1 – Module C /A1.1

8 Lappareil circulatoire CYN 1 – Module C /A1.1 Schéma général

9 Lappareil circulatoire CYN 1 – Module C /A1.1 Le coeur

10 Les veines CYN 1 – Module C /A1.1

11 Les artères CYN 1 – Module C /A1.1

12 Lappareil respiratoire CYN 1 – Module C /A1.1

13 Lappareil uro-génital CYN 1 – Module C /A1.1

14 Le système nerveux CYN 1 – Module C /A1.1

15 Le système articulaire CYN 1 – Module C /A1.1

16 Le système musculaire CYN 1 – Module C /A1.1

17 Bases de la fonction digestive CYN 1 – Module C /A1.1 Alimentsconsommés Nutrimentsabsorbés

18 Bases de la fonction digestive CYN 1 – Module C /A1.1 Eau + Glucides + Lipides + Protides + Minéraux + Vitamines Amidons Sucres Fibres Acides gras indispensables ou on Protéines Acides aminés Macro-éléments Oligo-éléments Hydrosolubles Liposolubles 50 nutriments indispensables Vital

19 Bases de la fonction digestive CYN 1 – Module C /A1.1 Mastication Insalivation Prédigestion Digestion Excrétion

20 Rôles des nutriments CYN 1 – Module C /A1.1 Glucides Amidons Sucres Fibres insolubles Fibres solubles Protides AA non indispensables AA indispensables Azote non protéique Glucides Acides Gras Saturés Acides Gras Oméga 6 Acides Gras Oméga 3

21 Rôles des nutriments CYN 1 – Module C /A1.1

22 Rôles des nutriments CYN 1 – Module C /A1.1

23 Rôles des nutriments CYN 1 – Module C /A1.1

24 Le besoin nutritionnel CYN 1 – Module C /A1.1 Eau - Le plus important - 60 ml par kg de poids corporel et par jour jusquà 300 ml en conditions difficiles - Chien de 20 kg : minimum 1,2 litres par jour eau de boisson eau des aliments eau métabolique

25 Le besoin nutritionnel CYN 1 – Module C /A1.1 Energie [Besoin quantitatif] Energie Brute Energie Digestible Energie Métabolisable Energie Nette

26 Le besoin nutritionnel CYN 1 – Module C /A1.1 Energie [Besoin quantitatif]

27 Le besoin nutritionnel CYN 1 – Module C /A1.1 Energie [Besoin quantitatif]

28 Le besoin nutritionnel CYN 1 – Module C /A1.1 Energie [Besoin quantitatif]

29 CYN 1 – Module C /A1.1 Estimation de létat dembonpoint par palpation des côtes

30 CYN 1 – Module C /A1.1 Le besoin nutritionnel Protéines Molécules azotées Assemblage de 20 acides aminés 10 sont indispensables – lysine – arginine – histidine – valine – leucine – isoleucine – méthionine – phénylalanine – tryptophane – thréonine

31 CYN 1 – Module C /A1.1 Le besoin nutritionnel Protéines Rôle : élaboration et renouvellement des tissus Quantité et surtout qualité des protéines : du muscle pur ou du tendon ? Digestibilité Besoins en acides aminés essentiels Pas de stockage des protéines dans lorganisme Apporte 4 kcal / g de protéines

32 CYN 1 – Module C /A1.1 Le besoin nutritionnel Protéines Grande tolérance des chiens adultes en bonne santé pour la teneur en protéines : de 20 à 50 % ! Besoins plus importants chez les chiots en croissance et les chiennes en fin de gestation et allaitantes Stress du travail : le besoin devient important, qualitatif, et précis (35 p100)

33 CYN 1 – Module C /A1.1 Le besoin nutritionnel Lipides Apport énergétique [9 kcal/g = Plus de 2 fois plus que les glucides] Acides Gras Essentiels [oméga 6 et oméga 3] Constitution des membranes Précurseurs dhormones Jusquà 30 p100 de la ration

34 CYN 1 – Module C /A1.1 Le besoin nutritionnel Glucides Aucun besoin spécifique Fibres pour hygiène digestive solubles insolubles 2 à 5 p100 de la ration

35 CYN 1 – Module C /A1.1 Le besoin nutritionnel Minéraux CaCalcium PPhosphore NaSodium KPotassium Mg Magnésium SSoufre ClChlore FeFer CuCuivre ZnZinc MnManganèse I Iode CoCobalt Se Selenium …

36 CYN 1 – Module C /A1.1 Choix de laliment Ménager Croquette (sec) Conserve (Humide) [équilibre impossible] Premium Adaptée à la taille du chien Adaptée à leffort [inadapté, cher, conservation]

37 Physiologie du chien de travail 1- Rappels sur les grandes fonctions physiologiques CYN 1 – Module C /A Spécificités physiologiques de leffort chez le chien 3- Conséquences pratiques : préparation physique du chien 4- Connaître et prévenir les affections spécifiques

38 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Énergétique de leffort Adaptation cardio-respiratoires Conséquences du stress Causes de la fatigue physique

39 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Énergétique de leffort 3 systèmes dapport dénergie à la cellule musculaire 3 types defforts physiques Anaérobiose alactique Anaérobiose lactique Aérobiose Court et intense (explosion, vitesse) Intermédiaire Long (endurance)

40 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Énergétique de leffort

41 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Énergétique de leffort % en énergie temps Aérobiose Anaérobiose lactique Anaérobiose alactique

42 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Énergétique de leffort Adaptation cardio-respiratoires Conséquences du stress Causes de la fatigue physique

43 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Adaptation cardio-respiratoire Objectifs - Assurer lapport en oxygène et en nutriments nécessaires au fonctionnement du muscle - Permettre lélimination des déchets (CO 2, chaleur…) - Augmentation Fréquence cardiaque - Augmentation Fréquence respiratoire - Augmentation Hématocrite - Augmentation Densité capillaire musculaire Modifications

44 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Énergétique de leffort Adaptation cardio-respiratoires Conséquences du stress Causes de la fatigue physique

45 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Conséquences du stress Métaboliques Accumulation de lactates Fragilisation des globules rougesPhysiologiques Moindre récupération Transit digestif modifié Stress oxydatif cellulaire Nocivité des radicaux libres Conséquences nombreuses

46 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Énergétique de leffort Adaptation cardio-respiratoires Conséquences du stress Causes de la fatigue physique

47 CYN 1 – Module C /A1.1 Spécificités physiologiques de leffort chez le chien Bases physiologiques de leffort chez le chien Causes de la fatigue physique Carence en source énergétique spécifique (ATP, Glycogène) Accumulation de déchets (lactates, ions hydrogènes) Déshydratation extracellulaire Fatigue mentale (neuromédiateurs)

48 Physiologie du chien de travail 1- Rappels sur les grandes fonctions physiologiques CYN 1 – Module C /A Spécificités physiologiques de leffort chez le chien 3- Conséquences pratiques : préparation physique du chien 4- Connaître et prévenir les affections spécifiques

49 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien ÉDUCATION ENTRAÎNEMENT ALIMENTATION GÉNÉTIQUE PERFORMANCE / PRÉVENTION

50 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Optimiser la performance définie par le potentiel génétique du chien Mécanisation (sport) Mécanisation (sport) Motivation (travail) Motivation (travail) EDUCATION Physique (capacités) Physique (capacités) Technique (comportement) Technique (comportement) ENTRAÎNEMENT Énergie Énergie Lutte contre stress Lutte contre stress ALIMENTATION Prévention des affections pathologiques liées à la pratique de leffort physique

51 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Sélection génétique Héritabilité actuelle faible ou inexistante des caractères de travail [hormis « attaque et aboiement »] Nécessité dune sélection sur index de performance

52 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Éducation / Comportement Bases communes (D.O.) Réponses aux ordres (traîneaux : chiens de têtes) Routines comportementales (Compétitions en dyades homme / chien) Éducation de la gestuelle (proprioception) - optimisation énergétique - prévention accidents musculo-tendineux articulaires

53 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Les bases de lentraînement physique Grands principes dentraînement Méthodes utilisables Effets biologiques de lentraînement

54 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Grands principes dentraînement

55 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Les bases de lentraînement physique Grands principes dentraînement Méthodes utilisables Effets biologiques de lentraînement

56 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Méthodes utilisables Entraînement par intervalles Récupération active Récupération passive Entraînement continu Course continue lente Course continue rapide Course fractionnée

57 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Méthodes utilisables

58 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques : préparation physique du chien Les bases de lentraînement physique Grands principes dentraînement Méthodes utilisables Effets biologiques de lentraînement

59 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques :préparation physique du chien Effets biologiques de lentraînement Modifications cardiovasculaires et respiratoires Modifications cardiovasculaires et respiratoires Modifications musculo-tendineuses et ligamentaires Modifications musculo-tendineuses et ligamentaires

60 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques :préparation physique du chien Effets biologiques de lentraînement Comment les contrôler ? Fréquences cardiaque et respiratoireutilisateur Fréquences cardiaque et respiratoireutilisateur Température rectaleutilisateur Température rectaleutilisateur Consommation doxygènevétérinaire Consommation doxygènevétérinaire Lactatémievétérinaire Lactatémievétérinaire

61 CYN 1 – Module C /A1.1 Conséquences pratiques :préparation physique du chien Effets biologiques de lentraînement Quels sont-ils ? Modifications métaboliques Modifications métaboliques - Meilleur rendement énergétique - Moindres effets du stress - Amélioration élimination des déchets

62 Affections pathologiques spécifiques de leffort physique chez le chien Affections liées à la vie en collectivité Affections du tube digestif Traumatologie du sport Maladies liées au stress

63 Affections liées à la vie en collectivité Maladies infectieuses contagieuses Ø Maladies infectieuses contagieuses l Leptospirose* l Herpesvirose l Coronavirose... Maladies parasitaires Ø Maladies parasitaires l Coccidioses l Toxocarose*... Stress denvironnement Ø Stress denvironnement + Maladies classiques

64 Affections liées à la vie en collectivité Affections du tube digestif Traumatologie du sport Maladies liées au stress Affections pathologiques spécifiques de leffort physique chez le chien

65 Affections du tube digestif Diarrhées de stress Vomissements Vomissements Dilatation Torsion de lestomac

66 Repas trop récent Stress trop important Ulcères gastriques

67 Affections du tube digestif Diarrhées de stress Vomissements Dilatation Torsion de lestomac

68

69 Affections du tube digestif Diarrhées de stress Diarrhées de stress Vomissements Dilatation Torsion de lestomac

70

71 Affections liées à la vie en collectivité Affections du tube digestif Traumatologie du sport Maladies liées au stress Affections pathologiques spécifiques de leffort physique chez le chien

72 Notions de Biomécanique n Traite des forces appliquées aux êtres vivants. n Outil danalyse des différents types de mouvements n Étudie - pour les comprendre - les mouvements normaux et anormaux, doù prévention et guérison des affections locomotrices

73 Les phases de la locomotion ll Phase dappui ll Phase de soutien

74 Phase dappui l Pied au sol, membre en extension l Flexion du membre l Déplacement du corps vers lavant l Extension active du membre l Propulsion vers lavant

75 La phase dappui

76 ll Phase de soutien ll Phase dappui Les phases de la locomotion

77 Phase de soutien l Le membre en extension se lève l Il est ramené par une flexion active l Engagement du membre en extension sous le corps

78 La phase de soutien

79 Le trot

80 Le galop

81 Cas particulier des sauts ll Lappel ll Le planer ll La réception

82 L appel

83 Cas particulier des sauts l Lappel l Le planer l La réception

84 Le planer l Flexion active des postérieurs effacement lors du franchissement. l Après passage de lobstacle, extension active des postérieurs préparation à la mise en appui l Les antérieurs amortissent totalement le choc de la réception

85 Saut de haie

86 Cas particulier des sauts l Lappel l Le planer l La réception

87 Phase de réception

88 Saut de palissade

89 Traumatologie du sport Fractures traumatiques Fractures traumatiques Fractures de stress Fractures de stress

90

91 Traumatologie du sport Sans lésion : Sans lésion : crampe, contracture, rhabdomyolyse Avec lésion : élongation, déchirure, hématome rupture

92 Hématome dû à la rupture du muscle gracile

93 Traumatologie du sport Inflammation : Inflammation : tendinite tendinite Déchirure, rupture

94 Rupture totale du tendon d'Achille

95 Traumatologie du sport Entorse grave Entorse grave

96 Traumatologie du sport Attention à lexcès de motivation via le travail au mordant

97 Traumatologie du sport Règle d'or : l'absorption des chocs E v 2 E = 1/2 m v 2 Énergie dégagée poids Variation de vitesse

98 Traumatologie du sport Applications aux sauts : Applications aux sauts : La réception amortissement par les antérieurs

99 Traumatologie du sport Applications aux exercices de mordant Applications aux exercices de mordant L'entrée : transfert d'énergie - dans le(s) croc(s) - dans les cervicales - dans le reste de la colonne vertébrale L'esquive : transfert d'énergie dans le(s) membre(s) au sol

100

101

102 Traumatologie du sport Mouvements excessifs lors de sauts palissade : accrochage des antérieurs au sommet sauts : extension des postérieurs au planer

103

104 Extension de l'articulation de la hanche Extension de l'articulation du genou Extension du jarret

105 Traumatologie du sport Mouvements excessifs lors du mordant esquive : tout est possible en fonction de la position du chien prise en gueule : extension, torsion des cervicales et/ou de la colonne cervicale

106

107 Affections liées à la vie en collectivité Affections du tube digestif Traumatologie du sport Maladies liées au stress Affections pathologiques spécifiques de leffort physique chez le chien

108 Le stress est le processus par lequel les facteurs de lenvironnement surchargent les systèmes de régulation dun individu et perturbent son état dadaptation Le stress du chien de travail et ses conséquences

109 Stress Radicaux Libres Destructions membranaires Mort cellulaire Lésions pathologiques Le stress du chien de travail et ses conséquences

110 n Modifications comportementales en chenil (Syndrome de détresse) n Altérations comportementales au travail (Syndrome Basedoïde ou Addisonoïde) n Affections digestives (Syndrome Stress Diarrhée Déshydratation) n Rhabdomyolyse musculaire n Syndrome anémique deffort n Diabète insipide deffort n Hémorragies Bronchiques, Bronchospasmes Le stress du chien de travail et ses conséquences Affections pathologiques induites

111 Paramètres à privilégier Affections pathologiques spécifiques de leffort physique chez le chien

112 Logement et environnement quotidien OBJECTIFS Sanitaires Fonctionnels Comportementaux Infection Infestation Blessures Perte de temps Tics Stress

113 Choix de laliment Nutritionnellement équilibré au regard des éléments spécifiques connus u Protéines : 30 à 35 p. 100 u Matières grasses :25 à 30 p. 100 u Cellulose :2,5 p. 100 u Fibres : 5 p. 100 u Calcium :1,4 à 1,6 p. 100 u Phosphore : 1 à 1,1 p. 100 AntioxydantsVitamines B Chondroïtine sulfateOligoéléments Concentré et hyperdigestible (sec) Convenablement accepté et consommé

114 Distribution de laliment Quantité adéquate : peser le chien chaque semaine Notion de transition alimentaire Un seul repas ?? Sec ou réhydraté ??

115


Télécharger ppt "Physiologie du chien de travail Dominique GRANDJEAN Vétérinaire Biologiste en Chef Conseiller Technique Cynotechnique Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris."

Présentations similaires


Annonces Google