La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LObésitéLObésité Un problème grandissant I Lobésité 1) Définition Lobésité : Est un excès de masse grasse stocké dans les cellules du tissu adipeux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LObésitéLObésité Un problème grandissant I Lobésité 1) Définition Lobésité : Est un excès de masse grasse stocké dans les cellules du tissu adipeux."— Transcription de la présentation:

1

2 LObésitéLObésité Un problème grandissant

3 I Lobésité 1) Définition Lobésité : Est un excès de masse grasse stocké dans les cellules du tissu adipeux. Entraîne des conséquences néfastes pour la santé. Est une conséquence dun déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques

4 Techniques de mesure de la masse grasse : Indice de QUETELET ou indice de masse corporelle (IMC) : IMC = poids en Kg / (taille)² Mesure du pli cutané Circonférence brachiale

5 2) Les normes IMC compris entre 18.5 et 24.9 kg/ m² pour la normale. IMC compris entre 25 et 29.9 est considéré comme un surpoids. IMC compris entre 30 et 39.9 est considéré comme une obésité massive. IMC supérieur à 40 est considéré comme obésité morbide

6 3) Les différents types dobésité Obésité hypertrophique: Augmentation des cellules adipeuses en taille. Obésité hyperplasique: Augmentation des cellules adipeuses en nombre.

7 Type I: Répartition harmonieuse Type II: Dite gynoïde – typiquement féminin Type III: Dite viscérale Type IV: Dite androïde – typiquement masculin

8 II Lampleur du problème 1) Répartition de lobésité en France, en Europe, dans le monde En France: Taux inférieur à 10%. En Europe: Taux supérieur à 20%. Dans le monde: Taux de 5 à 10% soit 250 millions de personnes.

9 Répartition en France

10 Répartition en Europe

11 Répartition dans le monde

12 2) Indicateurs sanitaires En France, entre 1980 et 2001, le nombre dobèses est passé de: 6.1% à 9.4% chez les adultes 5.5% à 12.7% chez les enfants

13 En France: nouvelles personnes obèses entre 1997 et personnes supplémentaires en surpoids entre 1997 et millions dadultes en surpoids soit 19% de la population française. Augmentation des chiffres de prévalence de 8.2% en 1997 à 9.6% en 2000.

14 La taille des français na pas changé, par contre, lIMC croît régulièrement: 32.2% des femmes sont en surpoids ou obèses. 46.6% des hommes sont en surpoids ou obèses. 13.3% des enfants sont en surpoids.

15 Prévalence maximale observée à 7 ans où elles dépasse les 20%. Prévalence de parent obèse Risque multiplié par 4 pour les enfants de développer un surpoids ou une obésité.

16 3) Causes de lampleur du problème Niveau socio-économique des ménages influence lobésité. Société de communication appat du gain très important, publicité. Culte de la minceur et de la jeunesse consommation de produits allégés. Généralisation du travail des femmes destructuration des repas. Mode dalimentation américain de plus en plus présent

17 III Lobésité chez lenfant En 10 ans, le nombre denfants obèses a augmenté de 17%. 1) Etiologie Facteur génétique: - Rôle important dans lobésité. - 50% des enfants de parents obèses deviendront eux-mêmes obéses. - 7% des enfants nés de parents « normaux » deviendront obèses.

18 Habitudes alimentaires: - Existence dun déséquilibre alimentaire (apports énergétiques supérieurs à la dépense énergétique). - Engouement pour les frites et le soda et autres aliments hypercaloriques. - Repas inexistants ou inconsistants grignotage favorisé. Matraquage publicitaire: - Publicités faites pour les enfants. - Certains produits sont présentés comme étant équilibrés (voir publicités pour certains fast food).

19 La sédentarité: - Diminution de lactivité sportive extrascolaire. - Activités principales des enfants aujourdhui: télévision, jeux vidéo… - Dépense énergétique trop faible pour compenser les repas souvent trop riches et les grignotages.

20 Lenvironnement: - Lobésité liée à la précarité. - Limage de soi est plus importante dans les classes moyennes et supérieures. - Les classes moyennes et supérieures suivent plus les recommandations nutritionnelles.

21 2) Conséquences Physiques: - Diminution de lespérance de vie - Augmentation de la glycémie - Hypercholestérolémie - Problèmes cardiovasculaires - Risques dapnée du sommeil - Augmentation du risque davoir certaines pathologies

22 Psycho-sociales: - Mal être permanent, surtout à lécole. - Société actuelle vente la minceur ce qui renvoie une image négative à lenfant obèse. - Perte de confiance en soi. - Difficultés sociales et affectives.

23 3) Traitement et solutions Pas de traitement médicamenteux ou chirurgical. Régime et activité sportive. Prévention primaire: action déducation nutritionnelle dans les écoles, éducation du patient présentant un risque connu de devenir obèse.

24 IV Lobésité chez ladulte 1) Etiologie Causes génétiques Comportements alimentaires Manque dexercice physique Causes dendocrinopathies (ex: hypothyroïdies, certaines tumeurs) Facteurs hormonaux La grossesse

25 Larrêt du tabac Certains traitements Régimes trop restrictifs Difficultés psychologiques, professionnelles, familiales,… Antécédents personnels

26 2) Conséquences Conséquences psychologiques: - Une mésestime de soi. - Des perturbations de limage du corps. - Sentiment dexclusion et dincompréhension. - Etats dépressifs dûs aux régimes trop restrictifs ou à des échecs thérapeutiques répétés.

27 Conséquences sociales: - Arrêts de travail pour raisons médicales. - Difficultés à lembauche. - Moindre rémunération. - Rejet et discrimination social. - Altération de la qualité de vie.

28 3) Traitement et solutions Traitement avec prescription: - Orlistat - Sibutramine - Diurétiques - Homéopathie Traitement sans prescription:Médicaments à base de plantes.

29 Autres traitements: - Activité physique - Cure thermale - Chirurgie (lipectomie, gastroplastie)

30 V Répercutions sur lorganisme 1) Les complications générales Handicaps multiples difficultés dans la vie quotidienne. Complications médicales : apnée du sommeil, angine de poitrine, hypertension. Surmortalité et surmorbidité très importantes.

31 2) Complications cardio-vasculaires Augmentation de la pression artérielle Risque de maladies thrombo-emboliques Maladie cardiaque (insuffisance cardiaque, mort subite, troubles du rythme cardiaque) Risque veineux majoré 3) Complications pulmonaires Dyspnée deffort Apnée du sommeil

32 4) Complications endocrines et métaboliques Diabète Troubles des lipides sanguins Anomalies de la fertilité Troubles de lovulation

33 5) Complications ostéo-articulaires Souffrance de toutes les articulations Les genoux, la colonne vertébrale sont les plus touchés Arthrose avec vieillissement prématuré des articulations Hernies discales, lumbago, sciatique Crises de goutte TendinitesOstéoporose

34 6) Autres complications Cancer: - Augmentation du risque de cancer de lendomètre, de lutérus, des ovaires et du sein chez la femme. - Augmentation du risque de cancer de la prostate chez lhomme. - Augmentation de risque de cancer du colon et de la vésicule biliaire dans les deux sexes. Risques daffections biliaires (calculs).

35 Douleurs destomac (reflux gastro-oesophagien) Céphalées (augmentation de la pression du liquide céphalo-rachidien) Incontinence urinaire (en particulier lincontinence deffort) Stéatose hépatique (inflammation de la graisse du foie) Fatigue Risque anesthésique

36 VI Règles alimentaires 1) Situations à risque de prise de poids Arrêt du sport Arrêt du tabac GrossesseMénopause Certains traitements Suite dinterventions chirurgicales gynécologiques

37 Insuffisance thyroïdienne Difficultés psychologiques, professionnelles, familiales ou autres Histoire familiale dobésité Antécédent personnel de prise de poids de plus de 5 Kg Régimes et fluctuations de poids répétés

38 2) Règles dor de lalimentation Manger avec plaisir. Manger assis à table. Manger dans le calme et la convivialité. Manger lentement, bien mâcher les aliments. Consommer chaque jour une ration de féculents, de pain, de produits riches en protéines et plusieurs rations de fruits et légumes. Se désaltérer avec de leau.

39 Réduire la consommation daliments riches en graisses au profit des fruits et légumes. Réduire sa consommation de boissons alcoolisées et sucrés. Ne pas manger devant la télévision. Ne pas faire de régimes draconiens. Ne pas sinterdire ce que lon aime. Ne pas grignoter. Réfléchir aux circonstances où vous « craquez ».


Télécharger ppt "LObésitéLObésité Un problème grandissant I Lobésité 1) Définition Lobésité : Est un excès de masse grasse stocké dans les cellules du tissu adipeux."

Présentations similaires


Annonces Google