La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA LANGUE ORALE A L'ECOLE MATERNELLE Comment faire progresser les élèves sur l'oral en maternelle ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA LANGUE ORALE A L'ECOLE MATERNELLE Comment faire progresser les élèves sur l'oral en maternelle ?"— Transcription de la présentation:

1 LA LANGUE ORALE A L'ECOLE MATERNELLE Comment faire progresser les élèves sur l'oral en maternelle ?

2 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre 2011 bain de langage...

3 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre 2011 Ordre du jour : 1- Quelles expériences de classe ? 1-1 Quels obstacles ? 1-2 Quelle organisation ? 2- Précisions 2-1 De quoi parle-t-on ? 2-2 Pour qui ? 2-3 Les travaux de Philippe Boisseau 3- Quelques activités pour améliorer l'oral ? 3-1 Travail de groupe : analyse puis présentation d'une activité 4- Évaluation de la langue orale. Intérêt du bilan de langue orale en maternelle. 5-Bibliographie

4 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre – Quelles expériences de classe? 1-1 Qu'est-ce qui fait obstacle à la pratique de la langue orale? 2-2 Quelle organisation ? (décloisonnement, ateliers, accueil)

5 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Précisions 2-1 De quoi parle-t-on ? Ph. Boisseau vs A. Bentolila langage Réception/ comprendre Production/anticiper OralÉcouterParler ÉcritLire (élémentaire) Écouter (maternelle) Écrire (élémentaire) Parler (maternelle)

6 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Précisions 2-1 De quoi parle-t-on ? « lobjectif essentiel de lécole maternelle est lacquisition dun langage riche, organisé et compréhensible par lautre. » - Sapproprier le langage : - Échanger, sexprimer - Comprendre - Progresser vers la maîtrise de la langue française (lexique et syntaxe). A la fin de lécole maternelle, lenfant est capable de : - comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente. - nommer avec exactitude un objet, une personne ou une action ressortissant à la vie quotidienne. - formuler en se faisant comprendre une description ou une question. - raconter, en se faisant comprendre, un épisode vécu inconnu de son interlocuteur, ou une histoire inventée. - prendre linitiative de poser des questions ou dexprimer son point de vue.

7 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Précisions 2-1 De quoi parle-t-on ? Progression dans l'acquisition des formes de langue orale : - Accepter la communication orale - Le langage dans l'action - Le langage d'évocation

8 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Précisions 2-2 Pour qui ? Les élèves les plus fragiles - Les enfants mutiques. - Ceux qui parlent peu à la maison, ou dont les parents leur parlent peu. - Les enfants nés ici mais étrangers à la langue : dont les parents ne parlent pas (ou très peu) le français. Pour eux, le français est une langue seconde même sils sont nés ici et même sils ne parlent pas la langue de leurs parents. Ces élèves construisent une langue de surface. Ils sont particulièrement vulnérables.

9 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Précisions 2-3 Les travaux de Ph. Boisseau Quelques chiffres Constitution des phrases à lécole primaire : 75 % : Pronom + GV + GN : y fait du vélo. 20% : GN + Pr + V + GN : le garçon, y fait du vélo. 3% : Pr+ V + GN + Pr relatif + V + GN : Ya un garçon qui fait du vélo. 2% : déclaratives simples. Le garçon fait du vélo. Phrases complexes: PS : 10% des phrases prononcées par un élève de PS sont des phrases complexes. MS : 20 % GS : 25% CM2 : 50%

10 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Précisions 2-3 Les travaux de Ph. Boisseau La syntaxe Un travail spécifique doit être mis en place pour travailler ces trois axes. - les pronoms (de la conjugaison) : amener les élèves à utiliser le pronom « je », puis « il, elle » puis les autres. - Le temps des verbes : amener les élèves à conjuguer les verbes au présent, puis passé (composé) puis futur. - La complexité : développer la complexité des phrases. Si on cherche à faire parler les élèves sur le modèle de lécrit, on risque de supprimer létape de la complexification. La Zone Proximale de Développement (Vygotsky) Tenir ses objectifs, P38-43

11 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Précisions Exemple de différence de langue orale : GS, école de l'Éducation Prioritaire. Nathalie et Azim (dorigine étrangère) : correspondance scolaire, les élèves échangent des messages sur cassettes. Nathalie : « moi, jveux dire que quand on va aller chez les correspondants, jvais pouvoir faire du vélo parce què me dit sur la bande què va mprêter le sien, ma correspondante. » Azim : « Moi i faire du vélo. I dire ça. »

12 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Quelques activités pour améliorer l'oral ? Travail de groupe Consigne : Analyser, cibler les objectifs et présenter une activité. Album écho, oral'bum, images séquentielles, Imagine, Promenade au Parc, reproduction d'une forme géométrique, les jetons, cherché-trouvé, dessiner un vécu (piscine, journée...), la marionnette médiatrice

13 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre Évaluation de la langue orale. Intérêt du bilan de langue orale en maternelle. Intérêt : connaissance des acquisitions des élèves. Outils de Ph. Boisseau Organisation : Rôle du RASED, place de l'ATSEM, adulte surnuméraire (PS, remplaçants...). Pendant les temps libres aussi. Fréquence : PS 2 fois, MS/GS : 2 à 3 fois dans l'année.

14 V. Gavory/T.Grépillat - AP- novembre/décembre 2011 Bibliographie MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE (2011), Le langage à l'école maternelle, Scéren, CNDP. BENTOLILA A (2000), Le propre de l'homme : parler, lire, écrire, Plon. BOISSEAU P (2005), Enseigner la langue orale en maternelle, Retz. BRIGAUDIOT M (2001), Apprentissages progressifs de l'écrit à l'école maternelle, Prog-INRP, Hachette Éducation BRUNER J (1987), Comment les enfants apprennent à parler, Retz, Actualité pédagogique. LENTIN L (1979), Comment apprendre à parler à l'enfant, OCDL/les éditions ESF, collection science de l'éducation. Conférence M. Chomentowsky, Annecy Conférence V. Boiron, Colloque FNAME Dôle 2009 Site P. Boisseau :


Télécharger ppt "LA LANGUE ORALE A L'ECOLE MATERNELLE Comment faire progresser les élèves sur l'oral en maternelle ?"

Présentations similaires


Annonces Google