La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rapport sur lassiduité scolaire Le rapport de M. DURPAIRE, IGEN, et de M. FORTSMANN, IGAENR, sur lassiduité scolaire dans le PREMIER DEGRE et dans les.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rapport sur lassiduité scolaire Le rapport de M. DURPAIRE, IGEN, et de M. FORTSMANN, IGAENR, sur lassiduité scolaire dans le PREMIER DEGRE et dans les."— Transcription de la présentation:

1 Rapport sur lassiduité scolaire Le rapport de M. DURPAIRE, IGEN, et de M. FORTSMANN, IGAENR, sur lassiduité scolaire dans le PREMIER DEGRE et dans les COLLEGES

2 Présentation en 4 étapes Le contenu du Rapport et les enseignements à en tirer 1 – Le cadre légal et réglementaire 2 – Les constats établis par les IG 3 – Les préconisations des IG 4 – Les mesures prises et à prendre

3 Introduction « Un manque dassiduité scolaire qui diminue les chances de réussite des enfants de GUADELOUPE » La première condition pour quun enfant réussisse à lEcole, cest quil soit présent à lEcole

4 Première étape Rappel du cadre légal et réglementaire

5 Assiduité scolaire et obligation scolaire OBLIGATION SCOLAIRE : Obligation légale qui concerne les élèves de 6 à 16 ans Linstruction est obligatoire de 6 à 16 ans : Elle saccomplit dans les écoles et les établissements denseignement,

6 ASSIDUITE SCOLAIRE Présence régulière durant la TOTALITE de lANNEE SCOLAIRE définie par un CALENDRIER, arrêté par le Recteur dans les DOM

7 Quels élèves sont concernés ? « Lobligation dassiduité des élèves concerne lensemble des élèves inscrits, y compris les élèves majeurs. Les élèves sont tenus de respecter les horaires denseignement prévus par lemploi du temps de la classe, daccomplir les travaux écrits et oraux qui leur sont demandés et de se soumettre aux modalités de contrôle des connaissances qui leur sont imposées »

8 Le temps scolaire se mesure par lANNEE SCOLAIRE qui comprend 36 semaines réparties en 5 périodes de travail séparées par 4 périodes de vacance des classes

9 Les différentes unités du temps scolaire Les différentes unités de mesure du temps scolaire à prendre en considération sont : lannée scolaire la période entre les vacances le Trimestre la semaine la journée la demi-journée lheure Sur chacune de ces unités, il faut être très vigilant

10 La chaîne du contrôle de lassiduité Dans un EPLE, le contrôle de lassiduité seffectue heure par heure par lENSEIGNANT qui fait lappel des élèves et qui signale toute absence au Bureau de la Vie scolaire sans délai. Le bureau de la Vie scolaire alerte les parents.

11 Le rôle des C.P.E. « Les Conseillers Principaux déducation recueillent les informations venant des classes, informent les familles, établissent une première analyse des causes individuelles ou collectives des absences et enfin communiquent les données de ce premier traitement à la direction et aux professeurs principaux en toutes occasions, mais au moins de façon systématique avant la réunion des conseils de classe. »

12 Les Chefs détablissement « Il appartient aux Chefs détablissement de mettre en œuvre un contrôle rigoureux des présences mais aussi des actions éducatives pour à la fois prévenir et traiter le problème de labsentéisme ……………………… Le recensement et la gestion des élèves doit se faire de manière stricte et rigoureuse »

13 Le D.S.D.E.N. Des statistiques sont établies mensuellement : le Recteur dAcadémie (en qualité de D.S.D.E.N.) adresse un avertissement aux personnes responsables de lenfant et leur rappelle les sanctions pénales dans les 2 cas suivants : 1) lorsquils nont pas fait connaître les motifs dabsence ou quils ont donné des motifs dabsence inexacts ; 2) lorsque lenfant a manqué la classe sans motif légitime ni excuses valables au moins 4 demi-journées dans le mois

14 Deuxième étape Les constats établis par les Inspecteurs Généraux : A – les moments de forte absence durant le temps scolaire B – les contrôles insuffisants de lassiduité

15 Première série de constats A – Les moments de forte absence durant le temps scolaire

16 dans les ECOLES Les perturbations du rythme de la semaine : les absences du samedi Lécole maternelle ne fonctionne pratiquement plus le Samedi Labsentéisme gagne lécole élémentaire

17 (toujours dans les ECOLES) Les perturbations du rythme de lannée : lallongement de 2 à 4 semaines de la durée des vacances ; la chute massive de fréquentation au mois de Juin

18 dans les COLLEGES un absentéisme récurrent et diversifié tout au long de lannée : dabord durant la journée : les absences de la 1 ère heure ; les évaporations en cours de journée

19 dans les COLLEGES ensuite durant la semaine : les disparitions encore plus marquées du vendredi après-midi

20 Les causes des absences des élèves Les absences des enseignants eux-mêmes Causes à lintérieur de la classe : – le manque dintérêt des élèves – la démotivation des élèves – lennui toutes attitudes dues à la pédagogie elle-même : une pédagogie trop peu active

21 autres causes des absences à lintérieur de létablissement : – le manque de communication entre la direction et la vie scolaire – linsuffisante concertation sur lutilisation des lieux de vie des élèves en particulier pendant la pause méridienne – la sous-utilisation du CDI comme espace de travail et comme moyen de motivation des élèves en dehors de létablissement : lhoraire de létablissement mal synchronisé avec celui des transports

22 Les absences dans les COLLEGES (suite) durant lannée scolaire : la fuite quasi générale les veilles de vacances notamment avant les congés de Février et en Juin

23 Les causes des absences en Juin le calendrier académique des Conseils de classe et celui de lorientation lorganisation de certains conseils de classe durant les cours des élèves la date du ramassage des manuels scolaires les dates du DNB larrêt prématuré des transports scolaires

24 Seconde série de constats B – Les contrôles insuffisants de lassiduité

25 dans les ECOLES des registres dappel non tenus correctement

26 dans les COLLEGES une grande diversité dans lengagement et limplication des personnels de vie scolaire dans le contrôle des absences des remontées dinformation trop lentes une question (au passage) : lappel est-il fait systématiquement par chaque professeur dans les EPLE ?

27 au niveau académique la commission départementale de lassiduité sest réunie une seule fois depuis 2004

28 au niveau académique les remontées dinformation trimestrielles instituées en 2004 ne sont pas effectuées correctement

29 au niveau académique les remontées dinformation mensuelles exigées en 2005 ne sont pas effectuées correctement le taux des non-réponses est impressionnant : au 1 er trimestre , 2 établissements sur 3 ne répondent pas à lenquête du Recteur

30 Conséquence un suivi statistique impossible par le Rectorat (DIVISAC) : des informations partielles, parcellaires, lacunaires, et inexploitables

31 Troisième étape Les préconisations des Inspecteurs Généraux : 39 préconisations qui concernent tous les niveaux du système de lAcadémie et tous les personnels de lAcadémie

32 Les enseignants : 6 préconisations Donner aux élèves lenvie de venir à lécole, lenvie dapprendre Pratiquer une pédagogie qui suscite lactivité des élèves et stimule leur curiosité intellectuelle

33 Les équipes de vie scolaire : 6 préconisations 1 ère préconisation : Eviter le désoeuvrement des élèves en les mobilisant sur des projets éducatifs

34 Equipes de vie scolaire 2 ème préconisation : Veiller à ce que les élèves puissent étudier, se cultiver, dans des conditions confortables (études surveillées, C.D.I.)

35 Equipes de vie scolaire 3 ème préconisation : Moderniser le contrôle des absences en le rendant plus rapide

36 Equipes de vie scolaire 4 ème préconisation : être davantage sur le terrain et moins au bureau

37 Equipes de vie scolaire 5 ème préconisation : Travailler au plus près de léquipe de direction et des enseignants

38 Equipes de vie scolaire 6 ème préconisation : Veiller au fonctionnement des dispositifs découte et daide

39 Les Inspecteurs : 6 préconisations Aider à la rénovation des pratiques pédagogiques et à la dynamisation de la vie scolaire Inspecter jusquà la fin du mois de Juin Rendre opérant le contrôle des cahiers de textes

40 Lautorité académique : 12 préconisations Faire fonctionner la Commission départementale de lassiduité scolaire Fixer les dates du DNB le plus tard possible Faire mieux fonctionner le dispositif prévu pour les remplacements de courte durée

41 Quatrième étape Les mesures prises au niveau académique Les mesures à prendre au niveau de chaque établissement

42 Au niveau académique La Commission départementale de lassiduité scolaire : elle se réunira le 31 Janvier 2008

43 au niveau académique Circulaire rectorale du 1 er Octobre 2007 concernant le contrôle de labsentéisme des élèves : remontées dinformation mensuelles à faire remonter systématiquement pour le 5 du mois suivant

44 au niveau académique Circulaire rectorale de rappel du 7 Janvier 2008

45 au niveau de chaque établissement Remontées dinformation mensuelles à effectuer avant le 5 du mois suivant

46 au niveau académique Organisation de Réunions en Bassin (Personnels de direction + CPE) de Février 2008 à Mai 2008 pour décliner les orientations générales au plus près du terrain analyser les situations particulières veiller à la mise en place des différentes mesures accompagner les équipes de vie scolaire

47 Contenu de linformation à communiquer au Rectorat (DIVISAC) Nombre délèves ayant totalisé dans le mois 4 demi-journées dabsence sans motif réputé légitime ___________________________________ Effectif de létablissement = % délèves en situation dabsentéisme irrégulier

48 Comment communiquer linformation ? Deux modes de communication : soit par Courrier électronique soit par fax au : Transmission sans délai, en temps réel

49 3 cas particuliers : COLLEGES avec SEGPA LPO avec une SEP LYCEES avec des CLASSES POST-BAC : Préciser leffectif de la SEGPA, de la SEP, des classes post-bac et le nombre des élèves absents dans cette structure

50 Conséquence Les établissements nont plus à faire remonter détats trimestriels

51 Tâche complémentaire à effectuer par chaque CPE Chaque CPE transmettra à son Chef détablissement une NOTE explicative succincte (1 page au maximum) contenant des précisions, des explications et des commentaires sur le % dabsentéisme communiqué au Rectorat

52 Quelques idées pour nourrir le contenu de cette NOTE Précisions, explications, commentaires sur : les classes les plus concernées par labsentéisme lévolution de la situation par rapport au mois précédent, ou par rapport à la période comparable de lannée précédente

53 encore quelques idées … les mesures prises pour diminuer labsentéisme et prévenir labsentéisme les propositions pour améliorer la situation relative à labsentéisme

54 CONCLUSION Laction de prévention de labsentéisme sur lensemble de lAcadémie exige : une prise de conscience par tous les acteurs du système des enjeux de cette action et du cadre dans lequel sinscrit cette action : une piqûre de rappel était donc nécessaire

55 au niveau de chaque établissement Le projet de vie scolaire devra comporter : un diagnostic de labsentéisme + les mesures prioritaires à mettre en œuvre pour prévenir et / ou remédier à labsentéisme à élaborer avant la rentrée 2008 (si cela na pas été déjà fait)

56 vigilance et cohérence un minimum de cohérence sur la totalité de lAcadémie : les divergences dinterprétation, les dysfonctionnements constatés çà et là, le laxisme, les carences, les retards de transmission ne sont plus acceptables

57 Vigilance, cohérence, constance une action continue qui sinscrit dans la durée, qui est valable dune année sur lautre, dans un seul but : faire mieux réussir les élèves

58 Vigilance, cohérence, constance et détermination une action dynamique et résolue : limplication forte et le concours actif des CPE constituent lun des facteurs de cette réussite


Télécharger ppt "Rapport sur lassiduité scolaire Le rapport de M. DURPAIRE, IGEN, et de M. FORTSMANN, IGAENR, sur lassiduité scolaire dans le PREMIER DEGRE et dans les."

Présentations similaires


Annonces Google