La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Critères dorientation de la personne âgée aux urgences Dr A. di CASTRI CHU Nîmes Collège Régional des Urgences du Languedoc.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Critères dorientation de la personne âgée aux urgences Dr A. di CASTRI CHU Nîmes Collège Régional des Urgences du Languedoc."— Transcription de la présentation:

1 Critères dorientation de la personne âgée aux urgences Dr A. di CASTRI CHU Nîmes Collège Régional des Urgences du Languedoc Roussillon Narbonne 27 mai 2011

2 Les lieux : Urgences = … Service daccueil des urgences mais aussi Unités dhospitalisation de courte durée

3 Quelles personnes âgées ? Sujet âge 75 ans: - limite gériatrique - limite de la conférence de consensus de Décembre environ 27 à 28 personnes/jour aux CHU de Montpellier ou Nîmes (soit environ 20% des passages/j) Polypathologique: - plus de 3 pathologies ? …et fragile

4 Quest ce un patient fragile ? Patient présentant un état instable caractérisé par la diminution des réserves fonctionnelles (latente), susceptible de décompensations multisystémiques brutales, souvent en cascade, lors dune situation de stress, parfois minime.

5 Repérage du patient fragile En labsence dun « gold standard », multiplicité des grilles (dont locales) Aux urgences: ISAR (Identification Senior At Risk, 1999) 6 critères (Conf. 2003) HARP (Hospital Admission Risk Profile, 1996) 3 critères TRST (Triage Risk Screening Tool, 2001) 6 critères SHERPA (Score Hospitalier dEvaluation du Risque de Perte dAutonomie, 2002) 5 critères SEGA (Short Emergency Geriatric Assessment, 2004) 13 critères

6 ISAR Identification of Seniors At Risk Identification Systématique des Aînés à Risque Mc Cusker J. et al : Detection of older people at increased risk of adverse health outcomes after an emergency visit: the ISAR screening tool. JAGS 1999; 47: Self administred questionaire Previous hosp. admission (6 m.) Yes/ No Vision problems Yes/ No Memory problems Yes/ No Premorbid help need Yes/ No Current help need Yes/ No More than 3 medications Yes/ No

7 HARP Sager et al. J Am Geriatr Soc 1996 AGE 75 ans, ; MMS abrégé IADL 2 semaines avant ladmission TOTAL risque faible risque intermédiaire risque élevé

8 Nîmes 2009

9 Critères de fragilité Age 85 ans Troubles « cognitifs » Dénutrition Comorbidités évolutives, polymédication (iatrogénie) Troubles visuels Chutes avec critères de gravité Hospitalisation < 6 mois Isolement / vie en institution Perte ADL, IADL aides à domicile Perception subjective de létat de santé

10 Organisation nîmoise Evaluation de lurgentiste Evaluation standard Critères de fragilité si critères de fragilité et doutes quant à lorientation Intervention de léquipe mobile gériatrique Evaluation gériatrique standardisée simplifiée

11 Evaluation de lurgentiste Suivant la conférence de consensus de 2003: - anamnèse exhaustive - examen somatique complet - examens complémentaires orientés (biologie, imagerie)

12 Les pièges (raccourcis) à éviter (1) Hospitalisation pour « Placement » : souvent mauvaise évaluation initiale; ne pas tomber dans le piège évaluation minutieuse Hospitalisation pour « Syndrome de Glissement » : personne ne sait à quoi cela correspond (pas de consensus); le plus souvent = AEG

13 Les pièges (raccourcis) à éviter (2) Ne pas interroger le médecin traitant, les témoins, aidants, etc. Examen incomplet, notamment ne pas faire marcher le patient lorsquil vit seul Ne pas rechercher une hypoTA orthostatique ( chute) Ne pas faire de bilan biologique de débrouillage (NFS, CRP, iono sang, urée, créatininémie, calcémie)

14 Orientation Devenir 1. Hospitalisation Pathologie aiguë 3. Doute… Evaluation gériatrique 2. Retour à domicile Pas de signe de gravité

15 Comorbidités évolutives ? Pathologie aiguë Pneumopathie, AVC, OAP, etc. Monopathologique Service spécialité Polypathologique Court séjour gériatrique

16 1. Hospitalisation (± courte) Critères de gravité connus: syndrome confusionnel, neutropénie fébrile, pneumopathie avec critères de Fine, accident des anticoagulants, hypoglycémie sous sulfamides, syncope vérifiée, etc.

17 2. Critères pour RAD Pas de pathologie évolutive Environnement socio-familial présent Médecin traitant disponible, possibilité dune consultation gériatrique rapprochée pour suivi Pas de bouleversement autonomie

18 3a. Intervention gériatrique Durée intervention denviron 1h/patient: Evaluation complète du cadre de vie Evaluation sommaire des syndromes gériatriques (lien étroit avec critères de fragilité) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) et locomotrice Réévaluation clinique

19 3b. Intervention gériatrique Proposition de complément dinvestigations (si indiquées) Propositions: thérapeutiques, aides humaines et/ou sociales Aide à lorientation (par exemple, en 2010 à Nîmes): - vers court séjour gériatrique (28%) ou autre court séjour de médecine (11%) - vers SSR dont gériatrique (5%), - vers structures hébergement temporaire (2%), - vers hôpitaux locaux (4%), - vers domicile (ou EHPAD) ± programmation de suivi ambulatoire (48% des patients vus)

20 Conclusion Collaboration étroite urgentistes – équipe mobile gériatrique Importance de la fragilité individuelle et de lenvironnement, nécessité de définir un outil de repérage Meilleure orientation dans la filière de soins Mais… prise en charge chronophage; limitations structurelles par rapport à limportance de la vague « grise »


Télécharger ppt "Critères dorientation de la personne âgée aux urgences Dr A. di CASTRI CHU Nîmes Collège Régional des Urgences du Languedoc."

Présentations similaires


Annonces Google