La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PNEUMOPATHIES Définitions Définitions Pneumopathies = Lésions pulmonaires concernant les alvéoles, les bronchioles et le tissu interstitiel Pneumopathies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PNEUMOPATHIES Définitions Définitions Pneumopathies = Lésions pulmonaires concernant les alvéoles, les bronchioles et le tissu interstitiel Pneumopathies."— Transcription de la présentation:

1 PNEUMOPATHIES Définitions Définitions Pneumopathies = Lésions pulmonaires concernant les alvéoles, les bronchioles et le tissu interstitiel Pneumopathies = Lésions pulmonaires concernant les alvéoles, les bronchioles et le tissu interstitiel La bronchite touchent les bronches de gros calibre La bronchite touchent les bronches de gros calibre Elles sont souvent associées = broncho-pneumopathie Elles sont souvent associées = broncho-pneumopathie Pneumonie = Pneumopathie due à une bactérie ou un virus Pneumonie = Pneumopathie due à une bactérie ou un virus Plus rares que bronchites mais responsables de décès/an Plus rares que bronchites mais responsables de décès/an PNP communautaire = acquise en ville, PNP nosocomiale = acquise dans un établissement de soins PNP communautaire = acquise en ville, PNP nosocomiale = acquise dans un établissement de soins

2 AGENTS CAUSALS Transportés par voie aérienne, mains, matériels ou voie hématogène LES BACTERIES LES BACTERIES Par ordre de fréquence: pneumocoque, haemophylus, klebsiella, puis staphylocoque aureus, pyocyanique, entérobactéries … Par ordre de fréquence: pneumocoque, haemophylus, klebsiella, puis staphylocoque aureus, pyocyanique, entérobactéries … LES BACTERIES ATYPIQUES LES BACTERIES ATYPIQUES Mycoplasmes et chlamydiae … Mycoplasmes et chlamydiae … La tuberculose La tuberculose

3 LES VIRUS LES VIRUS Les PNP virales sont les plus fréquentes Les PNP virales sont les plus fréquentes Avec LA GRIPPE +++ Avec LA GRIPPE +++ CMV, coxackies, rougeole… CMV, coxackies, rougeole…

4 LES PARASITES LES PARASITES Pneumocystose carinii (SIDA) Pneumocystose carinii (SIDA) Exotiques et rares: bilharziose, amibiase, échinococcose… Exotiques et rares: bilharziose, amibiase, échinococcose… LES CHAMPIGNONS LES CHAMPIGNONS Aspergillus, candidose… Aspergillus, candidose…

5 LES AUTRES CAUSES La plus fréquente: PNP dinhalation La plus fréquente: PNP dinhalation ( lésions caustiques puis surinfection bactérienne) ( lésions caustiques puis surinfection bactérienne) Médicamenteuse: cordarone… Médicamenteuse: cordarone… Toxiques (accidentelles ou professionnelles): chlore, hydrocarbures, amiante, charbon.. Toxiques (accidentelles ou professionnelles): chlore, hydrocarbures, amiante, charbon.. Maladies de système: sarcoïdose… Maladies de système: sarcoïdose…

6 FACTEURS FAVORISANTS FACTEURS EXTERIEURS FACTEURS EXTERIEURS TABAC+++ très souvent associé à lalcool TABAC+++ très souvent associé à lalcool (éthylo-tabagisme) (éthylo-tabagisme) LA POLLUTION (nanoparticules) LA POLLUTION (nanoparticules)

7 LE TERRAIN LE TERRAIN Sujet âgé Sujet âgé BPCO BPCO Immunodéficience: SIDA, cancer, dénutrition, corticoïdes Immunodéficience: SIDA, cancer, dénutrition, corticoïdes Diabète Diabète

8 LE PLUS FREQUENT LE PLUS FREQUENT Les troubles de la déglutition dus à: Les troubles de la déglutition dus à: Affections neurologiques: AVC, Alzheimer… Affections neurologiques: AVC, Alzheimer… Troubles de la conscience ( sédatifs, hypnotiques…) Troubles de la conscience ( sédatifs, hypnotiques…) Affections ORL Affections ORL Alitement+++ Alitement+++ Intervention chirurgicale Intervention chirurgicale RELUX GASTRO OESOPHAGIEN RELUX GASTRO OESOPHAGIEN

9 PHYSIOPATHOLOGIE Phénomènes inflammatoires entrainant Anomalies alvéolaires Anomalies alvéolaires réduction du volume gazeux: réduction du volume gazeux: comblement par des exsudats ( cellules et produits de linflammation) comblement par des exsudats ( cellules et produits de linflammation) Altération du surfactant: collapsus Altération du surfactant: collapsus Anomalies capillaires Anomalies capillaires Troubles de la perméabilité, micro thrombose, anomalies de la vasoréactivité Troubles de la perméabilité, micro thrombose, anomalies de la vasoréactivité

10 Anomalies des bronchioles: Anomalies des bronchioles: Broncho constriction et œdème de la muqueuse Broncho constriction et œdème de la muqueuse CONSEQUENCES CONSEQUENCES Altération des échanges gazeux Altération des échanges gazeux (shunt intra pulmonaire et espace mort pathologique) (shunt intra pulmonaire et espace mort pathologique) Baisse de la compliance pulmonaire (relation pression volume) par comblement alvéolaire et augmentation de la résistance des voies aériennes. Baisse de la compliance pulmonaire (relation pression volume) par comblement alvéolaire et augmentation de la résistance des voies aériennes.

11 Hypertension artérielle pulmonaire HTAP Hypertension artérielle pulmonaire HTAP Pouvant entrainer une insuffisance cardiaque droite Pouvant entrainer une insuffisance cardiaque droite Conséquence ultime: Conséquence ultime: Insuffisance respiratoire aigue pouvant mettre en jeu le pronostic vital Insuffisance respiratoire aigue pouvant mettre en jeu le pronostic vital

12 SIGNES CLINIQUES VARIABLES ET PAS TOUJOURS PRESENTS (sujet âgé++) VARIABLES ET PAS TOUJOURS PRESENTS (sujet âgé++) LA TOUX: sèche ou grasse si bronchite associée LA TOUX: sèche ou grasse si bronchite associée LA DYSPNEE: LA DYSPNEE: Fréquence respiratoire élevée > 15/mn Fréquence respiratoire élevée > 15/mn Si basse pré mortem Si basse pré mortem Signes de lutte: tirage sus sternal, sus claviculaire intercostal, battement des ailes du nez (conduit à lépuisement) Signes de lutte: tirage sus sternal, sus claviculaire intercostal, battement des ailes du nez (conduit à lépuisement)

13 EXPECTORATIONS: sales et purulentes EXPECTORATIONS: sales et purulentes (bronchite) (bronchite) FIEVRE: plus ou moins élevée FIEVRE: plus ou moins élevée AUSCULTATION: crépitants en foyer ou généralisés (idem OAP!) AUSCULTATION: crépitants en foyer ou généralisés (idem OAP!) PERCUSSION: matité localisée en cas dépanchement pleural associé PERCUSSION: matité localisée en cas dépanchement pleural associé

14 SIGNES DE GRAVITE IMPOSSIBILITE DE PARLER IMPOSSIBILITE DE PARLER CYANOSE: lèvres, extrémités CYANOSE: lèvres, extrémités traduit lhypoxie avec les MARBRURES traduit lhypoxie avec les MARBRURES traduit un état de choc traduit un état de choc TROUBLE DE LA CONSCIENCE = TROUBLE DE LA CONSCIENCE = Hypercapnie et hypoxie Hypercapnie et hypoxie

15 EXAMENS COMPLEMENTAIRES RADIOGRAPHIE DU THORAX RADIOGRAPHIE DU THORAX Cest lexamen de 1ère intention Cest lexamen de 1ère intention Apparition dopacités non labiles Apparition dopacités non labiles

16 NORMAL

17 BILATERALE

18 LOBE INFERIEUR DROIT

19 OAP!!

20 TUMEUR

21 EXAMENS SANGUINS EXAMENS SANGUINS HYPERLEUCOCYTOSE: GB>10 000/ml HYPERLEUCOCYTOSE: GB>10 000/ml Augmentation de la PCR (protéine C réactive N= 0 à10)) et de la procalcitonine (N=0 à2 ) Augmentation de la PCR (protéine C réactive N= 0 à10)) et de la procalcitonine (N=0 à2 ) GAZOMETRIE: hypoxémie PaO2 normale 104 – 0.27 x âge GAZOMETRIE: hypoxémie PaO2 normale 104 – 0.27 x âge Hypercapnie 35 à 45mmHg (peut être abaissée ou normale) Hypercapnie 35 à 45mmHg (peut être abaissée ou normale)

22 BACTERIOLOGIE Devrait être obligatoire car aucun des examens précédents nest spécifique Devrait être obligatoire car aucun des examens précédents nest spécifique CBC = cytobactériologie des crachats : ne sert à rien! CBC = cytobactériologie des crachats : ne sert à rien! ASPIRATIONS TRACHEALES avec ou sans fibroscopie ASPIRATIONS TRACHEALES avec ou sans fibroscopie LAVAGE BRONCO ALVEOLAIRE LAVAGE BRONCO ALVEOLAIRE LIQUIDE PLEURAL obtenu par ponction LIQUIDE PLEURAL obtenu par ponction ANTIGENES SOLUBLES URINAIRES POUR LEGIONNELLE ET PNEUMOCOQUE ANTIGENES SOLUBLES URINAIRES POUR LEGIONNELLE ET PNEUMOCOQUE SEROLOGIES pour les PNP atypiques et virales SEROLOGIES pour les PNP atypiques et virales

23 SCANER THORACIQUE SCANER THORACIQUE Pas en 1ère intention Pas en 1ère intention Apprécie mieux la gravité des lésions, leur aspect, leur localisation, leur évolution: œdème, fibrose, hépatisation, abcès, épanchements pleuraux… Apprécie mieux la gravité des lésions, leur aspect, leur localisation, leur évolution: œdème, fibrose, hépatisation, abcès, épanchements pleuraux… Permet un diagnostic différencie: tumeur, image cicatricielle, sarcoïdose… Permet un diagnostic différencie: tumeur, image cicatricielle, sarcoïdose…

24 ABCES, CAVERNES

25 EVOLUTION La gravité dune pneumopathie et son pronostic sont liés à son évolution sous traitement La gravité dune pneumopathie et son pronostic sont liés à son évolution sous traitement CAS DES PNP COMMUNAUTAIRES CAS DES PNP COMMUNAUTAIRES EVOLUTION FAVORABLE: EVOLUTION FAVORABLE: Amélioration des signes cliniques dans les 3jours, complète en 8 jours, radiologique en 2 à 3 semaines Amélioration des signes cliniques dans les 3jours, complète en 8 jours, radiologique en 2 à 3 semaines

26 COMPLICATIONS COMPLICATIONS Insuffisance respiratoire aigue: réanimation et/ou décès Insuffisance respiratoire aigue: réanimation et/ou décès Choc septique (souvent avec le pneumocoque) Choc septique (souvent avec le pneumocoque) Décompensation dune pathologie sous jacente: insuffisance cardiaque, rénale, diabète… Décompensation dune pathologie sous jacente: insuffisance cardiaque, rénale, diabète… Epanchement pleural à ponctionner Epanchement pleural à ponctionner Abcès pulmonaire: chirurgie Abcès pulmonaire: chirurgie PNP récidivantes orientant vers des troubles de la déglutition, un déficit immunitaire, un cancer, un corps étranger chez lenfant PNP récidivantes orientant vers des troubles de la déglutition, un déficit immunitaire, un cancer, un corps étranger chez lenfant

27 AXES THERAPEUTIQUES (PNP bactérienne) Traitement de la cause Traitement de la cause But: stériliser les lésions par une antibiothérapie nécessairement probabiliste au départ. But: stériliser les lésions par une antibiothérapie nécessairement probabiliste au départ. Cest lantibiothérapie. Elle dépend des données épidémiologiques, du terrain, de la gravité, de la présentation radio clinique Cest lantibiothérapie. Elle dépend des données épidémiologiques, du terrain, de la gravité, de la présentation radio clinique

28 SUJET SAIN,SANS SIGNES DE GRAVITE SUJET SAIN,SANS SIGNES DE GRAVITE Amoxycilline, PO sans hospitalisation Amoxycilline, PO sans hospitalisation SUJET FRAGILE OU SIGNES DE GRAVITE SUJET FRAGILE OU SIGNES DE GRAVITE Hospitalisation, C3G (Ceftriaxone)+ quinolone (Levofloxacine )ou macrolide (Clarythromycine) Hospitalisation, C3G (Ceftriaxone)+ quinolone (Levofloxacine )ou macrolide (Clarythromycine) PNP dinhalation: Amoxycilline + acide clavulanique (Augmentin) PNP dinhalation: Amoxycilline + acide clavulanique (Augmentin)

29 TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE O2 avec un matériel adapté au débit O2 avec un matériel adapté au débit Lunettes, sonde, masque, masque haute concentration Lunettes, sonde, masque, masque haute concentration Puis ventilation non invasive, ventilation invasive (intubation), assistance respiratoire extra corporelle (AREC) Puis ventilation non invasive, ventilation invasive (intubation), assistance respiratoire extra corporelle (AREC)

30 HYDRATATION PO ou IV HYDRATATION PO ou IV Anti coagulation préventive =HBPM Anti coagulation préventive =HBPM Kinésithérapie Kinésithérapie Aérosols: bronchodilatateurs et fluidifiants Aérosols: bronchodilatateurs et fluidifiants (si reflexe de toux) (si reflexe de toux) Pas dantitussifs (toux = moyen de défense) Pas dantitussifs (toux = moyen de défense)

31 TRAITEMENT PREVENTIF TRAITEMENT PREVENTIF Vaccins grippe et pneumocoque Vaccins grippe et pneumocoque MESURES PREVENTIVES MESURES PREVENTIVES Hygiène Hygiène Isolement protecteur Isolement protecteur Lever précoce Lever précoce

32 DIAPORAMA sur internet DIAPORAMA sur internet tapez tapez reamartigues reamartigues


Télécharger ppt "PNEUMOPATHIES Définitions Définitions Pneumopathies = Lésions pulmonaires concernant les alvéoles, les bronchioles et le tissu interstitiel Pneumopathies."

Présentations similaires


Annonces Google