La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge dun patient au déchocage E.Nalet.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge dun patient au déchocage E.Nalet."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge dun patient au déchocage E.Nalet

2 Polytraumatisé = blessé grave atteint de plusieurs lésions mise en jeu du pronostic vital Traumatisé grave = une des lésions menace le pronostic vital, ou le mécanisme laisse supposer.

3 Gravité des lésions: ne se + pas, se x Risque de sous-estimation des lésions +++ l Oubli de lésions = conséquences vitales ou fonctionnelles Le temps perdu ne se rattrape pas l Solutions thérapeutiques peuvent être contradictoires = choix stratégiques importants +++

4 Plus de morts /an 50% sur les lieux de laccident, < 1 h 30% entre 1 h et 5 h 20% entre 1 et 5 semaines Problème de santé publique

5 Concept de mort évitable 30% auraient pu être évitées par une meilleure prise en charge (Cayten Ann Surg 1991) 35% pour Miller en /5 séries autopsiques = lésions cervicales Concept de la « Golden Hour » Baisse de la mortalité si la réanimation débute dans la première heure après le traumatisme.

6 Définition des priorités Gestion du temps Collaboration multidisciplinaire Stratégie diagnostique et thérapeutique

7 Critères dadmission au déchocage

8 Blessé avec une TA instable après 1000 ml de remplissage ou pantalon antichoc et/ou amines TC isolé ou associé avec score de Glasgow à 10 Plaie abdominale ou thoracique pénétrante Détresse respiratoire ou ventilation assistée Patient victime de traumatisme avec:

9 l Poly fractures avec notion de décélération importante (chute 3 étages ou +, AVP avec choc frontal, AVP avec impliqué décédé) Traumatisme secondaire à une avalanche Brûlure (face, explosion ou incendie en milieu fermé, inhalation de fumée, surface de + de 40%, nécessité dune VVC ou AG)

10 Priorités et objectifs thérapeutiques

11 Atteinte des fonctions vitales (respiratoire, circulatoire et neurologique) Recherche des signes de gravité Évaluation initiale et réévaluations itératives Paramètres vitaux, cinétique violente, lésions anatomiques, thérapeutiques, terrain préexistant Hémorragie conséquences cérébrales et multiviscérales risque coagulopathie (origine multifactorielle) objectif TAS 120 mmHg (TC) / 90 mmHg 3 catégories de statut hémodynamique

12 Priorités et objectifs thérapeutiques Imagerie Radio de thorax Radio de bassin Échographie abdominale Échocardiographie TDM corps entier, injecté Radio osseuses

13 Priorités et objectifs thérapeutiques Hypothermie Analgésie Aspect organisationnel coopération multidisciplinaire trauma leader

14 Accueil hospitalier

15 Phase de préparation Recueil des transmissions de léquipe pré hospitalière Etat clinique initial (neurologique) et évolution Transmissions +++ Circonstances de survenue, mécanisme lésionnel Traitements effectués, remplissage Equipement Orales + écrites

16 Accueil hospitalier Mobilisations Monitorage initial Scope, FC, SpO2, PNI ou PA 2 VVP +/- VVC Intubation, ventilation, capnographe Mesure de la température Respect de laxe « tête-cou-tronc » Collier cervical, attelles

17 Accueil hospitalier ECG Prélèvements biologiques HémoCue® Groupage +++, RAI NFS, bilan de coagulation Biochimie (iono, TGO, TGP, CPK, amylase, troponine) Lactates, GDS Toxiques, alcoolémie, sérologies pré-transfusionnelles

18 Accueil hospitalier Hypothermie Couverture chauffante, couverture de survie Éviter de découvrir le patient Réchauffer la pièce à lavance si possible 40% font des complications à 34°C, 60% à 32°C. Acidose, troubles de la crase sanguine +++ Retrait des vêtements humides Remplissage avec réchauffeur Surveillance température ++

19 Accueil hospitalier Autres Statut vaccinal (SAT, VAT) Nettoyage et pansement des plaies Vérifier labsence de lentilles, collyre, dentier Antibioprophylaxie Formalités administratives Premier contact avec la famille ou les proches

20 Prise en charge des détresses vitales

21 Détresse circulatoire 80% = origine hémorragique abdominale, rétropéritonéale ou thoracique Ne pas sous estimer les autres hémorragies !

22 Prise en charge des détresses vitales Détresse circulatoire Pneumothorax suffocant Lésion neurologique centrale …

23 Prise en charge des détresses vitales Détresse circulatoire 2 VVP ou VVC (fémorale ++)= voie de gros calibre, PA Remplissage vasculaire: cristalloïdes, colloïdes (HEA), albumine, accélérateur/réchauffeur (transfusion) Catécholamines: adrénaline Hémostase provisoire

24 Prise en charge des détresses vitales Détresse circulatoire Evaluation des pertes sanguines (en ml) Côte 150 Vertèbre 250 Radius/cubitus 250 Tibia/humérus 500 à 1500 Fémur 1000 à 2500 Bassin 1000 à 5000 et + Épanchement pleural sur radio 500 ml Épanchement péritonéal en écho 250 ml

25 Prise en charge des détresses vitales Détresse circulatoire Plaies…à ne pas sous estimer Plaie du scalp > 10 cm 500 à 1000 ml

26 Prise en charge des détresses vitales Détresse circulatoire Signes cliniques si 25 à 40% de pertes (1200 à 2000 ml pour 70 kg) Conséquences viscérales: cœur, cerveau, foie, rein, poumon Symptomatologie: PA, pouls, état cutané, troubles psychiques

27 Prise en charge des détresses vitales Détresse ventilatoire Causes variables: obstruction des VA, lésion pariétale, pleurale ou parenchymateuse, ou atteinte de la commande centrale O2 fort débit, extraction corps étranger IOT et ventilation assistée Indications larges: défaillance respiratoire, neurologique, circulatoire analgésie et sédation

28 Prise en charge des détresses vitales Détresse neurologique TC + signes clinique dengagement = TDM cérébrale non injectée pour bloc si HED Score de Glasgow +++ Ouverture des yeux (4): spontanée, à lappel, à la douleur, nulle Réponse verbale (5): orientée, confuse, incohérente, incompréhensible, absente Motricité (6): volontaire, localisée, retrait, flexion, extension, nulle

29 Prise en charge des détresses vitales Détresse neurologique Lésion médullaire: à suspecter de façon systématique Contrôle des ACSOS Indication chirurgicale urgente et prioritaire possible: Laparotomie / thoracotomie / embolisation

30 Bilan lésionnel

31 Sur le brancard Examen clinique Imagerie: diagnostic dhémorragie ou thérapeutique urgente Radio du thorax de face Radiographie du bassin Échographie abdominale de débrouillage épanchement intra péritonéal Échocardiographie

32 Bilan lésionnel Transport intra hospitalier = patients choqués mais stabilisés après réanimation = patients stables TDM corps entier spiralée injectée Bilan secondaire Radiographie des membres Endoscopies (bronchiques et digestives hautes) Radiologie interventionnelle

33 Aspects organisationnels

34 Régulation: intervention et orientation de la phase pré hospitalière à lorientation en réanimation Appel médecin régulateur / médecin réanimation: mise en alerte + possibilités daccueil SAMU/SMUR-DECHOCAGE-REANIMATION Importance de la communication, Désignation dun trauma leader

35 Aspects organisationnels Prend lensemble des décisions, point convergent des informations Coordination sous lautorité dun « chef déquipe ou trauma leader » Effectif minimum: 1 médecin, 1 IDE +/- AS + 1 médecin SMUR, 1 IDE, 1 CCA En salle de déchocage

36 Aspects organisationnels IDE Réanimation IDE SAMU Équipe chirurgicale Coopération multidisciplinaire intra hospitalière Radiologue Manipulateur radio Laboratoire Anesthésiste EFS Brancardier Médecin SAMU Médecin réanimation Plateau technique Disponibilité 24h/24h Pédiatre

37 Aspects organisationnels Nombre de victimes Collaboration inter- SAMU Coopération inter hospitalière Nécessité de neurochirurgie en urgence Disponibilité 24h/24h

38 Traumatismes ouverts thoraco-abdominaux

39 Evaluation de la gravité Procédure de prise en charge rapide (DCA,chirurgie) Nature du traumatisme Reconstitution du trajet anatomique Signes cliniques (TJ, épanchement, lésion neuro…) Détresse vitale

40 Patient in extrémis Arrêt cardiocirculatoire en pré hospitalier ou état hémodynamique catastrophique A réanimer Rôle de la régulation ++ Seul examen = radiographie thoracique Réanimation / chirurgie de sauvetage l Cause: pas toujours hémorragique, parfois ventilatoire Autotransfusion

41 Patient instable Prise en charge initiale = traumatismes fermés DCA, PA, bio, radio thorax, échographie abdominale Priorité de la chirurgie sur la réanimation Objectif de réanimation (PAM 45 à 55 mmHg) Auto transfusion dun hémothorax Ne pas clamper le drain mais arrêt aspiration

42 Patient stable Bilan clinique + imagerie ++++ Exploration chirurgicale ? Risque daggravation +++

43 Fin du déchocage Autre service Bloc opératoire Réanimation Autre centre hospitalier (CHU) Décès Nettoyage … Transfert du patient Discussion, « débriefing » Remise en place du matériel

44 CONCLUSION Déterminer les principales priorités thérapeutiques Équipe multidisciplinaire médicale et paramédicale Reconnaître et traiter les détresses vitales immédiates Plateau technique important (chirurgie, imagerie, labo,ETS)


Télécharger ppt "Prise en charge dun patient au déchocage E.Nalet."

Présentations similaires


Annonces Google