La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Anesthésie de la femme enceinte Anne Salengro DAR Tenon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Anesthésie de la femme enceinte Anne Salengro DAR Tenon."— Transcription de la présentation:

1 Anesthésie de la femme enceinte Anne Salengro DAR Tenon

2 Introduction 1 à 2% de femmes enceintes subissent une anesthésie pour chirurgie non obstétricale Possible grossesse méconnue: –Date des dernières règles –+/- bHCG

3 Introduction (2) Prise en charge double: Patiente enceinte modifications physiologiques Fœtus SFA par hypoxie fausse couche ou accouchement prématuré tératogénicité

4 Types de chirurgie Non obstétricale: –Digestive: appendicectomie, cholécystectomie –Gynécologiques: kyste ovaire, torsion dannexes –Traumatismes –Neurochirurgie, chirurgie cardiaque Obstétricale –Cerclage –IVG

5 Modifications physiologiques: conséquences sur lanesthésie (1) Respiratoires: consommation dO2, VR, CRF réserve en O2 Hypoxie plus rapide lors de lapnée ventilation minute hypocapnie de base

6 Modifications physiologiques: conséquences sur lanesthésie (2) Intubation: – Taille des seins –Œdème laryngé –Prise de poids affectant tissus mous du cou

7 Modifications physiologiques: conséquences sur lanesthésie (2) Intubation: – Taille des seins –Œdème laryngé –Prise de poids affectant tissus mous du cou Intubation difficile x 8

8 Modifications physiologiques: conséquences sur lanesthésie (3) Digestif: – tonus du sphincter inférieur de lœsophage – pression intra gastrique –ouverture de l angle de His –sécrétion de gastrine placentaire

9 Modifications physiologiques: conséquences sur lanesthésie (3) Digestif: – tonus du sphincter inférieur de lœsophage – pression intra gastrique –ouverture de l angle de His –sécrétion de gastrine placentaire Estomac plein

10 Modifications physiologiques: conséquences sur lanesthésie (4) Circulatoires: – résistances vasculaires systémiques hypoTA lors 1re partie de grossesse – débit cardiaque par volume d éjection systolique et fréquence cardiaque

11 Modifications physiologiques: conséquences sur l anesthésie (5) Circulation utérine: –débit sanguin utérin: 10 % du débit cardiaque à terme –non autorégulée –sensible aux drogues vasoactives et à la PaCO2 –syndrome de compression aorto cave débit sanguin utérin SFA

12 Modifications physiologiques: conséquences sur lanesthésie (6) Hypercoagulabilité Diminution de lactivité fibrinolytique plasmatique Gène au retour veineux par lutérus gravide Risque thromboembolique +++

13 Risque foetal Hypoxie liée à: –hypoTA maternelle –hypocapnie maternelle –hypoxie maternelle –hypertonie utérine

14 Risque foetal Naissance prématurée: –rôle de lanesthésie ? –indication de la chirurgie (sepsis) –localisation de la chirurgie ? Mazze, Am J Obstet Gynecol. Nov 1989

15 Risque foetal Mazze: –5405 suédoises enceintes opérées de chirurgie non obstétricale entre 1973 et 1981 (rétrospectif) –augmentation denfants de bas poids de naissance par RCIU et prématurité (6.6 % vs 3 %) –augmentation de la mortalité néonatale précoce (6 vs 3%) –non liée à l AG –aucune chirurgie particulièrement incriminée –pas d anomalie congénitale liée à linhalation de N20 notamment lors du 1er trimestre

16 Risque foetal Tératogénicité: –effet tératogène chez l animal protoxyde d azote (Mazze) benzodiazépines (Koren N Engl J Med 1998 ) –Halogénés –Propofol: pas détude sur la tératogénicité –Aucune étude clinique chez l humain n a démontré d effet tératogène

17 En pratique: prémédication chirurgie pdt grossesse = source d angoisse pour la patiente+++ benzodiazépine, hydroxysine anti-acide: cimétidine 200mg + citrate de Na+0,3M (Tagamet R effervescent) avant l induction, à partir de 12 SA

18 En pratique: induction Installation en DD, avec inclinaison en DLG de 15° Pré oxygénation: pendant 3 à 5 min 4 inspirations profondes moins efficace à réserver à l urgence extrême Nimmagadda Anesth Analg 2001

19 En pratique: induction Pento: –nécessité de doses moindres ( 5 mg/kg) en début de grossesse –( 18% liée à l hypoalbuminémie?) Propofol: –pas dAMM –nombreuses études concernant la césarienne: absence de retentissement fœtal particulier –pas détude sur la tératogénicité au 1er trimestre

20 En pratique: induction Succinylcholine: 1,5mg/kg Manœuvre de Sellick IOT avec sonde de calibre moindre ( 6,5 ou 7 ) Matériel d intubation difficile à proximité Aspiration à portée de main

21 En pratique: entretien Morphiniques: –sufentanil, remifentanil Halogénés: – MAC de l isoflurane, enflurane et halothane en début de grossesse – effet tocolytique

22 En pratique: entretien Curares: –monitorage –acétylcholine stimule le tonus utérin décurarisation titrée (monitorage)

23 En pratique: post op Analgésie+++ –Paracetamol –AINS: CI au 3°trimestre (canal artériel, HTAP, I Rénale) –Morphine –Néfopam: études cliniques insuffisantes –Tramadol: études cliniques insuffisantes –Anesthésiques locaux Prophylaxie thromboembolique (HBPM)

24 Anesthésie Loco-Régionale A privilégier sensibilité aux anesthésiques locaux blocs centraux: –remplissage vasculaire avec cristalloïdes –prévention du syndrome aorto cave +++ DLG de 15° –drogues vasoactives (éphédrine, phényléphrine) Anna Lee, Anesth Analg 2002

25 Ephédrine versus Phényléphrine

26 Surveillance foetale A partir de 24 SA Si chirurgie mineure: RCF préop et postop Si chirurgie majeure, enregistrement RCF perop Si impossible, échographie transvaginale Prise en charge multidisciplinaire –analyse du tracé –traitement de la MAP

27 Coeliochirurgie Longtemps considérée comme CI car: – pression intra abdo débit cardiaque débit sanguin utérin – pression artérielle par des résistances vasculaires –acidose respiratoire liée au CO2 chez l animal –difficultés techniques liées à l utérus gravide

28 Coeliochirurgie Steinbrook, Anesth Analg 2001

29 Coeliochirurgie Reedy, Am J Obstet Gynecol 1997 –comparaison de 2181 laparoscopies vs 1522 laparotomies entre 4 et 20SA (de 1973 à 1993) –pas de différence entre les 2 groupes concernant les poids de naissance, les RCIU, la prématurité ( augmentés / population générale) –pas d augmentation des malformations

30 Coeliochirurgie Avantages: –petites incisions mobilisation précoce diminution du risque thromboembolique –reprise du transit plus rapide –diminution des adhésions post op et des occlusions –durée moindre d hospitalisation

31 Coeliochirurgie: conclusion Meilleure période: 2è trimestre (<30SA) Pression d insufflation < 15mmHg Ventilation maternelle adaptée Surveillance fœtale par échographie transvaginale Conversion rapide si difficulté per op Praticien entraîné

32 Chirurgie obstétricale Cerclage: –Début 2è trimestre estomac plein –ALR (rachi) IVG tardive ( 14 SA) –estomac plein ? –Pas de prise en charge foetale

33 GEU Coelioscopie Pas de prise en charge fœtale Rompue: urgence vitale estomac plein hémodynamique instable ( Etomidate) troubles de coagulation ( CIVD…) CTS prévenu Non rompue: estomac plein car douleur++ Prévention allo immunisation anti D

34 Interruption thérapeutique de grossesse Consultation danesthésie 48h avant en un lieu différent des cs dobstétrique: – ITG pour cause maternelle ( cardiopathie grave, Hellp syndrome précoce…)= cause foetale –Proposer analgésie –Présenter péridurale ( si absence de CI) –Proposer sédation pour le foeticide –Proposer sédation ou anesthésie générale pour lexpulsion –Informer des risques de lAG

35 Interruption thérapeutique de grossesse > 14SA: expulsion en salle de travail Péridurale en place avant tout geste foetal ( si nécessaire) ou avant début du travail Ne pas hésiter à injecter des benzodiazépines (surveiller sédation et FR) Si CI à APD, proposer PCA sufentanil Si AG à lexpulsion, IOT en séquence rapide

36 Conclusion (1) Plusieurs problèmes: –Estomac plein –Intubation difficile –Hypoxie plus fréquente –Hypotension délétère –Risque daccouchement prématuré Mais: –Pas de risque tératogène concernant les drogues anesthésiques employées ponctuellement

37 Conclusion (2) PréO2 pdt > 3min ( si possible) IOT en séquence rapide Maintien de lhémodynamique Eviter lhypoventilation Préférer lALR Prise en charge multidisciplinaire

38 Cas clinique Patiente de 30 ans, enceinte de 37SA Abcès de la marge anale A jeun depuis la veille CAT ?

39 Prise en charge multidisciplinaire: obstétricien sur place, monitorage des CU et du RCF en per op. Estomac plein Rachianesthésie: –Bupivacaïne (10mg) –Sufentanil (5µg) –Morphine (100µg)


Télécharger ppt "Anesthésie de la femme enceinte Anne Salengro DAR Tenon."

Présentations similaires


Annonces Google