La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HYPEREOSINOPHILIE. Cas clinique (1) Patient de 43 ans Adressé par médecine du travail Bilan systématique: hyperéosinophilie à 1900 / mm3 Définition Hyperéosinophilie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HYPEREOSINOPHILIE. Cas clinique (1) Patient de 43 ans Adressé par médecine du travail Bilan systématique: hyperéosinophilie à 1900 / mm3 Définition Hyperéosinophilie."— Transcription de la présentation:

1 HYPEREOSINOPHILIE

2 Cas clinique (1) Patient de 43 ans Adressé par médecine du travail Bilan systématique: hyperéosinophilie à 1900 / mm3 Définition Hyperéosinophilie > 500 / mm 3

3 Cas clinique (2) Parmi ces éléments de linterrogatoire, lesquels sont pertinents pour explorer lhyperéosinophilie? A- Atcd de colique néphrétique il y a 2 ans B- Pas dallergie connue C- Profession: comptable D- Séjour en Afrique centrale il y a 6 mois E- Aucun traitement en cours

4 Cas clinique (2) Parmi ces éléments de linterrogatoire, lesquels sont pertinents pour explorer lhyperéosinophilie? A- Atcd colique néphrétique il y a 2 ans B- Pas dallergie connue C- Profession: comptable D- Séjour en Afrique centrale il y a 6 mois E- Aucun traitement en cours

5 Hyperéosinophilie: Etiologies En première intention, toujours penser à: Allergie Parasitoses Médicaments

6 Cas clinique (3) En raison du voyage, quelles parasitoses devez-vous évoquer? A- Bilharziose B- Paludisme C- Filariose D- Ankylostomose E- Anguillulose

7 Cas clinique (3) En raison du voyage, quelles parasitoses devez-vous évoquer? A- Bilharziose B- Paludisme C- Filariose D- Ankylostomose E- Anguillulose

8 Cas clinique (4) La recherche de ces parasitoses est négative. En fait, ce patient aime jardiner et il ne nettoie pas toujours très bien ses radis avant de les manger… Voici la radio de thorax faite en médecine du travail:

9 Syndrome de Löffler

10 Cas Clinique (5) Quels sont les diagnostics envisageables? A- Toxocarose B- Ascaridiose C- Distomatose D- Myiase E- Trichinose

11 Cas Clinique (5) Quels sont les diagnostics envisageables? A- Toxocarose B- Ascaridiose C- Distomatose D- Myiase E- Trichinose Toujours évoquer les parasitoses métropolitaines même en cas de voyage en zone tropicale!!!

12 Parasitoses & hyperéosinophilie Evolution de léosinophilie selon le temps: HE élevée et durable si impasse parasitaire ex: toxocarose Pics successifs si autoinfestation ou réinfestation ex: anguillulose, oxyurose HE très modérée (500 à 1000 / mm 3 ) si absence de phase tissulaire (uniquement endocavitaire) ex: oxyurose, trichocéphalose Courbe de Lavier si la parasitose évolue dun seul tenant ex: ascaridiose, ankylostomose

13

14 Parasitoses autochtones ParasitoseHELavierLöfflerCliniqueDiagnostic Toxocarose+++-+Anmx domestiquesSérologie Ascaridiose++++++Aliments souillésEPS > Sérologie Distomatose++++-Cresson / HépatiteSérologie + EPS Trichinose+++-Myalgies, oedèmesSérologie Myiase++--PseudofuronculoseExtériorisa° larve Oxyurose++-Enfant / Prurit analScotch test Taeniasis+--Anorexie / boulimieAnneaux ds selles Hydatidose+--HépatomégalieSérologie Trichocéphalose++-AsymptomatiqueEPS

15 Parasitoses tropicales ParasitoseHELavierLöfflerCliniqueDiagnostic Filarioses: 1/Loa loa +++--Migration SCSérologie 2/F. Lymphatique+++--ElephantiasisSérologie 3/Onchocercose+++--Nodules SC, œilSérologie Bilharziose+++--Hématurie, s. digSérologie + EPS Anguillulose+++--Larva currens cutanéSérologie + EPS Ankylostomiase+++-+Anémie ferripriveSérologie + EPS

16 Hyperéosinophilie et allergie Eosinophilie modérée (500 à 1000) Contexte souvent évocateur: Terrain atopique Rhinite, conjonctivite Asthme Dermatite atopique, urticaire Examens complémentaires: Prick tests IgE totales IgE spécifiques (RAST et Phadiatop)

17 Cas particulier: HE et asthme « non atopique » 3 causes à évoquer: Syndrome de Widal: Polypose nasale Intolérance AAS et AINS Churg et Strauss: Asthme tardif et sévère ANCA + (pANCA) type MPO Aspergillose bronchopulmonaire allergique: Moules bronchiques IgE sériques élevées Imagerie

18

19 Hyperéosinophilie et médicaments Enquête médicamenteuse systématique devant une HE Parfois, clinique associée: Prurit, rash, urticaire Dyspnée, toux sèche, PNP interstitielle DRESS Très nombreux médicaments incriminés Régression à larrêt du traitement

20 Hyperéosinophilie: causes rares Cancers Solides ou hémopathie Maladies auto-immunes: Vascularites: Churg et Strauss+++ Pemphigoïde Atteinte dorganes: Poumon à éosinophiles (de Carrington) Gastro-entérite à éosinophiles

21 Syndrome dhyperéosinophilie essentielle (SHE) HE > 1500 / mm 3 > 6 mois Sans étiologie retrouvée Lésions viscérales possibles: Fibrose endomyocardique (dépistage systématique) Atteinte neurologique (tb comportement, mononeuropathie) Atteinte cutanée

22 SHE: 3 formes Forme myéloïde: Élévation vit B12 et tryptase Transcript de fusion: FIP1L1-PDGFRA Moindre efficacité des corticoïdes Forme lymphoïde: Atteinte cutanée (urticaire, lésions maculo-papuleuses prurigineuses) HyperIgE Immunophénotypage lymphocytaire Étude clonalité T (réarrangement TcR) Forme idiopathique

23 Causes rares dhyperéosinophilie orientation selon le contexte clinique Manifestations pulmonaires - Pneumonie chronique à éosinophiles de Carrington - Aspergillose bronchopulmonaire allergique - Pneumopathies médicamenteuses - Syndrome hyperéosinophilique - Angéite de Churg et Strauss Arthralgies - Polyarthrite rhumatoïde - Sarcoïdose Myalgies Dermatomyosite Manifestations cutanées - Pemphigus, dermatite herpétiforme - Prurit chronique Affection maligne - Cancer digestif, respiratoire, utérin avec métastases (foie, os) - Histiocytose maligne - Maladie de Hodgkin, Vaquez Maladies systémiques - angéite dhypersensibilité - Périartérite noueuse - Angéite de Churg et Strauss - Syndrome de Shulman Syndrome digestif - Gastro-entérite à éosinophiles - Rectocolite hémorragique - Hépatite chronique active - Pancréatites - Maladie de Crohn ou de Whipple Pas de cause décelable Eosinophilie > 1500 éléments/mm3 depuis au moins 6 mois Syndrome hyperéosinophilique

24 Pièges Diminution de lhyperéosinophilie si Prise de corticoïdes Infection bactérienne HE & corticothérapie: Efficacité rapide en général Penser à languillulose si séjour en zone tropicale: Difficile à mettre en évidence (sérologie et EPS) Traitement systématique avant corticothérapie Ivermectine (Stromectol®): 2cp à 6mg (prise unique)

25 Conclusion Importance interrogatoire et anamnèse En première intention: Parasitoses autochtones ± tropicales Allergies M é dicaments (enquête syst é matique) Penser au traitement parasitaire d é preuve Albendazole (Zentel®): 1cp/j x 3j puis 1cp à J15 (oxyurose)


Télécharger ppt "HYPEREOSINOPHILIE. Cas clinique (1) Patient de 43 ans Adressé par médecine du travail Bilan systématique: hyperéosinophilie à 1900 / mm3 Définition Hyperéosinophilie."

Présentations similaires


Annonces Google