La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES SOINS INFIRMIERS EN CHIRUGIE NEPHROLOGIQUE SOINS PRE ET POST-OP.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES SOINS INFIRMIERS EN CHIRUGIE NEPHROLOGIQUE SOINS PRE ET POST-OP."— Transcription de la présentation:

1 LES SOINS INFIRMIERS EN CHIRUGIE NEPHROLOGIQUE SOINS PRE ET POST-OP

2 RAPPELS DES DIFFERENTES VOIES DABORD CHIRURGICALES LENDOSCOPIE = par voies naturelles ou par voie percutanéeLENDOSCOPIE = par voies naturelles ou par voie percutanée LA CHIRURGIE OUVERTE = qui suppose une incision cutanée et un abord direct de lorganeLA CHIRURGIE OUVERTE = qui suppose une incision cutanée et un abord direct de lorgane LA COELIOSCOPIE = après création dun pneumopéritoine, permet une intervention par lintermédiaire des orifices de trocarts cutanés abdominauxLA COELIOSCOPIE = après création dun pneumopéritoine, permet une intervention par lintermédiaire des orifices de trocarts cutanés abdominaux

3 SOINS EN PRE-OPERATOIRE Patient programmé ou admis en urgencePatient programmé ou admis en urgence Décision opératoire poséeDécision opératoire posée Comme pour chaque patient qui doit être opéré une consultation danesthésie est obligatoireComme pour chaque patient qui doit être opéré une consultation danesthésie est obligatoire Cette préparation comprend 3 voletsCette préparation comprend 3 volets

4 Préparation physique Hygiène corporelle ( douche bétadinée) en fonction des protocoles du serviceHygiène corporelle ( douche bétadinée) en fonction des protocoles du service Préparation du champ opératoire ( rasage – tonte) en fonction des protocoles du servicePréparation du champ opératoire ( rasage – tonte) en fonction des protocoles du service Patient à jeun au moins 12h avant lintervention (voir prescription médicale)Patient à jeun au moins 12h avant lintervention (voir prescription médicale)

5 PREPARATION PSYCHOLOGIQUE Un bon niveau dinformation des patients tend à limiter leur anxiété en postopératoireUn bon niveau dinformation des patients tend à limiter leur anxiété en postopératoire Les explications données doivent tenir compte du degré de compréhension et de questionnement du patient et/ou de son entourageLes explications données doivent tenir compte du degré de compréhension et de questionnement du patient et/ou de son entourage LIDE reformule des informations déjà données en général par le médecinLIDE reformule des informations déjà données en général par le médecin Accueil et installation importants ++++Accueil et installation importants ++++

6 Préparation du dossier administratif et médical 1/3 Le dossier médical :Le dossier médical : - bilan sanguin ( cf PM) et groupe sanguin - bilan sanguin ( cf PM) et groupe sanguin - radio - radio -ECBU -ECBU - +/- ECG selon PM - +/- ECG selon PM - vérifier lexistence de tous les clichés radiologiques, scanner, IRM, UIV …. avec compte rendu qui figurent dans ce dossier - vérifier lexistence de tous les clichés radiologiques, scanner, IRM, UIV …. avec compte rendu qui figurent dans ce dossier - et tous les autres examens demandés ( EFR, écho cardiaque, doppler…… ) - et tous les autres examens demandés ( EFR, écho cardiaque, doppler…… )

7 Préparation du dossier médical et administratif 2/3 Le dossier médical :Le dossier médical : - lobservation médicale - lobservation médicale - le dossier danesthésie - le dossier danesthésie - le dossier transfusionnel - le dossier transfusionnel Le dossier de Soins Infirmier :Le dossier de Soins Infirmier : - feuille de préparation opératoire - feuille de préparation opératoire - fiche de prescription - fiche de prescription - transmissions - transmissions

8 Préparation du dossier médical et administratif 3/3 Le dossier administratif :Le dossier administratif : - autorisation dopérer pour les mineurs et pour les patients sous tutelle par exemple de leur représentant légal - autorisation dopérer pour les mineurs et pour les patients sous tutelle par exemple de leur représentant légal - consentement éclairé signé par le patient ou son représentant - consentement éclairé signé par le patient ou son représentant - coordonnées de la personne à prévenir - coordonnées de la personne à prévenir - étiquettes du patient - étiquettes du patient

9 Préparation le jour de lintervention 1/2 Patient à jeunPatient à jeun Préparation physique ( douche, ablation de toutes les prothèses, retrait du vernis, ….)Préparation physique ( douche, ablation de toutes les prothèses, retrait du vernis, ….) Prise de constantes : pouls, tension et température et noter sur pancarte et/ou feuille de préparation pré-opPrise de constantes : pouls, tension et température et noter sur pancarte et/ou feuille de préparation pré-op Le patient met une chemise de blocLe patient met une chemise de bloc

10 Préparation le jour de lintervention 1/3 Administration de la prémédication, si besoin perfusion du patient, administration des traitements sur prescription médicale, soutien psychologiqueAdministration de la prémédication, si besoin perfusion du patient, administration des traitements sur prescription médicale, soutien psychologique Conseiller au patient daller urinerConseiller au patient daller uriner Effets personnels rangésEffets personnels rangés Informer au patient quil ne doit plus se leverInformer au patient quil ne doit plus se lever Vérifier que le patient part en temps et en heure au blocVérifier que le patient part en temps et en heure au bloc Linformer de tout changement de programme éventuelLinformer de tout changement de programme éventuel Lors de son départ être présentLors de son départ être présent

11 LA NEPHROLITHOTOMIE TRANSCUTANEE (NLTC) 1/6 Indications : ablation dun calcul rénal (lithiase rénale de gros volume)Indications : ablation dun calcul rénal (lithiase rénale de gros volume) Méthode : ponction rénale directe à laide dun néphroscopeMéthode : ponction rénale directe à laide dun néphroscope PRE-OP : vérifier présence UIV, écho rénale (indispensable pour la localisation de la lithiase et le niveau de ponction du rein)PRE-OP : vérifier présence UIV, écho rénale (indispensable pour la localisation de la lithiase et le niveau de ponction du rein)

12 NLTC 2/6

13 NLTC - 3/6 SOINS POST-OP :SOINS POST-OP : Le patient est porteur en RBO immédiat :Le patient est porteur en RBO immédiat : - 1 VVP - 1 VVP - un drain de néphrostomie (DN) droit ou gauche connecté à une poche à urines - un drain de néphrostomie (DN) droit ou gauche connecté à une poche à urines - +/- oxygène - +/- oxygène

14 NLTC 4/6 Surveillance de paramètres vitaux, état de conscienceSurveillance de paramètres vitaux, état de conscience Évaluation de la douleurÉvaluation de la douleur Perméabilité du drain et étanchéitéPerméabilité du drain et étanchéité Aspect du pansementAspect du pansement Diurèse toutes les 3h (PM), couleur, éviter la survenue de caillotsDiurèse toutes les 3h (PM), couleur, éviter la survenue de caillots Perméabilité de la voie dabordPerméabilité de la voie dabord Administration des traitements, planification,Administration des traitements, planification, transmissionstransmissions

15 NLTC 5/6 J1 : 1er lever, pst, reprise de lalimentation, arrêt perfusion, ASP ( vérification de calculs résiduels)J1 : 1er lever, pst, reprise de lalimentation, arrêt perfusion, ASP ( vérification de calculs résiduels) J2-J3 : ablation du drain, mettre une poche, surveillance de la diurèse ++++J2-J3 : ablation du drain, mettre une poche, surveillance de la diurèse ++++ J4 : sortie éventuelleJ4 : sortie éventuelle

16 NLTC 6/6 - complications :- complications : - douleurs de type colique néphrétique - douleurs de type colique néphrétique - obstruction du drain de néphrostomie - obstruction du drain de néphrostomie - problème infectieux - problème infectieux - éducation : conseiller au patient de boire éducation : conseiller au patient de boire ++++

17 LA CHIRURGIE DE LURETERE 1/7 1 – urétéroscopie pour calcul1 – urétéroscopie pour calcul - PRE –OP : ASP + ECBU- PRE –OP : ASP + ECBU - POST-OP : VVP + SU +/- Sonde double J- POST-OP : VVP + SU +/- Sonde double J J1 = reprise de lalimentation, ASP, ablation J1 = reprise de lalimentation, ASP, ablation sonde urinaire, surveillance +++ de la reprise mictionnelle sonde urinaire, surveillance +++ de la reprise mictionnelle J3 = sortie éventuelle J3 = sortie éventuelle

18 CHIRURGIE DE LURETERE 2/7 URETEROSCOPIE Urétéroscopie : - Traitement endoscopique par voie vésicale - Uretéroscope souple/rigides

19 CHIRURGIE DE LURETERE 3/7 2 techniques :2 techniques : - sonde urétérale ( obstruction, infection)- sonde urétérale ( obstruction, infection) - sonde double J( si urines stériles)- sonde double J( si urines stériles) Le plus souvent URGENCELe plus souvent URGENCE Indications : lithiases tumorales ( coliques néphrétiques par migration de caillots =IRA)Indications : lithiases tumorales ( coliques néphrétiques par migration de caillots =IRA)

20 CHIRURGIE DE LURETERE 4/7 a) sonde urétérale :a) sonde urétérale : -ALR -ALR - POST –OP :- POST –OP : - sonde urétérale + SU - sonde urétérale + SU - vérification de la perméabilité des sondes - vérification de la perméabilité des sondes - diurèse ( séparées + cumulatif bilan E/S) - diurèse ( séparées + cumulatif bilan E/S) - ne pas lever le patient ( risque de chute des sondes urétérales) - ne pas lever le patient ( risque de chute des sondes urétérales)

21 CHIRURGIE DE LURETERE 5/7 J1 : alimentation, poursuite TRT (ATB)J1 : alimentation, poursuite TRT (ATB) ASP, décubitus strict, hyperdiurése, hyperhydratation (sondes de petit calibre) ASP, décubitus strict, hyperdiurése, hyperhydratation (sondes de petit calibre) J2 –J3 : quand le problème infectieux est résolu envisager la pose de double JJ2 –J3 : quand le problème infectieux est résolu envisager la pose de double J

22 CHIRURGIE DE LURETERE 6/7 b) montée de double J :b) montée de double J : - POST –OP:- POST –OP: - SU + double J qui est interne - SU + double J qui est interne - ASP en post-op immédiat - ASP en post-op immédiat - surveillance diurèse +++ risque de syndrome de levée dobstacle = compensation diurèse si nécessaire - surveillance diurèse +++ risque de syndrome de levée dobstacle = compensation diurèse si nécessaire-

23 CHIRURGIE DE LURETERE 7/7 - J1 : ablation SU, et surveillance reprise diurèse spontanée, hyperhydratation, surveillance biologique- J1 : ablation SU, et surveillance reprise diurèse spontanée, hyperhydratation, surveillance biologique - J2 : +/- sortie- J2 : +/- sortie EDUCATION : boisson +++, uriner régulièrement pour éviter le reflux des urines vers le rein vessie pleine, surv. Température, douleurs, pas de sport violentEDUCATION : boisson +++, uriner régulièrement pour éviter le reflux des urines vers le rein vessie pleine, surv. Température, douleurs, pas de sport violent

24 CHIRURGIE DU REIN INDICATIONS :INDICATIONS : - tumeur du rein - tumeur du rein - lithiases rénales - lithiases rénales - syndrome de jonction ( malformation de la jonction pyélo-urététrale) - syndrome de jonction ( malformation de la jonction pyélo-urététrale)

25 CHIRURGIE DU REIN 1 – Néphrostomie transcutanée1 – Néphrostomie transcutanée Sous ALRSous ALR Ponction par voie transcutanée des voies urinaires intra-rénales et mise en place dun drainage externePonction par voie transcutanée des voies urinaires intra-rénales et mise en place dun drainage externe Indications : pyélonéphrite obstructiveIndications : pyélonéphrite obstructive

26 CHIRURGIE DU REIN 2- Cure de jonction2- Cure de jonction Indications : obstacle entre bassinet et uretère = dilatation des cavités rénalesIndications : obstacle entre bassinet et uretère = dilatation des cavités rénales Technique : lombotomieTechnique : lombotomie POST-OP: VVP, SU, sonde urétérale, redonPOST-OP: VVP, SU, sonde urétérale, redon risque hématome ++++ risque hématome ++++ J1 : ASP, kiné respi, 1er leverJ1 : ASP, kiné respi, 1er lever

27 CHIRURGIE DU REIN 3 – Néphrectomie simple par lombotomie avec résection 11ème et 12ème côte :3 – Néphrectomie simple par lombotomie avec résection 11ème et 12ème côte : Indications : destruction du rein (infection chronique, calcul, trauma, petites tumeurs)Indications : destruction du rein (infection chronique, calcul, trauma, petites tumeurs) Complications : brèche pleurale +/-, hémorragique +++Complications : brèche pleurale +/-, hémorragique +++ Pré-op : commande de sangPré-op : commande de sang Post-op : RP en SSPI, redons, SU, hyperhydratationPost-op : RP en SSPI, redons, SU, hyperhydratation

28 CHIRURGIE DU REIN

29 J2 : ablation SU, surveillance reprise diurèse +++, hyperhydratationJ2 : ablation SU, surveillance reprise diurèse +++, hyperhydratation J3 : ablation VVP, boisson +++, alimentation légère si reprise de transitJ3 : ablation VVP, boisson +++, alimentation légère si reprise de transit J10 –J12 : ablation sonde urétéraleJ10 –J12 : ablation sonde urétérale Éducation : éviter sport, charges lourdesÉducation : éviter sport, charges lourdes

30 CHIRURGIE DU REIN 4 – Néphrectomie élargie ( voie antérieure transpéritonéale4 – Néphrectomie élargie ( voie antérieure transpéritonéale Indications : cancer du reinIndications : cancer du rein Pré-op : angiographie ( thrombose veine rénale, VC), commande de culots, kiné respi ( fumeurs, personnes âgées, obéses..)Pré-op : angiographie ( thrombose veine rénale, VC), commande de culots, kiné respi ( fumeurs, personnes âgées, obéses..) Technique : ablation du rein et surrénalesTechnique : ablation du rein et surrénales

31 CHIRURGIE DU REIN -

32 Post –op : passage en SSPI 24h ou +Post –op : passage en SSPI 24h ou + VVP, SU, PCA, SNG, O2 VVP, SU, PCA, SNG, O2 redons = risque hémorragique +++ redons = risque hémorragique +++ paramètres vitaux, EVA paramètres vitaux, EVA aspect de la paroi à la recherche dun hématome aspect de la paroi à la recherche dun hématome RP +++ ( brèche pleurale) RP +++ ( brèche pleurale)

33 CHIRURGIE DU REIN11/11 J1 : arrêt O2, RP, surveillance reprise de transit +/- reprise boisson, hyperhydratation, ablation SU et surveillance diurèse +++, bilan sangJ1 : arrêt O2, RP, surveillance reprise de transit +/- reprise boisson, hyperhydratation, ablation SU et surveillance diurèse +++, bilan sang J2 : alimentation ( ablation SNG), bilan sanguin (iono, NFS)J2 : alimentation ( ablation SNG), bilan sanguin (iono, NFS) Ensuite : ablation redon (sur PM), kiné respiratoire tous les jours voir 2 fois/ jourEnsuite : ablation redon (sur PM), kiné respiratoire tous les jours voir 2 fois/ jour Éducation : pas de port de charges lourdes, pas de sport pendant 2 moisÉducation : pas de port de charges lourdes, pas de sport pendant 2 mois

34 CHIRUGIE DE LA VESSIE INCDICATIONS :INCDICATIONS : - tumeurs superficielles ( hématurie macroscopique terminale ou totale, parfois RAU) - tumeurs superficielles ( hématurie macroscopique terminale ou totale, parfois RAU) - tumeurs infiltrantes - tumeurs infiltrantes

35 CHIRURGIE DE LA VESSIE Différentes techniques chirurgicales :Différentes techniques chirurgicales : - RTV ( résection endoscopique)- RTV ( résection endoscopique) - cystectomie totale avec entéroplastie ou entérocystoplastie- cystectomie totale avec entéroplastie ou entérocystoplastie - urétérostomie cutanée transintestinale = BRICKER- urétérostomie cutanée transintestinale = BRICKER

36 CHIRURGIE DE LA VESSIE RTV = résection de tumeur de vessie ( acte chirurgical endoscopique) intervention sous contrôle optique et sous irrigation continue sous anesthésie loco- régionale ( péridurale ou rachis-anesthésie)intervention sous contrôle optique et sous irrigation continue sous anesthésie loco- régionale ( péridurale ou rachis-anesthésie)

37 CHIRURGIE DE LA VESSIE Résection endoscopique: Examen anatomopathologique: diagnostic de certitude Sous AG ou Rachianesthésie Endoscopie Vésicale : visualisation de la tumeur Endoscope souple ou rigide Anesthésie locale

38 CHIRURGIE DE LA VESSIE Résection endoscopique: Examen anatomopathologique: diagnostic de certitude Sous AG ou Rachianesthésie Endoscopie Vésicale : visualisation de la tumeur Endoscope souple ou rigide Anesthésie locale

39 CHIRURGIE DE LA VESSIE Complications :Complications : - hémorragie ( post-op immédiat = reprise chirurgicale) si décaillotage inéfficace- hémorragie ( post-op immédiat = reprise chirurgicale) si décaillotage inéfficace - perforation vésicale ( augmentation du vol de l abdomen) = hémostase soigneuse et lavages pendant 10 jours environ- perforation vésicale ( augmentation du vol de l abdomen) = hémostase soigneuse et lavages pendant 10 jours environ

40 CHIRURGIE DE LA VESSIE Soins pré-op : administration d un petit lavement évacuateur la veille de l interventionSoins pré-op : administration d un petit lavement évacuateur la veille de l intervention soins post-op :soins post-op : - VVP - VVP - SU double courant et lavage = éviter le caillotage = augmentation du débit de l irrigation - SU double courant et lavage = éviter le caillotage = augmentation du débit de l irrigation - bilan E/S - bilan E/S

41 CHIRURGIE DE LA VESSIE - J1 : bilan sg (NFS = +/- hématurie), diurèse des 24h, poursuite des lavages, 1er lever- J1 : bilan sg (NFS = +/- hématurie), diurèse des 24h, poursuite des lavages, 1er lever - jours suivants : arrêt lavage, surveillance diurèse, boisson 3l/jr, ablation SU dés que les urines sont claires ( sur PM)- jours suivants : arrêt lavage, surveillance diurèse, boisson 3l/jr, ablation SU dés que les urines sont claires ( sur PM) - devenir : communication des résultats d anapath, +/- instillation d antimitotiques en post-op immédiat ( extempo) ou avant l arrêt SU- devenir : communication des résultats d anapath, +/- instillation d antimitotiques en post-op immédiat ( extempo) ou avant l arrêt SU

42 CHIRURGIE DE LA VESSIE 2 -CYSTECTOMIE TOTALE AVEC ENTEROPLASTIE OU ENTEROCYSTOPLASTIE2 -CYSTECTOMIE TOTALE AVEC ENTEROPLASTIE OU ENTEROCYSTOPLASTIE les complications :les complications : - hémorragie- hémorragie - plaie du rectum- plaie du rectum - accidents thrombo-emboliques- accidents thrombo-emboliques

43 Traitement des T infiltrantes Cystectomie TOTALE Homme: Cystoprostatectomie Vessie + Prostate + Ganglions Femme: Pelvectomie antérieure Vessie + Utérus + Ganglions

44 CHIRURGIE DE LA VESSIE Dérivation des Urines Entérocystoplastie

45 CHIRURGIE DE LA VESSIE PRE- OP :PRE- OP : - entretien +++ avec chirurgien ( patient en bon état général et psychologique) explication du geste et annonce du diagnostic - entretien +++ avec chirurgien ( patient en bon état général et psychologique) explication du geste et annonce du diagnostic - commande de culots globulaires - commande de culots globulaires - prépa normale - prépa normale - préparation colique ( régime sans résidu et Xprep® afin de nettoyer l anse intestinale) - préparation colique ( régime sans résidu et Xprep® afin de nettoyer l anse intestinale)

46 CHIRURGIE DE LA VESSIE POST-OP immédiat ( SSPI pendant 24 à 48h et ensuite service de soins intensifs) patient porteur:POST-OP immédiat ( SSPI pendant 24 à 48h et ensuite service de soins intensifs) patient porteur: - KTCentral et alimentation parentérale - KTCentral et alimentation parentérale - SNG en aspiration douce - SNG en aspiration douce - Oxygène et kiné respiratoire - Oxygène et kiné respiratoire - 2 sondes urétérales ( gauche biseautée et droite = droite) - 2 sondes urétérales ( gauche biseautée et droite = droite)

47 CHIRURGIE DE LA VESSIE - SU fixée = ne pas reposer acte médical - SU fixée = ne pas reposer acte médical - redons = surveillance +++ si couleur jaunâtre = fuites urinaires au niveau des sutures = prélèvement ( lymphe ou urines) - redons = surveillance +++ si couleur jaunâtre = fuites urinaires au niveau des sutures = prélèvement ( lymphe ou urines) - médiane +/- contensor - médiane +/- contensor - surveillance des paramètres vitaux, état de conscience, EVA (PCA), - surveillance des paramètres vitaux, état de conscience, EVA (PCA), - bilan E/S ( SU + 2 sondes urétérales = séparées et cumulatif) - bilan E/S ( SU + 2 sondes urétérales = séparées et cumulatif)

48 CHIRURGIE DE LA VESSIE - vérifications des sondes urétérales ( éviter quelles se bouchent = +/- petit lavage au sérum physiologique), vérification de la perméabilité des sondes- vérifications des sondes urétérales ( éviter quelles se bouchent = +/- petit lavage au sérum physiologique), vérification de la perméabilité des sondes LES JOURS SUIVANTS :LES JOURS SUIVANTS : - surveillance biologique et bactériologique- surveillance biologique et bactériologique - surveillance de la fonction respiratoire (RP)- surveillance de la fonction respiratoire (RP) - poursuite de l alimentation parentérale- poursuite de l alimentation parentérale - SNG en aspi jusqu à reprise du transit (PM)- SNG en aspi jusqu à reprise du transit (PM)

49 CHIRURGIE DE LA VESSIE - prévention +++ du risque thrombo-embolique- prévention +++ du risque thrombo-embolique - soins de bouche +++- soins de bouche +++ J2 - J3 : 1er lever, arrêt PCA (relais)J2 - J3 : 1er lever, arrêt PCA (relais) J6 -J8 : ablation des redons ( sur PM)J6 -J8 : ablation des redons ( sur PM) J9 - J10 : reprise progressive de l alimentationJ9 - J10 : reprise progressive de l alimentation J11-J12 : ablation des sondes urétérales (ECBU stérile et à 24h d intervalle)J11-J12 : ablation des sondes urétérales (ECBU stérile et à 24h d intervalle) J13 : ablation SU après cystographie rétrogradeJ13 : ablation SU après cystographie rétrograde rééducation sphinctériennerééducation sphinctérienne

50 CHIRURGIE DE LA VESSIE L éducation vésicale :L éducation vésicale : kiné pour retrouver des cycles continence- miction ( sensation de besoin, déclenchement de la miction)kiné pour retrouver des cycles continence- miction ( sensation de besoin, déclenchement de la miction) établissement d un calendrier mictionnel = horaire, volumes des mictions, sensations, incidents en parallèle rééducation périnéaleétablissement d un calendrier mictionnel = horaire, volumes des mictions, sensations, incidents en parallèle rééducation périnéale éducation par kiné, somathérapeute et IDE +++éducation par kiné, somathérapeute et IDE +++

51 CHIRURGIE DE LA VESSIE INCIDENTS :INCIDENTS : - sondes urétérales obstruées, coudées, déplacées- sondes urétérales obstruées, coudées, déplacées - augmentation subite du volume de la diurèse par SU = obstacle en amont ou diurèse hématurique = alerter le chirurgie- augmentation subite du volume de la diurèse par SU = obstacle en amont ou diurèse hématurique = alerter le chirurgie - abcès de la médiane, éventration, éviscération- abcès de la médiane, éventration, éviscération - accidents hémorragiques, apparition d un liquide jaune dans les redons- accidents hémorragiques, apparition d un liquide jaune dans les redons

52 CHIRURGIE DE LA VESSIE DEVENIR DU PATIENT :DEVENIR DU PATIENT : - sortie après 3 ou 4 jours après l ablation de la sonde urinaire ( mictions toutes les 2h environ)- sortie après 3 ou 4 jours après l ablation de la sonde urinaire ( mictions toutes les 2h environ) - continence diurne rapidement acquise, nocturne plus longue ( 2 à 3 mictions la nuit)- continence diurne rapidement acquise, nocturne plus longue ( 2 à 3 mictions la nuit) - port d étuis péniens conseillés les premiers temps- port d étuis péniens conseillés les premiers temps - réapparition d érection 6 à 12 mois plus tard- réapparition d érection 6 à 12 mois plus tard

53 Traitement des T infiltrantes Dérivation des Urines 1. Entérocystoplastie Reconstruction vésicale avec de l intestin 2. Urétérostomie trans-iléale =Bricker 3. Urétérostomie Cutanée 4. Urétérostomie trans-rectale = Coffey (1) (2) (3) (4)

54 CHIRURGIE DE LA VESSIE 2 - URETEROSTOMIE CUTANEE TRANSINTESTINALE = BRICKER2 - URETEROSTOMIE CUTANEE TRANSINTESTINALE = BRICKER - PRE-OP : repérage de l emplacement de la stomie en position assise et debout faite par le chirurgien- PRE-OP : repérage de l emplacement de la stomie en position assise et debout faite par le chirurgien voir cours sur BRICKERvoir cours sur BRICKER


Télécharger ppt "LES SOINS INFIRMIERS EN CHIRUGIE NEPHROLOGIQUE SOINS PRE ET POST-OP."

Présentations similaires


Annonces Google