La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. Homme jeune (3/4 des cas) Sportif (95 % des cas) Sport de pivot (80 % des cas) Football Ski AVP Rappel Physiopath DiagnosticTraitement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. Homme jeune (3/4 des cas) Sportif (95 % des cas) Sport de pivot (80 % des cas) Football Ski AVP Rappel Physiopath DiagnosticTraitement."— Transcription de la présentation:

1 LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU

2 Homme jeune (3/4 des cas) Sportif (95 % des cas) Sport de pivot (80 % des cas) Football Ski AVP Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution EPIDEMIOLOGIE

3 Articulation non congruente, instable par ses surfaces articulaires Stabilité par Eléments passifs Capsule et ligaments Ménisques Eléments actifs muscles Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ANATOMIE

4 Structures périphériques LLE, LLI PAPE (coque, ME, 1/2 tendineux, tendon poplité) PAPI (coque, MI, 1/2 membraneux) Pivot central Pivot central = LCA et LCP Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ANATOMIE

5 Vue interne Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ANATOMIE

6 Vue externe Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ANATOMIE

7 Pivot central Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ANATOMIE

8 Structures postérieures : PAPE et PAPI Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ANATOMIE

9 LCA LCA Soppose à la translation antérieure du tibia Principal stabilisateur du genou en position debout PAS DE CICATRISATION Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ROLE DES LIGAMENTS

10 LCP LCP Soppose à la translation postérieure du tibia Pendant la flexion du genou Peut cicatriser Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ROLE DES LIGAMENTS

11 LLI LLI Soppose au valgus (surtout en extension) Au recurvatum Et à la rotation externe Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ROLE DES LIGAMENTS

12 LLE LLE Soppose au varus (surtout en extension) Au recurvatum Et à la rotation interne Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ROLE DES LIGAMENTS

13 PAPI PAPE PAPI PAPE Idem LLI Idem LLE Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution ROLE DES LIGAMENTS

14 DEFINITIONS Toujours GRAVE Pivot central : Toujours GRAVE, même si isolée Périphérique : Grave ou bénigne Grave si hyperlaxité associée Bénigne si douleur seule Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

15 MECANISMES DE RUPTURE LCA = Entorse grave LCA isolé : Le contrôle de la stabilité antérieure du genou est dû au LCA, qui est le premier ligament à se rompre lors des sollicitations brutales antéro- postérieures Non appuyé : shoot dans le vide Appuyé : Haltérophilie Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

16 LCA = Entorse grave LCA complexe : En cas de varus ou de valgus, il se constitue une triade antéro-externe ou antéro-interne VALFE : Triade antéro-interne : LLI > LCA > PAPI VARFI : Triade antéro-externe : LCA > PAPE > LLE MECANISMES DE RUPTURE Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution Parfois bénigne Toujours grave

17 MECANISMES DE RUPTURE LCP = Entorse grave LCP Isolé : Le contrôle de la stabilité postérieure du genou est dû au LCP. Il se rompt dans les traumatismes antéro-postérieurs en flexion. Il apparaît alors un tiroir postérieur de 10 mm, au moins. Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

18 MECANISMES DE RUPTURE LLI = Entorse bénigne ou grave Il contrôle la stabilité en valgus. Il est le premier atteint dans les mécanismes en valgus (VALFE). Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

19 MECANISMES DE RUPTURE LLE = Entorse grave Il contrôle la stabilité en varus. Il est atteint après le LCA et le PAPE dans les mécanismes en varus (VARFI). Ainsi, son atteinte est toujours grave. Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

20 MECANISMES DE RUPTURE Si le traumatisme appuyé se poursuit : PENTADE Pentade interne (LLI, PAPI, LCA, LCP, coques) Pentade externe (LLE, PAPE, LCA, LCP, coques) Puis se produit une luxation de genou (interne, externe, ou postérieure +++). Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

21 PHYSIOPATHOLOGIE Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution Pivot centralGravex LLEGravex LLIGraveOu Bénin

22 INTERROGATOIRE Quel sport ? A quel niveau ? Faire préciser le mécanisme Signes de gravité : Craquement Déboîtement Impotence totale immédiate Ne pas se fier à la douleur Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

23 EXAMEN PHYSIQUE Inspection : Epanchement, ecchymose, flessum Palpation Epanchement Recherche de points douloureux (os, ligament) Mobilités Recherche de laxités anormales Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

24 SIGNES DE GRAVITE HEMARTHROSE Donne un choc rotulien Et souvent un flessum Absente dans les entorses bénignes Peut être ponctionnée si hyperalgique Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

25 SIGNES DE GRAVITE LAXITE PERIPHERIQUE Toujours bilatéral et comparatif Varus (VARFI) et valgus (VALFE) En extension complète (triade) En flexion de 30° (LL isolé) Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution valgus varus

26 SIGNES DE GRAVITE Rechercher un recurvatum Signe latteinte des coques et des points dangles Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

27 SIGNES DE GRAVITE LAXITE PIVOT CENTRAL LCA Signe de Lachman +++ Tiroir antérieur + Ressaut rotatoire, plus difficile Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

28 SIGNES DE GRAVITE LAXITE PIVOT CENTRAL Signe de Lachman +++ Arrêt dur (immédiat, retardé) Arrêt mou Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

29 SIGNES DE GRAVITE LAXITE PIVOT CENTRAL Tiroir antérieur + Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution Non spécifique

30 SIGNES DE GRAVITE LAXITE PIVOT CENTRAL Ressaut rotatoire (= Jerk test = Pivot shift test) 1er temps : flexion, valgus, RI 2ème temps: extension Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution Pathognomonique

31 SIGNES DE GRAVITE LAXITE PIVOT CENTRAL LCP Tiroir postérieur +++ Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

32 BILAN PARA-CLINIQUE RADIO : Genou F+P RADIO : Genou F+P Elimine une fracture Confirme le diagnostic dentorse : Soit radio normale Soit signes indirects dentorse... Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

33 BILAN PARA-CLINIQUE Arrachement des insertions ligamentaires Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution TTACondyle externeTête du péroné

34 BILAN PARA-CLINIQUE Fracture de Second +++, signe la rupture du LCA Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution Arrachement du plateau tibial externe par les insertions capsulaires

35 BILAN PARA-CLINIQUE TESTING SOUS AG TESTING SOUS AG Examen clinique sous AG Avec clichés en stress +/- ponction dhémarthrose Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

36 BILAN PARA-CLINIQUE Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

37 BILAN PARA-CLINIQUE IRM IRM Pas dindication en urgence A distance Permet le diagnostic lésionnel précis (pivot central, lésions méniscales associées) Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

38 BILAN PARA-CLINIQUE Rupture du LLI Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

39 BILAN PARA-CLINIQUE Rupture du LCA Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

40 BILAN PARA-CLINIQUE Rupture du LCA et PAPE Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

41 BILAN PARA-CLINIQUE Rupture du LCP Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

42 BILAN PARA-CLINIQUE ARTERIOGRAPHIE ARTERIOGRAPHIE Systématique en cas de luxation Risque de lésion de lartère poplitée Risque secondaire damputation (1/3) Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

43 PLAN PERIPHERIQUE Entorse du LLE = Traitement chirurgical en urgence Car entorse presque toujours grave Evite la survenue dune instabilité chronique Entorse LLI, PAPE, PAPE = Traitement orthopédique Bénigne = 3 semaines Grave = 6 semaines Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

44 PIVOT CENTRAL LCA isolé Patient jeune et sportif : traitement chirurgical Patient > 45 ans, non motivé : traitement fonctionnel LCP isolé = traitement fonctionnel Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

45 AUTRES Pentades = traitement chirurgical en urgence Luxation = traitement chirurgical Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

46 TRAITEMENT FONCTIONNEL Attelle rigide 10 jours à 3 semaines Appui autorisé demblée Rééducation rapide : Physiothérapie antalgique Récupération des amplitudes articulaires Renforcement du quadriceps et des IJ Proprioception Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

47 TRAITEMENT ORTHOPEDIQUE Attelle rigide ou plâtrée, 3 à 6 semaines Pas dappui si entorse grave Rééducation rapide : Entretien de la trophicité du quadriceps Puis idem traitement fonctionnel Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

48 TRAITEMENT CHIRURGICAL Ligamentoplastie du LCA, après 3 mois Par Kenneth Jones Ou par DIDT Sous arthroscopie Rappel Physiopath DiagnosticTraitement Evolution

49 TRAITEMENT CHIRURGICAL Guérison Laxité chronique Instabilité chronique Lésions méniscales Arthrose Rappel Physiopath DiagnosticEvolution Evolution

50 HISTOIRE NATURELLE En l'absence de traitement, et même sur des genoux traités correctement, peut persister une certaine laxité ligamentaire et une instabilité. instabilité - L'instabilité, liée à une laxité ligamentaire anormale, est décrite par les patients comme la survenue de dérobements caractéristiques, avec l'impression de déboîtements de l'articulation. ménisques - Lors de ces dérobements, les ménisques peuvent subir des contraintes anormales et il se crée des déchirures surtout à la partie postérieure du ménisque interne. Il peut y avoir une succession d'épanchements, survenant après des efforts ou des épisodes d'instabilité arthrose Les cartilages fémoro-tibiaux aussi peuvent se détériorer peu à peu et à long terme apparaît l'arthrose. Rappel Physiopath DiagnosticEvolution Evolution

51 EX : séquelle après rupture du LCA Instabilité chronique possible (dérobements douloureux) Surtout sujet jeunes et sportifs Ressaut dynamique bien perçu et reconnu Évaluer la laxité et la classer Indications de reconstructions chirurgicales Évolution spontanée vers larthrose lésions méniscales Rappel Physiopath DiagnosticEvolution Evolution

52 GONARTHROSE Se voit quelques années après la rupture du LCA Ostéophytes et remodelage des épines tibiales Rappel Physiopath DiagnosticEvolution Evolution

53 GONARTHROSE Rappel Physiopath DiagnosticEvolution Evolution Remodelage des épines tibialesTiroir antérieur

54 CONCLUSION Reconnaitre les entorses graves : LLE : reconstruction chirurgicale en urgence Pivot central : ligamentoplastie à distance chez les patients jeunes et motivés Traitement par attelle de genou 3 à 6 semaines REEDUCATION PRECOCE Nécessité dun 2è examen clinique à 3 semaines Rappel Physiopath DiagnosticEvolution Evolution


Télécharger ppt "LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. Homme jeune (3/4 des cas) Sportif (95 % des cas) Sport de pivot (80 % des cas) Football Ski AVP Rappel Physiopath DiagnosticTraitement."

Présentations similaires


Annonces Google