La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HYPERTENSION ARTERIELLE Cours IFSI, G Gosselin. Définition de lHTA PAS 140 mmHg et/ou PAD 90 mmHg Lors de 3 consultations (2 mesures minimum) réparties.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HYPERTENSION ARTERIELLE Cours IFSI, G Gosselin. Définition de lHTA PAS 140 mmHg et/ou PAD 90 mmHg Lors de 3 consultations (2 mesures minimum) réparties."— Transcription de la présentation:

1 HYPERTENSION ARTERIELLE Cours IFSI, G Gosselin

2 Définition de lHTA PAS 140 mmHg et/ou PAD 90 mmHg Lors de 3 consultations (2 mesures minimum) réparties sur 3 à 6 mois Ou 2 consultations rapprochées si PA 180 / 110

3 Epidémiologie de lHTA 26 % de la population mondiale adulte en % de la population de plus de 35 ans en France ( CFLHTA ) En France : –16,2 % des hommes actifs –9,4 % des femmes actives ( IPHAF )

4 A partir de 115 / 75 mmHg, il existe une relation continue entre la PA et le risque de morbi-mortalité CV Pré – HTA ( ESC) : –Systolique entre 120 et 139 mmHg –Diastolique entre 80 et 89 mmHg Risque élevé dHTA dans les 10 ans

5 2: STRATIFICATION DU RISQUE VASCULAIRE GLOBAL. 2.1: Facteurs influençant le pronostic: Facteurs de Altération des Organes Cibles Diabète Pathologies médicales associées Risque Associés (FDR) (AOC) (PMA) Niveaux de PA HVG Pathologie vasculaire cérébral Homme > 55ans ou Epaississement des parois artérielles Pathologie cardiaque: Femme > 65ans (EIM carotidienne >= 0.9mm) ou Coronaropathie ou Insuffisance Tabagisme plaque athéroscléreuse à lécho-doppler cardiaque. Dyslipidémie: CT>2.5g/l Légère élévation de la créatinémie: Maladie rénale: Néphropathie ou LDL>1.55g/l H: µmol/l diabétique ou IR (créatinémie > ou HDL<0.4g/l chez H F: µmol/l 133µmol/l chez H ou 124µmol/l) ou <0.48g/l chez F Microalbuminurie Rétinopathie évoluée: ATCD familiaux Hémorragies ou exsudats, Obésité abdominale œdème papillaire. Taux de CRP Pathologie vasculaire périphérique

6 2.2: Stratification des niveaux de risque cardiovasculaire en vue de quantifier le pronostic: faiblement, modérément, fortement et très fortement majorés: Risque absolu approximatif de survenue dune pathologie cardiovasculaire dans les 10 ans selon les critères de létude de Framingham: 30%. Risque absolu approximatif de survenue dun décès cardiovasculaire dans les 10 ans selon les critères de SCORE: 8%. Pression Artérielle (mmHg) Autres FDR et histoire de la maladie Normale Normale haute Grade 1 Grade 2 Grade 3 Aucun autre FDR Risque Moyen Risque Moyen Risque Faible- ment majoré Risque Modéré- ment majoré Risque Forte- ment majoré 1-2 FDR Risque Faible- ment majoré Risque Faible- ment majoré Risque Modéré- ment majoré Risque Modéré- ment majoré Risque très fort- ement Majoré >= 3 FDR ou AOC ou Diabète Risque Modéré- ment majoré Risque Forte- ment majoré Risque Forte- ment majoré Risque Forte- ment majoré Risque très fort- ement Majoré Pathologies associées Risque Forte- ment majoré Risque très fort- ement Majoré Risque très fort- ement Majoré Risque très fort- ement Majoré Risque très fort- ement Majoré

7 Traitement Sur les 8 millions dhypertendus traités en France, seulement 32 % sont contrôlés (CFLHTA) Seulement 23 % des diabétiques traités pour lHTA sont en dessous de 140 / 80 mmHg (4930 patients suivis en France en 2002, par 410 diabétologues)

8 ModificationRecommandations Réduction escomptée de PAS Réduction poidsPoids normal (IMC : )5-20 mmHg/ perte 10 kg Régime DASH Fruits, légumes, produits laitiers allégés, réduire matières grasses totales et saturées 8-14 mmHg Réduire apport sodéNa < 100 mEq/l (2.4 gr) ou NaCl < 6 gr2-8 mmHg Activités physiquesActivité aérobique régulière (ex : marche rapide 30 mn/j)4-9 mmHg Ingestion alcool< 2 boissons/j (= 60 ml éthanol) chez lhomme et 1/j chez la femme 2-4 mmHg Modifications du style de vie dans lHTA Recommandations du JNC 7, JAMA 2003 ; 289 ; 2561

9

10 Intérêt de mesurer la PA en dehors du cabinet médical

11 HTA « blouse blanche » A ne suspecter que si : –PA entre 140/90 et 180/110 –Absence de diabète –Absence dantécédent cardio ou cérébro-vasculaire –Absence datteinte dun organe cible Fréquent chez le sujet âgé NB : suivi annuel recommandé

12 HTA « masquée », étude SHEAF (JAMA 2004) 4939 hypertendus traités, dâge moyen 70 ans, suivi 3,2 ans En automesure : –Chaque augmentation de 10 mmHg de la PAS, majore le risque CV de 17,2 % –Chaque augmentation de 5 mmHg de la PAD, majore le risque CV de 11,7 %

13 HTA « masquée », étude SHEAF (JAMA 2004) Risque relatif, par rapport aux patients contrôlés : –1,96 si PA élevée en Cs et auto mesure –2,06 si PA contrôlée en Cs et non contrôlée en auto mesure soit 9 % des cas –1,18 si PA élevée en Cs et contrôlée en automesure soit 13 % des cas

14 Automesure - MAPA Automesure: –règle des 3 = 3 mesures consécutives, en position assise, matin et soir, pendant 3 jours, en période dactivité habituelle –Calculer la moyenne des mesures –Appareil validé par lAfssaps, préférentiellement huméral –Seuil de lHTA = 135 / 85 mmHG

15 Automesure - MAPA MAPA : –Si doutes sur la faisabilité de lautomesure –Si anxiété « maladive » vis a vis des chiffres tensionnels –Pour étudier la PA nocturne –Pour rechercher une variabilité tensionnelle (dysautonomie, apnée du sommeil, insuffisance rénale) –Seuil de lHTA = 130 / 80 mmHg ( éveil : 135/85 - sommeil : 120/70 )


Télécharger ppt "HYPERTENSION ARTERIELLE Cours IFSI, G Gosselin. Définition de lHTA PAS 140 mmHg et/ou PAD 90 mmHg Lors de 3 consultations (2 mesures minimum) réparties."

Présentations similaires


Annonces Google