La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RENOVATION DES ENSEIGNEMENTS AU COLLEGE RENTREE 2003: BILAN DETAPE CLASSE DE SIXIEME CLASSE DE CINQUIEME CLASSE DE QUATRIEME CLASSE DE TROISIEME Les itinéraires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RENOVATION DES ENSEIGNEMENTS AU COLLEGE RENTREE 2003: BILAN DETAPE CLASSE DE SIXIEME CLASSE DE CINQUIEME CLASSE DE QUATRIEME CLASSE DE TROISIEME Les itinéraires."— Transcription de la présentation:

1 RENOVATION DES ENSEIGNEMENTS AU COLLEGE RENTREE 2003: BILAN DETAPE CLASSE DE SIXIEME CLASSE DE CINQUIEME CLASSE DE QUATRIEME CLASSE DE TROISIEME Les itinéraires de découverte ne constituent plus une obligation pour tous les élèves Les textes relatifs à lorganisation de la classe de troisième à compter de la rentrée 2004 et au nouveau brevet session 2005 sont en cours délaboration…..! Une épreuve anticipée du brevet en fin de quatrième qui ne semble plus être dactualité…! PROGRAMMES DE TECHNOLOGIE : Le C.N.P estime que les propositions du groupe dexperts reprennent trop largement les idées des programmes actuels et que du fait de cette parenté il ne voit pas comment la situation pourrait réellement être clarifiée et saméliorer….!

2 Le débat est la voie de recherche de ce que nous avons en partage mais aussi le mode normal de la confrontation des idées, des positions dont on peut comprendre quelles ne soient pas identiques, mais dont on doit admettre quelles gagnent à être confrontées publiquement. (Luc Ferry 17/09/03)

3 . UN ENSEIGNEMENT ISSU DE DIFFERENTES TENTATIVES DINTRODUIRE UNE CULTURE TECHNIQUE POUR TOUS AU COLLEGE

4 DIFFERENTS OBJECTIFS RETENUS DEPUIS 1963 (daprès un recueil de textes de Lucien GEMINARD édité par le CIEP) 7 – Préparer à la compréhension de ce quon peut appeler la « techno – science » cest-à-dire linteraction entre la science et la technique par le moyen dexpériences, de réalisations qui mettent en évidence les conditions de lobservation scientifique dun phénomène et sa compréhension, en montrant lintervention de moyens techniques dans cette observation ainsi que lexploitation technique qui peut être faite de ce phénomène seul ou combiné avec dautres. 1 – Développer lhabileté et la maîtrise gestuelle par le travail manuel afin de favoriser le développement de lenfant. 2 – Développer les capacités dobservation au cours de travaux expérimentaux pour faire naître une « attitude scientifique » face aux phénomènes naturels. 3 – Développer les capacités, souvent innées, de création ainsi que le sens esthétique, par la conception et la fabrication dobjets ayant une valeur pratique es esthétique. 4 – Lhomme vivant de plus en plus dans un milieu très différent du milieu naturel, faire acquérir aux élèves la compréhension technique, scientifique et sociale dobjets constituant une partie de ce milieu. 5 - Faciliter lorientation positive des élèves en particulier en fin de troisième. 6 - Introduire la technologie comme étude scientifique des techniques et des procédés pratiques qui sont utilisés pour réaliser un produit répondant aux spécifications dun cahier des charges.

5 PériodeDominanteObservations Avant 1964 Travaux scientifiques expérimentaux Objectifs 2 et 3 Dans la période allant de 1950 à 1964 on observe dans les établissements des « travaux scientifiques expérimentaux » (objectif 2) et dans les collèges ruraux des travaux dartisanat rural Technologie fonctionnelle Objectifs 4, 5 et 6 A partir dexemples judicieusement choisis et traités expérimentalement par les élèves dans les salles de travaux pratiques, le maître définit une fonction technique, présente lorgane qui est destiné à assurer cette fonction, le fait démonter et remonter ; il provoque un examen critique de ladaptation de lorgane à sa finalité. (extrait des textes officiels) Travaux manuels et éducatifs Objectifs 1, 3 et 5 Légalité des chances que doit assurer le collège exige que la compensation des handicaps socio – culturels se fasse le mieux possible. La « technologie fonctionnelle », très inégalement enseignée, ne semblait pas jouer un rôle bien, efficace à cet effet. Aussi la priorité fut donnée à une activité de développement global du jeune adolescent, appuyée sur des désirs de création faciles à éveiller tout en assurant son équilibre psycho – moteur Education manuelle et technique Objectifs 1, 3, 5 et 6 Lorientation précédente est maintenue mais laffirmation de lintroduction de la démarche proprement technique de conception et de fabrication est reprise Le thème du développement global de la personnalité est toujours affirmé. Depuis 1985Technologie Objectifs 6 et 7 Tout en conservant les vertus de lactivité manuelle on soriente vers lacquisition de la démarche technologique de conception et de réalisation sans négliger les implications socio – historiques et économiques de la création technique. DOMINANTES MISES EN ŒUVRE DEPUIS 1963 (daprès un recueil de textes de Lucien GEMINARD édité par le CIEP)

6 POSITIONNEMENT AU SEIN DES ENSEIGNEMENTS DU COLLEGE De 1983 à 2003….évolution ou marginalisation? C.O.P.R.E.T 1983 C.O.P.R.E.T 1983 Idées directrices pour les programmes du collège (CNP 1994) Idées directrices pour les programmes du collège (CNP 1994) Cahier des Exigences (CNP 2002) Cahier des Exigences (CNP 2002) Léchec dune technologie « application – illustration » des sciences physiques nest pas seulement dû à un manque de moyens et de formation des maîtres mais, plus fondamentalement à une erreur de conception: lenseignement des sciences et celui de la technologie nont pas les mêmes finalités et ne portent pas sur les mêmes objets. La technologie dépasse la seule application des sciences. Une culture générale nourrie par les sciences expérimentales, la technologie et les mathématiques doit permettre à chacun, en fin de collège, de savoir et de comprendre: -quune originalité de lhomme réside dans son désir constant de comprendre et dagir sur la nature, en associant avec rigueur et méthode démarche scientifique de compréhension et démarche technologique daction. -quune maîtrise minimale des moyens technologiques ainsi quune connaissance de la diversité des métiers sont nécessaires pour comprendre lorganisation de notre société et demain y choisir sa place. Le plaisir de comprendre le monde savère parfois si grand par lui-même quil semble presque pouvoir se passer de justifications. Cest ce plaisir que le pôle « culture scientifique et technique » qui regroupe les sciences expérimentales et la technologie valorise, au-delà des finalités utilitaires et commerciales trop souvent privilégiées

7 UN ENSEIGNEMENT QUI SE CARACTERISE PAR UN DEFICIT DIMAGE PARTICULIEREMENT MARQUE

8 ENTRE GENERALISATIONS HATIVES ET PROPOS CONDESCENDANTS UN DISCOURS TROP SOUVENT REDUCTEUR......! et vingt ans plus tard…. FLORILEGE DE QUELQUES REPRESENTATIONS PARMI LES PLUS COURANTES Technologie « papier » ! Techno « usine » ! Enseignement trop abstrait et insuffisamment attractif! « Pseudo » discipline! Caractère « fourre tout » des programmes ! Caractère utilitaire donc par essence asservissant!

9 DE NOMBREUSES CRITIQUES QUI NE TRADUISENT PAS VRAIMENT UN DIAGNOSTIC PARTAGE ! PANORAMA DE QUELQUESAVIS PARMI LES PLUS RECENTS Le handicap principal de l enseignement de la technologie se situe dans le décalage entre lambition des objectifs et la pauvreté des réalisations. Lapproche proposée conduit à façonner dès le collège un élève à seule fin quil occupe immédiatement un rôle productif dans la société. La démarche elle-même oblige ladolescent à des exercices qui demandent une maturité illusoire Les programmes de technologie devraient être plus « ancrés » dans es sciences et mieux à même de valoriser la voie professionnelle. La technologie est à lheure actuelle trop souvent considérée comme un enseignement de remédiation pour les élèves en échec scolaire. La crainte du « bricolage » et le refus du travail manuel incitent les enseignants à intellectualiser cette discipline, mimant les cours considérés comme légitimes, ceux ou lon parle beaucoup, ou lon dicte et ou lon copie. Est il vraiment besoin de faire apprendre par cœur à de jeunes collégiens ce quest la démarche de projet? Ou pire la définition des différentes parties de lordinateur, du clavier à limprimante?

10 UN ENSEIGNEMENT PENALISE PAR LABSENCE DUN VERITABLE CONSENSUS SUR SES FINALITES DANS LE CADRE DE LA SCOLARITE AU COLLEGE

11 UNE PALETTE DE DEFINITIONS QUI SE REVELE SIGNIFICATIVE ! QUELQUES DEFINITIONS PARMI LES PLUS USITEES Théorie générale des techniques Science des actions instrumentées Science de lartificiel Etude des interactions entre les objets techniques et leur environnement physique et humain Science des arts industriels et des métiers Ensemble des procédés et des méthodes dun art, dun métier ou dune industrie Etude et réalisation dobjets et de systèmes techniques Ensemble des méthodes et des techniques qui permettent détablir une relation au sein dun milieu

12 QUELQUES DECLINAISONS PARMI LES PLUS COURANTES Education technologique Culture scientifique et techniqueTechnologie « Mac Gyver » Sciences, technologie et société Sciences appliquéesTechnologie de linformation et de la communication UN LARGE SPECTRE DE PROPOSITIONS DORIENTATION POUR LENSEIGNEMENT DE LA TECHNOLOGIE AU COLLEGE

13 UNE PROBLEMATIQUE DE CONSTRUCTION DES PROGRAMMES EN PARTIE LIEE AUX DIFFERENTES DIMENSIONS DE LE TECHNOLOGIE

14 Répondre autant quil est possible aux questionnements centraux des collégiens:origine de lunivers, de lhomme, du savoir; fonctionnement de leur corps; constitution et fonctionnement des objets et de leur environnement (extrait du cahier des exigences). Faire découvrir quelques points clés de notre connaissance actuelle de lensemble du monde: lunité dans la diversité, les forces qui façonnent les formes, lévolution. (extrait du cahier des exigences) Apprendre à distinguer entre certitudes et interrogations, entre faits et hypothèses et justifier ainsi certains savoirs (on sait que la terre est ronde, que les continents bougent, que lespèce humaine est apparentée aux primates,……… (extrait du cahier des exigences) Se familiariser avec une démarche scientifique, notamment expérimentale et technologique, pour apprendre à observer, à rendre compte et à représenter avec rigueur. (extrait du cahier des exigences) Essentiellement centrés sur la production les programmes actuels conduisent à ne consacrer que peu de temps à une question légitime des jeunes: « comment ça marche? ». La mise en évidence du lien qui unit les techniques, limagination créatrice et lévolution historique des sociétés napparaît quen toute fin de formation et le temps qui lui est consacré représente moins de 5% de lhoraire global. Les programmes actuels nidentifient pas explicitement de savoirs propres à la technologie, savoirs qui portent en relation avec les produits conçus par lhomme en réponse aux besoins de la société sur les méthodes mise en œuvre tout au long du cycle de vie, sur les solutions constructives et les procédés de réalisation. La démarche technologique se caractérise par un mode de raisonnement original fait de transpositions, de similitudes de problématiques et danalogies adossé à un champ de contraintes pour aboutir à une solution. Les programmes actuels ne permettent daborder que partiellement ce mode de raisonnement ainsi que le domaine de la représentation du réel. DES PROGRAMMES QUI SONT EN DECALAGE AVEC LE CAHIER DES EXIGENCES!

15 Dimension liée à la production de biens et de services Un enseignement de la technologie dont la finalité porte sur l étude, la conception et la production de biens et de services destinés à satisfaire les besoins exprimés par l homme. Dimension scientifique Un enseignement de la technologie fédérateur des sciences comme voie d accès à leurs applications industrielles. Dimension liée à l usager Un enseignement de la technologie visant l acquisition des compétences nécessaires tant dans la vie personnelle que professionnelle. Dimension liée à la société Un enseignement qui intègre le point de vue économique et les contextes historique et sociologique afin de mettre en perspective l évolution des techniques et des sociétés. DES PROGRAMMES QUI ACTUELLEMENT NEGLIGENT CERTAINES DIMENSIONS DE LA TECHNOLOGIE !

16 Dimension liée à la production de biens et de services Dimension scientifique Dimension liée à l usager Dimension liée à la société ? ? ? ?

17 PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE LA TECHNOLOGIE QUELQUES PRINCIPES DIRECTEURS INCONTOURNABLES Rédiger les programmes avec le souci constant de respecter le principe « constitutif » selon lequel la légitimité dun enseignement se fonde essentiellement sur les savoirs quil permet de découvrir et les connaissances quil permet dacquérir. Privilégier les aptitudes que la technologie est la mieux à même (et souvent la seule) de convoquer chez les élève: méthodologie de laction associant activités concrètes créatives et investigations raisonnées portant sur lexistant, analyse morphologique et topologique du réel (« vision dans lespace »), appropriation de la dimension « patrimoniale » de lenvironnement technologique, utilisation rationnelle déquipements et de moyens de contrôle, appréhension des écarts « modèle – réel »,….. Structurer les programmes en associant en permanence lors de la transition dun niveau de formation au suivant: -une continuité évidente pour tous dans lacquisition des connaissances, -et une rupture dans les points de vue développés, les pratiques et les supports afin de permettre le nécessaire renouvellement de lintérêt des élèves. Rédiger les programmes en référence aux objectifs généraux assignés à la technologie par le cahier des exigences dans le cadre de la culture scientifique et technique.

18 CLASSE DE CINQUIEME CLASSE DE QUATRIEME CLASSE DE TROISIEME ORIENTATIONS POST COLLEGE ORIENTATIONS POST COLLEGE CLASSE DE SIXIEME CYCLE 3 DE LECOLE CYCLE 3 DE LECOLE Assurer la continuité entre cycle 3 de lécole et cycle dadaptation du collège autour dun pôle « culture scientifique et technique » incluant SVT, Physique et Technologie. Définir le corpus de connaissances propre à la technologie sur lequel se fonderont les programmes au cours du cycle central. Equilibrer le programme au regard des objectifs assignés par le cahier des exigences et des différentes dimensions de la technologie. Actualiser les unités des programmes actuels portant sur les applications de loutil informatique (représentation et simulation du réel notamment). Positionner les activités de production de biens et de services selon un statut de moyen et non de but. Adapter, dans le cadre des enseignements choisis, le programme de technologie de troisième au statut de cycle dorientation de cette classe en diversifiant les champs technologiques abordés PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE LA TECHNOLOGIE PROPOSITIONS DU GROUPE S.T.I MAIS AVANT TOUT….

19 PRENDRE ENFIN EN COMPTE QUE TOUS LES JEUNES, QUEL QUE SOIT LEUR CHOIX DORIENTATION APRES LA SCOLARITE OBLIGATOIRE, DOIVENT ETRE PREPARES A ETRE DES « USAGERS » ECLAIRES » ET DES « CITOYENS » RESPONSABLES DEPASSER LES DEBATS REDUCTEURS DE CES VINGT DERNIERES ANNEES Technologie « productiviste » / Technologie « scientifique » ! Industriel/Tertiaire ! Démarche investigatrice/Action réalisatrice ! Dimension liée à la production de biens et de services Dimension liée à l usager Dimension liée à la société Dimension scientifique AVEC LAMBITION DASSEOIR LES BASES DUNE CULTURE TECHNIQUE POUR TOUS ET DETABLIR LE LIEN ENTRE LES TECHNIQUES, LIMAGINATION CREATRICE DES HOMMES ET LEVOLUTION HISTORIQUE DES SOCIETES

20

21 QUELQUES PRINCIPES UNE GRILLE DOBSERVATION COMMUNE UNE OBSERVATION CONDUITE DANS CHAQUE ACADEMIE METROPOLITAINE DES NOTES DETAPE A LA FIN DE CHACUN DES DEUX PREMIERS TRIMESTRES UN RAPPORT EN FIN DANNEE SCOLAIRE DU GROUPE S.T.I

22 ENSEIGNEMENT DE LA TECHNOLOGIE AU COLLEGE GRILLE DOBSERVATION Conditions denseignement [.1] Horaires/effectifs Locaux Equipements Crédits Formation initiale et continue des enseignants Place de la technologie au sein du projet détablissement Programmes et supports dactivités [.2][.2] Réalisations sur projet (scénarios du cycle central et projet de 3 ème ) - kits acquis auprès de fournisseurs. - exploitation de dossiers issus de sites académiques ou de particuliers. - réponse à un besoin dune association ou dune collectivité. - autre(s) Représentation du réel - exploitation dun modeleur volumique de dernière génération. - exploitation dun logiciel 2D. - autre(s) modes de représentation. CFAO - mise en œuvre dune chaîne numérique complète. - mise en œuvre dun logiciel de FAO et dune machine numérisée. Pilotage assisté par ordinateur - pilotage de maquettes. - simulation virtuelle.

23 Histoire des solutions à un problème technique base de données sur les produits : sites « aspirées », encyclopédies, multimédia, documentation industrielle,….. Découverte des professions modalités pratiques mises en œuvre notamment en relation avec les scénarios du cycle central et au cours de la classe de troisième: visites dentreprises, supports multimédia, intervention de professionnels, mini stages,… Organisation des enseignements Gestion des espaces de technologie par léquipe pédagogique Planification annuelle des activités des élèves Mode de répartition des activités des élèves au cours dune séance Structuration des connaissances et traces écrites Evaluation Investissement de léquipe pédagogique au sein du collège Interdisciplinarité (Itinéraires de découverte,…) Education à lorientation Dispositifs en alternance Gestion du parc informatique Gestion du site du collège Club(s) Autre(s) Relations avec lenvironnement du collège et partenariats éventuels Ecoles, lycées professionnels, lycées technologiques, entreprises, autre(s) Evolution des orientations des élèves à lissue de la classe de troisième Vers les secondes avec enseignement de détermination ISI et ISP Vers lenseignement professionnel : industriel/tertiaire

24 « Le collège daujourdhui dénonce trop souvent ce que les élèves ne savent pas faire sans tenter de promouvoir ce dont ils sont capables. Il faut veiller à ne rien perdre des richesses potentielles que recèlent lenfance et la jeunesse. » (extrait dune déclaration ministérielle – 1/02/83)


Télécharger ppt "RENOVATION DES ENSEIGNEMENTS AU COLLEGE RENTREE 2003: BILAN DETAPE CLASSE DE SIXIEME CLASSE DE CINQUIEME CLASSE DE QUATRIEME CLASSE DE TROISIEME Les itinéraires."

Présentations similaires


Annonces Google