La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation GEM RCN MERCREDI 14 MAI 2008 A BISCHHEIM Comité Technique CAAPS 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation GEM RCN MERCREDI 14 MAI 2008 A BISCHHEIM Comité Technique CAAPS 2008."— Transcription de la présentation:

1 Formation GEM RCN MERCREDI 14 MAI 2008 A BISCHHEIM Comité Technique CAAPS 2008

2 Sommaire Contexte et actualités Les recommandation du GEMRCN Constats Objectifs Les fréquences de services Le tableau explicatif des recommandations Infos diverses

3 Contexte Textes précédents 9 juin 1971 « La santé scolaire et la nutrition de l'écolier », JO du 24 septembre 1971 Recommandation du GPEMDA N° J3-99 du 6 mai 1999 relative à la nutrition Circulaire sur la restauration scolaire 28 juin 2001Aujourdhui Recommandation relative à la nutrition du 4 mai 2007 (N° J5-07 du 4 mai 2007). Élaborées par le GEMRCN = Groupement dÉtude des Marchés de la Restauration Collective et de la Nutrition BUT : aider les acheteurs publics à élaborer le cahier des charges de leurs contrats de restauration collective BUT : aider les acheteurs publics à élaborer le cahier des charges de leurs contrats de restauration collective

4 Contexte Actualités Communiqué de presse du 4 février 2008 Mme Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, de la jeunesse et des sports a annoncé des nouvelles mesures pour 2008 concernant la nutrition. Cuisine Collective Février 2008 La troisième mesure concerne les cantines scolaires. Une étude menée par l'AFSSA en 2005 et 2006, à la demande des ministères de la Santé et de l'agriculture, révèle que 45 % seulement respectent les recommandations nutritionnelles de la circulaire interministérielle de juin 2001 relative à la composition des repas servis en restauration scolaire. Une "évolution réglementaire " sera proposée pour la prochaine rentrée.

5 Les recommandations du GEMRCN

6 Constats -Une montée inquiétante du surpoids et de lobésité pour lensemble de la population en France : surpoids et obésité 19% des enfants et 41% des adultes (14 octobre 2004, lAFSSA); - Points critiques pouvant conduire à des déséquilibres nutritionnels, surtout dans des populations à risque (étude réalisée en 1996 dans le domaine de la restauration collective). -Apports excessifs de lipides (INCA12, 1999). En particulier, cette enquête a mis en évidence les très fortes teneurs en lipides (44 % de lapport énergétique en moyenne) et en acides gras saturés (18 % en moyenne) des repas servis en restauration scolaire. - Apports excessifs de glucides simples, en particulier de glucides simples ajoutés dont la consommation est en constante augmentation (lAFSSA). - Une dénutrition chez les personnes âgées en institution, pouvant même cohabiter avec lobésité.

7 Les objectifs nutritionnels généraux visés par les présentes recommandations sont les suivants spécifiquement pour les adolescents augmenter la consommation de fruits, de légumes et de féculents diminuer les apports lipidiques, et rééquilibrer la consommation d acides gras diminuer la consommation de glucides simples ajoutés augmenter les apports de fer augmenter les apports calciques.

8 Fréquences de service Applicables pour tout type de restauration collective quand il y a un menu unique. Internat => même grille danalyse critique sur les dîners. En cas de libre choix, 2 possibilités : Le choix dirigé : choix équivalents nutritionnellement pour une catégorie donnée daliments, respect des fréquence. Le menu conseillé : affichage dun menu conforme aux présentes recommandations nutritionnelles, respect des fréquences pour ces menus affichés. Analyse sur un plan alimentaire de 20 repas successifs Dans le cadre dun libre-service à choix multiples, loffre doit être conçue de façon cohérente en intégrant la globalité des recommandations et la grille des fréquences sera valable en faisant un rapport sur 20 Ex : 3 choix dentrées par jour soit 60 recettes sur 20 journées => si 12 entrées à base de charcuterie sont présentées sur 60 recettes, le critère 4 entrées maxi > ou = à 15% de MG sur 20 entrées successive sera respecté.

9 Tableau explicatif des fréquences

10 Pour faire lanalyse des fréquences de présentation des plats, il faut : - Les menus de 20 repas successifs, - La composition des produits : fiches techniques comportant au minimum : la liste des ingrédients, le poids et les valeurs nutritionnelles (pour 100g ou par portion) des produits livrés, - La composition des recettes (ingrédients, quantités et composition nutritionnelle).

11 Les grammages : la taille des portions servies est adaptée selon lâges pour éviter les restes Le tableau de fréquences adaptées aux adolescents Annexes essentielles

12 Infos diverses Les repas type pique-nique ne font pas partie des repas contrôlés. Il doivent cependant comporter une crudité de légume ou de fruit, un produit laitier, une source de protéine, une morceau de pain, une boisson (eau) sans privilégier les chips et biscuits (graisses, sel et/ou glucides simples ajoutés). Auprès de vos fournisseurs, vous pouvez demander : Teneur en sels des produits et recettes, Nature et teneur, en % de produit, des acides gras (AG saturés, AG poly insaturés oméga 3 et 6, AG Trans) Teneur en glucides (dont celles de lamidon et des glucides simples ajoutés) % de matière protéiques de tous les plats composés Teneur en calcium des produits laitiers frais ou des fromages pour 100g de produit ou par portion % de viande, poisson, œuf des plats principaux à base de viande, poisson ou œuf.


Télécharger ppt "Formation GEM RCN MERCREDI 14 MAI 2008 A BISCHHEIM Comité Technique CAAPS 2008."

Présentations similaires


Annonces Google