La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Traiter les difficultés de lecture à larticulation CM2 / 6ème Profils de lecteurs en difficulté, Typologie des erreurs, Éléments de re-médiation F. Martial.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Traiter les difficultés de lecture à larticulation CM2 / 6ème Profils de lecteurs en difficulté, Typologie des erreurs, Éléments de re-médiation F. Martial."— Transcription de la présentation:

1 Traiter les difficultés de lecture à larticulation CM2 / 6ème Profils de lecteurs en difficulté, Typologie des erreurs, Éléments de re-médiation F. Martial - J.J. Dabat-Aracil – B. Disson

2 Nicole Van GRUNDERBEECK Faculté des sciences de léducation, Université de Montréal De profils de lecteurs en difficulté aux modes dintervention Dominique CRUNELLE (directeur de lInstitut dorthophonie Gabriel DECROIX), Caroline DAMAREY (orthophoniste), Lucie PLANCQ (orthophoniste) Académie de Lille Utiliser les évaluations de sixième pour envisager des remédiations Michel FAYOL Professeur duniversité, Directeur de IUMR 6024 au CNRS, membre de lobservatoire de la lecture. La lecture au cycle III : difficultés, prévention et remédiations Jacques DAVID Professeur à lIUFM de Versailles, membre de lONL Approche des faits de langue et de discours chez les jeunes collégiens en difficultés de lecture

3 Premier rideau : les difficultés dordre psycho-affectif. Les enfants en rejet du système scolaire Les enfants en rejet du système scolaire Les élèves angoissés à lidée dêtre évalués et déchouer Les élèves angoissés à lidée dêtre évalués et déchouer Les élèves dont le comportement devant la consigne induit léchec Les élèves dont le comportement devant la consigne induit léchec - Attitude provocante, - Attitude négative par rapport à leurs compétences, - Mais une envie dissimulée dêtre aidé et de sortir de léchec. - Perdent leurs moyens face à lévaluation, - Préfèrent ne pas répondre de peur de se tromper - Abandonnent facilement devant une difficulté - Attitude qui se poursuit même si leur performances dapprentissage sont correctes. correctes. - Elèves pressés den finir, - Abandonnent si la réponse napparaît pas immédiatement, - Survolent la consigne ou la lisent partiellement, - Peuvent ainsi répondre « à côté » même sils maîtrisent la connaissance requise.

4 Deuxième rideau : les stratégies et les procédures inopérantes Lacte de lire suppose que les élèves effectuent une activité dinterprétation en fonction de : - ce qui est écrit implicitement - leurs connaissances du monde - leurs connaissances linguistiques - leur capacité attentionnelle Lélève en difficulté de lecture : - a des connaissances cloisonnées - est rigide dans ses choix de stratégie - peut changer de stratégies en cours de route mais ne les fait pas interagir pour améliorer la compréhension.

5 Trois profils lélèves en difficulté 1- Reconnaissance visuelle immédiate 2- Recours au découpage syllabique et aux correspondances grapho- phonèmiques 3- Utilisation du contexte linguistique et extra linguistique Identification automatique des structures orthographiques Considérer quun mot est formé dunités infra-sens combinées Mot syllabe graphème / phonème Connaissances syntaxiques et sémantiques Le chercheur de mots Le surdécodeur Le surdevineur

6 Le chercheur de mots Surexploite laccès direct au lexique mental Surexploite laccès direct au lexique mental Fait appel à la connaissance des formes graphiques des mots Fait appel à la connaissance des formes graphiques des mots Ne tient pas compte du contexte Ne tient pas compte du contexte Dit des vrais mots (jamais de non-mots) Dit des vrais mots (jamais de non-mots) Ne tient pas compte du fait que les lettres représentent des sons Ne tient pas compte du fait que les lettres représentent des sons Ne sait pas que pour comprendre un texte, il doit effectuer des mises en relations par lui-même (inférences) Ne sait pas que pour comprendre un texte, il doit effectuer des mises en relations par lui-même (inférences)

7 Le surdevineur Devine le contenu des textes à partir : Devine le contenu des textes à partir : - des illustrations - des éléments du contexte fournis par lenseignant - de connaissances antérieures Prédit un mot à partir du précédent, mais ne vérifie pas lexactitude (à partir des lettres du mot) Prédit un mot à partir du précédent, mais ne vérifie pas lexactitude (à partir des lettres du mot) Ne tient pas compte du fait que les lettres représentent des sons Ne tient pas compte du fait que les lettres représentent des sons Est démuni face à un mot nouveau Est démuni face à un mot nouveau Fait des inférences détachées du texte Fait des inférences détachées du texte

8 Les forces cognitives en jeu Stade logographique du développement du langage écrit ( mot-image) Traitement séquentiel de linformation + capacité danalyse phonologique = trop de forces mobilisées, et donc très peu de ressources pour la recherche de sens Se sert des forces cognitives de la compréhension globale du langage. Ne peut pas considérer le langage comme un objet dobservation Le chercheur de mots Le surdécodeur Le surdevineur

9 3 CHAMPS DE COMPETENCES ESSENTIELLES A LA COMPREHENSION EN LECTURE Connaissances encyclopédiques Connaissances encyclopédiques Traitement sémantique Traitement sémantique Traitement linguistique Traitement linguistique

10 Connaissances encyclopédiques A développer dans les différents domaines des programmes A développer dans les différents domaines des programmes Mise en place de réseaux pour fixer les connaissances Mise en place de réseaux pour fixer les connaissances Travailler par les différents canaux de réception Travailler par les différents canaux de réception

11 Traitement sémantique pour expliciter limplicite par une pratique intense Connaissances syntaxiques et lexicales Compétences stratégiques: a) Adaptation de la posture au type de texte b) Gestion du « mot inconnu » c) Gestion des substituts d) Connaissances des personnages et repérages dans les dialogues e) Représentation des lieux f) gestion de la chronologie des événements

12 Traitement linguistique Connaissance des lettres Connaissance des lettres Conversion graphèmes/phonèmes Conversion graphèmes/phonèmes Reconnaissances des 600 syllabes fréquentes Reconnaissances des 600 syllabes fréquentes Usage des analogies orthographiques Usage des analogies orthographiques Connaissance sur la morphologie lexicale Connaissance sur la morphologie lexicale Mémoire orthographique Mémoire orthographique Connaissance sur la nature grammaticale des mots et sur la morphosyntaxe Connaissance sur la nature grammaticale des mots et sur la morphosyntaxe Usage de la ponctuation Usage de la ponctuation Lecture par groupes de mots Lecture par groupes de mots

13 Labsence dinteraction entre les différentes procédures aboutit à la construction dîlots de compréhension doù limpossibilité de construire une interprétation unifiée du texte traité.

14 Pistes de re-médiation : premières propositions Apprendre à interroger les textes à priori : Apprendre à interroger les textes à priori : Activité qui consiste à proposer les questions aux élèves avant quils aient lu le texte. Apprendre aux élèves à identifier les procédures qui permettent de répondre aux question posées : Apprendre aux élèves à identifier les procédures qui permettent de répondre aux question posées : Activité qui se fait de façon collective (groupe de 5-6 élèves). Travail sur des réponses données par un élève fictif et surlignage des indices dans le texte. Faire prendre conscience des stratégies : Faire prendre conscience des stratégies : « Boîte à outils » constituée détiquettes mettant laccent sur les procédures utilisées ( mot du texte ? morceau ? Réponse dans le texte ? hors du texte ?) Verbalisation forte : Verbalisation forte : Utiliser du langage pour étayer fortement les stratégies, les découverte et les résultats (explicitation, justification, confrontation, validation) Une pratique intense: Une pratique intense: Des activités ritualisées et identifiées au service dune démarche collective et individuelles Accroître lactivité réflexive (Méta): Accroître lactivité réflexive (Méta): Travail collectif qui permet de réfléchir sur les réponses erronées. Inciter les élèves à formuler des hypothèses sur les procédures qui ont pu conduire à des réponses fausses.

15 BIBLIOGRAPHIE La compréhension en lecture J.Giasson La compréhension en lecture J.Giasson Comprendre les textes écrits, P.Joole, Retz Comprendre les textes écrits, P.Joole, Retz Lector & Lectrix, Cèbe et R.Goigoux Lector & Lectrix, Cèbe et R.Goigoux Travaux de lONL Travaux de lONL


Télécharger ppt "Traiter les difficultés de lecture à larticulation CM2 / 6ème Profils de lecteurs en difficulté, Typologie des erreurs, Éléments de re-médiation F. Martial."

Présentations similaires


Annonces Google