La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Entrer dans lécrit cycles 1 et 2 21 mars 2012 – Session 2 Emmanuelle Porhial-Verrière Maître E RASED Yves Chobeaux CPC Quimper Nord SAVOIR FAIRE FAIRE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Entrer dans lécrit cycles 1 et 2 21 mars 2012 – Session 2 Emmanuelle Porhial-Verrière Maître E RASED Yves Chobeaux CPC Quimper Nord SAVOIR FAIRE FAIRE."— Transcription de la présentation:

1 Entrer dans lécrit cycles 1 et 2 21 mars 2012 – Session 2 Emmanuelle Porhial-Verrière Maître E RASED Yves Chobeaux CPC Quimper Nord SAVOIR FAIRE FAIRE SAVOIR

2 Rappel de lobjectif de la formation Partir de lexpérience menée entre les 2 sessions : réussites/obstacles le matériel collecter et mutualiser les supports, outils et situations efficaces commencer une bibliographie de référence, des outils pédagogiques pertinents

3 Pour permettre aux élèves d'entrer dans l'écrit, plusieurs compétences sont à travailler en cycle 1 tout en aidant à la construction des représentations de ce qu'est lire et écrire. Mireille Brigaudiot explique le rapport entre les compétences et les représentations (Apprentissages progressifs de lécrit à lécole maternelle, PROG INRP 2000)

4 Référentiel de PROG Compétences C1 : Utiliser le langage pour dire, comprendre, réfléchir C2 : Comprendre le langage écrit C3 : Produire du langage écrit C4 Découvrir la nature de lécrit Représentations R1 : se construire des représentations de lacte de lire R2 : se construire des représentations de lacte décrire R3 : se construire des représentations de la nature de lécrit

5 Le principe alphabétique : « passer le mur du son » : Pour réussir lentrée dans la lecture, les élèves doivent « passer le mur du son », cest-à-dire comprendre que pour lire et écrire il faut des lettres, quelles ont des noms, que parfois leur valeur sonore est identique à leur nom, le son [a] sécrit a, la lettre a fait [a], parfois a fait autre chose, au, eau [o]… Que signifie « Comprendre le principe alphabétique » ? Comprendre le principe alphabétique, c'est comprendre qu'à une lettre isolée ou à un groupe de lettres (graphème) correspond un son (phonème). Avant cela, il faut que l'apprenti lecteur prenne conscience que les mots sont composés de syllabes, que ces syllabes peuvent s'isoler à l'oral et qu'entre la syllabe orale et la syllabe écrite, il y a des règles.

6 6 conditions de la découverte du principe alphabétique (préalable) - Capacité de manipuler les syllabes à l'oral (segmenter une syllabe, isoler...) - Sensibilité à la rime (lapin / sapin : repérer la similitude) - Premier capital de mots écrits, l'élève reconnaît les mots, (prénoms, jours, abécédaires)

7 - Connaissances des lettres de l'alphabet (le nom des lettres ) (se méfier des élèves qui récitent l'alphabet sans reconnaître la lettre) - Sensibilité implicite aux phonèmes (commencer à percevoir le a, le son ch.. - Accès à la graphophonologie syllabique (repérer les syllabes à l'écrit : lien syllabe orale et syllabe écrite)

8 Programmes 2008 Aborder le principe alphabétique Les enfants se familiarisent avec le principe de la correspondance entre loral et lécrit ; à cet égard, la fréquentation dimagiers, dabécédaires qui isolent les mots et les présentent avec une illustration mérite dêtre encouragée. Grâce à lobservation dexpressions connues (la date, le titre dune histoire ou dune comptine) ou de très courtes phrases, les enfants comprennent que lécrit est fait dune succession de mots où chaque mot écrit correspond à un mot oral.

9 Programmes 2008 suite Ils découvrent que les mots quils prononcent ou quils entendent sont composés de syllabes ; ils mettent en relation les lettres et les sons. La discrimination des sons devient de plus en plus précise. Ils apprennent progressivement le nom de la plupart des lettres de lalphabet quils savent reconnaître, en caractères dimprimerie et dans lécriture cursive, sans que la connaissance de lalphabet dans lordre traditionnel soit requise à ce stade. Pour une partie dentre elles, ils leur associent le son quelles codent et le distinguent du nom de la lettre quand cest pertinent. Les enfants découvrent ainsi le principe alphabétique, sans quil soit nécessaire de travailler avec eux toutes les correspondances.

10 Activités dans la classe « les mots de la classe (GS) » Il sagit dune séance filmée sur le « mot de la classe ». La collègue sest prêtée à ce « jeu » ; dans le cadre de notre travail, il sagit de regarder la séance avec bienveillance, comme un point de départ pour notre réflexion et une illustration pour notre propos. Voir le synopsis du film. Quelles remarques peut-on faire ? Quelles analyses de la leçon faire ? Et si cétait à refaire ?

11 Exemples de situations génératives Exemple dune classe, école de KERVILIEN situations génératives : travailler la comptine, chaîne orale chaîne écrite problème de l'encodage et du décodage à partir d'un texte apporté par le maître et écrire une phrase à l'identique (la souris rouge de Camelot mange trois kiwis beaux : transformation change le nom de liminale, de la couleur... transformation d'une comptine (une poule sur un mur, ; une souris verte …) des situations répétitives : je m'appelle, je mange, je suis des débuts de phrases qui induisent : si j'étais un animal je serais...

12 Exemples de situations génératives suite si jétais une fée je serais... si je déménageais sur une île déserte j'emporterais... ma petite fabrique d'histoires : sujet verbe complément une … qui … travailler sur les devinettes albums : moi je déteste, maman adore de Elizabeth Brami moi j'adore ma maîtresse déteste de Elizabeth Brami papa ne veut pas de Alain Le Saux le livre des petits pourquoi de Ghislaine Roman (difficile pour les fin de CP, CE1)


Télécharger ppt "Entrer dans lécrit cycles 1 et 2 21 mars 2012 – Session 2 Emmanuelle Porhial-Verrière Maître E RASED Yves Chobeaux CPC Quimper Nord SAVOIR FAIRE FAIRE."

Présentations similaires


Annonces Google