La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment apprendre ensemble au travers de lactivité Rugby en classe de 3ème MIXTE ? Olivier Quintane Cathy Patinet Collège des Bourgognes CHANTILLY Janvier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment apprendre ensemble au travers de lactivité Rugby en classe de 3ème MIXTE ? Olivier Quintane Cathy Patinet Collège des Bourgognes CHANTILLY Janvier."— Transcription de la présentation:

1

2 Comment apprendre ensemble au travers de lactivité Rugby en classe de 3ème MIXTE ? Olivier Quintane Cathy Patinet Collège des Bourgognes CHANTILLY Janvier 2005-AMIENS

3

4 Pourvu quils acceptent de jouer ensemble… Un professeur dEPS Une classe mixte Une activité

5 Vidéo équipe 6èmes…

6 Ah, non surtout pas elle dans mon équipe! Pourvu quil me passe la balle…

7 Quelques incidents, dont on ne mesure pas toujours les conséquences…

8 VIVRE ensemble ou APPRENDRE ensemble?

9 VIVRE ENSEMBLE Pourvu que ça tourne! Améliorer les rapports sociaux de sexes GESTION de la mixité APPRENDRE ENSEMBLE Pourvu quils apprennent tous et toutes! Et si les différences devenaient une richesse pour lapprentissage ? Co-éducation

10 Et comment je fais moi, « prof dEPS », pour faire un cycle de rugby avec des 3èmes mixtes ?

11 Des doutes … Des dilemmes… Des croyances … Comment choisir?

12 En quoi cette situation est- elle problématique? Comment garçons et filles vont-ils accepter le contact ? Comment assurer la sécurité ? Les filles vont-elles courir, attraper, plaquer, marquer, « oser » dans une activité aussi masculine ? Les garçons vont-ils « jouer le jeu » en respectant les différences des filles ou les exclure de leur jeu?

13 Et pourtant, quel intérêt y a-t-il à programmer lactivité rugby en mixité? Le rugby: un partage d émotions fortes au travers du combat collectif ! ( « défi corporel total ») Le rugby: Vivre lexpérience de se rouler par terre et dans la boue ! Dans le rugby, accepter laffrontement physique dans le respect de lautre ne peut avoir que des conséquences positives sur lamélioration de lestime de soi & du climat de classe. Le rugby: une connotation de lactivité au masculin; après on fera un cycle « danse » !

14 Comment sy est-on pris ? 1) Les étapes du cycle 2) Lévaluation 3) Quont appris les plus faibles… les plus forts… et lensemble de la classe

15 Etape 1 : dabord créer du jeu, en construisant les règles Equipes hétérogénes en leur sein Jeu sur terrain à dimension réduite Jeu en ceinturant uniquement Jeu sous contrôle de lenseignant avec construction des règles de marque et de sécurité ( balle tenue à 2 mains, accompagnement en touche) Etape 1 Nombre de contacts/ match

16

17 Constat de 3 niveaux de jeu Niveau 1: (uniquement des filles): spectateurs du match Niveau 2: (des filles et des garçons) Passes à larrière par peur du contact ; on se débarrasse du ballon pour ne pas être pris.– peu ou pas de ceinturage Niveau 3: (des garçons et 1 fille) Récupération du ballon à larrière ou au sol pour prendre de vitesse ladversaire, contourner, marquer ; Quelques contacts, des récupérations au sol et interceptions avancer avec le ballon/ ne plus fuir le contact Accepter le contact, les chocs, les chutes

18

19 Jeu avec médecine ball (Conquet & Devaluez) 1 pt si avancée de 5 pas, 5 pt si essai Moins de vitesse/ engagement proche Sollicitation des plus faibles par lenseignant Passes limitées / jeu plus regroupé entraînant des chutes Encore des niveaux faibles en retrait Redonner du plaisir de jouer à chaque niveau Construire des pouvoirs moteurs pour maîtriser le contact : plaquer sans faire mal ou se faire mal

20 Etape 2 : accepter et maîtriser le contact Redonner du plaisir de jouer et de la confiance aux plus faibles ( accepter le contact) Remettre les plus forts dans des duels plus difficiles à gagner pour les obliger à défendre par les placages tout en respectant lautre ( maîtriser le contact) Matches &Travail des attrapés et des placages en 2 niveaux Etape 2 Ceinturer/ plaquer

21

22 Indicateurs : nombre dessais et nombre de contacts ou placages maîtrisés Niveau 1 & 2 Nombre de contacts/ match Nombre délèves allant contact Nombre de chutes Niveau 3 Nombre de placage / match Nombre délèves plaqueurs Nombre de contacts non sécurisés

23 Exemple de situation de placage -le joueur jaune a 1 minute pour marquer le maximum dessais (3 points ) entre les 2 lignes jaunes -Le joueur rouge défend soit en plaquant lattaquant (3 points) soit en lamenant en touche (1 point) -changement de rôles

24

25

26 Etape 3: Construire une situation de pratique permettant de re-jouer en groupe hétérogène Etape 3: Construire une situation de pratique permettant de re-jouer en groupe hétérogène Proposition de règles et dun système de score permettant à toutes et tous de progresser Etape 3 Plaquer les joueurs forts de léquipe adverse pour permettre à tous de jouer

27 Règles scolaires 3ème mixtes Compos- -tion des équipes Equipes de 7 Hétérogènes et mixtes/ Proposées par lenseignant ; Légèrement remaniées en cas de déséquilibre du rapport de force ; Stables pour tout le cycle Taille terrain Etroit / offrant une forte densité de joueurs en largeur ; 15m sur 30m) Les règles identiques pour tous Marque= un essai vaut 5 points Droit de charge sur le Porteur du ballon/ Attrapé sous la ceinture / Tenue de la balle à 2 mains pour interdire le Raffut / Poussée sans accompagnement interdit / Coup de Pied interdit/ Tenu / Hors jeu

28 Les règles différenciées Les élèves « forts » dune équipe ne peuvent plaquer que les élèves « forts » de lautre équipe. Les élèves « forts » dune équipe ne peuvent que ceinturer ou accompagner en touche un élève « faible » de lautre équipe Les élèves « faibles » peuvent ceinturer ou plaquer tous les joueurs de lautre équipe «Bingo placage » Léquipe qui arrive la première à plaquer 3 fois dans le match un joueur « fort » remporte un « bingo placage »= 10 points Repérage du niveau des joueurs Les 2 niveaux de léquipe sont repérés en mettant des « sur- maillots » aux élèves « les plus forts »

29

30 Indicateurs : nombre de bingos placage/ match & nombre dessais Niveau 1& 2 Nombre de contacts/ match Niveau 1: Nombre davancées balle en mains Niveau 2 Nombre essais Niveau 3 Nombre délèves plaqués Nombre dessais

31

32 Etape 4: Choisir le contact ou lévitement le contact: « y rentrer pour en sortir » Sorganiser collectivement pour faire des « relais » pour le porteur de balle : protéger sa balle et la libérer vers larrière à un soutien proche pour le soutien : suivre à distance laction du porteur de balle et se lancer vers lui quand il va être « pris » pour recevoir en mouvement ( organiser un relais à 2) Etape 4 Protéger, libérer en arrière Se lancer, recevoir, percer

33

34

35

36

37 Indicateurs : nombre de passes réussies / nombre de relais Niveau 1& 2 Nombre de passes réussies Niveau 3 Nombre de relais

38 Une évaluation « sous contrat » En attaque un nombre de réussite est fixé sur: N1: avance au moins 5 pas avec la balle N2: réussit une passe après avoir protégé mon ballon N3: Participe à un relais réussi soit en tant que relayeur, soit en tant que relayé

39 Suite des contrats dévaluation En défense, un nombre de réussite est fixé sur: N1: va au contact N2: Ceinture efficacement N3: plaque un niveau 3

40 Quont appris les plus faibles… les plus forts… et lensemble de la classe

41 A travers les apprentissages moteurs réalisés à mon niveau (cf : tableau complet), le pas en avant, ce qui déclenche les progrès réels ou laxe prédominant semblent être : Niveau 1 Laffectif prédomine : à ce niveau les pouvoirs différenciés permettent de prendre confiance dans un climat rassurant (les élèves demandent eux-mêmes le changement de niveau (en fonction des apprentissages moteurs) sinon le rapport de force est déséquilibré). Niveau 2 Linformationnel prédomine : à ce niveau les pouvoirs différenciés permettent et obligent à prendre des informations de sur le niveau des adversaires et ainsi pondérer, adapter mes actions. De plus, en apprenant à sélectionner les bonnes informations je garantie la conservation de la balle. Niveau 3 Le cognitif prédomine : à ce niveau les pouvoirs différenciés permettent et oblige à prendre en compte les autres niveaux et les accepter. Jai un rôle à jouer en organisant, conseillant mais au niveau moteur aussi je dois me dépasser (vues les contraintes de marque, de défense et autres !!!). Maîtrise Pour tous : Valeur de solidarité, de communauté dintérêt… (il existe des niveaux, des mobiles, des perceptions du jeu différents des miens, mais ensemble nous allons avoir le même objectif : faire en sorte que léquipe tourne bien (maîtrise points bonus possibles) pour gagner (en relativisant le score par les indicateurs…). Chacun doit prendre du plaisir (fair-play, projet, contrat…).

42 En équipe hétérogènes : Constats de jeu : Constats de représentations Attentes, goûts, préférences Niveau 1 : Sauvegarde Recule Peur contact, se débarrasse de la balle, peur chute, Peur assumer ses choix / autres. Représentation des sports collectifs comme, violent… Peur physique, sociale, psychologique. Jouer ensemble, aspect collectif (peu dintérêt au score). Niveau 2 : Appliqué Agit en fonction du contexte sans sélection dindices pertinents Prend des initiatives mais perd souvent la balle, malgré son désir de bien faire. Cest trop bien !!! Tout voir réagir au premier signal. Essayer ensemble de faire mieux. Niveau 3 : Le club : Prend des initiatives plus pertinentes, conserve, marque Peut faire mal, faire peur, juger les autres. Exploits individuels, technique, montrer sa domination. Jaime çà mais pas à lécole car mes copains ne sont pas assez bons pour jouer ensemble. Equipes homogènes dans leur constitution.

43 Et quen disent nos élèves ?

44

45

46 Les mixités Une mixité « ensemble différenciée » Une mixité « ensemble-séparée » Progessivement dévoluée aux élèves

47 Léquité " ne pas tenir compte des différences physiologiques et culturelles des populations filles et garçons, au nom d'une égalité proclamée, c'est en réalité reproduire et entretenir une inégalité du rapport au corps", "Etre équitable avec les filles et les garçons, c'est prendre en compte leurs différences et l'expression différenciée de la motricité dans les référentiels de performance", " mais la recherche d'équité ne doit pas organiser de fait une pédagogie des différences par un enseignement à 2 vitesses". Extrait doc accompagnement lycée

48 Construire des situations de pratiques ( cf CEDRE n°4) 1/ poser des problème à tous les élèves : à la recherche dune plus grande proximité de lactivité adaptative singulière qui identifie le rapport du pratiquant à lAPSA. ce qui nécessite que lenseignant soit en capacité de lire cette activité

49 2/ Susciter par la forme de pratique proposée des communautés dintérêt (Galichet); Intégrer des composantes sociales au dispositif didactique comme éléments constitutifs du processus dacquisition des contenus spécifiques de lAPSA.

50 3/ Concevoir & Choisir: des objets denseignement « enseignables » de façon réaliste dans le temps de pratique scolaire restreint : quel contrat didactique négocier avec la classe ? 4/ Négocier des formes de pratiques autour des valeurs déquité et de progrès pour tous

51 5/ Réguler: la différenciation des apprentissages nécessaires à la réalisation du projet collectif 6/ inscrire dans un cursus scolaire

52


Télécharger ppt "Comment apprendre ensemble au travers de lactivité Rugby en classe de 3ème MIXTE ? Olivier Quintane Cathy Patinet Collège des Bourgognes CHANTILLY Janvier."

Présentations similaires


Annonces Google