La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TOUX CHRONIQUE EPU HAGUENAU 19 2 2009. Une toux est chronique lorsquelle existe depuis 3 semaines au moins Une toux est chronique lorsquelle existe depuis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TOUX CHRONIQUE EPU HAGUENAU 19 2 2009. Une toux est chronique lorsquelle existe depuis 3 semaines au moins Une toux est chronique lorsquelle existe depuis."— Transcription de la présentation:

1 TOUX CHRONIQUE EPU HAGUENAU

2 Une toux est chronique lorsquelle existe depuis 3 semaines au moins Une toux est chronique lorsquelle existe depuis 3 semaines au moins Elle est souvent bien plus ancienne Elle est souvent bien plus ancienne Quelques chiffres: - 5° motif de consultation en médecine praticienne - 20 % des consultations en pneumologie - fréquence augmente avec l âge ( 16% pour les 55 – 74 ans ) Quelques chiffres: - 5° motif de consultation en médecine praticienne - 20 % des consultations en pneumologie - fréquence augmente avec l âge ( 16% pour les 55 – 74 ans )

3 Toux native à opposer à une toux évoluant dans un contexte de pathologie connue. Attention il peut y avoir des surprises. Toux native à opposer à une toux évoluant dans un contexte de pathologie connue. Attention il peut y avoir des surprises. Le tabac avec deux hantises - la BPCO - le Cancer Le tabac avec deux hantises - la BPCO - le Cancer

4 Quelques données chiffrées : - 15 à 20 millions de fumeurs en France -4 à 7 millions de tousseurs -2 à 4 de BPCO nouveaux cancers / an Quelques données chiffrées : - 15 à 20 millions de fumeurs en France -4 à 7 millions de tousseurs -2 à 4 de BPCO nouveaux cancers / an

5 Algorithme décisionnel 1° Y-a-t-il des signes de gravité - EG altéré +/- signes d infection - Hémoptysie, dyspnée d effort - Dysphonie, dysphagie - sphère ORL : fausses routes, gg cervicaux ou sus-claviculaires 1° Y-a-t-il des signes de gravité - EG altéré +/- signes d infection - Hémoptysie, dyspnée d effort - Dysphonie, dysphagie - sphère ORL : fausses routes, gg cervicaux ou sus-claviculaires Si oui: explorations complémentaires indiquées Si oui: explorations complémentaires indiquées

6 Si non, évoquer une toux médicamenteuse Les IEC:10% des cas – toux sèche – disparition assez rapide après arrêt Les IEC:10% des cas – toux sèche – disparition assez rapide après arrêt Les sartans Les sartans Les béta-bloquants ( collyres ) Les béta-bloquants ( collyres ) Interféron alpha, methotrexate Interféron alpha, methotrexate

7 Si non, évoquer une toux post- infectieuse Anamnèse – toux sèche parfois ++ ennuyeuse, atteinte familiale- orl Anamnèse – toux sèche parfois ++ ennuyeuse, atteinte familiale- orl Coqueluche avec ses particularités: contage - quintes émétisantes – spasmes du larynx. Coqueluche avec ses particularités: contage - quintes émétisantes – spasmes du larynx. Sérodiagnostic Sérodiagnostic TTT SYMPTOMATIQUE ( asthme ) TTT SYMPTOMATIQUE ( asthme )

8 FAIRE UNE RADIO F + P Il y a des anomalies localisées -cancers -infections:tuberculose – aspergillose -médiastin : gg ( BBS ) tumeurs -broncho-parenchymateuses: DDB - bulles -pleurales : épanchements – masses ou épaississements ( douleurs ) Il y a des anomalies localisées -cancers -infections:tuberculose – aspergillose -médiastin : gg ( BBS ) tumeurs -broncho-parenchymateuses: DDB - bulles -pleurales : épanchements – masses ou épaississements ( douleurs ) SCANNER ( si néo: cérébral et surrénales ) SCANNER ( si néo: cérébral et surrénales )

9 Il y a des anomalies diffuses ( bilatérales – asymétriques ) -Pneumopathies interstitielles: crépitants - hippocratisme – dyspnée à l effort ( collagénoses, pneumoconioses ) - DDB diffuses Il y a des anomalies diffuses ( bilatérales – asymétriques ) -Pneumopathies interstitielles: crépitants - hippocratisme – dyspnée à l effort ( collagénoses, pneumoconioses ) - DDB diffuses - Insuffisance cardiaque: contexte, dyspnée ( décubitus ), lignes de Kerley et cardiomégalie - Immuno-déprimés : infections opportunistes - Insuffisance cardiaque: contexte, dyspnée ( décubitus ), lignes de Kerley et cardiomégalie - Immuno-déprimés : infections opportunistes

10 La radio est normale Orientation ORL: symptômes souvent latents,pharynx,nez (rhinite postérieure) examen paroi postérieure du pharynx. Traitement rhinorrhée postérieure: 3 sem Sudafed Dimegan. Orientation ORL: symptômes souvent latents,pharynx,nez (rhinite postérieure) examen paroi postérieure du pharynx. Traitement rhinorrhée postérieure: 3 sem Sudafed Dimegan. Si échec : avis orl exploration des sinus Si échec : avis orl exploration des sinus

11 La radio est normale Orientation Pneumo - EFR trouble ventilatoire obstructif plus ou moins réversible ou encore recherche d HRBNS (hyperréactivité bronchique non spécifique) Orientation Pneumo - EFR trouble ventilatoire obstructif plus ou moins réversible ou encore recherche d HRBNS (hyperréactivité bronchique non spécifique) Pour faire la différence entre BPCO et asthme ( toux spasmodique ) Pour faire la différence entre BPCO et asthme ( toux spasmodique ) Voir plus loin :tests allergologiques Voir plus loin :tests allergologiques TTT d épreuve à discuter TTT d épreuve à discuter

12 La radio est normale Orientation oeso-gastrique: le reflux gastro-oesophagien Orientation oeso-gastrique: le reflux gastro-oesophagien Faire un traitement d épreuve: ne pas hésiter à doubler les doses d IPP Faire un traitement d épreuve: ne pas hésiter à doubler les doses d IPP Si signes de gravité recommander des explorations spécifiques gastroscopie voire PH métrie Si signes de gravité recommander des explorations spécifiques gastroscopie voire PH métrie

13 La radio est normale Indication à des explorations plus poussées de 2° ligne: - scanner du thorax et fibroscopie bronchique Indication à des explorations plus poussées de 2° ligne: - scanner du thorax et fibroscopie bronchique DDB – pathologie interstitielle débutante –médiastin etc.. DDB – pathologie interstitielle débutante –médiastin etc.. Histoires de chasse : gougerot, suture bronchique (post-op de néo ) psi … Histoires de chasse : gougerot, suture bronchique (post-op de néo ) psi …

14 CONCLUSION Progresser par étapes Progresser par étapes Le fumeur: attention au néoplasme Le fumeur: attention au néoplasme Faire facilement une radio du thorax Faire facilement une radio du thorax Attention : possibilité détiologies multiples. Attention : possibilité détiologies multiples.


Télécharger ppt "TOUX CHRONIQUE EPU HAGUENAU 19 2 2009. Une toux est chronique lorsquelle existe depuis 3 semaines au moins Une toux est chronique lorsquelle existe depuis."

Présentations similaires


Annonces Google