La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Traitement de la dépression de ladolescent Samuele Cortese Service de Psychopathologie de l Enfant et de l Adolescent Hôpital Robert Debré Paris.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Traitement de la dépression de ladolescent Samuele Cortese Service de Psychopathologie de l Enfant et de l Adolescent Hôpital Robert Debré Paris."— Transcription de la présentation:

1 Traitement de la dépression de ladolescent Samuele Cortese Service de Psychopathologie de l Enfant et de l Adolescent Hôpital Robert Debré Paris

2 INTRODUCTION Dépression: EPISODE DEPRESSIF MAJEUR TROUBLE DEPRESSIF MAJEUR DEPRESSION MELANCHOLIQUE DEPRESSION SAISONIERE DEPRESSION ATYPIQUE TROUBLE DEPRESSIF AVEC CARACTERISTIQUES PSYCHOTIQUES DYSTHYMIE TROUBLE DE L ADAPTATION AVEC HUMEUR DEPRESSIVE

3 INTRODUCTION (2) Pourquoi faut-il traiter la dépression chez l adolescent?

4 INTRODUCTION (3) Retentissement fonctionnel (famille, école, activités extrascolaires) DYSTHYMIE prédicteur de TDM TDM en adolescence prédicteur de TDM chez ladulte TDM facteur de risque de suicide TDM facteur de risque de Trouble Conduite, addiction (drogue, alcool, nicotine)

5 TYPES D INTERVENTION Psychologique Éducatif/psychosocial Pharmacologique : toujours combiné aux premiers

6 INDICATION DU TRAITEMENT PHARMACHOLOGIQUE Troubles dépressifs avérés avec retentissement fonctionnel

7 PHARMACHOTHERAPIE Usage / Indications >> Essais cliniques >> AMM

8 PHASES Trois phases Aigu : 6 premiers mois Préventif des rechutes : 6 à 12 mois Prophylaxie des récurrences : au delà dun an

9 PHARMACHOTHERAPIE Tricycliques ISRS Autres molécules

10 TRICYCLIQUES Imipramine (TOFRANIL) Clomipramine (ANAFRANIL) Desipramine (PERTOFRAN) Amitriptiline (LAROXYL)

11 TRICYCLIQUES (2) Utilité remise en cause AMM avant 15 ans : Laroxyl Pas détudes long terme Pas détudes sur groupes spécifiques Intérêt dans cas particuliers ? –EDM sur THADA –Échec des ISRS –EDM et énurésie

12 TRICYCLIQUES (3) Intérêt dans cas particuliers ? –EDM sur THADA –Échec des ISRS –EDM et énurésie

13 TRICYCLIQUES (4) Effets secondaires fréquents, bénins Centraux Anticholinergiques Cardio-vasculaires Autres : poids, rash, comitialité, mouvements anormaux, virage de lhumeur Effets sévères, liés aux taux plasmatiques Cardio-toxicicité : QT long Centraux : confusion, état de mal, coma

14 TRICYCLIQUES (5) Bilan pré thérapeutique –Clinique –ECG, bilan hépatique, beta-HCG Adaptation progressive (paliers de 25 mg) Prises fractionnées Surveillance clinique et biologique –Taux plasmatiques : J7 + adaptation de dose –ECG (PR>.20ms, QRS >.12ms, QT >.48ms) BH / 3 mois Diminution progressive

15 ISRS Fluoxetine (PROZAC) Sertraline (ZOLOFT) Paroxetine (DEROXAT) Fluvoxamine (FLOXYFRAL) Fluoxétine autorisée aux USA dans lindication dépression, demande dextension AMM en cours en France

16 ISRS Essais contrôlés positives: 3 fluoxétine 1 sertraline 1 paroxetine Essais contrôlés négatives: 2 paroxetine

17 ISRS Moléculedose initiale (mg) dose cible initiale (mg) dose cible (mg) fluoxétine sertraline paroxetine fluvoxamine

18 ISRS Doses progressives Prises fractionnées sauf fluoxétine Surveillance –Clinique : poids, mouvements anormaux Pas de surveillance des taux plasmatiques Diminution progressive

19 ISRS NNT (number needed to treat): Fluoxetine: 4 Sertraline: 10

20 ISRS Meilleure tolérance, moindre dangerosité en surdosage Effets fréquents (10-30%) Gastro-intestinaux, poids, irritabilité, insomnie, sédation, impatiences, sécheresse buccale Effets occasionnels Virage, comitialité, rash, troubles sexuels Effets rares Sd amotivationnel, sd EP, sd canal carpien, SIADH, sd sérotoninergique, hostilité/nervosité, ELS ? Surveillance clinique + constantes

21 ISRS ELS: Taille échantillon Échantillon biaisées Étude courte durée Pas mesure spécifique « suicidality » Idéation présente avent ? Effet age, sexe, SES ?

22 Autres familles chimiques IMAO –Non sélectifs, non réversibles –IMAO-A réversibles et sélectifs Inhibiteurs recapture NA et 5HT (SNRIs) –Venlafaxine : taux plasmatiques plus faibles chez lenfant Miansérine et Mirtazapine –Pas de données pharmaco-cinétiques

23 PSYCHOTHERAPIES Information + soutien famille/enfant Adaptées aux besoins famille/enfant Ciblant les facteurs de risque Cognitivo-comportementales –Les mieux évaluées, les moins disponibles Dinspiration analytique Thérapies familiales Thérapie interpersonnelle (Canada)

24 Stratégies thérapeutiques: Si EDM non compliqué: débuter avec psychothérapie Si absence de réponse ou dépression sévère ou compliqué: pharmacothérapie

25 Stratégies thérapeutiques: pharmachotherapie ISRS actuellement traitement de 1ère intention –Rapport bénéfice/risque favorable pour fluoxétine –Plus discutable pour les autres Si échec à 10 sem ou réponse partielle –Rechercher facteurs de résistance Observance Stress psycho-sociaux Comorbidité (THADA-moindre réponse dans ce sous groupe-, abus de substances…) Trouble bipolaire –Adapter posologie –Autre monothérapie (ISRS ?)

26 Stratégies thérapeutiques (2) Si résistance –= Échec de deux traitements successifs –Rechercher facteurs de résistance –Autre ISRS ou autre type AD ? –Association AD ? –Potentialiser avec Lithium ? –Adapter psychothérapie

27 Durée du traitement TT aigu : 6 mois au moins EDM Maintenance : 6-12 mois Comorbidité Délai de réponse long TS grave, stress psychosociaux En fait, tendance actuelle vers TT systématique 6-12 mois Prophylaxie : Au delà de 12 mois Rechutes (3 épisodes) Trouble dysthymique, Double dépression Caractéristiques psychotiques

28 Particularités Induction manie/hypomanie: surveiller; ± thymoregoulateur Dépression psychotique: combinaison antidèpresseur et antipsychotique

29 Recommandations générales Viser rémission complète ISRS (fluoxétine) en première intention Traiter la comorbidité Inclure la famille (volet psycho éducatif) Gérer le contexte et le retentissement


Télécharger ppt "Traitement de la dépression de ladolescent Samuele Cortese Service de Psychopathologie de l Enfant et de l Adolescent Hôpital Robert Debré Paris."

Présentations similaires


Annonces Google