La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ARTHROSE. DEFINITION Pathologie dégénérative progressive du CARTILAGE Atteintes secondaires = os et synoviale «Syndrome» plutôt que «maladie»: groupe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ARTHROSE. DEFINITION Pathologie dégénérative progressive du CARTILAGE Atteintes secondaires = os et synoviale «Syndrome» plutôt que «maladie»: groupe."— Transcription de la présentation:

1 ARTHROSE

2 DEFINITION Pathologie dégénérative progressive du CARTILAGE Atteintes secondaires = os et synoviale «Syndrome» plutôt que «maladie»: groupe daffections dégénératives articulaires Lésions radiographiques particulières Primitive ou secondaire

3 CARTILAGE NORMAL Glissement Amortissement Répartition des pressions

4 CARTILAGE NORMAL matrice chondrocyte collagène Protéoglycanes hydrophiles++ Eau, ions mobiles PG = -Molécules de GAG (chondroitine S,keratane S) -Branchées sur chaîne ac hyaluronique Chaînes de plusieurs M Da chargées -, attirant Na+, Ca2+ et H2O+++ H2O = 75% cartilage adulte Collagène = -Type II= 95%, type IX-XI= 5% -Armature -Limitation hydratation Renouvellement lent - PG = 1 an - Collagène = 300 ans

5 COLLAGENE NORMAL collagène chondrocyte Protéoglycanes hydrophiles++ Eau, ions mobiles

6 EPIDEMIOLOGIE La + fréquente des affections rhumato 2è cause invalidité après pathologies CV Prévalence augmentant avec lâge –Rx systématiques: 52% adultes, 85% sujets agés –Clinique: 10% sujets>60 ans symptomatiques Mauvaise corrélation RX-clinique (petites articulations+++) –Arthrose Rx modérée: 40% symptomatiques –Arthrose sévère: 60% symptomatiques Sexe ratio: 1/1 jusquà 50 ans, puis > Sexe ratio: 1/1 jusquà 50 ans, puis > Prévalence variable suivant articulations ans: IPD (75%) >RL (64%) >genou (35%) >Hanche(10%) ans: IPD (75%) >RL (64%) >genou (35%) >Hanche(10%)

7 FDR Age Sexe féminin ATCD familiaux (arthroses familiales hanches et genoux par anomalies procollagène II) Atteinte certains sites: « arthrose généralisée » = association fréquente arthrose genou-rachis-main Surpoids pour gonarthrose ( post-ménopausique+++) mais pas pour coxarthrose!!! Dysplasies, instabilités Traumatisme et microtraumatismes répétés Sports de contact mais pas course à pied!!! Hyperostose

8 A part: arthrose rachidienne –Hyperlordose lombaire –Hyperostose vertébrale (Forestier) –Surpoids? –Syndrome trophostatique?

9 FACTEURS DE PROTECTION? TabacImmobilisation

10 ETIOPATHOGENIE ARTHROSE MECANIQUE ARTHROSE STRUCTURALE HYPER PRESSION CARTILAGE NORMAL PRESSION NORMALE CARTILAGE ALTERE Instabilité Dysplasie Surcharge Incongruence CARTILAGE - CCA -Ochronose, -Hemochromatose - Contusion OS SSCHONDRAL - Ostéonécrose - Paget - HyperPTH SYNOVITE -inflammatoire -infectieuse AUTRES -Génétique -hyperostose DEGENERESCENCE CARTILAGINEUSE

11 CLINIQUE Toutes articulations touchées, mais fréquences et gravités Toutes articulations touchées, mais fréquences et gravités dissociation anatomo(RX)-clinique dissociation anatomo(RX)-clinique Evolution variable Evolution variable Articulations les + touchées: Genoux, hanches, rachis, mains ( rhizarthrose, IP, MCP), pieds (1ère MTP) Articulations les – touchées: Coudes, poignets, chevilles rechercher un traumatisme ou une cause secondaire « Polyarthrose » si >3 articulations touchées

12 Douleur mecanique Déformation articulaire ou périarticulaire (nodules de Bouchard, dHeberden) Attitude vicieuse Epanchement articulaire possible, formule mécanique Evaluation: indice de Lequesne hanche et genou+++, Dresler pour mains CLINIQUE

13 Bouchard Heberden rhizarthrose

14

15

16 EX COMPLEMENTAIRES Biologie normale+++: pas de marqueur spécifique (Collagène II, keratane-S, ac hyaluronique…) Radiographies: trépied RX = « PSO » –Pincement de linterligne = 1er signe –Sclérose et géodes sous-chondrales –Ostéophytose (jonction os-cartilage) Clichés en charge,comparatifs+++

17

18

19

20

21

22 TRAITEMENT

23 TRAITEMENT 1) MEDICAL Non médicamenteux –Traitement des facteurs de risque –Hygiène de vie: perte de poids+++ –Kinésithérapie/Balnéothérapie: physiothérapie sédative (poussée+++) physiothérapie sédative (poussée+++) entretien des mobilités articulaires entretien des mobilités articulaires renforcement musculo-ligamentaire renforcement musculo-ligamentaire lutte contre attitudes vicieuses lutte contre attitudes vicieuses –Hygiène orthopédique –Orthèses de repos

24 –Aménagement du poste de travail si besoin

25 Médicamenteux –Antalgiques périphériques niveau I (paracétamol au long cours+++), niveau II si besoin –Antiarthrosiques daction lente: effet retardé, action antiinflammatoire Diacerheine (ART 50*) Chondroitine sulfate (Chondrosulf*) –Viscosupplémentation: injections intra- articulaires dacide hyaluronique

26 –Poussée AINS cure courte Infiltration intraarticulaire de corticoides Repos articulaire

27 TRAITEMENT 2) CHIRURGICAL Indications en curatif: prothèse articulaire –Arthrose confirmée –Echec du ttt médical bien conduit –Altération de la fonctionnalité (indices de Lequesne+++) Préventif: correction

28 CAS CLINIQUE Mme X, 55 ans, ménopausée, se plaint depuis 6 mois de douleurs des 2 mains. La symptomatologie douloureuse est majorée lors des efforts, le dérouillage matinal est de 15 minutes. Sa mère est porteuse dun « rhumatisme déformant ». Lexamen clinique retrouve des déformations des IPD et une sensibilité à la palpation des 2 trapézo-métacarpiennes des 2 pouces.

29 1- Décrire les radiographies

30 2- Quel diagnostic évoquez vous? 3- Citez 2 autres rhumatismes pouvant toucher les IPD 4- Quelles sont vos propositions thérapeutiques?

31 6 mois plus tard, Mme X présente un épanchement du genou gauche et une douleur du genou controlatéral à la descente des escaliers 6 mois plus tard, Mme X présente un épanchement du genou gauche et une douleur du genou controlatéral à la descente des escaliers 5- Faire lordonnance des examens complémentaires que vous prescrivez 6- Le diagnostic de gonarthrose se confirme. Quelle est la conduite à tenir? 7- Principaux facteurs de risque de gonarthrose


Télécharger ppt "ARTHROSE. DEFINITION Pathologie dégénérative progressive du CARTILAGE Atteintes secondaires = os et synoviale «Syndrome» plutôt que «maladie»: groupe."

Présentations similaires


Annonces Google