La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PLAIES DE PRESSION EN GÉRIATRIE Dr Dominique Manière Pôle Personnes Agées - CHU Dijon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PLAIES DE PRESSION EN GÉRIATRIE Dr Dominique Manière Pôle Personnes Agées - CHU Dijon."— Transcription de la présentation:

1 PLAIES DE PRESSION EN GÉRIATRIE Dr Dominique Manière Pôle Personnes Agées - CHU Dijon

2 Escarre (Eschare), n. f = Plaie de Pression = Ulcère de décubitus (= pressure sore = pressure ulcer)

3 « Nécrose ischémique des tissus consécutive à la compression des parties molles entre un relief osseux et un agent externe. »

4 LOCALISATION 96 % membres inférieurs –67 % bassin –29 % talons Fauteuil esc. coccygiennes, ischiatiques Décub. lat. trochanters, malléoles, bord pied Contentions veineuses esc. tibiales,… Barrières, cale-pieds, content. phys. diverses,...

5 APHORISMES 1Maladie très courante en Gériatrie 2Pas (peu) chez le grabataire 3« Défaut » de soins 4Très coûteuse 5Constitution qq mn, guérison qq mois

6 APHORISMES 6Expression locale dun mauvais état général 7Naturellement septique 8Douloureuse 9Pas de révolution thérapeutique 10 « On peut tout mettre sur une escarre, sauf le malade »

7 UNE AFFECTION TRES COURANTE EN GERIATRIE 3-14 % en courts séjours méd et chir (USA, 1989) 11.1 % dans les hôpitaux (F., 1993) dont 13 % en Gériatrie 12.5 % des patients âgés hospitalisés (GB, 1999) 8.6 % un jour donné (F., malades, 1996) 13.7 % sur le PPA du CHU 2003 (en )

8 RAREMENT CHEZ LE GRABATAIRE "Seulement" 12 % dans le SIC –Traduit le plus souvent "une fin de vie" –affection dégénérative stade terminal, cachexie, bas débit chronique, hypoventilation, malposition corporelle invincible,... "Escarre "symptomatique": révélateur d une pathologie aiguë sous-jacente OU

9 CHEZ LE GRABATAIRE Fin de vie ou escarre symptomatique? Nécessité de faire un bilan: –espérance de vie, qualité de vie, souhait de la personne –données cliniques des affections chroniques d'une affection aiguë surajoutée –données paracliniques: Alb, NFS, GDS +++ou SaO2

10 Complication de l'immobilisation aiguë AVC et col fémoral = 50 % des escarres Coma, anesthésie générale, intoxication psychotrope Toute affection méd ou chir "immobilisante" Séjour prolongé au sol Séjour prolongé aux Urgences….. Notion d'escarre "indue"

11 ESCARRE = DEFAUT DE SOIN Meilleure formation paramédicale et médicale Notion de « Population à risque » Echelles d évaluation du Risque (selon FR et Physiopath) Meilleure PREVENTION

12 ESCARRE = TRES COUTEUSE Coût humain Constitution en qq mn Guérison en qq mois Coût en temps En moyenne, un escarre DMS de 4.5 mois Stade II: j de soins Stade III: mois Stade IV: mois ==> Coût financier ++

13 Expression LOCALE d'un mauvais état GENERAL Pas une maladie "de la peau" Tout le monde ne fait pas une escarre Etat physiologique sous-jacent altéré –Dénutrition –Bas débit –Hypoxie –Anémie,...

14 PHYSIOPATHOLOGIE A Facteurs locaux: 1Pression 2Friction 3Cisaillement 4Macération 5Corps étranger B Facteurs généraux: 1 Bas débits 2 Dénutrition 3 Hypoxie 4 Anémie 5 Fièvre 6 Immobilité + maladie neuro 7 Age ?

15 PHYSIOPATHOLOGIE (2) A. Facteurs locaux: Pression P et durée Forte P peu de temps ou faible P prolongée

16 PHYSIOPATHOLOGIE (3) A. Facteurs locaux: Pression Peau: 800 mm Hg / 8h (faible besoin d O2) Muscle: 500 mm Hg / 4 h (grosse vascularisation) Effet « cône »

17 PHYSIOPATHOLOGIE (4) A. Facteurs locaux: Pression épaiss pli cut (hypoderme) risque escarre P cap = 32 mm Hg? NON Varie selon les points, épaisseur peau, derme, … Talon: mm Hg Occiput: mm Hg Sacrum: 80 mm Hg Trochanter: 90 mm Hg TcPO 2 : évaluation du retentissement de la P sur la micro- circulation et loxygénation cutanée en une zone donnée

18 PHYSIOPATHOLOGIE (5) A. Facteurs locaux: Pression Ecrasement paroi lymphatique (rapide) Ecrasem. veineux hyperP et stase d amont échanges tissulaires ischémie Endothélium 5-HT, histamine, … VC Fibroblastes synthèse collagène Act fibrinolytiq derme CIV localisée

19 PHYSIOPATHOLOGIE (6) A. Facteurs locaux: Friction Glissement spontané le long du drap, malade remonté sur le drap, … Imputabilité réelle? (peu de travaux)

20 PHYSIOPATHOLOGIE (7) A. Facteurs locaux: Cisaillement (force of shear) Glissement et enroulement des couches cutanées et sous-cutanées les unes / aux autres ex: peau adhérente / malade glissant P oblique: 3 fois plus oblitérante pour capillaires

21 PHYSIOPATHOLOGIE (8) A. Facteurs locaux: Macération: aucune étude chez l Homme toxicité fécès > urines Corps étrangers sonde, prothèse, canule, cale-pied,...

22 PHYSIOPATHOLOGIE (9) B. Facteurs généraux: « Insuffisance vasculaire » Tout état de « bas débit »: P capillaire Insuff cardiaque Collapsus per-op Choc Hémorragie, Déshydratation, …

23 PHYSIOPATHOLOGIE (10) B. Facteurs généraux: Déficits nutritionnels: ttt curatif d une escarre > 30 kCal/kg/j ! Dénutrition Protéïno-énergétique Vit (C, …) Oligoéléments (Zinc, …)

24 PHYSIOPATHOLOGIE (11) B. Facteurs généraux: Pa0 2 : 1. Par apport sanguin local: sténose distale compression artérite 2. Par trouble de l hématose = insuff respiratoire chronique aiguë

25 PHYSIOPATHOLOGIE (12) B. Facteurs généraux: GR pour le transport O 2: (Hb>10g%ml sinon pas de guérison). Intérêt de la transfusion ? Fièvre Troubles métaboliques Infections locales Age?,...


Télécharger ppt "PLAIES DE PRESSION EN GÉRIATRIE Dr Dominique Manière Pôle Personnes Agées - CHU Dijon."

Présentations similaires


Annonces Google