La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les suites de couches pathologiques Pr. Touré Coulibaly K. Service de gynécologie Obstétrique CHU T.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les suites de couches pathologiques Pr. Touré Coulibaly K. Service de gynécologie Obstétrique CHU T."— Transcription de la présentation:

1 Les suites de couches pathologiques Pr. Touré Coulibaly K. Service de gynécologie Obstétrique CHU T.

2 Objectifs 1-Citer 5 grandes complications des suites de couches 2- Enumérer 1 signe général et 4 signes du toucher vaginal permettant de poser le diagnostic dendométrite du post partum 3- Citer 3 facteurs favorisant la survenue dune endométrite dans le post partum

3 PLAN I- Généralités II- Infections puerpérales III- Complications thrombo-emboliques IV- Complications mammaires et anomalies de lallaitement

4 I- Généralités (1) 1- Définition: Pathologies survenant dans la période après laccouchement jusquau retour de Couche (suite de couche)

5 I- Généralités (2) 2- Intérêt: Fréquence des pathologies variées Diagnostic précoce des complications Pronostic Obstétrical ultérieur (infertilité) Morbidité et mortalité maternelle Doù la vigilance de la part de lobstétricien et de la sage-femme

6 I- Généralités (3) Les pathologies des suites de couches sont nombreuses, on distingue: 1- Les complications infectieuses 2- Les complications thrombo-emboliques 3- Les complications liées à lallaitement 4- Les complications hémorragiques 5- Les autres complications

7 II- Infections puerpérales (1) 1- Définition: Linfection puerpérale est celle qui survient dans les suites de couches et qui a en général pour porte dentrée les voies génitale, précisément la surface placentaire

8 II- Infections puerpérales (2) 2- Facteurs favorisant: Travail prolongé Linfection amniotique (RPM) Les hémorragies survenues pendant la grossesse, le travail ou la délivrance Rétention dun fragment du placenta Déchirure des voie génitales et leur infection secondaire Manœuvre endo-utérine sans asepsie Germe en cause (streptocoque)

9 II- Infections puerpérales (3) 4- Etude clinique: Linfection peut être locale, régionale ou générale Type de description: endométrite du post partum. Signes généraux (surviennent au 4 ème jour) Céphalées, fatigue, fièvre (38°- 38,5°) parfois isolée Signes physiques Utérus gros mal involué, douloureux Lochies fétides parfois purulentes TV: utérus gros, mou, douloureux, le col reste ouvert largement

10 II- Infections puerpérales (4) Autres formes: Forme hémorragique de linfection utérine. Se traduit par lassociation de métrorragies au syndrome infectieux local et général. Paramétrite. Infection atteignant le tissu cellulaire situé latéralement (ligament large) se manifeste par: Signes généraux dendométrite Signes fonctionnels (dysurie, constipation)

11 II- Infections puerpérales (5) Toucher vaginal: empâtement latéro-utérin dur et douloureux, lutérus est fixé, douloureux à la mobilisation Lévolution peu se faire vers un abcès du ligament large Salpingite et pyosalpinx. (rares) Elles sont caractérisées par la perception dans un culs-de-sac latéraux ou les deux, dune masse annexielle mal limitée, douloureuse accompagnée de fièvre et de leucocytose

12 II- INFECTIONS PUERPERALES (6) Salpingite et pyosalpinx. (rares): Elles sont caractérisées par la perception dans un culs-de-sac latéraux ou les deux, dune masse annexielle mal limitée, douloureuse accompagnée de fièvre et de leucocytose

13 II- Infections puerpérales (7) Péritonite puerpérale Elle est progressive et bâtarde Signes généraux importants –Asthénie, prostration, pâleur conjonctivale, yeux cernés, nez pincé –Pouls rapide, T.A abaissée –Température tantôt élevé, tantôt proche de la normale Signes fonctionnels: –Vomissements tardifs –diarrhée

14 II- INFECTIONS PUERPERALES (8) Signes physiques: –Pas de défense musculaire –Ballonnement progressif (le ventre se distend de plus en plus. Pronostic: est mauvais

15 II- INFECTIONS PUERPERALES (9) septicémies: Infection généralisée soit demblée soit à la suite dune forme locale Débute vers le 3 ème 4 ème jour des suites de couches Fièvre en plateau (39° - 40°) avec des frissons Pouls accéléré Respiration rapide et superficielle Faciès pâle, regard figé Urines rares et foncées Hémoculture positive Pronostic: la mort est fréquente

16 II- Infections puerpérales (10) 5- Diagnostic: Diagnostic positif: est clinique et paraclinique Diagnostic différentiel: se pose devant une fièvre dans le post partum. Éliminer: Une infection mammaire ou urinaire Une phlébite pelvienne Une appendicite Nb: un prélèvement bactériologique endocervical permet didentifier le germe et guider le traitement

17 II- INFECTIONS PUERPERALES (11) 6- Traitement: Traitement préventif. Accouchement selon les règles de lasepsie Antibiothérapie systématique. si travail prolongé, infection amniotique, placenta prævia avec hémorragie, manœuvres endo-utérines, déchirure importante des voies génitales Traitement curatif: Antibiothérapie: Amoxicilline–acide clavulanique + Métronidazole Chirurgie: abcès, péritonite franche

18 III- Complications thrombo-emboliques (1) Phlébites puerpérales : Définition. Sont des thromboses qui intéressent principalement les troncs veineux profonds des membres inférieurs et ceux du petit bassin. Elles sont dorigine obstétricale. Etiologie. Lésions traumatiques de laccouchement Césarienne Toutes les hémorragies Toutes les causes de stases (immobilisation au lit, station assise etc…) Facteurs favorisant (multiparité, ….)

19 III- Complications thrombo-emboliques (2) Etude c linique. (2 phases) Phase de début: Signes généraux o Élévation thermique o Accélération du pouls (isolé, pouls grimpant) Signes fonctionnels o Lochies grisâtres o Sensation de crampe du mollet, fourmillements dun pied o Signes pelviens (dysurie, ténesme …) Signes physiques o Utérus mal involué, mou, douloureux o Douleurs des membres inférieurs (mollet tendu et douloureux au ballottement, douleur dans le mollet à la dorsi-flexion du pied: signe de Homans) o Œdèmes discret au niveau des malléoles

20 III- Complications thrombo-emboliques (3) Signes radiologiques et échographiques o Phlébographie ( défaut dinjection des veines iliaques et veine cave inférieure o Doppler + Echographie (non invasif, permet de dépister les thromboses) Evolution o Favorable sous traitement o Complications possibles

21 III- Complications thrombo-emboliques (4) Période détat o Signes généraux et fonctionnels accentué o Impotence complète Impossibilité de détacher le talon du lit Œdème du membre inférieur Complications o Embolie pulmonaire Angoisse, sensation dun danger imminent Signes pulmonaires

22 III- Complications thrombo-emboliques (5) Traitement Préventif o Mobilisation active au lit o Lever précoce o Traitement de linfection pelvienne o Héparinothérapie chez les femmes à risque Curatif o Héparine o antibiotiques

23 IV- Complications Mammaires (1) Crevasses du mamelon (fissures) Etiologies o Fragilité spéciale de la peau o Anomalies du mamelon (court, rétractile ou ombiliqué) o Défaut de propreté du sein o Succion prolongée symptomatologie o Douleur et parfois saignement lors des tétées o Fissures ou petites érosions à la base du mamelon o Mamelon érodé, inflammatoire Crevasse porte dentrée de toutes les complications septiques

24 IV- Complications Mammaires (2) Crevasses du mamelon (suite) Traitement o Préventif Désinfection soigneuse du sein Tétée de courte durée Mamelon profondément introduit dans la bouche de lenfant o Curatif Hygiène Crème et pommades (Madecassol) Arrêt des tétées accélère la guérison

25 IV- Complications Mammaires (3) Engorgement mammaire Anomalie de lexcrétion lactée par absence de drainage des canaux galactophores. Il entraine une rétention de lait. Les seins sont durs et douloureux Enfant ne peut téter Petite quantité de lait à la pression Traitement Glace sur le sein Tire lait Ocytocine: 2 unités en IM, puis mise au sein de lenfant 20 mn après. deux fois par jour pendant 2 ou 3 jours.

26 IV- Complications Mammaires (4) Mastite aiguë (abcès du sein) Linfection se propage par voie canaliculaire à partir des lésions érosives du mamelon Apparition vers le 10 ème – 15 ème jour ou tardivement Lévolution en 2 phases Phase de début (galactophorite) Sensation de tension douloureuse du sein exagérée par la succion ou les mouvements des bras T° à 38° ou 38,5°, E.G conservé Sein légèrement augmenté de volume sans modification de la teinte des téguments Sein plus ferme à la palpation, pas de douleur localisée

27 IV- Complications Mammaires (5) Mastite aiguë (abcès du sein) La galactophorite est signée par du lait mêlé de pus à lexpression du mamelon Le pus laisse sa trace sous forme dune tache jaune sur le coton hydrophile ou la compresse Un prélèvement permet didentifier le germe Son évolution sous traitement est favorable

28 IV- Complications Mammaires (6) Mastite aiguë (abcès du sein) Phase de suppuration Douleur insupportable, pulsatiles avec insomnie T° à 39° ou 40°, E.G altérée Sein augmenté de volume, rouge, tuméfaction fluctuante Abcès fistulisé NB: le diagnostic avec la mastite carcinomateuse se discute

29 IV- Complications Mammaires (7) Traitement (mastites aiguës) Avant le stade de suppuration Antibiotique Anti-inflamatoire Antalgique Allaitement interrompu du côté infecté et repris après guérison Stade de suppuration Chirurgie (incision + drainage) Pansement Allaitement interrompu du côté infecté

30 V- Complications Psychologiques et psychiatriques (1) Baby-bues Il se manifeste par une humeur triste avec des pleurs faciles et une peur de mal faire générant une grande culpabilité Fréquent chez la primipare Il suffit le plus souvent dune conduite rassurante et de quelques conseils pour redonner confiance à la jeune femme

31 V- Complications Psychologiques et psychiatriques (2) Dépression ou psychose du post partum Il sagit dune véritable pathologie psychiatrique Très grave car associée à un risque dinfanticide et de suicide Elle comporte un délire marqué principalement par une négation de lenfant, attitude dévitement Il est important de séparer la mère de lenfant et de ladresser en en psychiatrie

32 Conclusion Complications assez fréquentes Pronostic maternel vital et obstétrical en jeu La prévention des complications est possible par le dépistage des facteurs de risque pendant la grossesse, le travail, laccouchement et le post- partum


Télécharger ppt "Les suites de couches pathologiques Pr. Touré Coulibaly K. Service de gynécologie Obstétrique CHU T."

Présentations similaires


Annonces Google