La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Non admission et occupation des lits dans un service de réanimation: étude prospective unicentrique sur une période de 16 mois Mémoire de DESC de REANIMATION.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Non admission et occupation des lits dans un service de réanimation: étude prospective unicentrique sur une période de 16 mois Mémoire de DESC de REANIMATION."— Transcription de la présentation:

1 Non admission et occupation des lits dans un service de réanimation: étude prospective unicentrique sur une période de 16 mois Mémoire de DESC de REANIMATION MEDICALE Dr Zahi AFIF

2 Introduction La demande dadmission en réa excède loffre Tri des malades mal admis par les réanimateurs français malgré les Guidelines anglo-saxonnes Par ailleurs, décret relatif à la réa et aux services de soins intensifs et de surveillance continue paru en 2002: nouvelle organisation sanitaire concernant lautorisation de lits, aggravation du déficit existant

3 Introduction Etude: 2 objectifs 1.Étudier le nombre de refus, facteurs influençant la non admission en réanimation 2.Déterminer le nombre de journées de réa potentiellement disponibles si les filières daval de réa auraient pu prendre le jour de la demande les patients qui leur avaient été proposés

4 Matériels et Méthodes Etude prospective réalisée au CHU de Saint-Etienne dans un service de réanimation médico - chirugicale de 15 lits du 01/01/03 au 30/04/04 Recueil des données: - Tri par téléphone -Formulaire rempli au moment de la demande concernant le malade (motif dadmission, terrain, âge), le nombre de lits disponibles, la raison du refus (manque de lits, absence de signes de gravité, absence de bénéfice à la réanimation, autres raisons), le devenir immédiat des patients -Récupération ultérieure de tous les dossiers des malades refusés -Le nombre de malades potentiellement sortants en rééducation post-réa et en court séjour noté quotidiennement

5 Résultats Sur la période de 16 mois: (78,7%) malades admis (21,2%) malades refusés

6

7

8 Patients refusés Nombre de patients 67% 9% 14% 10%

9

10

11

12

13 Discussion La demande dadmission excède loffre (67% des refus liés à un manque de lits) Quels sont les moyens pour limiter ce manque? 1.Le tri des malades 2.Lamélioration des filières daval post réanimation

14 I- Le tri des malades Le tri par téléphone nest pas toujours une chose aisée mais possible comme en témoignent les résultats de notre étude Dans notre étude le tri a été bien mené puisquil ny a eu perte de chance pour un seul malade Le rationnement des lits est une réalité aux Etats-Unis et risque de lêtre en France avec le nouveau schéma dorganisation sanitaire autorisant linstallation de lits de réanimation Facteurs associés au refus dadmission en réa paraissent liés essentiellement au terrain sous jacent

15 II- Lamélioration des filières daval post réanimation Pas de libération de lits en REA Perte de nouveaux séjours potentiels Engorgement des lits daval

16 II- Lamélioration des filières daval post réanimation Dans notre étude, 20% des journées dhospitalisation auraient pu être libérées permettant dadmettre près de 100% des malades refusés par manque de lits 1348 journées auraient pu être libérées permettant daccueillir près de 84 patients supplémentaires (79 refus par manque de lits) Taux doccupation des lits de 96,8%

17 Comparaison des 2 périodes avant et après louverture du SRPR Le service de rééducation post réanimation a ouvert le 01/10/03

18 Période du 01/01/03 au 30/09/03 Période du 01/01/04 au 30/09/04 Nombre dentrées REA Refus par manque de lits 3924 Pas de bénéfice à la réa415 Pas de signes de gravité412 Transfert au SRPR014 Transfert HMU2130 Nb journées qui auraient pu être libérées par transfert en court séjour Nb journées qui auraient pu être libérées par transfert au SRPR

19 Limites de létude Etude monocentrique Le refus dadmission en réa par téléphone pour manque de lits (y a- t-il dautres patients nécessitant la réa mais non proposés?) Le biais de sélection des malades (présence de 3 services de réanimation au CHU à orientation différente) Louverture du service de rééducation post réanimation en cours détude

20 Conclusions Tri par téléphone difficile mais possible Le manque de lits ne doit pas être un facteur de risque de non admission dun patient en réanimation Il peut être en partie pallié si les filières de soins daval de la réanimation arrivent à accueillir tous les malades qui leurs sont proposées


Télécharger ppt "Non admission et occupation des lits dans un service de réanimation: étude prospective unicentrique sur une période de 16 mois Mémoire de DESC de REANIMATION."

Présentations similaires


Annonces Google