La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge de lobésité infantile Dr Natacha Bouhours-Nouet Dr Sylvie Dufresne Pôle Enfant, CHU Angers FMC Ambroise Paré 20 Novembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge de lobésité infantile Dr Natacha Bouhours-Nouet Dr Sylvie Dufresne Pôle Enfant, CHU Angers FMC Ambroise Paré 20 Novembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge de lobésité infantile Dr Natacha Bouhours-Nouet Dr Sylvie Dufresne Pôle Enfant, CHU Angers FMC Ambroise Paré 20 Novembre 2007

2 1.Quest ce que lobésité ?

3 Excès de masse grasse pouvant avoir des conséquences néfastes sur la santé Excès de masse grasse pouvant avoir des conséquences néfastes sur la santé Index de masse corporelle P/T² (kg/m²) Index de masse corporelle P/T² (kg/m²) Obésité si IMC > 97 ème percentile (France) Obésité si IMC > 97 ème percentile (France) Courbes dans le carnet de santé Grades 1 et 2 selon IOTF ntsur/nutrition/actions6222.pdf ntsur/nutrition/actions6222.pdf Faire la courbe dIMC de tous les enfants

4 2.Les problèmes de surpoids des enfants sont ils fréquents ?

5 LOBESITE INFANTILE, UN ENJEU MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE Une épidémie mondiale: augmentation rapide de la prévalence de lobésité infantile. Une épidémie mondiale: augmentation rapide de la prévalence de lobésité infantile. En France aussi: 13 à 18% des enfants de 5 à 12 ans sont en surpoids. En France aussi: 13 à 18% des enfants de 5 à 12 ans sont en surpoids. 3% en 19655% en % en % en % en 2020? (source PNNS) Prévalence de lobésité infantile × 2 en ans. Prévalence de lobésité infantile × 2 en ans. Augmentation actuellement aussi rapide quaux Etats-Unis (20- 25%) et en Grande Bretagne (15-20%). Augmentation actuellement aussi rapide quaux Etats-Unis (20- 25%) et en Grande Bretagne (15-20%). Prévalence de lobésité sévère × 4 en ans. Prévalence de lobésité sévère × 4 en ans.

6 VALEURS ABSOLUES EN PAYS DE LOIRE Pour une prévalence de 10,5%, rapportée à la population totale des enfants des Pays de Loire : Pour une prévalence de 10,5%, rapportée à la population totale des enfants des Pays de Loire : enfants en obésité de grade 1 ou de grade 2 en Maine et Loire.

7 Est-ce que cela disparaîtra en grandissant ? Le surpoids ne disparaîtra pas seul: Le surpoids ne disparaîtra pas seul: 50% des enfants en surpoids à 6 ans deviendront des adultes obèses 50% des enfants en surpoids à 6 ans deviendront des adultes obèses 75% des enfants en surpoids à 12 ans deviendront des adultes obèses 75% des enfants en surpoids à 12 ans deviendront des adultes obèses

8 3.Les causes du surpoids

9 Physiopathologie 1. Déséquilibre énergétique (alimentation excessive, manque dactivité physique) 2. Stockage de lipides dans les adipocytes et accumulation de tissu adipeux 3. Obésité

10 Physiopathologie de lobésité commune Susceptibilité génétique (Interaction complexe Susceptibilité génétique (Interaction complexe dau moins 250 gènes) Environnement favorisant (alimentation, activité physique…) Environnement favorisant (alimentation, activité physique…) Évènements périnataux (conséquences à long terme de la malnutrition intra-utérine et de lobésité maternelle) Évènements périnataux (conséquences à long terme de la malnutrition intra-utérine et de lobésité maternelle)

11 Physiopathologie de lobésité commune Alimentation: Alimentation: Hypercalorique: produits à haute densité énergétique, riche en AG saturés, à index glycémique élevé (boissons sucrées, céréales, biscuits, friandises…), restauration rapide (AG saturés + index glycémique élevé + densité calorique élevée + portion XXL), plats préparés. Hypercalorique: produits à haute densité énergétique, riche en AG saturés, à index glycémique élevé (boissons sucrées, céréales, biscuits, friandises…), restauration rapide (AG saturés + index glycémique élevé + densité calorique élevée + portion XXL), plats préparés. Insuffisance en légumes et produits laitiers Insuffisance en légumes et produits laitiers Grignotages, repas pris « sur le pouce »… Grignotages, repas pris « sur le pouce »… Diminution de lactivité physique quotidienne Diminution de lactivité physique quotidienne + de voitures / plus de marche ni de vélo + de voitures / plus de marche ni de vélo TV, jeux vidéos > 2H/J ( activité physique, calories, publicité gourmande) TV, jeux vidéos > 2H/J ( activité physique, calories, publicité gourmande)

12 Corrélation étroite obésité – temps passé à des activités sédentaires Moyenne chez les ados en France : TV + console - 95 % des ados - 2 h 26 min / j BEH calories supplémentaires par jour par heure de passivité télévisuelle !

13 4.La consultation de lenfant obèse

14 Marie, 9 ans 138 cm (+ 1,7 DS), 48 kg (>> +3 DS) 138 cm (+ 1,7 DS), 48 kg (>> +3 DS) Motivation : qui a voulu venir? Motivation : qui a voulu venir? Enfant >> 0K Enfant >> 0K Maman >> travailler la motivation de lenfant Maman >> travailler la motivation de lenfant Le MT >> le pire si la famille nadhère pas Le MT >> le pire si la famille nadhère pas La tolérance psychologique La tolérance psychologique Moqueries ? Retrait? Moqueries ? Retrait? Activité physique, maillot de bain, habits Activité physique, maillot de bain, habits Activités sociales : sorties, amis… Activités sociales : sorties, amis… Autodépréciation, dépression, troubles du sommeil, tristesse Autodépréciation, dépression, troubles du sommeil, tristesse

15 Marie, 9 ans CAT CAT Courbe Poids Courbe Poids Courbe Taille Courbe Taille Courbe IMC Courbe IMC

16

17 Le rebond dadiposité LIMC augmente au cours de la 1 ère année de vie, diminue jusquà 6 ans puis augmente à nouveau. La remontée de la courbe, appelée rebond dadiposité, a lieu en moyenne à 6 ans. Plus le rebond dadiposité est précoce, plus le risque de devenir obèse est élevé.

18 Tracer la courbe de corpulence permet de repérer les signaux dalertes

19 Rechercher une cause – Maladie monogénique – Syndrome génétique – Causes endocriniennes Obésité « secondaire » = La croissance staturale est ralentie

20 Le plus souvent : obésité commune Pas de retard statural : le poids entraîne la taille Pas de retard statural : le poids entraîne la taille Un enfant obèse qui grandit mal doit être évalué Pas de retard mental ni de dysmorphie Pas de retard mental ni de dysmorphie Un enfant obèse avec retard mental ou dysmorphie doit être évalué ATCD familiaux dobésité très fréquents ATCD familiaux dobésité très fréquents Risque de persistance à lâge adulte +++Risque de persistance à lâge adulte +++ (OR = 3 si un parent en surpoids, OR = 14 si 2 parents en surpoids)(OR = 3 si un parent en surpoids, OR = 14 si 2 parents en surpoids) Recherche de FdR cardiovasculaires familiaux Recherche de FdR cardiovasculaires familiaux DNID, hypercholestérolémie, HTA, maladies cardio-vasculaires DNID, hypercholestérolémie, HTA, maladies cardio-vasculaires Reflet « indirect » du risque futur de lenfant Reflet « indirect » du risque futur de lenfant

21 Les causes dobésité secondaire – Eliminer une cause endocrinienne à lobésité (3%) HypercorticismemorphotypeHypercorticismemorphotype Hypothyroïdiegoitre, frilositéHypothyroïdiegoitre, frilosité Déficit en hormone de croissanceDéficit en hormone de croissance PseudohypoparathyroïdiePseudohypoparathyroïdie Lésions hypothalamo-hypophysairesLésions hypothalamo-hypophysaires – Syndrome génétique (2%) –Prader –Willi –Bardet-Biedl, Laurence-Moon, Cohen… – Maladie monogénique (leptine, récepteur de la leptine, POMC, MC4R…)

22 Elodie, 16 ans Consulte pour une prise de poids importante (+ 15 kg en 10 mois), une fatigue, une spanioménorrhée.

23 Elodie, 16 ans A lexamen clinique : 1 m 59 (-0.6 DS); 62 kg (+1.5 DS) IMC 24,5 TA: 128/62 Visage érythrosique, bouffi avec acné importante Buffalo neck Adiposité Tronculaire Vergetures pourpres sur les cuisses Pas dhirsutisme A5 P5 S5 R0 Le reste de lexamen est sans particularité

24 Elodie, 16 ans

25 IRM HYPOPHYSAIRE : micro adénome hypophysaire de 6.3 x 7.3 mm hypo signal T1 et hyper signal T2

26 Adressé par lIDE scolaire à un médecin généraliste pour cassure de la croissance staturo-pondérale contrastant avec une prise de poids Adressé par lIDE scolaire à un médecin généraliste pour cassure de la croissance staturo-pondérale contrastant avec une prise de poids Antécédents: Antécédents: vitiligo depuis lâge de 15 mois vitiligo depuis lâge de 15 mois Constipation chronique (3 hospitalisations) Constipation chronique (3 hospitalisations) Milieu social défavorisé Milieu social défavorisé Nicolas, 10 ans

27

28

29 + 7kg en 18 mois / + 0 cm + 7kg en 18 mois / + 0 cm Constipation Constipation Difficultés à se réveiller Difficultés à se réveiller Frilosité Frilosité Cliniquement: Cliniquement: 126 cm (-2 DS), 42 kg (+2,7 DS), IMC 26,5 126 cm (-2 DS), 42 kg (+2,7 DS), IMC 26,5 Pâleur cutanéo-muqueuse Pâleur cutanéo-muqueuse Sécheresse cutanée Sécheresse cutanée Infiltration des téguments Infiltration des téguments Adiposité diffuse Adiposité diffuse Bradycardie 56/min Bradycardie 56/min Thyroïde non palpable Thyroïde non palpable Nicolas, 10 ans

30 Biologiquement: Biologiquement: TSH > 100 mUI/L TSH > 100 mUI/L FT4 < 1,9 pmol/L FT4 < 1,9 pmol/L Anticorps anti-TPO +++ Anticorps anti-TPO +++ Echographie et Scintigraphie: Thyroïdite de Hashimoto Echographie et Scintigraphie: Thyroïdite de Hashimoto Reprise de la croissance et amélioration du surpoids sous Lévothyrox 75 µg Reprise de la croissance et amélioration du surpoids sous Lévothyrox 75 µg Nicolas, 10 ans

31 CAUSES GENETIQUES Signes évocateurs Retard mental Retard mental Retard statural Retard statural Hypogonadisme Hypogonadisme Dysmorphie Dysmorphie Consanguinité Consanguinité Obésité très sévère et précoce Obésité très sévère et précoce Faim insatiable Faim insatiable

32 Romain, 8 ans Consulte pour surpoids Consulte pour surpoids Antécédents: MAF peu perçus, tétait mal, doù diversification précoce, retard de la marche et du langage, infections ORL fréquentes, redoublement du CP (lecture) Antécédents: MAF peu perçus, tétait mal, doù diversification précoce, retard de la marche et du langage, infections ORL fréquentes, redoublement du CP (lecture) Nombreux FDR cardiovasculaires dans la famille Nombreux FDR cardiovasculaires dans la famille Pratique 2 sports en club Pratique 2 sports en club 33 kg (+ 3 DS), 117 cm (-1 DS), IMC 24,1 33 kg (+ 3 DS), 117 cm (-1 DS), IMC 24,1 Cryptorchidie G, Verge 4 cm Cryptorchidie G, Verge 4 cm Surcharge diffuse Surcharge diffuse Petits pieds et petites mains Petits pieds et petites mains Pas derreurs diététiques évidentes, apports caloriques < apports recommandés Pas derreurs diététiques évidentes, apports caloriques < apports recommandés

33 Romain, 8 ans

34 Anomalie de méthylation du locus PW sur le chromosome 15 dorigine paternelle

35 Dysmorphie faciale du syndrome de prader-Willi

36 EXAMEN CLINIQUE RECHERCHER UNE COMPLICATION DE LOBESITE: RECHERCHER UNE COMPLICATION DE LOBESITE: Orthopédiques (douleurs articulaires, boiterie): Orthopédiques (douleurs articulaires, boiterie): Genu valgum Genu valgum Epiphysiolyse de la tête fémorale Epiphysiolyse de la tête fémorale Pieds plats Pieds plats Lombalgies Lombalgies Respiratoires: Respiratoires: Asthme: notamment à leffort Asthme: notamment à leffort Apnée du sommeil: ronflements, somnolence diurne ou énurésie. Apnée du sommeil: ronflements, somnolence diurne ou énurésie.

37 EXAMEN CLINIQUE Rechercher les FDR Cardio-Vasculaires: Rechercher les FDR Cardio-Vasculaires: Insulinorésistance: Acanthosis Nigricans Insulinorésistance: Acanthosis Nigricans HTA HTA Axe gonadotrope : Axe gonadotrope : Puberté avancée ( ) ou retardée ( ) Puberté avancée ( ) ou retardée ( ) : hirsutisme, oligoménorrhée (SOPK) : hirsutisme, oligoménorrhée (SOPK) : verge enfouie, gynécomastie : verge enfouie, gynécomastie Axe somatotrope: Axe somatotrope: Accélération de la croissance staturale: obésité commune Accélération de la croissance staturale: obésité commune Ralentissement: endocrinopathie ou cause génétique Ralentissement: endocrinopathie ou cause génétique

38 EXAMEN CLINIQUE Hépato-biliaires: Hépato-biliaires: Lithiase biliaire Lithiase biliaire Stéatose hépatique Stéatose hépatique Cutanées: Cutanées: Hypersudation Hypersudation Mycose des plis Mycose des plis Vergetures Vergetures Hirsutisme Hirsutisme

39 Bilan des complications Toutes les obésités nont pas le même risque Toutes les obésités nont pas le même risque Poids de naissance Poids de naissance Programmation foetale Programmation foetale

40 Pas de définition pédiatrique BMI > 97 ème percentile PAS ou PAD > 95 ème percentile (130/85) TG > 95 ème percentile (150 mg/dl) HDL < 5 ème percentile (40 mg/dl) 140 < Gl 2h HGPO < 200 mg/dl 110 < GAJ < 126 mg/dl Sd métabolique si 3 critères ou plus SYNDROME METABOLIQUE CHEZ LENFANT

41 Jessica, 14 ans Consulte pour surpoids Consulte pour surpoids Antécédents familiaux dobésité Antécédents familiaux dobésité Milieu social défavorisé ++++ Milieu social défavorisé ++++ Retard mental, en IME Retard mental, en IME 92 kg (>> + 3 DS), 159 cm (-0.3 DS), IMC 36,5 92 kg (>> + 3 DS), 159 cm (-0.3 DS), IMC 36,5 Cliniquement: Cliniquement: Obésité androïde, tablier abdominal Obésité androïde, tablier abdominal Hirsutisme (lèvres supérieures, ligne blanche, menton) Hirsutisme (lèvres supérieures, ligne blanche, menton) Puberté achevée. Réglée tous les 2 mois Puberté achevée. Réglée tous les 2 mois

42 Jessica, 14 ans

43 Biologiquement: Biologiquement: Glycémie 0.87 g/L Glycémie 0.87 g/L Insulinémie 15 µUI/mL Insulinémie 15 µUI/mL Bilan lipidique normal Bilan lipidique normal FSH 5.7 mUI/mL FSH 5.7 mUI/mL LH 10.8 mUI/mL LH 10.8 mUI/mL Oestradiol 52 pg/mL Oestradiol 52 pg/mL Testostérone 0.74 ng/mL Testostérone 0.74 ng/mL Δ4androstènedione 2.30 ng/mL Δ4androstènedione 2.30 ng/mL SDHA 2,37 mg/L SDHA 2,37 mg/L Jessica, 14 ans Echographiquement: Volume ovarien > 10 ml > 12 images anéchogènes de 2 à 9 mm par ovaire SOPK Metformine

44 Ines, 9 ans 9 mois Consulte pour métrorragies Consulte pour métrorragies RCIU inexpliqué: 2010 g, 44 cm, à 38 SA RCIU inexpliqué: 2010 g, 44 cm, à 38 SA Pas dantécédent Pas dantécédent Pas de rattrapage statural du RCIU Pas de rattrapage statural du RCIU Développement mammaire bilatéral à 8 ans et demi Développement mammaire bilatéral à 8 ans et demi Cliniquement: Cliniquement: 40 kg (+ 3 DS), 134 cm (0 DS), IMC kg (+ 3 DS), 134 cm (0 DS), IMC 22.5 Obésité tronculaire Obésité tronculaire Puberté achevée Puberté achevée Hyperinsulinisme Biologique Hyperinsulinisme Biologique Puberté avancée, dévolution rapide + pic de croissance pubertaire insuffisant + maturation rapide de lâge osseux Puberté avancée, dévolution rapide + pic de croissance pubertaire insuffisant + maturation rapide de lâge osseux Pronostic statural < 140 cm!

45 Ines,9 ans 9 mois

46 5. Quid des examens complémentaires ?

47 EXAMENS COMPLEMENTAIRES Pas de bilan complémentaire systématique en cas dobésité commune de grade 1, en labsence de signes dappel, de FDR familiaux. Pas de bilan complémentaire systématique en cas dobésité commune de grade 1, en labsence de signes dappel, de FDR familiaux. Bilan des FDR si: Bilan des FDR si: Signes dappel (acanthosis nigricans, HTA, boiterie…) Signes dappel (acanthosis nigricans, HTA, boiterie…) Obésité sévère (grade 2) Obésité sévère (grade 2) Agrégation de FDR familiaux. Agrégation de FDR familiaux. HGPO (glycémie, insulinémie) HGPO (glycémie, insulinémie) Bilan lipidique (CT, TG, HDL) Bilan lipidique (CT, TG, HDL) Bilan Thyroïdien Cortisol libre urinaire Cortisol libre urinaire

48 6.Interrogatoire et conseils devant une obésité de lenfant?

49 Interrogatoire sur le mode de vie : Les habitudes alimentaires Qui a le plus dappétit dans la famille ? Qui a le plus dappétit dans la famille ? Est-ce que tu penses que tu es gourmand ? Manges-tu vite ? Est-ce que tu penses que tu es gourmand ? Manges-tu vite ? Erreurs alimentaires quantitatives: Erreurs alimentaires quantitatives: Est-ce que tu te ressers ? Est-ce que tu te ressers ? Grignotages ? Grignotages ? Collation à 10 H ? Collation à 10 H ? Erreurs portant sur les rythmes alimentaires: Erreurs portant sur les rythmes alimentaires: Petit déjeuner sauté ou insuffisant ? Petit déjeuner sauté ou insuffisant ? Déjeuner à la cantine insuffisant ? Déjeuner à la cantine insuffisant ? Goûter ou dîner trop calorique ? Goûter ou dîner trop calorique ? Erreurs qualitatives: déséquilibre alimentaire Erreurs qualitatives: déséquilibre alimentaire Boissons sucrées ? (attention au sirop) Boissons sucrées ? (attention au sirop) Quantité et fréquence du fromage Quantité et fréquence du fromage Fréquence de la charcuterie Fréquence de la charcuterie Utilisation de ketchup, mayonnaise, sauces Utilisation de ketchup, mayonnaise, sauces

50 Interrogatoire sur le mode de vie : Lactivité physique et la sédentarité Activités sportives extra scolaires Activités sportives extra scolaires Temps de TV / console / ordinateur Temps de TV / console / ordinateur Trajets scolaires: pied, vélo, voiture, bus Trajets scolaires: pied, vélo, voiture, bus Marche à pied Marche à pied

51 Objectifs Stabiliser le poids actuel tout en grandissant Stabiliser le poids actuel tout en grandissant Changement durable du mode de vie Changement durable du mode de vie Toute la famille doit participer +++ Toute la famille doit participer +++ Equilibre alimentaire acceptable : conseils déquilibre et non de restriction Equilibre alimentaire acceptable : conseils déquilibre et non de restriction Activité physique acceptable Activité physique acceptable Traiter les comorbidités +++ Traiter les comorbidités +++ Eviter les restrictions alimentaires (adolescentes) Eviter les restrictions alimentaires (adolescentes) Voir souvent en consultation, bien répéter les conseils Voir souvent en consultation, bien répéter les conseils

52 Des objectifs pour tous Maman Maman Première sélection : le caddy Première sélection : le caddy Les courses au supermarché : sans les enfants Les courses au supermarché : sans les enfants Enlever le plat de la table après avoir servi Enlever le plat de la table après avoir servi Les portions Les portions Papa Papa Être daccord pour ne pas se resservir à table Être daccord pour ne pas se resservir à table Être responsable de la balade du dimanche ou après manger Être responsable de la balade du dimanche ou après manger Les autres enfants Les autres enfants Accepter un goûter équilibré Accepter un goûter équilibré

53 Limiter la sédentarité Favoriser lactivité physique Temps de télévision ou de console < 2H/J Temps de télévision ou de console < 2H/J Trajets à pied ou à vélo Trajets à pied ou à vélo Encourager la marche Encourager la marche Activités en famille (marche, piscine…) Activités en famille (marche, piscine…) Valoriser les jeux de plein air Valoriser les jeux de plein air Favoriser la pratique dune activité sportive régulière Favoriser la pratique dune activité sportive régulière

54 Les 7 erreurs alimentaires Petit déjeuner absent ou insuffisant Petit déjeuner absent ou insuffisant Grignotage Grignotage Excès de glucides simples (bonbons, biscuits, desserts sucrés) Excès de glucides simples (bonbons, biscuits, desserts sucrés) Excès de glucides complexes (féculents aux 2 repas, grosses portions) Excès de glucides complexes (féculents aux 2 repas, grosses portions) Excès de lipides cachés (viennoiseries, fromage, apéritifs, chips) Excès de lipides cachés (viennoiseries, fromage, apéritifs, chips) Excès daliments à index glycémique élevé (céréales, purée déshydratée) Excès daliments à index glycémique élevé (céréales, purée déshydratée) Absence de légumes verts et de fruits Absence de légumes verts et de fruits

55 Prise en charge diététique Pas de régime restrictif: alimentation fractionnée et équilibrée Pas de régime restrictif: alimentation fractionnée et équilibrée 3 repas réguliers et un goûter 3 repas réguliers et un goûter Suppression de la collation du matin Suppression de la collation du matin Diminution de lapport en lipides et/ou en sucres Diminution de lapport en lipides et/ou en sucres Consommation de fruits et légumes Consommation de fruits et légumes Préférer certains produits céréaliers Préférer certains produits céréaliers

56 Prise en charge diététique Ne pas sauter de repas Ne pas sauter de repas Prendre un petit déjeuner suffisant Prendre un petit déjeuner suffisant Prendre le temps de manger dans le calme, en famille, sans la télé Prendre le temps de manger dans le calme, en famille, sans la télé REPAS=assis+à table+couverts+ensemble Aucune dérogation Ne pas se resservir Ne pas se resservir Ne pas grignoter Ne pas grignoter Pas de boissons sucrées Pas de boissons sucrées

57

58 Équilibre alimentaire Fruits et légumes: riches en vitamines, minéraux, fibres Fruits et légumes: riches en vitamines, minéraux, fibres A chaque repas: crus, cuits, frais, surgelés, conserves Conseils : légumes verts 1 fois/j, féculents 1 fois/j Lait et produits laitiers: lait ½ écrémé à partir de 3 ans Lait et produits laitiers: lait ½ écrémé à partir de 3 ans Fromage: 1 seule fois /jour Privilégier lait et yaourt, attention aux desserts lactés (moins de lait, plus gras et plus sucré)

59 Équilibre alimentaire Viande, poisson, œuf: 1 /jour Viande, poisson, œuf: 1 /jour Apport en protéines Viandes peu grasses: poulet, veau, jambon Poisson : 2 fois/sem Charcuterie : 1 fois/sem Avant 5 ans: 50 g/j De 5 à 10 ans:75 g/j Adolescence: 100 à 150 g/j 1 œuf = 50 g de viande= 1 tranche de jambon

60 Équilibre alimentaire Matières grasses ajoutées : Matières grasses ajoutées : Végétale: huile, mayonnaise, margarine Animale: beurre, crème fraîche Privilégier les graisses végétales (cuisson avec huile dolive, huile darachide) Limiter les graisses animales Produits sucrés: Produits sucrés: sodas, confiseries, crèmes desserts, glaces modération++, éviter les viennoiseries Dessert = fruit et/ou laitage Pâtisserie = 1 fois/sem

61 Teneur en graisses et en glucides simples de quelques produits 1 canette de coca = 8 sucres 1 sachet de Haribo = 5 sucres 1 sucette = 2 sucres

62 Les outils disponibles Guides nutritionnels selon lâge Guides nutritionnels selon lâge

63 Expliquer Que lon part pour des consultations régulières (tous les 2-3 mois) pendant longtemps Que lon part pour des consultations régulières (tous les 2-3 mois) pendant longtemps Que lon peut en avoir marre, et se mettre en colère Que lon peut en avoir marre, et se mettre en colère Faire des ordonnances reprenant 3-4 points principaux Faire des ordonnances reprenant 3-4 points principaux Faire participer lenfant Faire participer lenfant Demander à lenfant dapprécier ses efforts Demander à lenfant dapprécier ses efforts Lui demander où il pense pouvoir faire mieux Lui demander où il pense pouvoir faire mieux Fixer avec lui des objectifs raisonnables Fixer avec lui des objectifs raisonnables

64 Prise en charge coordonnée dans la région ? Enfant en obésité de grade 1 ou 2 Prise en charge ambulatoire par MT Réseau : formation, Education thérapeutique, diagnostic éducatif… Bilan hospitalier, Séances déducation nutritionnelle collective, renforcée Séjours en maison denfants et adolescents (nutrition, activité, psychologie) Réflexion sur la chirurgie (15-18 ans) Obésité majeure, ou échec ambulatoire Echec de toutes les mesures « ambulatoires »

65 7.Comment repérer les enfants à risque de surpoids persistant ?

66 Entre 2 et 5 ans Les enfants qui ne restent pas sur une courbe dIMC stable Entre 2 et 10 ans, les enfants restent en principe sur leur courbe dIMC Entre 2 et 10 ans, les enfants restent en principe sur leur courbe dIMC Ceux qui croisent les courbes vers le haut développeront un surpoids Ceux qui croisent les courbes vers le haut développeront un surpoids Rebond dadiposité précoce Rebond dadiposité précoce La plupart des enfants vus pour surpoids dans lenfance ou à ladolescence ont commencé à prendre trop de poids entre 2 et 5 ans La plupart des enfants vus pour surpoids dans lenfance ou à ladolescence ont commencé à prendre trop de poids entre 2 et 5 ans

67 Il faut le prendre en charge ici

68 Flavie, 6 ans 1ère consultation

69 Killian, 2 ans 1ère consultation

70 Les enfants de moins de 5 ans dont les parents sont en surpoids Chez lenfant en surpoids de moins de 5 ans Chez lenfant en surpoids de moins de 5 ans Risque ++++ si les parents sont en surpoids -si les 2 parents sont en surpoids (X 15) - si 1 des parents est en surpoids (X 3-4)


Télécharger ppt "Prise en charge de lobésité infantile Dr Natacha Bouhours-Nouet Dr Sylvie Dufresne Pôle Enfant, CHU Angers FMC Ambroise Paré 20 Novembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google