La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diagnostic des HSA non-anévrysmales Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse Tunisie - avril 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diagnostic des HSA non-anévrysmales Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse Tunisie - avril 2011."— Transcription de la présentation:

1 Diagnostic des HSA non-anévrysmales Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse Tunisie - avril 2011

2 Objectifs t Reconnaitre une HSA (isodense, iso…) t Proposer une méthode dexploration dune HSA t Montrer la place du scanner et de lIRM (artériographie) t Découvrir les causes dHSA non-anévrysmale

3 Hémorragie Sous-Arachnoïdienne (Hémorragie méningée) t Irruption de sang dans ESA t Céphalée soudaine, intense t «Coup de tonnerre dans un ciel serein» t Syndrome méningé sans fièvre t Rupture dun anévrisme intracrânien: cause la plus fréquente

4 Hémorragie méningée: SCANNER en URGENCE ! t Scanner sans injection = Examen de 1ère intention t Hyperdensité spontanée des espaces sous arachnoïdiens

5 HSA et Scanner t Visibilité diminue au fil des jours… t Dépend abondance du saignement t HSA et scanner normal: –10% des cas –Saignement minime –Réalisation tardive t Diagnostic = Ponction lombaire t Ou alors… angioscan: CT + CTA normaux éliminent 99% des ruptures danevrysmes face à céphalée !* *Mc Cormack, Acad Emerg Med 2010

6 Hyperdensité spontanée des espaces sous arachnoïdiens

7 HM HSA post traumatique

8 Hypersignal de quelques sillons de la convexité Hémorragie sous-arachnoïdienne corticale

9 Protocole.Malformations vasculaires. Sténose serrée. Sd vasoconstriction. Vascularite. Anévrysme mycotique.TVC.Angiopathie amyloïde. Cavernome.TVC.PRES. Endocardite. Abcès. Tumeur Cuvinciuc AJNR 2010

10 HSA non-traumatiques t 85% rupture danévrysme t 10% périmésencéphalique t MAV, Fistule, dissection t HSA corticale... Cuvinciuc et al, AJNR 2010

11 Hémorragie périmésencéphalique

12 HSA « péri-mésencéphalique » t Hémorragie, en générale: –Dorigine veineuse –Peu abondante –Prédomine en fosse postérieure –Peut remonter dans vallées sylviennes /asymetrique/ intraventriculaire –Moins grave (mortalité: 0) –Ne récidive pas –Diagnostic délimination –Diagnostic délimination : Anévrysme fosse postérieure Dissection intracranienne

13 HSA Périmésencéphalique asymétrique, intraventriculaire, …

14 DD: dissection 14 fev

15 Femme 37 ans. Céphalée aigüe

16 Thrombose veineuse cérébrale

17

18 Duncan AJR 2005; Spitzer Neuroradiology 2005 Thrombose corticale T2*

19 HSA isolée et TVC t 4 patients: –3 femmes –1 homme t Céphalées brutales t HSA –de la convexité –respectant les citernes de la bases –sans atteinte parenchymateuse t Thrombose sinus sagittal sup / veines corticales Oppenheim AJNR. 2005

20 HSA et TV t Présence de sang à la PL (50%) * t Cause incertaine : –Infacrtus veineux hémorragique avec rupture secondaire dans ESA –Hyperpression veineuse: rupture de paroi de la veine dans ESA t Pendaison, strangulation *Bousser MG. Stroke 1985

21 70 ans – déficit transitoire Mb Sup gauche Angiopathie amyloïde

22 t Dépôts vasculaire de protéine βA4-amyloïde –Amylose des vaisseaux leptoméningés –Vaisseaux petits et moyens (adventice et media) –Épaississement pariétal (sténose) –Paroi fibrosée et nécrotique –formation microanévrysme t Population symptomatique : –Patient âgé (> 65 ans) –10% à 60 ans ; 60% à 80 ans –sans facteur de risque vasculaire (50%) –hématomes lobaires superficiels multiples –démence vasculaire (75%)

23 Critères diagnostiques * t Âge > 55 ans t Hématome lobaire (épargne NGC) t Absence dautre cause de saignement t Présence de microbleeds en T2* * Smith et al, 2003

24 74 ans. Crise bravais-jacksonienne gauche Raposo Eur J neurol 2010

25 Chronologie IRM Hypersignal Flair: 1 mois Prise contraste: 1 à 2 mois Hyposignal T2 * persiste

26 Hématome secondaire* * Katoh, Surg Neurol 2007 Raposo Eur J Neurol 2010 J3 Angiopathie amyloïde

27 Hématome secondaire

28 Autres causes plus rares

29 PRES-hemorragique (15%)* *Sharma, Neuroradiology 2010

30 Femme 50 ans, Céphalées aigues Syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible

31 Vasoconstriction cérébrale réversible* t Regroupe: –Angiopathie cérébrale bénigne –Angéite du postpartum –Vasculopathie secondaire aux drogues (cannabis, cocaine, décongestionnants nasaux, t Céphalées répétitives en coup de tonnerre t Avec ou sans déficit neurologique t Crise comitiale t Lésions ischémiques ou hémorragiques t Vasoconstriction multifocale (ARM ou angio) t Lésions réversibles en 3 mois *Ducros, Brain 2007

32 Céphalée. Déficit gauche J2 Ischémie + hémorragie = endocardite infectieuse

33 HSA corticale et sténose artérielle Sténose bulbe carotidien Kleinign 2009, Chanvra, AJNR 2011 Marushima, J Clin eurosci 2006 Moya-moya

34 Conclusion t HSA –Rupture anevrysme –Périmésencephalique –Dissection –Fistule / MAV t HSA corticale (angioscan + IRM) –Femme jeune, céphalées : Thrombose veineuse –Personne agée, AIT : Angiopathie amyloïde –Anevrysme mycotique (endocardite) –Syndrome de vasoconstriction régressive –Encéphalopathie postérieure régressive (PRES) –Sténose artérielle (intra/ extracranienne) –Méningite carcinomateuse


Télécharger ppt "Diagnostic des HSA non-anévrysmales Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse Tunisie - avril 2011."

Présentations similaires


Annonces Google