La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JOURNEES PEDAGOGIQUES DES ENSEIGNANTS DEPS DE BRETAGNE ENSEIGNEMENT PUBLIC ET PRIVE « Enseigner par compétences » CONSTRUIRE des CONNAISSANCES en EPS Inspection.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JOURNEES PEDAGOGIQUES DES ENSEIGNANTS DEPS DE BRETAGNE ENSEIGNEMENT PUBLIC ET PRIVE « Enseigner par compétences » CONSTRUIRE des CONNAISSANCES en EPS Inspection."— Transcription de la présentation:

1 JOURNEES PEDAGOGIQUES DES ENSEIGNANTS DEPS DE BRETAGNE ENSEIGNEMENT PUBLIC ET PRIVE « Enseigner par compétences » CONSTRUIRE des CONNAISSANCES en EPS Inspection Pédagogique Régionale – Avril 2009

2 QUESTIONNAIRE PROFESSIONNEL 1-quest-ce qui vous paraît "fondamental" dans votre enseignement ? 2-quest-ce "quune formation réussie», selon vous, dans lenseignement secondaire en EPS ? 3- quels sont vos principaux objectifs en EPS? 4- quels sont les concepts de référence que vous utilisez dans votre enseignement ? 5- comment les organisez-vous, les intégrez-vous les uns par rapport aux autres ? 6- Quelle est votre source, votre point de départ pour définir ce quil y a à apprendre ? 7- quest-ce que lélève apprend en EPS ? 8- comment lélève apprend en EPS ? 9- comment définissez-vous le terme de connaissances ? 10- quelles sont pour vous les composantes essentielles d une situation ? 11- quels sont les indicateurs de l acquisition d une compétence?

3 PREAMBULE POURQUOI CETTE PREOCUPATION denseigner par les compétences AUJOURDHUI ? Un modèle en « crise » Une exigence de changement

4 DE QUOI SAGIT-IL ? QUEL INTERET PEUT-ON Y TROUVER ? Un pari sur un autre modèle La centration sur lélève sur lensemble de ses conduites c-a-d le système des échanges fonctionnels entre le sujet et son milieu, et leur fonction générale qui est celle de ladaptation aux modifications incessantes de ce milieu lacte dapprentissage lacte denseignement

5 LA STRUCTURATION CONCEPTUELLE DUNE DEMARCHE

6 Un principe de réalité

7 UN CONTEXTE SCOLAIRE DES VISEES EDUCATIVES DES ACQUISITIONS DES TRANSFORMATIONS

8 Un principe générateur : La formation dun "élève physiquement et socialement éduqué" Aptitude dun élève à agir dans le temps présent, à souvrir au temps présent. Ses capacités dadaptation à un contexte Sa valeur citoyenne, la qualité de ses relations aux autres.

9 TROIS OBJECTIFS SPECIFIQUES La connaissance des contextes adaptatifs Le développement de la personne Les acquisitions méthodologiques

10 Un point détape : Les conditions de " la valeur ajoutée dune discipline denseignement comme lEPS La prise en compte de : Lespace scolaire La fondamentalité des apprentissages Les textes fondateurs et les concepts Les textes organisateurs

11 Un principe organisateur : LES ACTIVITES dAPPRENTISSAGE DUN ELEVE TROIS COMPOSANTES FONDAMENTALES

12 Un élève qui apprend Réalisation Pensée Investissement Trois composantes fondamentales dans lapprentissage

13 La problématique spécifique en EPS Le développement de lintelligence motrice par lintégration de pouvoirs adaptatifs. La construction de cette intelligence par la mise en tension entre : Réalisation / Pensée / Investissement

14 LA FONDAMENTALITE DE LESPACE SCOLAIRE Réaliser PenserSinvestir Sadapter I La logique de la matière La logique de lélève Les concepts organisateurs CONTEXTE Identifié / Spécifié

15 LES CONCEPTS FEDERATEURS qui cherchent une organisation Compétence " attendue " connaissances attitudes capacités

16 UNE ENTREE DANS LES COMPOSANTES PAR LES « MODES » :

17 MODES DE REALISATION Composante de la réalisation MODES DINVESTISSEMENT Composante de linvestisse ment Composante de la pensée MODES DE PENSEE COMMUNIQUER SEQUILIBRER SE DEPLACER EXPRIMER LOCALISER MANIPULER SOUVRIR COOPERER SE CONTROLER RESPECTER SIMPLIQUER INVENTER SE PROJETER RAISONNER SE REPRESENTER REPRODUIRE /REINVESTIR SEVALUER /OBSERVER

18 LES MODES Systèmes organisant des catégories dactivités adaptatives mises en jeu par lélève pour répondre à une situation ou à une classe de situations.

19 Les modes de réalisation SE DEPLACER LOCALISER EXPRIMER MANIPULER COMMUNIQUER SE POSITIONNER

20 LES MODES DE PENSEE OBSERVER SEVALUER RAISONNER SE REPRESENTER SE PROJETER INVENTER REINVESTIR REPRODUIRE

21 Les modes dinvestissement SE CONTROLER COOPERER SOUVRIRSIMPLIQUER RESPECTER

22 Un principe opératoire La culture motrice

23 Les modes de réalisation DES OBSERVABLES : Postures – Attitudes Trajets Trajectoires Espace Temps Enchaînement des actions SE DEPLACER LOCALISER EXPRIMER MANIPULER COMMUNIQUER SE POSITIONNER CHAMP CAPACITAIRE lié à : lAJUSTEMENT POSTURAL Situer, percevoir des plans de lespace par rapport à laxe du corps Repérer un placement corporel par rapport à un référent extérieur. Maintenir un équilibre statique. Ajuster son équilibre en permanence dans laction. Apprécier/réguler son tonus musculaire Adopter des postures induites par le contexte. Prendre conscience des différents segments de son corps à mobiliser. Identifier les sensations de leffort (limites, seuils…) CHAMP CAPACITAIRE lié à la: STRUCTURATION SPATIALE Apprécier des: directions distances amplitudes hauteurs zones volumes angles espaces… CHAMP CAPACITAIRE lié à la : STRUCTURATION TEMPORELLE Apprécier / Percevoir des : vitesses (fréquence, réaction…) intensités accélérations / décélérations rythmes – durées… CHAMP CAPACITAIRE lié à la : COORDINATION Dissocier 2 actions corporelles de nature différente dans un même temps. Mettre en ordre des actions pour atteindre un objectif Réaliser des habiletés fines Synchroniser des actions corporelles dans un même temps.

24 Capacités : « elles attestent dun pouvoir dagir » Nous nous accorderons sur : Leur caractère stable Leur transférabilité Leur dimension opératoire Leur caractère constitutif de la compétence

25 CAPACITES Mise en réseau de connaissances utiles au traitement de situations particulières, et réinvestissables dans des contextes présentant des similitudes de problèmes à résoudre.

26 LES MODES DE PENSEE OBSERVABLES OBSERVER SEVALUER Focalisation de lattention Productions écrites Verbalisations Consultation de données Productions motrices en réponse à la tâche Choix de paramètres de la tâche RAISONNER SE REPRESENTER SE PROJETER INVENTER REINVESTIR REPRODUIRE CHAMP CAPACITAIRE lié : à la REPETITION à la TRANSPOSITION - Mémoriser une action ou - récupérer une une succession dactions connaissance réutilisable - organiser les répétitions en mémoire méthodiquement - Identifier des similitudes de contexte CHAMP CAPACITAIRE lié à : LIDENTIFICATION - Focaliser son attention sur des indices précis - Utiliser les outils de capture des données - Mettre en relation des indicateurs de réussite et des indicateurs de réalisation - Interpréter les effets de laction CHAMP CAPACITAIRE lié à : LA DEMARCHE EXPERIMENTALE - Vérifier la validité dune hypothèse par lexpérience - Mettre en œuvre des procédures et contrôler leurs résultats - Mettre en relation des procédures et des résultats - Mettre en relation des données de types différents (faits, principes, lois, règles) - Utiliser différentes procédures de raisonnement (induction, déduction, généralisation …) CHAMP CAPACITAIRE lié à : LA SYMBOLISATION Coder ou décoder laction en utilisant différents supports : mots, images … CHAMP CAPACITAIRE lié à : LA PLANIFICATION - Se fixer des buts, sous-buts. - Planifier les différentes étapes dun processus. - Élaborer des hypothèses. CHAMP CAPACITAIRE lié à : LA CREATION - Imaginer plusieurs solutions en réponse à un même but - Combiner et associer des images, des informations de façon inédite

27 Les modes dinvestissement SE CONTROLER COOPERER SOUVRIRSIMPLIQUER RESPECTER DES OBSERVABLES : - Réactions aux situations de stress - Relations aux autres - Postures - Entrée dans lactivité - Persévérance - Prise dinitiatives CHAMP CAPACITAIRE lié à : LADAPTATION AUX PERTURBATIONS - Relativiser lenjeu de lévènement - Apprécier la nature de ses émotions - Pondérer ses réactions face à un évènement déstabilisant CHAMP CAPACITAIRE lié à : LEMPATHIE - Exploiter les différences au sein du groupe - Reconnaître des qualités à chaque membre du groupe - Mettre ses potentialités au service du collectif CHAMP CAPACITAIRE lié à : La CURIOSITE - Oser expérimenter des situations inconnues - Accepter de dépasser son niveau dacquisition actuel CHAMP CAPACITAIRE lié à : LEFFORT - accepter les efforts liés à la quantité de répétitions nécessaires aux progrès - Supporter les sensations dinconfort comme condition de progrès - Accepter les moments de stagnation ou de régression - Oser avancer ses idées CHAMP CAPACITAIRE lié à : La CONFORMITE - Comprendre la nécessité de la règle - Objectiver les risques

28 UN PRINCIPE DE CONTEXTUALISATION

29 LA FONDAMENTALITE DE LESPACE SCOLAIRE CONTEXTE Identifié / Spécifié Réaliser Penser Sinvestir Sadapter I La logique de la matière La logique de lélève CAPACITES ACTIONS CONNAISSANCES COMPETENCE ATTENDUE

30 Rappel : CAPACITES Mise en réseau de connaissances utiles au traitement de situations particulières, et réinvestissables dans des contextes présentant des similitudes de problèmes à résoudre.

31 Le concept de compétence : « Une compétence est dabord un ensemble de ressources : les ressources traditionnelles, à savoir les connaissances, mais aussi la capacité à mettre en œuvre ces connaissances, et des attitudes, cest-à-dire des dispositions desprit plus générales ; la compétence est acquise non seulement quand ces ressources sont maîtrisées, mais encore quand la personne sait les mobiliser en situation » Bruno Racine, président du Haut Conseil de léducation Un processus singulier : des réponses singulières Un processus complexe Un processus de mobilisation hiérarchisé

32 COMPETENCE Mise en œuvre efficace de capacités choisies par le sujet pour obtenir une juste adaptation à la classe de situations rencontrées.

33 Connaissances : « Informations que lélève doit sapproprier » Nous nous accorderons sur : Leur caractère construit (élève auteur) Leur caractère opératoire (elles stabilisent le couplage individu / environnement)

34 CONNAISSANCES Construction personnalisée résultant de lactivité du sujet qui intègre des informations extérieures (issues de lenvironnement, de principes, de règles, procédures …) pour sadapter à une situation donnée.

35 Attitudes : « disposition psychologique (postures) à légard de quelque chose ou de quelquun » Nous nous accorderons sur : Leur influence concernant linvestissement de la personne Leur proximité avec des capacités à sinvestir

36 EN GUISE DE BILAN PARTIEL LE MODELE et ses CONSEQUENCES Aux plans : éthique – axiologique des finalités stratégiques des objectifs didactique/pédagogique des concepts « une matrice disciplinaire » et des outils… Des exemples doutils : la programmation, le projet, la leçon, la tâche ou la situation, lévaluation…

37 ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE DENSEIGNEMENT

38 UN EXEMPLE DE DECLINAISON, sur un CYCLE TERMINAL LYCEE / avec le SUPPORT du HAND- BALL

39 Trois composantes C ompétence

40 Compétence attendue Rechercher le gain dune rencontre de hand-ball par la mise en place dune attaque fondée sur loccupation permanente de lespace de jeu. Les élèves sont capables de recueillir des informations pour élaborer un projet collectif

41 C ompétenc e Se déplacer Localiser Raisonner Se projeter Respecter Des modes fondamentaux Coopérer Observer

42 C ompétenc e Se déplacer Coordonner des actions de contrôle de la balle avec des courses Localiser Orienter ses déplacements en fonction de la cible Repérer des zones dans un espace de jeu Se projeter Respecter Capacités motrices sollicitées Coopérer Observer Raisonner

43 C ompétence Se déplacer Coordonner des actions de contrôle de la balle avec des courses Le temps dengagement La vitesse optimale dengagement Localiser Sorienter en fonction de la cible La permanence perceptive sur le couloir daccès à la cible Repérer des zones dans un espace de jeu La sectorisation de lespace de jeu Raisonner Se projeter Respecter Connaissances opératoires mobilisées Coopérer Observer

44 C ompétence Raisonner Etablir des relations de cause à effet entre des résultats et des organisations collectives Se projeter Elaborer des hypothèses concernant lamélioration de lorganisation collective Respecter Sexprimer de façon recevable pour les partenaires et les adversaires Coopérer Dialoguer pour formuler un projet collectif daction Capacités méthodologiques et sociales sollicitées Observer Se focaliser sur des signes particulier

45 C ompétence Raisonner Etablir des relations de cause à effet entre des résultats et des organisations collectives La relation entre les zones de déclenchement des tirs efficaces et la structure défensive Se projeter Elaborer des hypothèses concernant lamélioration de lorganisation collective Linfluence de lespace dattaque sur la création de couloirs daccès à la cible Respecter Sexprimer de façon recevable pour les partenaires et les adversaires Légalité de statut pour tous les membres du groupe Coopérer Dialoguer pour formuler un projet collectif daction La nécessaire complémentarité des actions individuelles dans lefficacité de léquipe Connaissances opératoires mobilisées Observer Se focaliser sur des signes particuliers Les éléments signifiants de la sollicitation de la passe

46 C ompétence Raisonner Etablir des relations de cause à effet entre des résultats et des organisations collectives La relation entre les zones de déclenchement des tirs efficaces et la structure défensive Se projeter Elaborer des hypothèses concernant lamélioration de lorganisation collective Linfluence de lespace dattaque sur la création de couloirs daccès à la cible Respecter Sexprimer de façon recevable pour les partenaires et les adversaires Légalité de statut pour tous les membres du groupe Coopérer Dialoguer pour formuler un projet collectif daction La nécessaire complémentarité des actions individuelles dans lefficacité de léquipe Observer Se focaliser sur des signes particuliers Les éléments signifiants de la sollicitation de la passe Localiser Sorienter en fonction de la cible La permanence perceptive sur le couloir daccès à la cible Repérer des zones dans un espace de jeu La sectorisation de lespace de jeu Se déplacer Coordonner des actions de contrôle de la balle avec des courses Le temps dengagement La vitesse optimale dengagement

47 Il y a nécessité à créer et à utiliser un cadre opératoire Qui prend en compte la combinaison des composantes culturelle, méthodologique et sociale dans la compétence attendue, ou dit autrement, la combinaison des composantes de réalisation, de pensée et dinvestissement Qui organise linterrelation entre les capacités, les connaissances et les attitudes

48 Trois temps forts pour structurer un enseignement qui vise lacquisition des compétences attendues des programmes Programmer son enseignement en fonction des potentialités daction sollicitées (pôle capacitaire) Faire construire les connaissances opératoires nécessaires à la production dactions efficaces Aider au repérage permanent des progrès

49 Programmer son enseignement : Repérer les potentialités dactions à développer pour être compétent

50 Niveau 1. Rechercher le gain d'une rencontre de hand-ball par la mise en place d'une attaque fondée sur l'occupation permanente de lespace de jeu (écartement et étagement) face à une défense qui sorganise prioritairement pour récupérer la balle et défendre la cible. Les élèves sont capables de recueillir des informations pour élaborer un projet collectif. Se référer à lespace pour attaquer Déterminer son action défensive dans lalternative récupérer la balle / protéger son but Participer à lanalyse de données sur le jeu pour établir un projet collectif 3 potentialités daction

51 Niveau 2. Rechercher le gain d'une rencontre de hand-ball par la mise en œuvre de choix tactiques collectifs fondés sur la vitesse d'exécution et impliquant un(e) ou deux partenaires. La défense réduit son espace de jeu entre 6m et 12m. Les élèves utilisent de façon optimale leurs ressources au regard des modalités daction élaborées Rechercher à prendre de vitesse lactivité défensive Lier son efficacité à la combinaison de son action avec celle dun partenaire 5 potentialités daction Exploiter ses ressources dans des combinaisons particulières Adapter ses interventions défensives à celles de ses partenaires, dans un rôle spécifique Se situer en permanence dans un projet collectif

52 Programmer son enseignement : Définir les contenus de lenseignement

53 Définir les contenus de lenseignement : un outil est nécessaire pour formuler les connaissances à mobiliser pour agir

54 CAPACITES Coordonner des actions de contrôle de la balle avec des courses Sorienter en fonction de la cible Repérer des zones dans un espace de jeu Se focaliser sur des signes particuliers Etablir des relations de cause à effet entre des résultats et des organisations collectives Elaborer des hypothèses concernant lamélioration de lorganisation collective Dialoguer pour formuler un projet collectif daction Sexprimer de façon recevable pour les partenaires et les adversaires Reconnaître des qualités à chaque membre du groupe ACTIONS Prendre des balles en course Sorienter en permanence en fonction du porteur et de son couloir daccès à la cible Se replacer et se déplacer en fonction de la position des équipiers Repérer les opportunités de passes, les replacements, les prises de balle en course, les zones daction Prendre en compte les résultats chiffrés concernant le déclenchement des tirs et le repérage du positionnement de la défense Avoir des idées sur les modifications concernant le positionnement des joueurs Prendre la parole lors des temps morts et prendre en compte la parole des partenaires Rester dans un langage technique lors des temps morts Solliciter le partenaire au niveau de ses possibilités CONNAISSANCES Le temps dengagement Le point virtuel de réception La vitesse optimale dengagement La permanence perceptive sur le couloir daccès à la cible La sectorisation de lespace de jeu Les éléments signifiants de la sollicitation de la passe Les éléments signifiants du replacement Limage de la coordination course / prise de balle Le quadrillage de lespace de jeu La relation entre les zones de déclenchement des tirs efficaces et la structure défensive Linfluence de lespace dattaque sur la création de couloirs daccès à la cible La nécessaire complémentarité des actions individuelles dans lefficacité de léquipe Légalité de statut pour tous les membres du groupe La perception de lautre en tant que ressource REALISERPENSERSINVESTIR Compétence attendue Potentialités daction à développer Modes fondamentaux sollicités

55 FAIRE CONSTRUIRE LES CONNAISANCES OPERATOIRES

56 Viser lacquisition de compétences 1. Cest confronter lélève à des situations problèmes 2. Cest imaginer ces situations en privilégiant une entrée capacitaire

57 Un exemple de situation Match en 5 x 5 en handball 1. Le match comporte des pauses de 2 mn destinées à la réorganisation du projet collectif 2. Les élèves disposent dun recueil de données (observateurs) sur les zones de déclenchement des actions de marque, sur le nombre de prises de balles en course vers la cible, sur lévolution du positionnement des joueurs dans lespace dattaque, sur lévolution du score 3. A chaque pause les élèves doivent procéder à une mise en relation des résultats et de leur évolution avec lorganisation collective utilisée et proposer une réorganisation des différents rôles ou maintenir le statu quo 4. Le projet se formule par écrit à partir dune fiche méthodologique qui guide la réflexion : analyse des résultats, explicitation des causes présumées, hypothèse de remédiation, nouvelle organisation 5. Les différents projets sont conservés pour vérifier leur pertinence en rapport avec lévolution du score Lentrée par la pensée est prioritaire Etablir des relations de cause à effet entre des résultats et des organisations collectives Elaborer des hypothèses concernant lamélioration de lorganisation collective

58 Lanalyse des fiches dobservation Lanalyses des projets écrits Limage de la coordination course / prise de balle Le quadrillage de lespace de jeu La relation entre les zones de déclenchement des tirs efficaces et la structure défensive Linfluence de lespace dattaque sur la création de couloirs daccès à la cible Mise en évidence du niveau dintégration des connaissances

59 Un exemple de situation problème Deux attaquants (plus un observateur) x deux défenseurs (plus un gardien) But : trouver la solution idéale pour tirer dans les 9m en recevant la balle en dehors des 9m. En sachant que plus les défenseurs sont près de laxe de la course plus le point est valorisé En utilisant des données relatives aux modalités du contrôle, à lorganisation de la course, à la préparation au tir Consignes : les défenseurs se mettent en mouvement au moment où lattaquant sengage dans sa course Trois parties : Phase de résolution : jouer sur les paramètres Phase de production (3 essais par joueur), passage à tous les rôles (pour les attaquants et les défenseurs) Phase dobjectivation permettant de conscientiser les conditions de la réussite et de mettre en évidence les connaissances non construites Lentrée par la réalisation est prioritaire: Coordonner des actions de contrôle de la balle avec des courses Connaissances à mobiliser : Le temps dengagement Le point virtuel de réception La distance optimale au passeur La vitesse optimale dengagement Langle de réception favorable La dissociation des trains La continuité de la réception à larmé

60 -4-2 Un exemple de situation problème Deux attaquants x un gardien Les deux joueurs constituent une dyade la plus hétérogène possible (tableau de distance de passe sécuritaire / coefficient dhétérogénéité) But : déclencher le tir le plus vite possible dans les 9m, sans effectuer de dribbles, sans faire tomber la balle Consignes : le chronomètre démarre au moment de lengagement et sarrête au moment du déclenchement du tir Un bonus de temps est accordé en fonction de léloignement consenti Trois parties : Phase de résolution : jouer avec les différents paramètres Phase de production : le temps est pris sur un essai permettant de conscientiser les conditions de la réussite et de mettre en évidence les connaissances non construites Phase dobjectivation permettant de conscientiser les conditions de la réussite et de mettre en évidence les connaissances non construites Lentrée par linvestissement est prioritaire: Reconnaître des qualités à chaque membre du groupe Connaissances à mobiliser La perception de lautre en tant que ressource

61 Aider lélève à repérer ses progrès cest 1. Définir des indicateurs 2. Construire des outils pour mesurer les progrès dans une situation qui fait référence

62 Fréquemment2 Quelquefois1 Jamais 0 Actions de rééquilibrage Repérer des zones dans un espace de jeu Se référer à lespace pour attaquer Opportunités de passes décisives données au porteur Orienter ses déplacements en fonction de la cible Prises de balles en course vers la cible Coordonner des actions de contrôle de la balle avec des courses Définir des indicateurs et construire des outils de repérage pour mesurer les progrès dans une situation qui fait référence Les éléments signifiants du replacement Les éléments signifiants de la sollicitation de la passe Limage de la coordination course / prise de balle

63 UNE INJONCTION DU BO : Le projet dEPS « Sinscrivant dans le projet détablissement dont il prend en compte les axes principaux, le projet pédagogique est obligatoire en EPS. Il relève de la responsabilité de lensemble de léquipe de la discipline. Sa rédaction collective et concertée spécifie et formalise la politique éducative de létablissement en matière dEPS. Prenant en compte les caractéristiques essentielles de la population scolaire, il précise la mise en œuvre locale du programme. Il doit sappuyer sur une analyse précise du contexte denseignement, proposer des choix et une planification des contenus et présenter les modalités de suivi des élèves. Il revient aux équipes pédagogiques de construire des outils communs permettant dévaluer le niveau dacquisition des compétences attendues. Le projet pédagogique est un outil collectif de travail qui alimente au quotidien, réflexions, prises de décisions et mise en œuvre, il assure la cohérence du parcours de formation des élèves ».

64 Décliner les potentialités daction Prendre des balles en course Sorienter en permanence en fonction du porteur et de son couloir daccès à la cible Se replacer et se déplacer en fonction de la position des équipiers

65 à REALISERà PENSERà SINVESTIR Se traduisant dans les ACTIONS Niveau de COMPETENCE ATTENDUE :Ce que lon vise essentiellement :MODES FONDAMENTAUX à développer dans les 3 POLES DE LAPPRENTISSAGE : REALISER PENSER SINVESTIR CAPACITES nécessaires à lacquisition de la compétence CONNAISSANCES UTILES à CONSTRUIRE

66 DES EXEMPLES TRAITES Référence à louvrage : « Construire des connaissances en EPS »

67 La leçon : Ce quelle ne peut pas être : Un apport dinformations à faire appliquer Ce quelle devrait être : Une réponse à un projet de progrès (efficacité à traiter les situations) construite par lélève (méthode dapprentissage)

68 Autorégulation La leçon : Responsabilisation : Choix, droit à lerreur Individualisation : Stratégies, démarches

69 Logique de lélève Activité Actions Connaissance Intelligence motrice Conduite motrice Conation Émotion Caractéristiques structurales Stratégies dapprentissage Ressources Savoir en construction Signification Couplage Motivation Logique de la matière Règles Lois Définitions Principes Notions Concepts Lexique Événements Problèmes fondamentaux Modes dentrée Logique interne Techniques Tâches Exercices Logique de lécole Apprentissages fondamentaux, réinvestissables, individualisés citoyens adaptables, responsables Réflexivité (mise à distance ) Évaluation, examen Logique de lintervention Capacités Connaissances Compétences Modes fondamentaux Situations Autorégulation, autodétermination, auto évaluation Attitude compréhensive / diagnostique I

70 Conclusion : « …..les différents éléments apportés ici mettent en évidence la nécessité de se recentrer davantage sur les processus dapprentissage de lélève plutôt que sur les contenus disciplinaires. » Rapport de lIGEN n° 48 de juin 2007

71 En EPS on apprend à intégrer des connaissances pour sadapter aux situations rencontrées

72 Cest lacte dapprentissage qui constitue lacte déducation « motrice »

73 STRUCTURER LA DEMARCHE Lidentification de la culture en EPS Adaptabilité – Conduite motrice Capacité Attitude Compétence Connaissance Réalisation-pensée-investissement

74 UN RETOUR VERS LE QUESTIONNAIRE 1-quest-ce qui vous paraît "fondamental" dans votre enseignement ? 2-quest-ce "quune formation réussie», selon vous, dans lenseignement secondaire en EPS ? 3- quels sont vos principaux objectifs en EPS? 4- quels sont les concepts de référence que vous utilisez dans votre enseignement ? 5- comment les organisez-vous, les intégrez-vous les uns par rapport aux autres ? 6- Quelle est votre source, votre point de départ pour définir ce quil y a à apprendre ? 7- quest-ce que lélève apprend en EPS ? 8- comment lélève apprend en EPS ? 9- comment définissez-vous le terme de connaissances ? 10- quelles sont pour vous les composantes essentielles d une situation ? 11- quels sont les indicateurs de l acquisition d une compétence?

75 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "JOURNEES PEDAGOGIQUES DES ENSEIGNANTS DEPS DE BRETAGNE ENSEIGNEMENT PUBLIC ET PRIVE « Enseigner par compétences » CONSTRUIRE des CONNAISSANCES en EPS Inspection."

Présentations similaires


Annonces Google