La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – 2009- laboratoire dImmunologie inflammatoire Reconnaître le caractère inflammatoire des arthralgies Distinguer Distinguer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – 2009- laboratoire dImmunologie inflammatoire Reconnaître le caractère inflammatoire des arthralgies Distinguer Distinguer."— Transcription de la présentation:

1

2 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie inflammatoire Reconnaître le caractère inflammatoire des arthralgies Distinguer Distinguer arthralgies / arthrites siège Apprécier leur siège (central, périphérique, symétrique ou non) nombre Apprécier le nombre datteinte (mono / Oligo (<4) / poly) durée Juger de la durée (aiguë/ chronique ( 6 semaines = bilan exhaustif)) Arthrites au premier plan ou « annexes » Avant tout : Quest ce quune arthrite inflammatoire ?

3 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Diagnostic étiologique Syndrome inflammatoire Marqueurs spécifiques (maladies auto immunes non spécifiques dorgane) pronostic Des éléments de pronostic ? Suivi (poussées/ rémissions) Bilan de retentissement

4 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie CRP VS Électrophorèse des protéines sériques Exemples : L.E.S. : Dissociation VS/CRP PR : Valeur pronostique du taux de CRP Hypergammaglobulinémies MonoclonalesPolyclonales

5 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Composante inflammatoire (anémie inflammatoire microcytaire, hyperplaquettose) Composante diagnostique hyperleucocytose (neutro/ Éosinophiles) / Leucopénie Complications (Anémie hémolytique, thrombopénie) Carence (Réduction du TP : cholestase, insuffisance hépatique ) « Interférence » (allongement du TCA dans le SAPL)

6 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Infectieux Auto-immun «Inflammatoires» Néoplasiques Microcristallines Bactérien PR Viral LES SjögrenVascularites Spondylarthropathies Goutte Chondrocalcinose Sarcoïdose Réactionnelles Maladie de Still Behcet

7 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie FRCCP Ac anti-nucléaire (ANA/ FAN) +Complément Acanti-phospholipides ANCA Ac anti-tissus Examen cutanéo-muqueux Rash Érythrodermie Purpura Nodules Ulcérations muqueuses Examen articulaire Rythme inflammatoire ? Arthralgie/ arthrite inflammatoire Localisation : périphérie, symétrie, axiale Atteintes viscérales Rénale hématologique hépatique … Économie

8 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie MAI NSO Fonction rénale Altération glomérulaire (protéinurie/ hématurie) Fonction hépatique Cholestase, cytolyse, insuffisance hépatocellulaire Appareil (cardio)vasculaire, pulmonaire Appareil (neuro)musculaire

9 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie MAI NSO Fonction de lorgane cible (rénale, pulmonaire, articulaire …) peut Il peut exister des marqueurs spécifiques dont la présence traduit lagressivité de la maladie Marqueur de poussée (/rémission) Marqueurs defficacité thérapeutique

10 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Recherche danticorps anti-nucléaire (ANA, FAN…)

11 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Mise en évidence des auto-anticorps anti-nucléaire en pratique courante : une stratégie hiérarchisée Identification Pré-orientation Débrouillage MAI NSO Existe-t-il des Ac ? Des Ac « pathogènes » ? Le(s)quel(s) ?

12 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Mise en évidence des auto-anticorps anti-nucléaire en pratique courante : une stratégie hiérarchisée 2 3 Identification Pré-orientation 1 Débrouillage > 30 spécificités ~ 8 spécificités 1, 2 … spécificités

13 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Cellules HEp2 Fluorescence nucléaire sur cellules HEp2 Aspects de la fluorescence (nucléaire, cytoplasmique...) Titres +++ (1/80 > 1/1000 ème)

14 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Ac anti-ADN double brin (ADN natif) Ac anti-Sm Ac anti- RNP Ac anti-SS-A Ac anti-SS-B Ac anti-Scl70 Ac anti-Centromères Ac anti-ARN polymérases Ac anti-nucléoles (PmScl) Ac anti-Jo1 Ac anti-PL7 Ac anti-PL12 Ac anti-Mi2 Ac anti- KU LES SHARP Syndromes de Sjögren Sclérodermie(s) Scléromyosite Polymyosites (syndrome des anti-synthétases) Dermatomyosite Connectivite indifférenciée

15 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Prévalence : 15-50/10 5 hab ts Âge : entre 20 et 40 ans Clinique : (évolution par poussées) Syndrome inflammatoire (AEG) Alopécie, Rash discoïde (malaire) Photosensibilité Ulcérations bucco-pharyngées Arthrites non érosives Sérites Néphropathies Atteintes neurologiques (Convulsions,...) L upus E rythémateux S ystémiqueDiagnostic Prédominance féminine (90% mais tend à s'infléchir avec l'âge ) Biologie : Syndrome inflammatoire Anémie hémolytique (Coombs) Leucocytes < 4000 Lymphocytes < 1500 (ou) Thrombopénie < Protéinurie > 0,5g/l Ac anti-ADN natif Ac anti-Sm Ac anti-PCNA (Ac anti-ADNsb, anti-SSA, anti-histones, sérologie syphilitique dissociée) Critères de L'ACR révisés en 1998

16 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie CH50 (ou ) si Ac anti-ADN natif si atteinte rénale (+++) Exploration du complément C3c (ou ) C4 ou Ac anti- Fréquence Spécificité DNA natif 70-95% Sm (U1 Sn)RNP 20-40% Caucasiens5-10% Noirs (US)20-30% SSA 20-70% (Grossesse ) PCNA 3% SSB 10-50% Ku 2-10% Phospholipides ? (Neuro) lupus 30-50% Histones > 70% (Lupus induit = Ac anti- histones isolés ) Nucléaires 95% Ribosomes 5. Klippel JH, Dieppe PA, editors. Rheumatology. London: Mosby; Guidelines for referral and management of systemic lupus erythematosus in adults. Arthritis & Rheumatism. Vol. 42, No. 9, September 1999, pp 1785–1796

17 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Traitement Problématique du LES Place des marqueurs immunologiques aux différentes étapes de la prise en charge du malade Diagnostic Évolution Pronostic ANA, Ac anti-ADN natif, anti-Sm, RNP, SSA, SSB, (ribosomes, PCNA), CH50, C4, APL… Ac anti-ADN natif (titres), CH50, C4 (SSA) Ac anti-ADN natif (titres) Formes cliniques Ac anti-ADN natif, CH50 APL Ac anti-SSA Formes localisées, cutanéo-articulaires Complications de la grossesse Formes systémiques (graves) Attention ! Thromboses : bilan de SAPL

18 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Syndromes de Sjögren Syndrome de Sharp Polymyosites Diaporama : « DES »http://www.univ-lille2.fr/immunologie/ Vous penserez aussi !

19 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie

20 Images : Rhumatisme inflammatoire "débutant" (1 à 3% de la population générale) Polyarthrite rhumatoïde : 1/3 Handicap +++ Rhumatisme non érosif (2/3) Une question de diagnostic Précoce !

21 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Latex -WRLatex Néphélométrie ELISA Anti-CCP 55%/93 % %/ 90% 65%/ 87% %/ 87% (16-32% / 97%) 50 % / 97%

22 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Néphélométrie et ELISA !! PAS DE LATEX/WR !!

23 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Marqueurs pronostiques Nombre darticulations douloureuses Syndrome inflammatoire Titres des FR HLADR1 ou HLADR4 (HLADRB1*101 ou HLADRB1*401) double dose Atteinte structurale (radiologique) Marqueurs d'évolution Clinique (DAS 28 : Articulations douloureuses, Articulations tuméfiées, VS, Opinion globale du malade ) Syndrome inflammatoire Anti-CCP = ? Diaporama : « formation »http://www.univ-lille2.fr/immunologie/ Si apparition précoce !

24 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie

25 Ensellement de la base du nez Sinusite chroniqueNodules pulmonaires multiples Purpura Urgence diagnostique un mot de clinique …

26 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Vascularites et ANCA Clinique : Syndrome pneumo rénal Toux, hémoptysie Oedème, HTA, protéinurie Signes spécifiques Polyneuropathie Hyperéosinophilie Atteinte ORL Asthme... Diagnostic Clinique Biopsie rénale Recherche d'ANCA pANCA cANCA (PR3) IFI (seuil= 1/20ème) ELISA ANCA-MPO ANCA-PR3

27 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie pANCA cANCA (nombreuses interférences)

28 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie pANCA (MPO, différents de MPO) xANCA (NANA) ANA Intérêt des autres substrats ? (Pas d'attitude consensuelle !) MPO-ANCA: aspect cytoplasmique sur PNNs fixés par le formaldéhyde xANCA (MICI) : aspect périnucléaire sur PNNs fixés par le méthanol Différentes spécificités dAc sont responsables de laspect pANCA

29 Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – laboratoire dImmunologie Syndrome de Goodpasture Ac anti- membrane basale glomérulaire Fluorescence Négative Fluorescence positive Rein de singe Seuil = 1/5ème Actuellement : intérêt du dot Adapté à lurgence MPOMBG PR3


Télécharger ppt "Sylvain Dubucquoi CHRU de Lille – 2009- laboratoire dImmunologie inflammatoire Reconnaître le caractère inflammatoire des arthralgies Distinguer Distinguer."

Présentations similaires


Annonces Google