La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Limplantation de la méthodologie Gineste- Marescotti au Centre hospitalier universitaire de Québec Gilles Le Beau, Ingénieur, Directeur de lamélioration.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Limplantation de la méthodologie Gineste- Marescotti au Centre hospitalier universitaire de Québec Gilles Le Beau, Ingénieur, Directeur de lamélioration."— Transcription de la présentation:

1 Limplantation de la méthodologie Gineste- Marescotti au Centre hospitalier universitaire de Québec Gilles Le Beau, Ingénieur, Directeur de lamélioration des conditions au travail Centre hospitalier universitaire de Québec, Canada 21 mai 2007

2 Quelques artisans de limplantation de la méthodologie au CHUQ Témoignages vidéos : Sylvie Boucher : Cogestionnaire du regroupement de clientèles – Personnes adultes en perte dautonomie et responsable des services généraux – –Auteure ou co-auteure de présentations et textes ayant servi de source dinspiration à cette conférence Lucie Bilodeau : Coordonnatrice dactivités, Maison Paul- Triquet Russel Robitaille : Préposé aux bénéficiaires, Maison Paul- Triquet Lise Bérubé : Infirmière clinicienne, Maison Paul-Triquet Michèle Bédard : Infirmière, Unité de soins de courte durée gériatrique Sylvie Imbeault : Infirmière clinicienne, Unité de soins de courte durée gériatrique Michel Boudreault : Directeur des ressources humaines et du développement des compétences

3 PLAN DE PRÉSENTATION ASSTSAS : contexte en 2000 Sensibilisation à la méthodologie au CHUQ Projet pilote Formation Cadre de rendement Premiers résultats Conclusion

4 La petite histoire de la collaboration entre lASSTSAS et Gineste-Marescoti au Québec 1998 : Première rencontre avec M. Yves Gineste 2000 : Entente de partenariat 2001 : Stage de conseillers en France 2002 : Première formation test 2003 à aujourdhui: Deux fournisseurs de la formation selon la méthodologie ASSTSAS : approche relationnelle de soins IGM Canada

5 Avantages perçus par le conseil dadministration de lASSTSAS (1) Santé psychologique Sens du travail (préposés) Reconnaissance Qualité des soins (1) (1)Association pour la santé et la sécurité du travail secteur affaires sociales

6 En dautres mots! Plus les patients sont autonomes, plus le travail des soignants devient sécuritaire Plus la relation entre les patients et le soignant est harmonieuse, plus les soignants sont satisfaits de leur travail Les mauvaises réactions des patients sont limitées par des interventions judicieuses des soignants et le recours au langage verbal et non verbal

7 CHUQ : CONTEXTE Projet organisationnel (1) Premier CHU au Québec à expérimenter la méthode Appui de la direction Lien avec la vision partagée des soins infirmiers du CHUQ (1) Impact de la méthodologie sur les dimensions culturelle, politique et technique

8 Témoignage vidéo du directeur des ressources humaines film

9 CHUQ : CONTEXTE Clientèle vieillissante Problématique des soins de courte durée vs la démographie Adaptation de la prestation de service à la clientèle Atout à la mobilisation des équipes Stimulation de lintérêt à travailler avec la clientèle vieillissante

10 Lien de la méthodologie avec la philosophie de soins du CHUQ Sinspire grandement de lapproche humaniste Représente les éléments sur lesquels se fonde notre conception des soins : la personne, lenvironnement, la santé et les soins infirmiers qui sintègrent aux dimensions du « caring »

11 Lien avec la philosophie de soins du CHUQ - le «caring» Le «caring» est au cœur des soins infirmiers, il est une façon dêtre, dêtre en relation et dagir Il signifie cette relation à lautre, cette préoccupation pour lautre qui rend capable de soigner vraiment Il réunit la pensée, le sentiment, laction, le savoir et lêtre. (Benner & Wrubel 1989)

12 Opération de sensibilisation CHUQ Leadership du 1 er Centre-est du CHUL - poursuite des travaux de la démarche appréciative : Philosophie et approche de développement organisationnel dont lidée de base est de centrer lattention et lénergie des personnes sur les forces et les aspects positifs plutôt que sur leurs faiblesses et problèmes.

13 Opération de sensibilisation CHUQ Juin 2003 : Visite de M. Gineste Conférences, visite de lunité, rencontre du personnel, démonstration pour 300 invités Juin 2004 : Seconde visite de M. Gineste Conférences, séminaires publics, démonstration et rencontre de 500 personnes clés du CHUQ et de la région

14

15

16 Implantation de la méthodologie au CHUQ Objectif : Dans un horizon de quatre ans, dispenser à la clientèle vieillissante des soins et des services de qualité basés sur lHumanitude Défis : Implanter la méthodologie à lenvironnement de «court séjour» et lexporter vers les «secteurs aigus» Adapter la formation à notre réalité

17

18 ÉTAPES DE LIMPLANTATION DE LA MÉTHODOLOGIE AU CHUQ Stratégies de réalisation Approbation par les différentes directions et conseils du CHUQ Implication du syndicat Comité de pilotage Choix de deux unité pilotes Formation dune équipe de formateurs multidisciplinaires expérimentés

19 ÉTAPES DE LIMPLANTATION DE LA MÉTHODOLOGIE AU CHUQ Développement et validation dun contenu pédagogique de formation adaptée pour les infirmières et les professionnels Formation des intervenants des deux unités de soins retenues Développement dun cadre de rendement de limplantation Plan de communication interne-externe

20 PROJET PILOTE Deux unités pilotes UCDG CHUL (courte durée) MPT (longue durée) Choix du contenu pédagogique Adaptation de la formation de l ASSTSAS Développer et valider un contenu pédagogique de formation adaptée pour les infirmières et les professionnels Formation de 6 formateurs Formation de 80 intervenants multidisciplinaires dans les 2 unités pilotes

21 PROJET PILOTE Poursuite de la formation 2006 (83 personnes) Coaching des formateurs par IGM Canada UCDG CHUL (courte durée) et MPT (longue durée) pour ceux qui nont pas eu la formation Unité des vétérans (longue durée) (CHUL) Unité de soins de médecine interne (HSFA) Choix du contenu pédagogique ASSTSAS/ IGM Canada

22 PROJET PILOTE Poursuite de la formation 2007 : en cours 80 personnes concernées Consolidation dans les unités précédentes Ajout de lunité de courte durée gériatrique (HSFA) Formation dans toutes les unités régulières Choix du contenu pédagogique IGM Canada

23 IMPLANTATION DE LA MÉTHODOLOGIE AU CHUQ Stratégies de communication Suivi auprès du comité des services aux clientèles du conseil dadministration du CHUQ Gagnant dun prix Sirius CHUQ 2005 dans la catégorie «Excellence services aux patients» Plusieurs conférences dans divers colloques au Québec Candidature soumise pour le prix dexcellence du réseau de la santé et des services sociaux catégorie « Accessibilité aux soins et services, février 2007»

24 Intégration dans les objectifs du CHUQ Programme dintégration du personnel professionnel et non professionnel Programme de formation spécifique sur le vieillissement (en cours) Formation du comité de pratique réflective gériatrique Liens avec les maisons denseignement

25 Appuyer lapproche sur les données probantes (1) Amélioration de la qualité des soins Indicateurs de qualité : contentions, chutes et médication Mesure au temps t=0: nouvelle mesure à venir au temps t=2 ans CADRE DE RENDEMENT (1) (1) En lien avec la mission du CHUQ en matière dévaluation des programmes de soins

26 CADRE DE RENDEMENT Évaluation subjective Questionnaire auto administré aux participants à la formation Évaluation scientifique objective Observation directe de situations de soins

27 Bilan de lévaluation Subjective : Satisfaction élevée du contenu et des méthodes pédagogiques par les formateurs Participants déclarent utiliser lapproche lors des soins Suscite un sentiment de compétence chez le personnel

28 Bilan de lévaluation Objective : résultats préliminaires 158 observations par des chercheurs en 2005 et 424 en situations de soins en 2005 (élimination, alimentation, hygiène, déplacement) 2006 : ajout de prise des signes vitaux, administration de médication

29 Bilan de lévaluation 8 indicateurs dutilisation de la méthodologie Utilisation concrète des indicateurs variant de 20,9 % à 62,7 % en 2005 et de 24,3 % à 64,9 % en (meilleur résultat obtenu toutes formations confondues).

30 Bilan de lévaluation Personnel formé et non formé Effet culturel envers lutilisation du toucher? Le réflexe de lutilisation de la paume de la main peut-être un long apprentissage Bonne démonstration de la formation au bénéfice du transfert des compétences

31 Bilan de lévaluation Patients : étude très préliminaire Évaluation à deux reprises 25 patients atteints de déficit cognitif avec la grille dinventaire dagitation de Cohen Mansfield 27 patients en courte durée avec léchelle de mesure dautonomie physique

32 Bilan de lévaluation Effet démontré malgré le petit échantillon dune diminution des comportements perturbateurs de patients en longue durée Effet non démontré en «courte durée» de lamélioration de lautonomie fonctionnelle Mais mise en évidence échantillon non significatif/choix de loutil de mesure à revoir

33

34 Premiers résultats Amélioration des soins et services Permet une réévaluation de la compétence des patients dans leur participation aux soins Meilleure disponibilité psychologique du personnel à une relation thérapeutique Une plus grande humanisation des soins Un sentiment defficacité qui rend les soins plus faciles et un meilleur contact avec les patients

35 Premiers résultats (suite) Améliore les conditions dexercice du travail et lambiance dans lunité Permet doffrir au personnel une approche qui agit sur le sentiment defficacité et la satisfaction du travail Redéfinit la notion de performance à partir de la primauté du contact avec le client Appuie léquipe dans les situations difficiles.

36 Premiers résultats (suite) Le programme de formation : Démontre un effet sur la pratique des soins et est perçu comme utilisable par le personnel Appréciation élevée de la relation égalitaire avec les formateurs issus des unités de soins Permet dapprofondir et danalyser nos façons de faire Lalternance entre la théorie et la pratique est très appréciée

37 Témoignages : Commentaires du premier groupe dintervenants formés lors de lactivité de consolidation Vivre le moment présent avec nos patients dans un contexte de vitesse Les patients se sentent aimés, ils apprécient lapproche et le disent Favorise lautonomie de nos patients Apporte de la reconnaissance et des «feed-back» positifs

38 Témoignages : Commentaires du premier groupe dintervenants formés lors de lactivité de consolidation Les relations entre nous sont de plus en plus faciles car le travail est plus agréable et facilité Nous prenons conscience de lhumain tous ensemble Rare formation favorisant léquilibre entre la théorie et la pratique

39 CONCLUSION 1. La méthodologie fonctionne aussi en courte durée. 2. La stratégie de formation est efficace : dès quun nombre assez grand de personnes est formé, la contamination sinstalle! 3. Il est évident que lexpérience est une réussite.

40 CONCLUSION 4. La mise à jour périodique de la formation est nécessaire pour intégrer tous les aspects. La présence de formateurs ou de référents dans les unités est essentielle. 5. La méthodologie est maintenant bien ancrée dans nos pratiques internes et fait partie de notre développement futur.

41 FINALEMENT! Cette approche est à la fois … une philosophie organisationnelle : positive participative interdisciplinaire Elle sappuie sur : Le potentiel de la personne La promotion de son autonomie fonctionnelle Une réponse adaptée à ses besoins

42

43 Merci de votre attention ! Bienvenue chez nous en 2008! Venez célébrer avec nous le 400 e anniversaire de la ville de Québec!


Télécharger ppt "Limplantation de la méthodologie Gineste- Marescotti au Centre hospitalier universitaire de Québec Gilles Le Beau, Ingénieur, Directeur de lamélioration."

Présentations similaires


Annonces Google