La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HYPERCALCEMIE Isabelle Faugeron Chef de Clinique-Assistant Service dEndocrinologie Hôpital Saint Antoine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HYPERCALCEMIE Isabelle Faugeron Chef de Clinique-Assistant Service dEndocrinologie Hôpital Saint Antoine."— Transcription de la présentation:

1 HYPERCALCEMIE Isabelle Faugeron Chef de Clinique-Assistant Service dEndocrinologie Hôpital Saint Antoine

2 CAS CLINIQUE 1 Mme G. 73 ans est amenée aux urgences par les pompiers pour une altération de létat général et une déshydratation. Atcd médicaux : HTA et insuffisance cardiaque minime traitée par IEC et thiazidiques (Corenitec 1 le matin) Atcd chirurgicaux : hystérectomie et annexectomie pour fibrome à 45 ans, cure déventration à 55 ans Atcd gynécologiques : G3P3, pas de suivi gynéco depuis lâge de 45 ans. Pas de THS

3 La patiente décrit linstallation depuis 2 mois dune altération de létat général ( perte de poids de 6 kg en 2 mois) avec des douleurs rachidiennes lombaires invalidantes et un syndrome polyuropolydipsique. Votre bilan sanguin révèle une calcémie à 3,9 mmol/l ( mmol/l) avec phosphorémie 1.36 mmol/L ( mmol/L) CAS CLINIQUE 1

4 Quelle sont les complications aiguës à dépister immédiatement chez cette patiente ? Par quels examens? CAS CLINIQUE 1

5 Quels sont les autres signes cliniques dhypercalcémie aiguë ? CAS CLINIQUE 1

6 Quel élément du dossier est un facteur aggravant à cette hypercalcémie? Pourquoi

7 CAS CLINIQUE 1 Quel est votre traitement initial ?

8 CAS CLINIQUE 1 Est-ce que le simple dosage de calcémie- phosphorémie peut orienter le diagnotic étiologique?

9 Quels examens biologiques faites vous pour rechercher létiologie de cette hypercalcémie ? CAS CLINIQUE 1

10 Vous mettez en évidence Calcium ionisée à 1,70 mmol/l (N: mmol/L) Phosphorémie à 1,35 mmol/l(N mmol/L). VS : 70 mm à 1 heure Electrophorèse des protéines sériques : hypergammaglobulinémie sans pic, Albuminémie à 35 g/l PTH à 5 pg/ml (N 20-50pg/ml) Hypercalciurie

11 CAS CLINIQUE 1 Dans ce contexte quel est votre diagnostic initial ?

12 CAS CLINIQUE 1 Quel examen morphologique demandez-vous ?

13 CAS CLINIQUE 2 Mme G., 44 ans,vous est adressée par son médecin traitant pour une hypercalcémie de découverte récente sur un bilan systématique. Vous mettez en évidence une hypercalcémie à 3 mmol/l avec phosphorémie à 0.65 mmol/L ( mmol/L). La PTH est à 55 pg/ml (N = pg/ml) Quel est votre diagnostic?

14 CAS CLINIQUE 2 Sur quels arguments biologiques pouvez-vous prouver le diagnostic dhyperparathyroïdie ?

15 1- Si, avec le même profil biologique, La PTH était = 0,10 pg/ml Quel diagnostic faudrait-il évoquer? 2-Si, avec le même profil biologique, la calciurie était basse: 0.2 mmol/24 h Quel diagnostic faudrait-il évoquer?

16

17 CAS CLINIQUE 2 Quel sera votre bilan du retentissement de cette hypercalcémie chronique ?

18 CAS CLINIQUE 2 Quel sera votre bilan dimagerie pour prouver votre diagnostic dhyperparathyroïdie ?

19 CAS CLINIQUE 2 Léchographie cervicale retrouve effectivement un adénome parathyroïdien inférieur gauche mais également un nodule thyroïdien de 18 mm supérieur droit Quelle maladie devez-vous évoquer?

20 CAS CLINIQUE 2 Que devez –vous rechercher à linterrogatoire et à lexamen clinique?

21 CAS CLINIQUE 2 Quels examens complémentaires permettent de faire le diagnostic ?

22 CAS CLINIQUE 2 Ces examens sont négatifs. Quel traitement curatif proposez vous à cette patiente ?

23 Ce quil faut retenir…

24

25

26

27

28 Le " QTm " se mesure du début du complexe QRS à la fin de l'onde T. QT normal si le QTm ne varie pas de plus de 10% par rapport au QTc L'INTERVALLE QT : Le temps de systole ventriculaire

29 Mécanismes dhypercalcémie Résorption osseuse accrue Augmentation de labsorption calcique digestive Diminution de lexcrétion rénale

30 Hypercalcémie Signes cliniques de lhypercalcémie aiguë Asthénie, Somnolence, Tbs de conscience Anorexie, Constipations, Douleurs abdominales, Vomissements Déshydratation secondaire au syndrome polyuro- polydipsique HTA Hypercalcémie Calcémie supérieure à 2,6 mmol/L Ca corrigée = Ca mesurée ( mmol/l) + 0,02 ( 40 – Alb en g/L) Lhypercalcémie est le plus souvent asymptomatique (40%)

31 Hypercalcémie Répercussions à rechercher : Raccourcissement de lespace QT sur lECG Insuffisance rénale Lithiases rénales, Néphrocalcinose, Déminéralisation osseuse

32 Hypercalcémie Calcémie ionisée Phosphorémie Albuminémie Electrophorèse des protéines sériques, immunoélectrophorèse des protéines sériques Protéinurie des 24 heures VS Calciurie des 24 heures Diagnostic biologique étiologique

33 Hypercalcémie : Etiologies Hyperparathyroidie (55%) Maligne (30%) Bénigne (15%)

34 Hyperparathyroïdie primaire Hypercalcémie Hypophosphorémie ( réabsorption tubulaire) Elévation ou normalité de la PTH (physiologique si carence en vitD, hypercalciurie) Adénome parathyroïdien (80- 90%) ou hyperplasie parathyroïdienne ( 5-20%), carcinome parathyroidien Possible association NEM I ou NEM II (2%) Localisation: échographie cervicale, scintigraphie MIBI, …cervicotomie exploratoire Dosage de PTH peropératoire

35 Hyperparathyroïdie primaire Concensus dexpert SFE- Novembre 2005 Chir première conseillée. Surv médicale autorisée sauf si 1 critère parmi : Age < 50 ans Symptome clinique ou atteinte tissulaire de lhyperCa Calcémie 110mg/L ou 2.75 mmol/L avec protides normaux Calciurie> 400mg/24 h ou 10 mmol/24h Cl Créat 60 ml/min/1.73 m² Ostéodensitométrie ( 2sites) : Tscore -2.5 DS pour tout site

36 NEM NEM1 Hyperparathyroïdie Primaire 95% Tumeur endocrine du pancréas 25-50% (gastrine, glucagon…) Adénome hypophysaire 20% Gène: Menin, gène suppresseur de tumeur Transmission: AD Dépistage familial NEM2 CMT 100% Phéochromocytome 50% Hyperparathyroïdie Primaire 5-20% Gène: protooncongène RET, mutation activatrice Transmission: AD Dépistage familial, traitement précoce et agressif

37 Autres hyperparathyroïdies Hyperparathyroïdie secondaire Associée à une hypocalcémie, par ex: I rénale chronique Hyperparathyroidie tertiaire Autonomisation dune HPT secondaire par adénome PTH chez lI rénal chronique

38 Hypercalcémies malignes Les tumeurs osseuses malignes : métastases de cancers solides, myélome Lhyperparathyroïdie paranéoplasique : sécrétion de PTH rp

39 Hypercalcémies bénignes Iatrogènes : Intoxication à la vitamine D, Diurétiques thiazidiques, Lithium Endocrinopathies : hyperthyroïdie, insuffisance surrénalienne Granulomatoses dont Sarcoïdose (excès de production de Vitamine D par les cellules granulomateuses) Immobilisation prolongée Maladie de Paget Hypercalcémie-hypocalciurie familiale bénigne

40 Hypercalcémie : Traitement Hydratationsérum salé isotonique : débit adapté aux conditions hémodynamiques du patient Disphosphonate en perfusion intra veineuse par exemple Aredia® 40 à 60mg en une injection valable durant 72 heures Voire dialyse Toujours Traitement de la cause En cas daggravation ou de signes aigus Hydratation

41 Merci et à bientôt…


Télécharger ppt "HYPERCALCEMIE Isabelle Faugeron Chef de Clinique-Assistant Service dEndocrinologie Hôpital Saint Antoine."

Présentations similaires


Annonces Google