La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Programme national et Infections nosocomiales Définitions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Programme national et Infections nosocomiales Définitions."— Transcription de la présentation:

1 Programme national et Infections nosocomiales Définitions

2 Le programme sarticule autour de six grandes orientations 1. Promouvoir une culture partagée de qualité et sécurité des soins 2. Optimiser le recueil et lutilisation des données de surveillance 3. Anticiper et détecter lémergence dagents pathogènes à potentiel épidémique 4. Maintenir lusager du centre du dispositif 5.Améliorer lorganisation du dispositif de prévention des infections nosocomiales 6. Promouvoir la recherche sur les infections nosocomiales.

3 Définition épidémiologique Multi-critères –Cliniques, radiologiques, microbiologiques Croisement des sources d information Informatisation Validation par le clinicien +++

4 Contexte Deux types en opposition –nosocomiale –communautaire : par défaut (ou à tort par manque dinformation) Multiplication du parcours de soins –diversification des structures, multiplication des intervenants –séjours hospitaliers de + en + courts –Utilisation à des fins très diverses –Assurance, jurisprudence, indemnisation, épidémiologie, clinique...

5 Elargissement du champ : Infections Associées aux Soins (IAS) Une infection est dite associée aux soins (IAS) - si elle survient au cours ou à la suite dune prise en charge (diagnostique, thérapeutique ou préventive) dun patient ET - si elle nétait ni présente, ni en incubation au début de la prise en charge Une infection nosocomiale est une IAS contractée en établissement de santé

6 Elargissement du champ Infections Associées aux Soins (2) Lorsque létat infectieux au début de la prise en charge nest pas connu précisément, un délai dau moins 48h ou un délai supérieur à la période dincubation est couramment accepté pour définir une IAS Toutefois, il est recommandé dapprécier dans chaque cas, la plausibilité de lassociation entre la prise en charge et linfection

7 Infections Associées aux Soins (3) Pour les infections du site opératoire, on considère habituellement comme associées aux soins les infections survenant dans les 30 jours suivant lintervention, ou, sil y a mise en place dun implant ou dune prothèse, dans lannée qui suit Quel que soit le délai de survenue, il est recommandé dapprécier dans chaque cas la plausibilité de lassociation entre lintervention et linfection, en prenant en compte le type de germe en cause

8 2 catégories dIAS non exclusives - Infection associée à lenvironnement de soins (IAE) - Infection associée aux actes de soins (IAA)

9 Infection associée à lenvironnement de soins (IAE) Présence physique dans la structure (résidents, soignants, visiteurs) Origine environnementale mais aussi à caractère épidémique (grippe, légionellose, aspergillose)

10 Infection associée aux actes de soins (IAA) Soins au sens large = incluant lhébergement et le nursing Par un professionnel de santé, ou personne encadrée Ou soins auto-dispensés dans le cadre dun protocole (ex : dialyse à domicile) Quel que soit le lieu où il est effectué

11 Exclusions de la définition des IAS Infection présente ou en incubation à ladmission Colonisations asymptomatiques –colonisation urinaire, colonisation sur cathéter –présence isolée dun micro-organisme sur une cicatrice ou une lésion cutanée

12 Exclusions de la définition des IAS Soins auto-prescrits Infections materno-fœtales (IMF) – Sauf entérocolite ulcéronécrosante épidémique, IMF à germes hospitaliers, IMF suite à colonisation maternelle non traitée (Strepto B)

13 Infection urinaire nosocomiale : Définition (1) Suppression des colonisations urinaires de la définition Infection urinaire, plutôt que bactériurie symptomatique Au moins un des signes suivants : fièvre (> 38°C), impériosité mictionnelle, pollakiurie, brûlure mictionnelle, ou douleur sus-pubienne, en labsence dautre cause, infectieuse ou non Et : cas 1: Sans sondage vésical ni autre abord de larbre urinaire : leucocyturie ( leucocytes/ml) et uroculture positive ( 1000 micro- organismes/ml) et au plus 2 micro-organismes différents, cas 2 : Avec sondage vésical ou autre abord de larbre urinaire, en cours ou dans les 7 jours précédents : uroculture positive ( microorganismes/ ml ou levures/ml) et au plus 2 micro-organismes différents

14 Infection urinaire nosocomiale : Définition (2) chez la personne âgée Signes cliniques complémentaires possibles : aggravation du statut mental ou de la dépendance, apparition et/ou laggravation dune incontinence, le tout sans autre cause retrouvée Il est impératif de réaliser un ECBU chaque fois que possible. Dans les très rares cas où le recueil des urines est impossible chez un patient ne pouvant être sondé, le diagnostic de linfection urinaire repose sur la présence dau moins trois des signes suivants : - Fièvre ( 38°C) ou frissons - Tension sus-pubienne ou douleur des flancs - Brûlures mictionnelles - Incontinence récente ou majoration - Dysurie ou pollakiurie - aggravation de la dépendance ou de létat mental - Urines purulentes et/ou présence de nitrites à la bandelette


Télécharger ppt "Programme national et Infections nosocomiales Définitions."

Présentations similaires


Annonces Google