La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evaluation préopératoire en pédiatrie. Lanesthésie pédiatrique Beaucoup dactes ambulatoires La majorité des enfants sont ASA 1-2 Tout doit être mis en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evaluation préopératoire en pédiatrie. Lanesthésie pédiatrique Beaucoup dactes ambulatoires La majorité des enfants sont ASA 1-2 Tout doit être mis en."— Transcription de la présentation:

1 Evaluation préopératoire en pédiatrie

2 Lanesthésie pédiatrique Beaucoup dactes ambulatoires La majorité des enfants sont ASA 1-2 Tout doit être mis en œuvre pour que cette expérience ne laisse pas de souvenir désagréable à lenfant surtout sil sagit dune première anesthésie

3 Pourquoi une prise en charge spécifique est-elle fondamentale ? Importance des séquelles émotionnelles surtout entre 1 et 3 ans (Levy 1945, Jackson 1952, Eckenhoff 1953) Les troubles transitoires du comportements sont fréquents Ceci reste vrai actuellement (Kotiniemi 1997, Kain 1999)

4 La consultation danesthésie Obligatoire (décret du ) Plusieurs jours avant lacte programmé La présence des parents (avec le carnet de santé) est indispensable

5 La consultation danesthésie Lieu privilégié déchanges et dinformation Linformation sadresse à lenfant et aux parents : elle doit être honnête, simple et claire; elle contribue à diminuer lanxiété Informer sur linconfort postop : prothèses, douleur…

6

7 Buts de la consultation Dépister les contre-indications temporaires à lanesthésie Evaluer les problèmes particuliers liés au terrain et/ou à lacte chirurgical (ex. transfusion) Prescrire le jeûne préopératoire et la prémédication

8 Enfant enrhumé et complications respiratoires périopératoires type de complicationenfants enrhumés enfants asymptomatiques Olsson Acta A. Scand 1984 laryngospasme9,6%1,7% Olsson Acta A. Scand 1987 bronchospasme4,1% (3/73)0,4% (93/23250) De Soto Anesthesiology 1988 désaturations postopératoires 20% (5/25)0% (0/25) Cohen Anesth Analg 1991 broncho-, laryngospasme pb obstructifs dyspnée laryngée autres 2,7% (35/1283) 6,9% (89/1283) 3,8% (37/981) 6,1% (60/981) 0,7% (157/20876) 3% (628/20876) 0,7% (107/16055) 0,84% (135/16055)

9 Enfants enrhumés et complications respiratoires 1078 enfants (1mois-18 ans…) 3 groupes IVAS: n= 4074± 3,8 ans ATCD IVAS: n= 335 4,5 ± 4 ans pas IVAS:n= 3365,3 ± 4,4 ans prise en charge anesthésique: libre Tait, Anesthesiology ,8% 14,7% * 15,7% * SPO2 <90% 17,9%4,2%3,3%3,9%17,9%PAS IVAS 24,2%*5,7%2,7%4,2%23,3% ATCD IVAS 30%*9,8%*5,7%4,2%30,5% *IVAS Totaltoux sévère bronchospasmelaryngospasmearrêt resp. > 15 s

10 Enfant enrhumés… quelle définition ?

11 Lavis des parents sur le caractère enrhumé ou non de lenfant est un paramètre relié à lincidence des complications respiratoires… Parnis, Paediatric Anaesthesia 2001

12 Le geste chirurgical IVASATCD IVAS pas IVAS voies aériennes 49,1%*50%*30,3%* autres 27%19,6%16,3% chirurgie ORL vs autres Tait, Anesthesiology 2001

13 Nécessité dintubation complications respiratoires si intubation (Cohen 1991; Tait 2001; Parnis 2001) masque facial: pas morbidité respiratoire (Tait 1987) masque laryngé vs intubation : études contradictoires Chez lenfant enrhumé: ML > SIT (Parnis 2001; Tait 1998) ML facteur de risque indépendant (OR 2.32) de complications (Bordet 2002)

14 Report de la chirurgie Quels patients ? Combien de temps ?

15 Enfant enrhumé et annulation de la chirurgie Tait, J Clin Anesth 1995

16 Quels patients ? Fièvre > 38°C Atteinte des voies aériennes inférieures (sibillants) Enfants de moins de 1 an ayant besoin dune intubation

17 Quand reprogrammer ? Infection pulmonaire 4 à 6 semaines Rhumes et rhinopharyngites 1 à 2 semaines? Un antécédent dIVAS dans les 6 semaines précédents lacte est-il un facteur de risque de complications ? –Non (Parnis 2001) –Oui (Tait 2001) Peur des complications ou des poursuites judiciaires ? (Cote 2001)

18 Buts de la consultation Dépister les contre-indications temporaires à lanesthésie Evaluer les problèmes particuliers liés au terrain et/ou à lacte chirurgical (ex. transfusion) Prescrire le jeûne préopératoire et la prémédication

19 Lenfant asthmatique Pas de risque particulier chez lenfant dont la pathologie est bien équilibrée (May 1996) Les asthmatiques sévères (sibilants et/ou toux quasi permanents, hospitalisation >2x/an) nécessitent une préparation par corticoïdes i.v. (3-5j) Dans les cas intermédiaires, une préparation par corticoïdes inhalés peut être utile

20 Les maladies neuromusculaires Épilepsie : ne pas interrompre le traitement en cours Maladies neuromusculaires : bilan cardiaque, risque dHM IMC multiopérés allergie au latex

21 Traitements en cours Aspirine et AINS : évaluer le risque hémorragique Vaccination récente : effets systémiques dans les 2- 3 jours après DT-polio et Haemophilus Influenza B mais retardés jusquà 2 semaines après ROR.

22 Prématurité Risque dapnées postopératoires quelle que soit la technique utilisée Dépend de lAG, de lAPC Lanémie est un facteur de risque supplémentaire Coté et al. Anesthesiology 1995

23 Intubation difficile Systématiquement évoquée dans certaines pathologies : Pierre-Robin, sd de Goldenhar, nanisme, mucopolysaccharidoses, trisomie 21, arthrogrypose, ankylose temporo- mandibulaire……. La validité des critères prédictifs nest pas établie chez lenfant Lintubation difficile non prévue est exceptionnelle chez lenfant.


Télécharger ppt "Evaluation préopératoire en pédiatrie. Lanesthésie pédiatrique Beaucoup dactes ambulatoires La majorité des enfants sont ASA 1-2 Tout doit être mis en."

Présentations similaires


Annonces Google