La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le tabac COMMENT ACCOMPAGNER NOS PATIENTS VERS LE SEVRAGE ? DR PHILIPPE LUNEAU 134 ROUTE DE VERTOU NANTES Jeudi 11 février 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le tabac COMMENT ACCOMPAGNER NOS PATIENTS VERS LE SEVRAGE ? DR PHILIPPE LUNEAU 134 ROUTE DE VERTOU NANTES Jeudi 11 février 2010."— Transcription de la présentation:

1 Le tabac COMMENT ACCOMPAGNER NOS PATIENTS VERS LE SEVRAGE ? DR PHILIPPE LUNEAU 134 ROUTE DE VERTOU NANTES Jeudi 11 février 2010

2 3 millions de décès dans le monde 1 personne meurt toutes les huit secondes dans le monde décès par an en France Un fumeur sur deux décède dune pathologie en rapport direct avec son tabagisme L espérance de vie est réduite en moyenne de 8 ans Pour millions de décès annuels dans le monde Pour 2025, en France, décès par an avec Un doublement de décès masculin et un décuplement de décès féminin LE TABAGISME ____________________________________________________________ ______

3 LES PRINCIPAUX EFFETS NOCIFS DU TABAC __________________________________________________________________ ______ En relation avec lancienneté et lintensité de la consommation Menace du cancer de tous les organes : Dommages cardio- vasculaires (HTA, coronaropathie, artérite des membres inférieurs) Dommages respiratoires toux,bpco,emphysème,asthme,ins uffisance respiratoire) (le tabac est responsable de la quasi-totalité des cancers bronchiques) Troubles digestifs (gastrite, ulcères) Atteintes oculaires (cornée, rétine) Atteintes ORL (otites, sinusite) Cavité buccale (langue, dents, gencives)

4 LE TABAGISME DEFINITION DE LADDICTION PROCESSUS par lequel un comportement, pouvant permettre à la fois une production de PLAISIR et décarter ou atténuer une sensation de MALAISE INTERNE, est employé dune façon caractérisée par lIMPOSSIBILITÉ REPETÉE De Contrôler ce comportement et la poursuite en dépit de la CONNAISSANCE des Conséquences négatives.

5 LE SYSTÈME COGNITIF CREE LE TROUBLE LE SYSTÈME COMPORTEMENTAL LE MET EN PLACE LE SYSTÈME ÉMOTIONNEL LE FAIT VIVRE LE SYSTÈME ENVIRONNEMENTAL LE RENFORCE

6 La NICOTINE est une substance ADDICTIVE Son manque entraîne: IRRITABILITÉ, ANXIÉTÉ, AGITATION, ANGOISSE, IMPATIENCE, COLÈRE, DÉPRESSION TROUBLES DE L ATTENTION, MNESIQUES, INSOMNIE, DÉSIR INCONTROLÉ DE FUMER TROUBLES DE L APPÉTIT AVEC PRISE DE POIDS TREMBLEMENTS, CÉPHALÉE……. Les symptômes de manque apparaissent quelques heures après larrêt avec un paroxysme à 48 heures et disparaissent en 2 à 4 semaines suivantes

7 QUE PEUT ON ESPERER DES DIFFÉRENTES PRISES EN CHARGE? ____________________________________________________________________ ______ RAPPEL SUR LA DÉPENDANCE A LA NICOTINE VERSANT PSYCHOLOGIQUE La nicotine active la sécrétion de DOPAMINE à lorigine de l effet récompensant du tabac Régulée par de nombreux modulateurs :GABA, SÉROTONINE,ENDORPHINES CATÉCHOLAMINES, RÉCEPTEUR CB1 DU CANNABIS, SYSTÈME CHOLINERGIQUE. Cest ce système qui donne lenvie irrépressible de fumer pour retrouver les effets agréables LE VERSANT PHYSIQUE Liés à ladaptation des récepteurs nicotiniques à la prise chronique de tabac et qui sexprime à larrêt brutal par LE SYNDROME DE SEVRAGE

8 Les traitements proposées doivent intervenir en complément dune prise en charge cognitivo- comportementale de cette dépendance tabagique. Exploration de trois domaines : La DÉPENDANCE PHARMACOLOGIQUE vérification par le test de FAGERSTRÖM Les COMORBIDITES éventuelles La MOTIVATION

9 1.Combien de temps après votre réveil fumez-vous votre première cigarette ? 5mn 5à 30Mn 30mn à 1H Sup à 1H 2. Trouvez-vous difficile de ne pas fumer dans les endroits où c'est interdit ? OUI NON 3. À quelle cigarette de la journée vous serait-il le plus difficile de renoncer ? La 1 ère une autre 4. Combien de cigarettes fumez-vous par jour ? 0 à et plus 5. Fumez-vous à un rythme plus soutenu le matin que l'après-midi ? OUI NON 6. Fumez-vous lorsque vous êtes si malade que vous devez rester au lit presque toute la journée ? OUI NON TEST DE FAGERSTRÖM

10 LES DIFFERENTES PRISES EN CHARGE LES THÉRAPIES MÉDICAMENTEUSES LA SUBSTITUTION NICOTINIQUE Permet un sevrage progressif CERTAINS ANTIDÉPRESSEURS BUPROPION (zyban°) Du fait de leur action sur tel ou tel système de neurotransmission,modulent les effets du tabac Sur le système de récompense mais limité pour prévenir les rechutes. LA VARENICLINE (champix°) Bloque les récepteurs nicotiniques et se met en compétition avec la nicotine sanguine, soulagement des symptômes de besoin impérieux de fumer Réduction des circuits de récompense et de renforcement du tabagisme

11 LES THÉRAPIES NON MÉDICAMENTEUSES LHOMEOPATHIE Caladum seguinum nux vomica tabacum staphysagria LACUPUNCTURE LAURICULOTHERAPIE LA MÉSOTHERAPIE LES THÉRAPIES COGNITIVO COMPORTEMENTALES Travaille sur des comportements ritualisés à rééduquer

12 LE RECUEIL DES TECHNIQUES ET PROCÉDÉS SONT VARIÉS DÉPENDANCE PHARMACOLOGIQUE A DÉFAIRE COMPORTEMENTS RITUALISÉS A RÉÉDUQUER IL N Y A PAS DE BONNE MÉTHODES DANS L ABSOLU. UNE BONNE MÉTHODE SERAIT CELLE QUI AURAIT LAVAL DU PATIENT ET DE SON THÉRAPEUTE! PROPOSER AU PATIENT UNE DIVERSITÉ DE TRAITEMENTS POUR ALLER, Là Où IL A LE PLUS DE CHANCES DE GUÉRIR

13 LA PREMIERE CONSULTATION ET LES SUIVANTES Le but : UNE FACON AGRÉABLE D ARRÊTER DE FUMER DÈS AUJOURD'HUI ? pourquoi Sarrêter ?

14 TOUT COMMENCE PAR UNE CLARIFICATION DES MOTIVATIONS Sur une échelle de 0 à 10 à quel point considérez vous quil est important de changer voir darrêter votre consommation de tabac? Sur une échelle de 0 à 10 à quel point vous sentez vous prêt à arrêter de fumer?

15 6 STADES DYNAMIQUES DANS LE PROCESSUS DARRET ____________________________________________________________________________ _____ 1 LA PRE-INTENTION OU LINDIFFERENCE 2 LINTENTION 3 LA PREPARATION 4 LACTION 5 LE MAINTIEN 6 LA RESOLUTION LA RECHUTE

16 EXPLORATION DES HABITUDES DU PATIENT EXPLORATION DES HABITUDES DU PATIENT Description des comportements,sensations,émotions, et des pensées associées à la consommation Evoquer dans un premier temps les aspects positifs et agréables de la consommation sans faire de critique A-t-il déjà arrêter de fumer, qua t il fait pour arrêter de fumer et comment a-t-il repris? Exploration des tentatives de solution qui ont échoué Faire exprimer par le patient des gènes occasionnées, des inconvénients éventuels quil perçoit Exploration des croyances négatives du fumeur : tabac compagnon : peur sociale, solitude… tabac anxiolytique,déshinibant, aide, soutien

17 PRESENTATION DE LA SITUATION ACTUELLE Encourager le patient à parler :de son état de santé tel quil le ressent, de ses relations familliales,conjuguales, professionnelles,sociales de ses activités, ses loisirs, sports, loisirs Que va-t-il gagner ou perdre en arrêtant de fumer Par le plaisir de fumer, quest qui va cesser de perdre? Comment envisage t il darrêter de fumer Exploration du changement du pourquoi maintenant et si cela continue que va-t-il se passer?

18 LA CIGARETTE ET LES TROUBLES DE LA PERCEPTION Prise de conscience du fumeur de lanesthésie de plusieurs canaux sensoriels: Olfactifs visuels gustatifs pour pouvoir fumer tranquillement Il existe une perception fausse de la représentation du corps, de la pensée, du discours Laddiction au tabac fait nommer plaisir ce qui est une violence et une blessure la tentative Den guérir. Discours contradictoire sur les effets positifs du tabac sur un plaisir de vivre Et lautre sensation négative de celui-ci sur chaque organe du corps Le fumeur affirme que le tabac est un plaisir alors que son corps dit linverse

19 UTILISATION DE LHYPNOSE Un patient qui consulte est une personne en mouvement Prend le risque de guérir et le pouvoir pour sen sortir Métaphore du labyrinthe Ai-je le droit de sortir, raison de sortir, la vie sera-t-elle plus belle dehors, ai-je ma place dehors? Le travail du thérapeute est de reconnaitre ce mouvement et de laccompagner Il est complètement détaché du but et de lobjectif du patient Il est le témoin du changement du passage du groupe des fumeurs vers le passage du groupe des Non fumeurs

20 LA SEANCE D HYPNOSE JEU comprenant une série dexercices répondant aux croyances et discours du patient VECU en temps réel avec un RESSENTI des changements décidés La période de réflexion est passée Maintenant de vivre une nouvelle situation de vie et de sy adapter Par limagination, le patient rentre dans un état perceptif qui serait indifférent au tabac SEULE LHYPNOSE PERMET A CES JEUX D IMAGINATION ET D ANTICIPATION DE PRODUIRE DU REEL

21 LES EXERCICES Provoquent louverture de la pensée Déclenchent des recadrages des perceptions différentes. Travail sur les croyances limitantes et la focalisation négative présente dans les processus daddiction Dans l hypnose thérapeutiques,la fixation permet une ouverture à un changement. La fascination du tabac mène à une fermeture avec perte du sens critique et perte de la relation au corps Lantidote de la fixation est le détachement Les exercices dhypnose et dapprentissage à lautohypnose peuvent être décisives.

22 QUELQUES EXEMPLES D EXERCICES LA QUESTION MIRACLE DE DE SHAIZER PROFITER DU MOMENT OU LE DESIR DE FUMER SEXPRIME ET OBSERVER CE QUI ADVIENT IMAGE DE L INDIFFERENCE DIRE ADIEU A UNE AMIE QUI A ÉTÉ PRES DE VOUS PENDANT DE NOMBREUX INSTANTS FAIRE TOMBER DE SON PIEDESTAL LE DICTATEUR QUI DIRIGEAIT VOTRE VIE IMAGE DE LA CAGE QUE FAITE VOUS QUAND LES BARREAUX SAUTENT UN A UN? APPRENTISSAGE DE LA RESPIRATION

23 COMPARAISON DE LA SITUATION ACTUELLE AVEC LES SITUATIONS ANTERIEURES Quest ce qui a changé? Que sest t il produit à tel ou tel instant? La situation actuelle correspond elle bien à celle que le patient souhaitait Comparer la situation actuelle avec les aspirations les désirs du patient Recherches des situations à haut risque et continuer à développer des stratégies de changement. Travail sur les sensations corporelles, la confiance en soi, le goût à lindifférence devant une cigarette.

24 TRAVAIL ANTICIPATOIRE Le patient est invité à simaginer toujours abstinent ou plutôt ancien fumeur Quelques années plus tard Les habitudes sont elles les mêmes? Réagit il de la même façon depuis quil a expérimenté et appris lindifférence A-t-il changé de comportement? De quel avenir a-t-il envie? En hypnose il peut escalader une montagne, aller au sommet, planter un drapeau …… marcher sur un sable propre de toute souillure, observer ses pas…..

25 VISITER SON PROPRE MAGASIN Laddiction, est composée de dissociation et de dépendance Le sevrage: être dans son corps et ressentir ce goût de liberté retrouvée Lindividu des les premières années de sa vie a engrangé la totalité de son savoir (principe de lhypnose éricksonnienne ) et a fait lobjet de nombreuses utilisations. Le thérapeute va entraîner le patient à visiter son propre magasins où sont entreposés ses propres ressources Les expériences hypnotiques permettent au patient de puiser ce dont il a besoin dans Le cadre de l apprentissage

26 L INDIVIDU ET SON PUZZLE Lindividu est bien quand il est en accord avec léquilibre des pièces de son corps en parfaite symbiose.Le puzzle est alors complet. Une pièce est exclue et cest la maladie qui sinstalle. Dans le tabagisme, les poumons,les vaisseaux, le cœur, certains organes des sens, ces pièces vitales ne sont plus reconnues comme faisant partie de lui même. Pour guérir, le patient doit rassembler ses pièces dispersées, réapprendre à écouter leur fonction vitale, et par là même se ressourcer et redécouvrir la vie qui est en lui.

27 LE FUMEUR VOYAIT SON CORPS PARTIR EN MIETTES À UN MOMENT. DANS UN GESTE VITAL, IL REPREND CONTACT AVEC TOUT CE QUI LE DÉFINIT. CE GESTE NE RÉSULTE PAS D UN EFFORT MAIS PLUTÔT LE RÉSULTAT DUNE IMPULSION SALVATRICE. DR JEAN MARC BENHAIEM

28 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Le tabac COMMENT ACCOMPAGNER NOS PATIENTS VERS LE SEVRAGE ? DR PHILIPPE LUNEAU 134 ROUTE DE VERTOU NANTES Jeudi 11 février 2010."

Présentations similaires


Annonces Google