La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

THÉRAPIE COMMUNAUTAIRE INTÉGRATIVE FORMATION NIVEAU 1 MARSEILLE 22-25 OCTOBRE 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "THÉRAPIE COMMUNAUTAIRE INTÉGRATIVE FORMATION NIVEAU 1 MARSEILLE 22-25 OCTOBRE 2011."— Transcription de la présentation:

1 THÉRAPIE COMMUNAUTAIRE INTÉGRATIVE FORMATION NIVEAU 1 MARSEILLE OCTOBRE 2011

2 Introduction Notre société produit isolement, perte des repères et précarité Nous sentant incompétents face à nos problèmes, nous dépendons des marchands de solutions « clé en main » religieux, politiques ou techniques Nous avons appris à confondre souffrance et maladie Nous croyons que nos problèmes (et leurs solutions) sont individuels L'individu moderne, seul face à ses écrans, a perdu quelque chose de précieux. Il oublie que son autonomie se construit dans la relation à l'autre

3 Histoire de la TC Naissance il y a plus de 20 ans à Fortaleza La situation dans la Favela L'intervention du Pr Barreto Actuellement : une pratique Qui n'a rien de marginal : Au Brésil :36 CENTRES DE FORMATION THERAPEUTES FORMES SESSIONS DE TC REALISEES PARTICIPANTS - 50 groupes en Europe – Développement en Afrique en cours

4 Histoire de la TC Naissance il y a plus de 20 ans à Fortaleza La situation dans la Favela L'intervention du Pr Barreto Actuellement : une pratique Qui n'a rien de marginal : Au Brésil :36 CENTRES DE FORMATION THERAPEUTES FORMES SESSIONS DE TC REALISEES PARTICIPANTS - 50 groupes en Europe – Développement en Afrique en cours

5 Principes de la TC Pourquoi « thérapie » et pourquoi « Communautaire ? » Deux modèles d'intervention sociale opposés : le modèle « vertical », Sauveur de l'Humanité Le modèle horizontal, systémique et participatif Un paradigme nouveau : – Appréhender lhomme et sa souffrance au sein dun réseau relationnel – Voir au-delà du symptôme: celui qui regarde le doigt qui pointe une étoile ne verra jamais létoile – Ne pas se focaliser sur la pathologie mais mettre l'accent sur les ressources de celui qui souffre. – Intégrer savoir populaire et savoir universitaire On parlera donc de « Thérapie Communautaire Systémique et Intégrative »

6 Piliers théoriques Pensée systémique : Je fais partie du problème et de la solution Théorie de la communication: Tout symptôme a valeur de communication et est codé culturellement Pédagogie de Paulo Freire : Personne n'éduque personne, les hommes s'éduquent entre eux par l'intermédiaire du monde Anthropologie culturelle : Les cultures sont la pierre angulaire de notre identité plurielle Résilience : Chaque épreuve surmontée produit de la compétence. Le soutien social est un facteur de résilience essentiel

7 1- Les inégalités sociales 2- Le stress 3- La petite enfance 4- Lexclusion sociale 5- Le travail 6- Le chômage 7- Le soutien social 8- Les dépendances 9- Lalimentation 10- Les transports Les déterminants sociaux de la santé

8 à propos du soutien social Appartenir à un réseau de soutien, avoir accès à des ressources affectives et pouvoir compter sur laide mutuelle au sein dune communauté génère le sentiment dêtre reconnu, aimé et apprécié. Cela a un effet particulièrement protecteur sur la santé. Diapo A. Barreto, Trad. NH, AB Selon L OMS:

9 Le syndrome de précarité psychique Les personnes en situation de précarité, d'exclusion vivent souvent la honte, liée à la stigmatisation sociale La perte des repères traditionnels et des liens, le sentiment d'échec conduisent à intérioriser la dévalorisation : « je ne suis bon à rien » On se protège de l'angoisse du lendemain en se repliant, ou au contraire par des explosions d'agressivité Isolement, conduites d'échec, auto-dévalorisation et dépendance

10 Le thérapeute communautaire Qui est-il ? Une personne engagée dans une communauté, qui sait aider les autres : travailleur social, psychologue, médecin, militant associatif Quelles qualités doit-il avoir ? Humble, dénué de goût du pouvoir, suffisamment équilibré, ouvert, capable de travailler en équipe Quelle éthique ? Respect de l'autre, de ses valeurs et de sa différence, de ses ressources et compétences, solidarité. Quel rôle ? Faciliter la circulation de la parole dans le groupe, permettre l 'émergence des solutions à partir du groupe, les valoriser, veiller au respect des règles de circulation de la parole Quelle formation ? 2 niveaux ( 4 jours) – Une année de pratique avec intervisions régulières

11 Et chez nous ? A qui s'adresse la TC ? Le modèle, développé au Brésil est applicable sous nos climats Qui pourrait en bénéficier ? Que devient la notion de communauté dans notre pays ? La TC en Europe : groupes à Strasbourg, Genève, Lyon, Grenoble, Romans, Marseille, Toulon...

12 Et chez nous ? A qui s'adresse la TC ? Le modèle, développé au Brésil est applicable sous nos climats Qui pourrait en bénéficier ? Que devient la notion de communauté dans notre pays ? La TC en Europe : groupes à Strasbourg, Genève, Lyon, Grenoble, Romans, Marseille, Toulon...

13

14 Choisir un espace communautaire : centre social, syndicat, préau décole, salle dattente dun dispensaire, église et même à lombre dun arbre. Tirer profit des lieux de rencontre naturelle des personnes (Ex. Salle dattente dun hôpital… ) Pour créer un espace de thérapie communautaire… Rencontrer les responsables locaux. Chercher à identifier les personnes-clés du lieu et demander leur soutien.

15 1.ACCUEIL (+ ou - 7 min) 2.CHOIX DU THEME (+ ou -10 min) 3.CONTEXTUALISATION (+ ou -15 min) 4.PROBLEMATISATION (+ ou - 45 min) 5.CLOTURE (+ ou - 15min) 6.EVALUATION, REFLEXION ET LEÇONS QUON EN TIRE (+ ou - 30 min)

16 1- ACCUEIL (+ ou - 7 min) 1- ACCUEIL (+ ou - 7 min) (fait par le co-thérapeute) Souhaiter la bienvenue. Présenter la TC : espace de partage de nos expériences de vie. Rappeler les règles : Faire silence quand lautre parle. Parler de soi, à la première personne, en "JE«. Ne pas donner de conseils, ne pas juger. Ne pas faire de discours, dinterprétations… Suggérer chants, histoires, poésies,dictons populaires, proverbes qui ont à voir avec le thème. Célébration dévénements : anniversaires, dates significatives. Exercice dynamique pour « réchauffer« lambiance. Passer la parole au thérapeute qui va conduire la TC.

17 OBJECTIFS DU TEMPS DACCUEIL : Chauffer le groupe en vue du partage. Mettre les participants à laise. Garantir un dialogue respectueux. Structurer léchange qui doit avoir lieu sans jugement. LES REGLES : ont une fonction structurante pour le groupe car elles garantissent lécoute respectueuse et protègent des manipulations idéologiques. LE SILENCE : est une règle dor. Il permet lécoute active. On sécoute soi-même quand lautre parle de lui. PARLER DE SOI A LA PREMIERE PERSONNE : cela permet à lindividu de prendre conscience de limportance de son vécu et de sa singularité. Renforcer son identité personnelle et culturelle lui donne une plus grande capacité dagir. LA CELEBRATION DES ANNIVERSAIRES ET DES DATES SIGNIFICATIVES : valorise les personnes et les événements et favorise la formation des réseaux après la séance deTC. LES MUSIQUES : ont pour fonction daccueillir et de contenir les émotions qui émergent dans le groupe. Elles aident à sortir de la souffrance individuelle par le soutien collectif. Elles dédramatisent les situations et permettent, sous forme de métaphores, de nommer les émotions.

18 2- CHOIX DU THEME ( + ou - 10 min. ) Saluer les participants et rappeler lune ou lautre des règles qui aurait été oubliée. Redire pourquoi il est nécessaire de parler, de sexprimer, en faisant appel aux proverbes issus de la culture des participants. POURQUOI PARLER AVEC LA BOUCHE ? Quand la bouche se tait les organes parlent, quand la bouche parle, les organes guérissent ou mettre en mots nos maux. Nous allons parler avec la bouche pour ne pas exprimer notre mal-être à travers une maladie comme la dépression, la gastrite, des douleurs… DE QUOI PARLER ? De ce qui nous empêche de dormir... Par exemple, en tant que mère ou père, ce qui nous préoccupe au niveau de léducation de nos enfants, le manque de sécurité, la violence... La TC nest pas le lieu où on livre les secrets. Qui désire parler dit son prénom et sa souffrance en quelques mots. Le thérapeute doit noter les prénoms et faire une petite synthèse de chaque histoire présentée. Ex : Laissez-moi voir si jai bien compris …votre souffrance, cest la peur dêtre volé ? Demander au groupe de bien prêter attention car il va devoir choisir lun des thèmes énoncés. Quand tous ont parlé, le thérapeute doit restituer la synthèse au groupe et demander que des personnes disent chacune quel thème elle va choisir parmi ceux présentés ce jour-là et pourquoi. Puis on passe au vote. Le thérapeute sadresse aux personnes dont le thème na pas été choisi, demande leur compréhension et se met à leur disposition à la fin de la séance de TC, pour proposer une orientation ou définir un type daccompagnement approprié.

19 (respecter et être attentif à ce qui est la singularité des participants) ENCOURAGER A PARLER – Il est important de stimuler les personnes pour quelles parlent, sexpriment. Rappeler les proverbes. RESTITUTION – Laissez-moi voir si jai bien compris ; votre souffrance cest... Cela permet la recherche de la syntonie dans le groupe (dêtre sur la même longueur donde) : le respect et la restitution fidèle de ce qui a été dit est indispensable pour construire une signication commune qui facilite les identifications et structure le partage des expériences. Dans la restitution, se concentrer sur lémotion et non sur le problème. Ex : Votre souffrance, cest la peur de la rechute ? Votre souffrance, cest votre impuissance à aider votre mère ? JUSTIFIER SON CHOIX est un prétexte pédagogique : on apprend à argumenter ses choix et options. VOTE – exercice démocratique - apprendre à se positionner, à défendre son point de vue et devenir sujetde son histoire personnelle. En réalité, à travers le choix de tel thème, cest ma souffrance que jaccueille. Je ne reconnais en lautre que ce que je connais chez moi.

20 3. CONTEXTUALISATION ( + ou - 15 min ) D Demander que la situation-problème choisie soit présentée plus amplement. Rappeler que tous les participants peuvent poser des questions et que la personne dont le thème a été choisi a le droit de ne pas répondre (joker). A la fin, remercier la personne qui a apporté la situation-problème et se tourner à nouveau vers le groupe pour létape suivante. Pendant que la personne parle, noter les mots-clés qui serviront à formuler la question-clé pour la prochaine étape de la thérapie communautaire.

21 Un phénomène devient incompréhensible quand le champ dobservation nest pas suffisamment vaste pour quen lui soit inclus le contexte. ( P. Watzlawick) Quelles types de questions poser ? Des questions qui favorisent la réflexion sur soi et ses liens familiaux, professionnels, sociaux.. Des questions qui ont trait au processus et non aux résultats. Exemple - Quest-ce qui fut le plus douloureux dans cette perte ? - Quavez-vous fait pour la surmonter ? - Quelles valeurs et croyances vous ont aidé ? - Quest-ce que la mort na pas détruit de la personne qui vous a quitté ? Eviter les questions investigatrices (qui cherchent trop la petite bête) Privilégier les questions qui facilitent Contextualiser : comprendre la signification du problème pour la vie de la personne, les relations, la vision quelle a delle-même et ouvrir des portes pour le futur. Dépasser les préjugés. Re-signifier, redonner sens au vécu. Sortir du conseil, de la faute, pour parvenir à la co-responsabilité. Rendre possible la prise de conscience de sa responsabilité dans toute relation.

22 Há duas possibilidades: Mote coringa: Q u e m j á v i v e n c i o u a l g o p a r e c i d o e o q u e f e z p a r a s u p e r a r ? a)M o t e s i m b ó l i c o : Q u e m j á s o f r e u a d o r d a s o l i d ã o ? Q u e m j á s o f r e u d e s c r i m i n a ç ã o ? Q u e m j á t e v e a l g u m r e l a c i o n a m e n t o a b o r t a d o ? 4. PROBLEMATISATION : partage dexpériences dans le groupe (45 min) Maintenant, nous allons parler de nous-mêmes. Il y a deux possibilités : Question-clé joker : Qui a déjà vécu quelque chose de semblableet quavez-vous fait pour surmonter la difficulté ? Question-clé symbolique : - Qui a déjà connu la douleur de la solitude ? - Qui a déjà souffert de la discrimination ? - Qui a déjà vécu une relation qui a avorté ?

23 4 - PROBLEMATISATION – explication et sens La situation apportée par le protagoniste fait émerger des situations semblables déjà vécues et les stratégies respectives par lesquelles la difficulté a été surmontée. Ce qui permet de : recadrage, re-signifier, la profondeur de sa douleur, de sa souffrance en découvrant que ces dernières sont celles de beaucoup. sortir du sentiment de solitude et découvrir les possibilités dinsertion. mettre en évidence les ressources socio-culturelles disponibles dans le réseau. respecter les différences qui sexpriment dans les multiples codes dexpression. apprendre à penser ensemble et faire croître le répertoire des différentes possibilités. faire apparaître la compétence des personnes et la légitimer. établir un espace de construction collective, sous une forme participative et démocratique. faire surgir des solutions et des stratégies novatrices. renforcer le réseau des identifications qui va entrer en scène après la séance de TC. renforcer la vie et fortifier les initiatives dhumanisation déjà présentes. La TC est régie par léthique des relations au service des valeurs de la vie, de légalité, de la justice et de la citoyenneté.

24 5. CONCLUSION : RITUELS DAGREGATION 5-10 mn Demander à tous de se mettre debout et de former une ronde dans laquelle chacun tient ses voisins par les épaules ou par la taille. Une fois la ronde formée, demander que celle- ci se balance lentement dun côté puis de lautre. Connoter positivement la personne dont le thème a été choisi : la féliciter davoir fait confiance au groupe, davoir ouvert son coeur… Suggérer des musiques appropriées. Demander que des participants expriment aussi ce quils ont appris avec lhistoire de cette personne ou quils disent ce qui les a le plus touchés dans tous les témoignages entendus.

25 Faire la ronde : le fait de sappuyer les uns sur les autres, dans un climat daffectivité et dintimité, renforce le sentiment dunion et de soutien mutuel dans un même mouvement de recherche déquilibre harmonieux. Les paroles didentification, dites auparavant, sexpriment maintenant dans une attitude corporelle de soutien et de construction dun réseau humanisant. Objectifs : les rituels dagrégation sont un moment de synthèse humanisante où les participants se tournent les uns vers les autres pour exprimer leur gratitude et leur admiration face au courage et aux qualités qui ont émergées à travers les paroles entendues et pour partager ce quils ont appris au cours de la séance de TC. La Thérapie Communautaire étant terminée, cest alors que commence la construction du réseau dappui social. Connoter positivement les interventions de tous : le thérapeute communautaire reconnaît, valorise et remercie pour leffort, le courage, la détermination et la sensibilité de la personne dont le thème a été choisi et des participants qui ont présenté leurs difficultés. Cest une manière de réfléchir à la portée transformatrice des échanges. Cest un moment spécial où se révèle létendue, la profondeur du signifié des expériences vécues. Cest ce qui va faciliter le renouvellement et le changement en soi et chez les autres. 5 - CLOTURE (+ ou - 10 min) Rituels dagrégation

26 Appréciation - Evaluation : Environ minutes Après la séance - Thérapeute et co-thérapeute, - Participants volontaires éventuellement Pour : - Evaluer l'animation, observer ce qui a fonctionné ou non, imaginer des améliorations, prévoir pour la prochaine séance - Remplir la fiche de séance : NB participants, nouveaux, thèmes, stratégies de dépassement - Réfléchir sur l'impact de la séance dans la communauté - Aborder les réactions personnelles des animateurs... Espace de formation très important pour les soignants.

27 Evaluation : Environ 30 minutes Après la séance - Thérapeute et co-thérapeute, - Participants volontaires éventuellement Pour : - Evaluer l'animation, observer ce qui a fonctionné ou non, imaginer des améliorations, prévoir pour la prochaine séance - Remplir la fiche de séance : NB participants, nouveaux, thèmes, stratégies de dépassement - Réfléchir sur l'impact de la séance dans la communauté - Aborder les réactions personnelles des animateurs... Espace de formation très important pour les soignants.

28 Association Européene de Thérapie Communautaire Intégrative CONTACT EN EUROPE


Télécharger ppt "THÉRAPIE COMMUNAUTAIRE INTÉGRATIVE FORMATION NIVEAU 1 MARSEILLE 22-25 OCTOBRE 2011."

Présentations similaires


Annonces Google