La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Monsieur L. 47 ans est amené aux urgences par le SAMU pour dyspnée de repos survenue brutalement cette nuit à 6h du matin. Antécédents : Cataracte opérée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Monsieur L. 47 ans est amené aux urgences par le SAMU pour dyspnée de repos survenue brutalement cette nuit à 6h du matin. Antécédents : Cataracte opérée."— Transcription de la présentation:

1 Monsieur L. 47 ans est amené aux urgences par le SAMU pour dyspnée de repos survenue brutalement cette nuit à 6h du matin. Antécédents : Cataracte opérée il y a 18 ans AIT en 2011 Tabagisme à 25 PA Anxiété traitée par propanolol au long cours Mr L. souffre de dyspnée depuis 2011, d'apparition progressive, l'obligeant maintenant à dormir avec 2 oreillers. Il vous dit être traité pour une bronchite depuis 3 jours.

2 A l'examen clinique on trouve : PA : 140/85 FC : 110 bpm Saturation O2 : 87 % sous 5L aux lunettes Auscultation pulmonaire : Killip 3, diminution MV aux bases Crachats rosés, saumonés, mousseux Auscultation cardiaque normale OMI modérés, prenant le godet Glasgow 15

3 Principale hypothèse diagnostique et signes de gravité à rechercher ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique en urgence ? A distance de cet épisode quel sera votre bilan étiologique ? Quel est votre diagnostic étiologique ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique à long terme ? Quelle amélioration de la prise en charge allez-vous discuter ? Questions

4

5 EPIDEMIOLOGIE

6 Facteurs déterminant le débit cardiaque Débit = FC x VES VES dépendant de : Pré-charge = Volume télédiastolique Inotropisme = contractibilité myocardique Post-charge = pression pariétale

7 Enzyme de Conversion Stimulation ALDOSTERONE Travail myocardique Conso O 2 Toxicité directe sur le myocarde DYSFONCTION VENTRICULAIRE Remodelage Ventriculaire -Dilatation - Hypertrophie Remodelage Ventriculaire -Dilatation - Hypertrophie Stimulation neurohormonale Stimulation neurohormonale Système nerveux sympathique Stimulation SRAA Sécrétion RENINE Débit rénal Post-charge Signes congestifs Pré-charge

8 Physiopathologie des signes cliniques du d é bit cardiaque : asthénie, AEG pressions de remplissage ventriculaire: signes congestifs Gauche : dyspnée deffort puis de décubitus, OAP Droite : OMI, turgescence jugulaire, HMG avec RHJ

9 Mise en évidence de lIC

10 Stades NYHA de la dyspnée

11 Bilan dune IC (1)

12 Bilan dune IC (2)

13 TRAITEMENT DE LINSUFFISANCE CARDIAQUE Stratégie thérapeutique

14 Nota Bene ! LIC nest pas un diagnostic mais un symptôme Traitement étiologique Traitement symptomatique : éducation du patient règles hygiéno-diététiques traitement médicamenteux Vaccinations grippe, pneumocoques

15 Traitement médicamenteux IEC chez tous les insuffisants cardiaques à partir de FEVG 40% même asymptomatique Bêta-bloquants de linsuffisance cardiaque après optimisation des IEC (FEVG 40% symptomatique ou asymptomatique en post-IDM) Bisoprolol Carvédilol Nébivolol Antagoniste aldostérone après optimisation des IEC et BB ARA II en alternative des IEC

16 Traitement électrique Resynchronisation ventriculaire : Pacemaker triple chambre = 1 sonde OD, 1 sonde VD, 1 sonde VG Indications: NYHA III ou IV malgré ttt optimal QRS > 120 ms FEVG 35 %

17 Reconditionnement à leffort Patients NYHA II-III Travail progressif, sous-maximal, régulier Permet d lextraction périphérique dO2

18 Indications des différentes classes thérapeutiques dans le traitement de linsuffisance cardiaque IEC/AR A2 B- bloquant aldactoneIvabradinediurétique s Stade I + Stade II ++++ si FC>70 Si stase Stade III ++++ si FC>70 Si stase Stade IV ++++ si FC>70 Si stase digitaliqu es Si ACFA

19

20 Monsieur L. 47 ans est amené aux urgences par le SAMU pour dyspnée de repos survenue brutalement cette nuit à 6h du matin. Antécédents : Cataracte opérée il y a 18 ans AIT en 2011 Tabagisme non sevré, à 25 PA Anxiété traitée par propanolol au long cours Mr L. souffre de dyspnée depuis 2011, d'apparition progressive, l'obligeant maintenant à dormir avec 2 oreillers. Il vous dit être traité pour une bronchite depuis 3 jours.

21 A l'examen clinique on trouve : PA : 140/85 FC : 110 bpm Saturation O2 : 87 % sous 5L aux lunettes Auscultation pulmonaire : Killip 3, diminution MV aux bases Crachats rosés, saumonés, mousseux Auscultation cardiaque normale OMI modérés, prenant le godet Glasgow 15

22 Principale hypothèse diagnostique et signes de gravité à rechercher ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique en urgence? A distance de cet épisode quel sera votre bilan étiologique ? Quel est votre diagnostic étiologique ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique à long terme ? Quelle amélioration de la prise en charge allez- vous discuter ? Questions

23 Insuffisance cardiaque chronique compliquée d'un OAP chez un homme de 47 ans avec facteur déclenchant infectieux. Signes de gravité (HAS 2006) : Signes de choc : PAS < 85/90 mmHg ou PA < 30 mmHg par rapport à la TA habituelle, troubles de conscience, marbrures Détresse respiratoire aiguë : Fréquence respiratoire > 30/mn, tirage, sueurs profuses, cyanose, fréquence cardiaque > 150/mn Epuisement : diminution de la FR avec aggravation de la cyanose, FR < 12/mn avec signes dOAP persistants, confusion, fréquence cardiaque < 40/mn Syndrome coranarien aigu : sus-ST, douleur thoracique

24 Signes de gravité (Collège national des enseignants de réanimation) : Tachypnée > 30/mn ou bradypnée Cyanose, marbrures Troubles de conscience PAS < 100 mmHg Rapidité de la déterioration clinique

25 Principale hypothèse diagnostique et signes de gravité à rechercher en ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique en urgence ? A distance de cet épisode quel sera votre bilan étiologique ? Quel est votre diagnostic étiologique ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique à long terme ? Quelle amélioration de la prise en charge allez- vous discuter ? Questions

26 Traitement de l'OAP Hospitalisation en urgence Mise en condition : VVP x 2, monitorage Traitement symptomatique Position semi-assise Oxygénothérapie avec objectif de sat >90% Diurétiques de l'anse IV forte dose : furosémide dose de charge 1 mg/Kg IVD, répétée en fonction de l'amélioration clinique Dérivés nitrés : isosorbide dinitrate (risordan) IV au PSE : début à 0.5 mg/h, à augmenter selon la réponse en PA

27 Mesures associées - Anticoagulation préventive - Arrêt des béta bloquants Surveillance - Clinique : symptomes respiratoires, auscultation, spO2, fréquence respi, diurèse, poids, PA. - Paraclinique : ionogramme sanguin (natrémie, kaliémie), RP

28 Principale hypothèse diagnostique et signes de gravité à rechercher ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique en urgence? A J3 de cet épisode le patient est stabilisé, quel sera votre bilan ? Quel est votre diagnostic étiologique ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique à long terme ? Quelle amélioration de la prise en charge allez- vous discuter ? Questions

29 BILAN ECG 12 dérivations RT Echographie-doppler cardiaque trans-thoracique Coronarographie Bilan biologique standard : NFS, plaquettes, iono sanguin, bilan rénal, hépatique, uricémie, bilan lipidique complet, bilan thyroïdien, calcémie, troponine, CPK, bandelette urinaire BNP, NT-proBNP Sérologie virale : VIH Ferritinémie, CST Dosage vit B1, sélénium, phosphore...

30 RÉSULTATS

31 RP normale ETT : cavités non dilatées avec HVG concentrique hypokinésie globale, FEVG = 33% BU : Prot ++ Coronarographie normale Iono sanguin : Na 134 mmol/L, clairance créatinine 120 mL/min VGM 85, Hb 14g/dL, Ht 45 %, CCMH 32, Leuco 8000, Plaquettes ASAT 40, ALAT 20 CPK 100, Tropo < 0,02 Ferritine : 200, CST : 30% Sérologie VIH négative CT : 2,5 g/L LDL : 1,8 g/L HDL : 0,7 g/L TG : 1,8 g/L Glycémie à jeun : 4,8 mmol/L NT-proBNP : 4262 pg/mL Vit B1, sélenium, phosphore : normal

32 Interprétez ce bilan. Quelles sont vos hypothèses diagnostiques si le patient vous apprend que ses 2 frères présentent la même maladie cardiaque, ainsi que sa mère qui est âgée ? Le patient se souvient que lun de ses frères sest fait soigné aux Etats-Unis par un traitement longtemps indisponible en France. Questions

33 DIAGNOSTIC Cardiomyopathie hypertrophique Maladie de Fabry Cardiopathie hypertensive

34 MALADIE DE FABRY Maladie génétique liée à l'X Incidence mal connue Surcharge lysosomale par déficit en alpha-galactosidase A Atteinte rénale, cardiaque, neurologique, pulmonaire, ostéo-articulaire, oculaire, cutanée Forme classique, forme atténuée, variant cardiaque, femmes hétérozygotes Activité alpha-galactosidase dans les leucocytes, diagnostique génétique Traitement spécifique : TES

35 Principale hypothèse diagnostique et signes de gravité à rechercher ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique en urgence? A J3 de cet épisode le patient est stabilisé, quel sera votre bilan ? Quel est votre diagnostic étiologique ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique à long terme ? Quelle amélioration de la prise en charge allez- vous discuter ? Questions

36 PRISE EN CHARGE Ttt de l'insuffisance cardiaque chronique : - Bétabloquant cardioséléctif - IEC - Règles hygiéno-diététiques : régime désodé, restriction hydrique, arrêt du tabac, réduction pondérale - Education thérapeutique - Reconditionnement à l'effort - Vaccinations grippe, pneumocoque - Diurétiques de l'anse si rétention hydrosodée Ttt de la maladie de Fabry : Traitement Enzymatique Substitutif Agalsidase alpha ou bêta

37 1 AN PLUS TARD... Vous revoyez Mr L, il est de nouveau essoufflé malgré une bonne prise de son traitement. Il est en stade 3 NYHA, FEVG = 30%. Il présente cet ECG :

38 Principale hypothèse diagnostique et signes de gravité à rechercher ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique en urgence ? A J3 de cet épisode le patient est stabilisé, quel sera votre bilan ? Quel est votre diagnostic étiologique ? Quelle est votre prise en charge thérapeutique à long terme ? Quelle amélioration de la prise en charge allez- vous discuter ? Questions

39 Resynchronisation ventriculaire Pacemaker triple chambre Patient NYHA III sous traitement médical optimal et porteur d'une CMD et FEVG < 35 %, en rythme sinusal ET un QRS large avec BBG


Télécharger ppt "Monsieur L. 47 ans est amené aux urgences par le SAMU pour dyspnée de repos survenue brutalement cette nuit à 6h du matin. Antécédents : Cataracte opérée."

Présentations similaires


Annonces Google