La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE1 Construction de lidentité et troubles de ladaptation scolaire chez lenfant et ladolescent I- Construction de personnalité,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE1 Construction de lidentité et troubles de ladaptation scolaire chez lenfant et ladolescent I- Construction de personnalité,"— Transcription de la présentation:

1 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE1 Construction de lidentité et troubles de ladaptation scolaire chez lenfant et ladolescent I- Construction de personnalité, importance de lenvironnement, angoisses et gestion de langoisse II- Les enjeux de lécole III- Troubles de ladaptation, du comportement et des apprentissages à lécole, grands tableaux syndromiques de lâge scolaire

2 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE2 I CONSTRUCTION DE LIDENTITE DE SOI, DE LA SECURITE INTERNE, IMPORTANCE DE LENVIRONNEMENT ANGOISSES et GESTION DE LANGOISSE Principes généraux chez lenfant et ladolescent

3 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE3 Dans une perspective dynamique du développement psychique de lenfant, le domaine des fonctions instrumentales (cest à dire des modes dinteraction avec le milieu, intégrer le monde extérieur et agir sur lui), les supports de la relation comme : Le langage, la compréhension, le comportement, ne peut être dissocié de celui de la vie affective: des relations établies et des modèles relationnels, de langoisse et des moyens de la gérer de la sécurité propre

4 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE4 Quen est-il des troubles instrumentaux ? Sintéresser aux troubles du développement de la vie affective ne consiste pas, à priori, en une méconnaissance des déficits instrumentaux ( troubles de la parole, troubles cognitifs…) ni de la prise en compte de léquipement neuro-biologique de lenfant, mais daccepter le principe dune interdépendance entre les 2 champs dinvestigation et de prise en charge

5 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE5 LES ANGOISSES au cœur de lhumain… De quelles angoisses sagit-il ? Angoisses identitaires: danéantissement, de vidange, de dilution identitaire, de morcellement de menace à lintégrité Angoisses de pertes : Perte de lobjet Perte de lamour de lobjet

6 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE6 La théorie de lattachement Les 4 grands types dattachement L attachement sécure : lenfant a confiance, il sait que son parent est continu, disponible et va lui répondre en cas de besoin L attachement angoissé, ambivalent : lenfant nest pas certain que son parent sera disponible et lui répondra sil fait appel à lui. Lenfant est sujet à langoisse de séparation, il saccroche à sa mère, se montre angoissé pour explorer le monde. L attachement angoissé évitant : lenfant na pas confiance dans les réponses que sa mère lui fera ; il sattend à être repoussé, incompris lorsquil cherche auprès delle réconfort et protection. Lenfant tente alors de vivre sa vie sans soutien de la part des autres. Lattachement désorganisé : lenfant semble perdu produisant un comportement désorganisé dans le test de "Strange Situation". Il est susceptible alors de développer une personnalité très difficile à gérer.

7 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE7 La valence entre le corps et la psyché Moins les capacités de gestion par lélaboration de pensée sont développées, moins la sécurité de soi est intégrée dans le psychisme, plus le corps par lagi et dans la souffrance exprimée est le vecteur privilégié dexpression de linconfort, du mal être et de langoisse. Le développement du langage, mode dexpression de la représentation mentale est donc essentiel à ladaptation relationnelle A ladolescence, ce corps est mobilisé, excité, porté au devant de la scène par lavènement du sexuel

8 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE8 Notion dinsécurité identitaire ou de fragilité des assises narcissiques chez lenfant Moins lenfant est assuré de la permanence de lobjet, des relations positives établies avec lui dans la continuité, sa prévisibilité, plus son assurance, sa réassurance transitent par laccrochage au percept (ce qui se voit, se sent, ce qui est réel, présent, assuré dans le concret, lici et maintenant)

9 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE9 La donne adolescente, la prééminence du corps Le changement imposé physiologique, physique et psychique « bien quattendue, la puberté est toujours une surprise » E. KESTEMBERG La sexualisation du corps et de la psyché Le corps devient mature pour agir la sexualité Les relations aux autres sérotisent, non seulement à légard des pairs mais également des adultes Profond remaniement identitaire LE DEFI NARCISSIQUE

10 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE10 La donne adolescente Elle est « guerrière » à la mesure de la violence interne subie dans le changement: la conquête Processus de développement considéré comme une rupture dans la continuité (intégrer et séparer) Intégrer la nouvelle donne identitaire dans un mouvement de différenciation La conquête identitaire Renégocier la distance avec les personnes en référence tout en continuant à « se nourrir », à sétayer à leur contact La conquête dun nouvel espace

11 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE11 La donne adolescente Période de mise à lépreuve des bases de personnalité établies dans lenfance et de la sécurité narcissique Les notions de continuité, de cohérence, de bon sens et daccompagnement étayant lenfance Plus la continuité dans lenfance a été mise à mal, plus la sécurité de base, lestime de soi sont fragiles, plus grandes pourront être les revendications dexister dans le regard de lautre par les réactions de prestance, les conduites à risques, la nécessité de se démarquer, de se différencier dans des conduites négatives Winnicott

12 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE12 Adolescence difficile, adolescence en difficultés Adolescents difficiles: Jeunes dont le parcours denfance est émaillé de discontinuité des liens, des références, dattitudes peu compréhensibles ou repérables et dévénements potentiellement traumatiques: enfants se caractérisant déjà, la plupart des fois, par des troubles du développement et de ladaptation Adolescents en difficulté: Jeunes qui ont bénéficié de continuité et dexpériences déchanges suffisamment bonnes dans lenfance, qui sont aux prises avec des troubles conjoncturels dintégration du changement ou des difficultés de séparation avec +/- des événements potentiellement traumatisants

13 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE13 II LES ENJEUX DE LECOLE « Lécole, çà ne sert pas quau savoir » Lécole est un lieu, hors le creuset familial, dapprentissage progressif de la vie en communauté, de la reconnaissance de lautre, de sa différence, lapprentissage de laltérité qui révèle les troubles de « la théorie de lesprit »

14 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE14 Les enjeux de la scolarité La prolongation de la scolarité obligatoire jusquà 16 ans (1959) Au plan développemental, la scolarisation repose sur 2 principes fondamentaux: La séparation du milieu familial Lacquisition dapprentissages non immédiatement utilisables, essentiellement véhiculés par le langage et la représentation mentale

15 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE15 Les enjeux de la scolarité: séparation de la famille organisée par létat Les concepts de séparation et de différenciation sont à la base même de lorganisation scolaire: Le rôle des maîtres serait « traditionnellement » clairement défini par rapport à la famille, comme celui dune référence tierce, permettant un espace potentiel douverture vers lextérieur et la réduction de lemprise familiale….

16 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE16 Les enjeux de la scolarité: Le renforcement de lappartenance à un groupe (de lindividuel au collectif) Séparé de sa famille, lenfant, puis ladolescent va sintégrer au groupe de ses pairs Les apprentissages scolaires Travail de sublimation de la curiosité sexuelle Nécessaire capacité à différer (la notion de passivité tranquille…!!) « réussir à lécole, cest être capable de sintéresser à ce qui ne vous concerne en rien » D.W. Winnicott

17 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE17 École, lieu de souffrance lenfant ou ladolescent en butte aux exigences développementales imposées par lécole ne parvient pas à sadapter ou bien cherche à sen protéger : En raison de troubles du comportement préexistant et/ou déclenchés par la scolarisation : Par linterposition dun parent (lien anxieux) Par lévitement du lieu (phobie scolaire) Par insécurité identitaire (tr. du comportement) Par lannulation (retrait et/ou décrochage scolaire)

18 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE18 III TROUBLES DE LADAPTATION, DU COMPORTEMENT ET DES APPRENTISSAGES A LECOLE, GRANDS TABLEAUX SYNDROMIQUES A LAGE SCOLAIRE

19 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE19 Linstabilité psycho-motrice Elle tend à devenir le motif le plus fréquent de consultation en pédopsychiatrie De linstabilité à lhyperkinésie, nous parlons aujourdhui du Syndrome dHyperactivité avec Déficit de lAttention TDHA pour les anglo-saxons

20 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE20 Troubles associés (comorbidité) Troubles des conduites: troubles mettant en cause la relation de lenfant avec son entourage, mettant en tension les conduites éducatives de lentourage Comportement agressif Conduites dopposition (active ou passive) Attitudes de provocation Les colères

21 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE21 Linhibition psycho-motrice Beaucoup moins signalée parce que beaucoup mieux tolérée Lenteur, maladresse, raideur, retenue relationnelle, engluement de la gestuelle et de la pensée Forte de charge dangoisse dinsécurité et dagressivité contenue

22 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE22 Troubles de la parole et du langage Motif très fréquent de consultation Signe dappel simple ou symptôme dun tableau psychopathologique plus complexe Voies de compréhension Évaluation sensorielle : audition-phonation Évaluation intellectuelle : retard de développement ou déficience Évaluation affective : langage évocateur de la relation engagée avec la mère et avec lentourage

23 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE23 Troubles de la dépendance Les difficultés scolaires transitoires Le refus scolaire anxieux Ou Phobie scolaire Les consommations de toxiques Alcool, tabac, cannabis, médicaments, psychodysleptiques À considérer comme un trouble de la dépendance et un mal-être identitaire

24 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE24 Difficultés scolaires transitoires liées à avènement de la puberté et lentrée dans ladolescence Le fléchissement scolaire « il pourrait sil voulait » Très fréquent (de ans, ans) Présuppose une scolarité antérieure satisfaisante Pas de conduite pathologique Lutte contre lérotisation de la pensée, la passivité et la dépendance que supposent les apprentissages Lhyperinvestissement scolaire « il travaille trop » Tendance à prioriser le travail scolaire Moyens de défense contre lenvahissement pulsionnel (érotisation du corps pubère)

25 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE25 Difficultés scolaires par manque dautonomie « il ne travaille que si on est derrière lui » Scolarité primaire tenue à bouts de bras par les parents (mère +++) Notion fréquente de « blocage » Troubles anxieux fréquents: maux de ventre, maux de tête, malaises Quelques absences scolaires La diversification des enseignants au collège met prioritairement laccent sur lappropriation du savoir: Le « tu travailles pour toi »

26 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE26 Phobies scolaires « des enfants qui, pour des raisons irrationnelles, refusent daller à lécole et résistent avec des réactions danxiété très vives ou de panique quand on essaie de les y forcer » (Johnson 1941) « Le refus scolaire anxieux »: 0,5 à 2% des enfants et adolescents Angoisse de séparation (de lenfant) Phobie sociale (de ladulte) Autres manifestations anxieuses: tr. de séparation+++ Des troubles du comportement: tyrannie et emprise familiale Symptômes de la série dépressive fréquents Dynamique familiale particulière

27 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE27 Troubles par difficultés dintégration identitaire Les troubles du comportements et troubles antisociaux (la fameuse question de la prédictivité chez lenfant de 3 à 6 ans) Lopposition, la transgression, la violence, lintolérance à la frustration Les troubles oro-alimentaires Tenant à la fois de la difficulté identitaire et de la conduite de dépendance Les troubles de lhumeur et lidée suicidaire La dépression chez lenfant (0,5%) et ladolescent (5%)

28 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE28 Troubles du comportement en milieu scolaire Instabilité, provocation, indiscipline, insolences, violences Soit troubles durables des conduites Amplification de troubles et de difficultés dapprentissage existant dans lenfance : atmosphère générale empreinte dune certaine violence ou enfant maintenu dans lillusion quon lui doit tout Ruptures fréquentes et carence de soutènement : cursus de discontinuité mettant à mal la confiance, la prévisibilité et la passivité Soit troubles réactionnels Secondaires à des facteurs de stress personnels ou familiaux récents

29 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE29 Troubles des conduites enfants et adolescents à la fragilité évidente liée à un vécu abandonnique Apprentissages scolaires difficiles et persecutants, renvoyant à 3 mécanismes anxiogènes pour lenfant et ladolescent: Être en position dapprentissage revient à accepter lidée que lon ne sait pas, que lon est « inférieur » Dépendre de ladulte, cest sen remettre à quelquun dimprévisible En raison de limprévisibilité, incapacité à différer les désirs: « Ils veulent savoir sans apprendre »

30 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE30 Décrochage ou rupture scolaire le « drop out » des anglo-saxons Décrocheurs internes: les adolescents encore scolarisés mais ne montrant aucun investissement scolaire Décrocheurs externes: Les adolescents en rupture de fréquentation scolaire Souvent une situation qui sest installée progressivement avec des difficultés évoluant à bas bruits depuis des années

31 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE31 Limpasse identitaire: la psychose Chez lenfant: La psychose infantile et les dysharmonies dévolution: Lautisme est ainsi passé dans la nosographie du groupe des psychoses au troubles envahissants du développement Etiologie complexe, sans doute plurifactorielle, la prise en charge doit lêtre aussi, sans exclusive, ni affrontements ideologio-théorique stériles

32 Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE32 Chez ladolescent: De la rupture transitoire de développement à la cassure psychotique Le fonctionnement psychotique Clivage des représentations du corps génital Lépisode psychotique aigu Perte temporaire du contact avec la réalité Vécu persécutif du corps propre Dépersonnalisation transitoire, pharmaco psychoses La psychose constituée Attaque des processus de pensée Destruction du monde psychique interne (triomphe de larchaïque et dé liaison des pulsions)


Télécharger ppt "Caen O6/2009 Dr.P.GENVRESSE1 Construction de lidentité et troubles de ladaptation scolaire chez lenfant et ladolescent I- Construction de personnalité,"

Présentations similaires


Annonces Google