La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

E NSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES À L ’ ÉCOLE PRIMAIRE. Animation pédagogique du 8 juin 2011 Estelle BLIN Conseillère pédagogique Marquise Carine ETIENNE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "E NSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES À L ’ ÉCOLE PRIMAIRE. Animation pédagogique du 8 juin 2011 Estelle BLIN Conseillère pédagogique Marquise Carine ETIENNE."— Transcription de la présentation:

1 E NSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES À L ’ ÉCOLE PRIMAIRE. Animation pédagogique du 8 juin 2011 Estelle BLIN Conseillère pédagogique Marquise Carine ETIENNE EMF

2 P LAN DE L ’ ANIMATION L’évaluation du CECRL, niveau A1. La place de l’écrit et de la phonologie dans l’enseignement des langues vivantes. Les différents supports. Faire participer tous les élèves. L’enseignement des langues vivantes en cours double. La place des albums. Sitographie. Consultation et proposition d’activités autour des albums de la mallette AEHB.

3 L’ ÉVALUATION DU CECRL Le document « Fiche élève validation – CECRL – Niveau A1 » Qui valide les compétences? Quand les valider?

4 L A PLACE DE L ’ ÉCRIT ET DE LA PHONOLOGIE DANS L ’ ENSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES. Rappel des programmes 2008:  Pour le cycle 2: Les élèves découvrent très tôt l’existence de langues différentes dans leur environnement, comme à l’étranger. Dès le cours préparatoire, une première sensibilisation à une langue vivante est conduite à l’oral. Au cours élémentaire première année, l’enseignement d’une langue associe l’oral et l’écrit en privilégiant la compréhension et l’expression orale. L’apprentissage des langues vivantes s’acquiert dès le début par une pratique régulière et par un entraînement de la mémoire. Ce qui implique de développer des comportements indispensables : curiosité, écoute, attention, mémorisation, confiance en soi dans l’utilisation d’une autre langue. Les élèves distinguent des réalités mélodiques et accentuelles d’une langue nouvelle ; ils découvrent et acquièrent du vocabulaire relatif à la personne et à la vie quotidienne ; ils utilisent progressivement quelques énoncés mémorisés. Pour la progression, il convient de se reporter aux programmes spécifiques à chaque langue vivante étrangère ou régionale.

5  Pour le cycle 3: En fin de CM2, les élèves doivent avoir acquis les compétences nécessaires à la communication élémentaire définie par le niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues qui constitue par ailleurs la référence fondamentale pour l’enseignement, les apprentissages et l’évaluation des acquis en langues vivantes. À partir du CE2, les activités orales de compréhension et d’expression sont une priorité. Le vocabulaire s’enrichit et les composantes sonores de la langue restent une préoccupation constante : accentuation, mélodies, rythmes propres à la langue apprise. En grammaire, l’objectif visé est celui de l’utilisation de formes élémentaires : phrase simple et conjonctions de coordination. L’orthographe des mots utilisés est apprise. Les connaissances sur les modes de vie du pays viennent favoriser la compréhension d’autres façons d’être et d’agir. Pour la progression, il convient de se reporter aux programmes spécifiques à chaque langue vivante étrangère ou régionale.

6 L ES DIFFÉRENTS SUPPORTS Les méthodes:  « Cup of tea » - Hachette – (guide du maître téléchargeable en format PDF)  « Speak and play » - Sed –  « Hop in! » - Magnard – (livre du maître très bien construit, temps prévu pour chaque séance trop long). Pour le cycle 2:  « Snap dragon » CP et CE1 – CRDP Bretagne  « Ghostie » CP – CRDP Pays de la Loire Les méthodes:  « Cup of tea » - Hachette – (guide du maître téléchargeable en format PDF)  « Speak and play » - Sed –  « Hop in! » - Magnard – (livre du maître très bien construit, temps prévu pour chaque séance trop long). Pour le cycle 2:  « Snap dragon » CP et CE1 – CRDP Bretagne  « Ghostie » CP – CRDP Pays de la Loire

7 Les supports visuels: chaque thème prévu au programme peut être couvert par des flashcards. Les supports vidéo:  Permettent d’introduire dans la classe différents éléments de culture, de civilisation.  Le vocabulaire et les structures syntaxiques sont apportées en contexte. Les supports audio:  Chansons, comptines, nursery rhymes (CRDP Montpellier). Les supports visuels: chaque thème prévu au programme peut être couvert par des flashcards. Les supports vidéo:  Permettent d’introduire dans la classe différents éléments de culture, de civilisation.  Le vocabulaire et les structures syntaxiques sont apportées en contexte. Les supports audio:  Chansons, comptines, nursery rhymes (CRDP Montpellier).

8 Les albums:  Pour développer l’imaginaire,  Pour travailler le vocabulaire,  Pour travailler certaines structures syntaxiques. Les albums:  Pour développer l’imaginaire,  Pour travailler le vocabulaire,  Pour travailler certaines structures syntaxiques.

9 C OMMENT FAIRE PARTICIPER TOUS LES ÉLÈVES ? Proposition d’une séance type d’apprentissage de la langue (M.MEURILLON, CPC Montreuil sur mer). Proposition d’une séance type d’apprentissage de la langue (M.MEURILLON, CPC Montreuil sur mer). Par la fabrication et l’utilisation de jeux permettant le réinvestissement du vocabulaire et des structures apprises: intervention de Mme ETIENNE, EMF.

10 L’ ENSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES EN CLASSE MULTICOURS Différencier à travers:  Les progressions: en faisant notamment varier la quantité de vocabulaire. Différencier à travers:  Les progressions: en faisant notamment varier la quantité de vocabulaire.  L’utilisation de l’écrit.  L’organisation de la classe: l’utilisation des jeux pour le réinvestissement, la mise en place d’ateliers.

11 L A PLACE DE L ’ ALBUM Intervention de Mme ETIENNE, EMF.


Télécharger ppt "E NSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES À L ’ ÉCOLE PRIMAIRE. Animation pédagogique du 8 juin 2011 Estelle BLIN Conseillère pédagogique Marquise Carine ETIENNE."

Présentations similaires


Annonces Google