La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les dyspraxies sont des pathologies qui se constituent à bas bruit. Elles peuvent se dévoiler vers 3,4,5 ans. Il faudra trouver le fil qui relie les.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les dyspraxies sont des pathologies qui se constituent à bas bruit. Elles peuvent se dévoiler vers 3,4,5 ans. Il faudra trouver le fil qui relie les."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Les dyspraxies sont des pathologies qui se constituent à bas bruit. Elles peuvent se dévoiler vers 3,4,5 ans. Il faudra trouver le fil qui relie les plaintes banales (maladresse, peu dautonomie, mange salement, écrit mal, nacquiert pas la numération, cahier sale, lenteur, fatigabilité…), aux troubles cognitifs responsables de ces difficultés :

4

5 Vie quotidienne Les enfants dyspraxiques sont gênés dans la pratique de certains gestes de la vie courante : - éplucher, - couper, - se laver, - shabiller, - écrire, - lacer les chaussures

6 Les enfants dyspraxiques naiment pas jouer - aux cubes, - puzzle, - légo, - mécano, - autres jeux de constructions qui les mettent en difficulté.

7 La réalisation de dessins spontanés est pauvre et malhabile. Les différents éléments du dessin ne sont pas organisés. La copie de dessin est encore plus difficile : difficultés dorganisation spatiale, les diagonales et les obliques sont échouées.

8 Le graphisme est généralement lent, grossier et malhabile. La dysgraphie peut revêtir des intensités variables dun enfant à un autre. Dessiner la lettre est difficile. Pas de régularité dans la réalisation. Lettre souvent réalisée en plusieurs éléments. Difficulté à suivre les lignes. Inversion des lettres.

9 Des difficultés en mathématique apparaissent : - dénombrement (les objets sont comptés souvent plusieurs fois), - poser les opérations (difficultés dorganisation spatiale et de représentation du nombre : dizaine et unité), - poser les problèmes, - difficultés en géométrie qui demande des compétences graphiques, spatiales, une utilisation des outils spécifiques.

10 Des difficultés en orthographe, liées aux difficultés dorganisation et stratégie du regard. Cependant les enfants respectent laspect phonologique du mot.

11 Des difficultés en lecture apparaissent : - difficulté à retrouver une information dans un texte. - fatigabilité visuelle trop importante. - trouble de lorganisation du regard. - confusion des lettres visuellement proches à cause de leurs formes et de leurs orientations : p/q/b/d, h/n, f/t. - inversion de lettres : na/an, ou/on

12 Quest-ce que sont les dyspraxies ? Elles sont généralement liées avec des dominances Les bilans La dyspraxie gestuelle La dyspraxie visuo-spatiale

13 Les bilans Les bilans permettent de faire la différence entre un trouble et une maladresse. Différents bilans permettent de diagnostiquer une dyspraxie. On parle de dyspraxie lorsque plusieurs bilans soulignent un écart de résultat inférieur par rapport à la moyenne de l'âge de l'enfant: le contrôle oculaire, la perception visuo-spatiale, le contrôle moteur, la perception sensitive, la coordination gestuelle, la planification... Un bilan psychométrique accompagne ces bilans. Ces bilans permettent de comprendre le fonctionnement de lenfant et de laider en utilisant les canaux dentrée des informations qui lui sont favorables.

14 La dyspraxie gestuelle Déficit dintégration sensori-motrice affectant le schéma corporel: - déficit de la perception tactile ou kinesthésique (sensibilité superficielle, profonde, distinction des doigts, proprioception…)

15 Il y a une adaptation permanente des données spatiales. Les gestes simples de la vie courante ne sont pas automatisés. Difficulté dans ce quil fait. -trouble de lorganisation, de la planification du geste simple ou compliqué, dans le temps et dans lespace.

16 La dyspraxie visuospatiale - Dyspraxie constructive - Troubles de la perception visuelle associés à des troubles neuro-visuels.

17 « La vision, cest bien plus que 10 sur 10: La vision est une fonction neuro-visuelle qui permet dentrer en contact permanent avec le monde environnant, de lanalyser, de le décoder et dinteragir avec lui par le biais du regard ».

18 Lœil est triple : capteur, effecteur et guide.

19 La dyspraxie constructive Trouble de lassemblage des éléments constitutifs dun tout : écriture, puzzle, légo, mécano… Touble de lorganisation visuo-spatiale, construction, plannification.

20 Les troubles de la perception visuelle : confusion des diagonales et des obliques : les positions, les orientations, les dimensions, les relations,

21 les troubles neuro-visuels : -Les principaux mouvements occulo-moteurs : *les saccades; mouvements permettant de passer dun point de fixation à un autre. * la poursuite oculaire; mouvement lent permettant le maintien de la fixation sur une cible en mouvement. *la fixation; maintien volontaire de la rétine sur une cible. *la vergence et réflexe de convergence; mouvements de poursuites impliquant une variation de profondeur. -

22 *la discrimination visuelle (retrouver un élément parmi beaucoup dinformations visuelles). *la stratégie dorganisation visuelle : Chercher de façon de gauche à droite et de haut en bas en linéaire. « le regard doit être considéré comme un geste ».

23 . Une bonne oculomotricité est un préalable indispensable à la lecture. En effet, la lecture nest quune succession de saccades et de fixations. Par ailleurs, dans les apprentissages scolaires (comme dans les activités de la vie courante), lenfant aura toujours besoin de « balayer » et explorer lespace à la recherche dinformations précises.

24 Les adaptations Lécriture La lecture Mathématique Géométrie Installation

25 Pour lécriture La préhension est souvent mauvaise: des manchons spéciaux peuvent être utilisés. Des lignes de couleurs significatives pour lenfant, bleu, vert, rouge, marron peuvent être utilisés ou des cahiers début CP. Le modèle naidera pas lenfant, il faut éviter de le faire recopier. lorthographe peut être apprise oralement. Pour former les lettres, il faut accompagner la parole au geste graphique, la vue ne laidera bien souvent pas. La copie étant compliquée, on peut aider lenfant en notant ses devoirs ou lui fournir une photocopie ou trouver un copain qui fera secrétaire. Lutilisation de lettres magnétiques sur une ardoise peut aussi être intéressante.

26 Lutilisation de lordinateur peut être intéressante : lapprentissage du clavier est long et demande une régularité. Une méthode particulière est pratiquée en fonction des difficultés de lenfant. Lordinateur est souvent utilisé pour lécriture dans un premier temps. Mais lorsque lenfant est suffisament grand et autonome ( niveau collège), il utilise des logiciels de dictées vocales qui lui permettent de faire des rédactions par la voix et davoir une lecture faite par lordinateur.

27 Pour la lecture Espacer les interlignes, les mots, les syllabes quelques fois, proposer une ou 2 lignes à la fois par page avec des dessins illustrés bien séparés des textes quand il y en a. Lécriture doit être suffisamment grosse et la photocopie de bonne qualité. Préférer lécriture script, et toujours la même. Ajouter des repères colorés, en marquant le début de la ligne dun point/ou trait vert et la fin dun point/ou trait rouge. Utiliser un cache pour séparer les lignes (ou une feuille unie à mettre sous la ligne à lire).

28 La fiche de travail doit comporter 1 ou 2 exercices par page bien distinct lun de lautre, séparé par un trait prononcé. Eviter de mettre trop dinformations visuelles. La photocopie doit être de bonne qualité. Faire travailler lenfant à lorale chaque fois que cela est possible et lui lire les textes en fonction de lexercice proposé. Lui lire les questions avant la lecture du texte pour quil puisse surligner ce qui lintéresse.

29 Pour les mathématiques Calcul: il est intéressant dutiliser des objets déplaçables, rangés dans une boîte, une fois comptés. Placer les objets comptés sous forme de domino ; utiliser une abaque ou un boulier de type abacco 20. Seules les boules actives sont visibles.(matériel celda)

30 Pour poser les opérations : il est intéressant dutiliser des tableaux et des couleurs, sur feuille blanche. Pour la résolution de problème, il faut favoriser la formalisation du problème par la verbalisation en racontant un conte.

31 Pour la Géométrie Pour la géométrie: les outils (règle, équerre…) en fer ou en bois sont intéressant pour - dune par poser des repères avec des lettres ou des couleurs - dautre par, pour éviter trop dinformations visuelles avec la transparence des ouils.

32 Installation Quelques fois une installation matérielle est nécessaire, comme une table échancrée inclinable à hauteur variable, aimantée. Elle permet une bonne position des avant-bras. Linclinaison permet de limiter les variations de plan entre le tableau et la table, de plus le plan vertical rend plus facile laccès à la lecture.

33 Lergothérapeute favorise ainsi lautonomie maximale de lenfant autour dun travail de rééducation motrice, sensitive, cognitive, visuelle. Ainsi quun travail dadaptation.

34 Conclusion

35 Les enfant dyspraxiques sont porteurs dun trouble complexe encore mal connu. Ils nont pas automatisé les gestes et restent maladroit. Ce sont des enfants souvent fatigués, découragés, qui ont une image de paresseux, un repli sur eux, une absence de tolérance à la frustration une perte ou une diminution de lestime deux

36 La connaissance ainsi que la reconnaissance de leurs troubles est bénéfique pour eux dans un premier temps. Laccompagnement SESSAD - école ne peut quaméliorer leurs possibilités scolaires et sociales et le mieux-être de lenfant.

37 Références: M. Mazeau; médecin de rééducation N; Montezer; Orthoptiste H. Dallens; Médecin C. Lieffroy; ergothérapeute


Télécharger ppt "Les dyspraxies sont des pathologies qui se constituent à bas bruit. Elles peuvent se dévoiler vers 3,4,5 ans. Il faudra trouver le fil qui relie les."

Présentations similaires


Annonces Google