La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lévaluation fin de maternelle début de primaire. Si lévaluation a longtemps été « rejetée » à lécole maternelle, cest que la représentation quon en avait,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lévaluation fin de maternelle début de primaire. Si lévaluation a longtemps été « rejetée » à lécole maternelle, cest que la représentation quon en avait,"— Transcription de la présentation:

1 Lévaluation fin de maternelle début de primaire

2 Si lévaluation a longtemps été « rejetée » à lécole maternelle, cest que la représentation quon en avait, était celle qui mettait en jeu lenseignant évaluant les savoirs de ses élèves par une épreuve normalisée dans le but de les classer ou de les sanctionner. On comprend bien que cette évaluation là na pas sa place à lécole maternelle.

3 Une évolution dans la notion dévaluation Autrefois évaluer cétait contrôler voire noter des savoirs. Ce qui paraissait logique dans la mesure où les programmes étaient élaborés en termes de contenus disciplinaires. Autrefois évaluer cétait contrôler voire noter des savoirs. Ce qui paraissait logique dans la mesure où les programmes étaient élaborés en termes de contenus disciplinaires.

4 Depuis la mise en place des programmes de 1995 et ceux de 2002, les habitudes ont dû être modifiées : Depuis la mise en place des programmes de 1995 et ceux de 2002, les habitudes ont dû être modifiées : dune part parce que les programmes ont changé : en effet ces deux dernières séries de programmes définissent des savoirs mais également des savoir- faire et des savoir être à acquérir, dune part parce que les programmes ont changé : en effet ces deux dernières séries de programmes définissent des savoirs mais également des savoir- faire et des savoir être à acquérir, dautre part parce que le rôle de lévaluation a été modifié. dautre part parce que le rôle de lévaluation a été modifié.

5 Ce qui est délicat dans lévaluation des savoir- faire cest quelle demande un dispositif bien différent de celui utilisé pour les contenus. Les outils dévaluation « classiques » sont difficilement utilisables en maternelle voire complètement inutilisables car la manière la plus souvent utilisée cest une restitution écrite du travail effectué par lélève que lenseignant peut corriger en dehors de sa présence.

6 Pourquoi évalue-t-on en maternelle et quévalue-t-on ? Lévaluation formative est un moyen de recueillir des informations qui permettront dajuster de manière plus précise laction de lenseignant. Il prendra alors en compte les erreurs et les réussites des élèves pour les faire progresser. Lévaluation formative est un moyen de recueillir des informations qui permettront dajuster de manière plus précise laction de lenseignant. Il prendra alors en compte les erreurs et les réussites des élèves pour les faire progresser. Evaluer est un moyen de savoir où les élèves en sont dans lacquisition dune compétence. Pour savoir si la construction de la compétence est bien engagée, lenseignant doit se donner les moyens de vérifier, c'est-à-dire définir des indices de réussite ou dacquisition de la compétence. Pour savoir si la construction de la compétence est bien engagée, lenseignant doit se donner les moyens de vérifier, c'est-à-dire définir des indices de réussite ou dacquisition de la compétence.

7 De quelles manières peut-on évaluer en maternelle ? 1) En observant des comportements : en petits groupes, en ciblant des indices particuliers en grand groupe avec ou sans la présence de ladulte en relation duelle …. 1) En observant des comportements : en petits groupes, en ciblant des indices particuliers en grand groupe avec ou sans la présence de ladulte en relation duelle …. 2) En repérant des erreurs, occasionnelles ou répétées (ne répond pas à la question mais suit son idée, cherche ses mots, « écorche » les mots, un phonème…) 2) En repérant des erreurs, occasionnelles ou répétées (ne répond pas à la question mais suit son idée, cherche ses mots, « écorche » les mots, un phonème…)

8 3) En comptant : le nombre de fois où lélève intervient, le nombre de fois où lélève lève la main, le nombre de fois où lélève répond directement à un camarade, le nombre de fois où lélève emploie un mot précis en rapport avec la discipline travaillée, le nombre de fois où lélève parle à propos du « thème » abordé, ou en dehors du sujet 3) En comptant : le nombre de fois où lélève intervient, le nombre de fois où lélève lève la main, le nombre de fois où lélève répond directement à un camarade, le nombre de fois où lélève emploie un mot précis en rapport avec la discipline travaillée, le nombre de fois où lélève parle à propos du « thème » abordé, ou en dehors du sujet 4 En analysant des productions et en questionnant lélève. 4 En analysant des productions et en questionnant lélève.

9 Quelles situations de classe en maternelle et en CP et à quel moment évaluer ? On peut rencontrer trois types de situations : On peut rencontrer trois types de situations : soit une situation dapprentissage (situation de recherche ou situation problème), point de départ dun apprentissage nouveau où lélève « abandonne » ses procédés anciens pour les remplacer par dautres plus efficaces soit une situation dapprentissage (situation de recherche ou situation problème), point de départ dun apprentissage nouveau où lélève « abandonne » ses procédés anciens pour les remplacer par dautres plus efficaces soit une situation dentraînement ou de consolidation qui permettra de consolider, daffiner ce qui a été découvert en situation de départ soit une situation dentraînement ou de consolidation qui permettra de consolider, daffiner ce qui a été découvert en situation de départ soit une situation dévaluation qui peut être menée en parallèle avec une situation dentraînement. soit une situation dévaluation qui peut être menée en parallèle avec une situation dentraînement.

10 On le voit bien, lévaluation ne se mène pas comme celle envisagée en CE2. Puisquelle vise lobservation de comportements, le repérage derreurs « orales », lévaluation GS-CP ne doit pas se limiter à une note, une lettre ou « en voie dacquisition ». Elle doit être nuancée et être accompagnée dun commentaire. « orales », lévaluation GS-CP ne doit pas se limiter à une note, une lettre ou « en voie dacquisition ». Elle doit être nuancée et être accompagnée dun commentaire.

11 Tableau récapitulatif des outils dévaluation Identification des compétences

12

13 Quelle organisation au sein de lécole ? Compte tenu du nombre doutils dévaluation (plus de 40 …) et des conditions de passation, il est évident quil faut faire des choix : Compte tenu du nombre doutils dévaluation (plus de 40 …) et des conditions de passation, il est évident quil faut faire des choix : dans lorganisation dans lorganisation dans le nombre doutils à utiliser dans le nombre doutils à utiliser

14 En ce qui concerne lorganisation Si le réseau intervient dans lécole : Si le réseau intervient dans lécole : Un travail déquipe autour: Un travail déquipe autour: du choix des outils (contenus, compétences), du choix des outils (contenus, compétences), des modalités dinterventions : idée de « co-interventions » du maître E, G pendant et hors temps de classe des modalités dinterventions : idée de « co-interventions » du maître E, G pendant et hors temps de classe programmation des évaluations dans le temps programmation des évaluations dans le temps Si le réseau nintervient pas : Si le réseau nintervient pas : Réflexion déquipe au sein du conseil de cycle: Réflexion déquipe au sein du conseil de cycle: Choix des outils et de leur pertinence Choix des outils et de leur pertinence Élaboration doutils communs Élaboration doutils communs programmation des évaluations dans le temps programmation des évaluations dans le temps

15 En ce qui concerne le nombre doutils à utiliser A partir de la grille doutils à disposition, il est nécessaire, avant de se lancer dans les évaluations: A partir de la grille doutils à disposition, il est nécessaire, avant de se lancer dans les évaluations: de réfléchir à ce qui peut poser problème aux enfants de réfléchir à ce qui peut poser problème aux enfants danticiper les difficultés individuelles danticiper les difficultés individuelles

16 Articulation entre ces outils et le livret CP consacré à la lecture

17 Les cinq domaines d'évaluation des compétences de lecteur de cycle 2 - A - comprendre - B - établir des correspondances entre loral et lécrit - C - identifier des composantes sonores du langage - D - dire, redire, raconter/lire à haute voix - E - écrire

18 Dans chacun des domaines, figurent les compétences à évaluer, les outils d'évaluation et à leur descriptif, les pistes de travail (remédiation) Dans chacun des domaines, figurent les compétences à évaluer, les outils d'évaluation et à leur descriptif, les pistes de travail (remédiation)

19 A. COMPRENDRE Compétences évaluées et Intitulés des supports d'évaluations Brefs descriptifs des supports d'évaluation Niveaux, modes de passation Quelles fiches de référence pour analyser les difficultés des élèves ? L'élève est-il capable de manifester qu'il comprend une histoire lue par le maître et adaptée à son âge ? Comprendre un récit fictif : Le petit chaperon rouge EGCADB01 Mettre en ordre des images relatant l'histoire "Le petit chaperon rouge"*. Après deux lectures par l'enseignant, chaque élève sélectionne parmi les images qui lui sont fournies celles qui correspondent aux épisodes de l'histoire. Les élèves doivent ensuite individuellement justifier les choix opérés. * Autre support possible proposé : "Le loup et les sept chevreaux" Groupe de 4 à 6 élèves GSCP Fiche A1 du livret "Lire au CP" p.19 Comprendre un récit d'expérience : L'anniversaireEGCADA01 Après deux lectures d'une histoire par l'enseignant, des questions de compréhension sont posées aux élèves. IndividuelGSCP Fiche A1 du livret "Lire au CP" p.19

20

21 L'élève a-t-il une représentation de l'acte de lire ? Connaît-il les usages de quelques supports de l'écrit ? Reconnaître certaines caractéristiques de l'écrit : pages d'un livre, groupes de mots écrits, mots écrits, unités de la langue écrite : lettre, mot, phrase ECPAEA01 6 exercices : - Cinq pages d'un livre à classer. - Une histoire écrite de deux manières différentes (il manque ou non la moitié inférieure des lignes). Entourer le texte qui semble le plus facile à lire. - Une histoire écrite de deux manières différentes (il manque ou non les espaces entre les mots). Entourer le texte qui semble le plus facile à lire. - Reconnaître des mots écrits : les jours de la semaine. - Identifier la correspondance entre des mots lus et leur transcription écrite. - Reconnaître sur une page: des lettres, des mots et des phrases. Groupe de 6 à 12 élèves CP Fiche A2 du livret "Lire au CP"p.20

22 L'élève comprend-il les consignes de la classe, le vocabulaire technique utilisé en classe à propos des textes ? Comprendre des consignes simples et complexes : Compréhension de consignes dans des tâches scolaires : colorier, entourer, dessiner EGCACA01 Sur un support imagé, les élèves doivent réaliser une ou plusieurs actions précises à partir des consignes données: - Colorier l'os dans l'assiette du chien - Dessiner des lunettes de soleil au petit garçon - Dessiner un soleil au-dessus du mur - Dessiner des fleurs sur la robe de la petite fille puis un chapeau sur la tête du petit garçon - Colorier en vert les chaussettes de la petite fille puis entourer l'arrosoir - Entourer en bleu la main qui ouvre le robinet et attacher le cheval à la barrière devant lui Passation semi-collective de 6 à 12 élèves GS-CP Fiche A3 du livret "Lire au CP" p.21 Comprendre des consignes avec un support d'écrit : Compréhension de consignes dans des tâches scolaires ECPACC01 Les élèves doivent exécuter différentes consignes et agir sur un support textuel qu'ils ont sous les yeux. - Recopier le titre - Entourer les "p" - Souligner le premier mot de la première ligne du texte - Faire une croix sous le mot "hiver" - Barrer les mots qui ne sont "pas pareils que le mot "bonhomme" - Souligner la dernière ligne du texte puis entourer les "i" de cette ligne. Passation semi-collective de 6 à 12 élèves CP Fiche A3 du livret "Lire au CP" p.21

23 Propositions de remédiation Multiplier les situations pour solliciter la communication Multiplier les situations pour solliciter la communication Travailler lécoute en instaurant des moments de silence, en incitant les enfants à diriger leur regard vers celui qui parle, en mobilisant lattention sur sa parole, sur le message verbal. Travailler lécoute en instaurant des moments de silence, en incitant les enfants à diriger leur regard vers celui qui parle, en mobilisant lattention sur sa parole, sur le message verbal. Apprendre à écouter ses pairs et prendre en compte leur parole. Apprendre à écouter ses pairs et prendre en compte leur parole. Respecter la parole de lautre. Respecter la parole de lautre. Travailler sur le lexique des consignes : verbes daction, nom des « outils », termes relatifs au temps (ordre), aux positions dans lespace. Travailler sur le lexique des consignes : verbes daction, nom des « outils », termes relatifs au temps (ordre), aux positions dans lespace. Utiliser un lexique varié en sappuyant sur les activités quotidiennes de classe, les activités motrices, les règles de vie. Utiliser un lexique varié en sappuyant sur les activités quotidiennes de classe, les activités motrices, les règles de vie.

24 Créer des consignes (de déplacement, de rangement, dutilisation doutils technologiques) et les tester sur les pairs, les critiquer, les faire évoluer. Créer des consignes (de déplacement, de rangement, dutilisation doutils technologiques) et les tester sur les pairs, les critiquer, les faire évoluer. Travailler sur des consignes de plus en plus complexes, des énoncés dactions successives. Travailler sur des consignes de plus en plus complexes, des énoncés dactions successives. A partir dune tâche aboutie, deviner la consigne qui a été énoncée. A partir dune tâche aboutie, deviner la consigne qui a été énoncée. Dans les coins jeux, avec des marionnettes, au cours dun jeu dramatique, dimprovisation de saynètes, favoriser les jeux de rôle Dans les coins jeux, avec des marionnettes, au cours dun jeu dramatique, dimprovisation de saynètes, favoriser les jeux de rôle Construire une histoire fabriquée à tour de rôle par accumulation. Construire une histoire fabriquée à tour de rôle par accumulation. Apprendre à avoir un regard critique sur la tâche demandée, sur sa faisabilité. Apprendre à avoir un regard critique sur la tâche demandée, sur sa faisabilité. Activités orales de reformulation de consignes, de règles de jeux. Activités orales de reformulation de consignes, de règles de jeux. Reformuler et faire reformuler à partir daffichages de travaux, des résultats dun atelier. Reformuler et faire reformuler à partir daffichages de travaux, des résultats dun atelier. Faire évoluer la règle par les élèves et observer les incidences des changements. Faire évoluer la règle par les élèves et observer les incidences des changements.

25 Travailler sur la recherche des informations pertinentes, nécessaires à la résolution du problème. Travailler sur la recherche des informations pertinentes, nécessaires à la résolution du problème. Expliquer une règle de jeu, une activité pour quelquun qui ny a pas participé. Expliquer une règle de jeu, une activité pour quelquun qui ny a pas participé. Travailler la planification de la tâche en préparant les outils dont on aura besoin, en coordonnant plusieurs informations, en définissant des procédures. Travailler la planification de la tâche en préparant les outils dont on aura besoin, en coordonnant plusieurs informations, en définissant des procédures. Identifier les auteurs de dialogues insérés dans une histoire connue. Idem en BD. Identifier les auteurs de dialogues insérés dans une histoire connue. Idem en BD. Rechercher linvraisemblable, lhumoristique dans les BD, les publicités, les histoires drôles, les comptines, les jeux de mots… Rechercher linvraisemblable, lhumoristique dans les BD, les publicités, les histoires drôles, les comptines, les jeux de mots… Faire des bilans oraux de ½ journée pour en parler à la maison. Faire des bilans oraux de ½ journée pour en parler à la maison. Jeux de devinettes. Jeux de devinettes. Travail sur les albums / défi lecture Travail sur les albums / défi lecture Affichage des pictogrammes Affichage des pictogrammes Jouer avec eux Jouer avec eux

26 L'élève est-il capable de nommer des objets de la vie quotidienne ? Nommer des objets de la vie quotidienne : EGCAA011 L'élève doit dénommer des objets de la vie quotidienne représentés par des dessins : objets de la cuisine (tasse, casserole, louche, évier) et objets de la salle de bains (peigne, brosse à dents, lavabo, gant de toilette, baignoire) Individuel 3 min par élève GSCP. Imagier par thème qui évolue au cours de lannée et qui peut être abordé individuellement ou collectivement.. Fabrication dimagiers, de dictionnaires de classes thématiques ou non. Jeux de lotos. Mise en place dun lexique (vocabulaire et forme grammaticale). Jeux avec des familles de mots, collections de mots, associations didées.. Jeux de Kim, devinettes à partir dobjets concrets ou dimages. Devinettes : trouver des synonymes, des contraires.. Coins jeux dans la classe (demander les objets nécessaires pour mettre le couvert, par exemple). Réalisation de tris suivis de justifications. Repérage de mots et dexpressions dans les albums. Commencer à chercher les anaphores (quels mots désignent un même personnage ?). Multiplier les activités donnant loccasion den parler : cahier de vie, albums photos… Travail sur la polysémie (plusieurs sens dun même mot) L'élève comprend-il ET produit-il des termes décrivant des métiers ? (vocabulaire actif) ou bien comprend-il mais sans produire ? (vocabulaire passif) Nommer des métiers : EGCAA items : docteur, coiffeur, pompier, boulangère, musicienne. A chaque fois, l'élève doit, pour une image donnée, trouver le nom du métier, parmi 3 noms de métiers énoncés par l'enseignant. Individuel 6 min par élève GSCP

27 COMPRENDRE DES TEXTES L'élève comprend-il un récit adapté à son âge ou un texte documentaire en relation avec les activités de la classe, textes lus par le maître ? Comprendre un récit fictif Le petit chaperon rouge EGCADB01 Mettre en ordre des images relatant l'histoire "Le petit chaperon rouge". Après deux lectures par l'enseignant, chaque élève sélectionne parmi les images qui lui sont fournies celles qui correspondent aux épisodes de l'histoire. Les élèves doivent ensuite individuellement justifier les choix opérés. GSCP Fiche A4 du livret "Lire au CP" p.22 Comprendre un récit d'expérience : L'anniversaireEGCADA01 Après deux lectures d'une histoire par l'enseignant, des questions de compréhension sont posées aux élèves. IndividuelGSCP Fiche A4 du livret "Lire au CP" p.22 L'élève est-il capable de lire seul et de comprendre un court texte dont le thème est connu et le sens "porté" par des mots qu'il devrait être en mesure de reconnaître ? Pas de support spécifique Observation régulière de l'élève en classe face à un court texte Milieu du CP Fiche A5 du livret "Lire au CP" p.23 et 24 L'élève sait-il choisir les supports de lecture correspondant à ses buts ? Pas de support spécifique Observation régulière de l'élève en classe face à un court texte Milieu du CP Fiche A6 du livret "Lire au CP" p.25

28 Propositions de remédiation Ecoute et lecture dun répertoire étendu du patrimoine culturel (contes traditionnels) Ecoute et lecture dun répertoire étendu du patrimoine culturel (contes traditionnels) Echanges lectures inter-classes Echanges lectures inter-classes Reconstitution dhistoires écoutées en dessinant les étapes, remettant des images en ordre. Reconstitution dhistoires écoutées en dessinant les étapes, remettant des images en ordre. Utilisation dimages séquentielles Utilisation dimages séquentielles Insertion dune image séquentielle dans une suite déjà ordonnée. Insertion dune image séquentielle dans une suite déjà ordonnée. Sélectionner dans un lot dimages celles ayant trait à une histoire connue Sélectionner dans un lot dimages celles ayant trait à une histoire connue Reconstitution dun emploi du temps. Reconstitution dun emploi du temps. Construire préalablement des univers de référence pour aider à entrer dans le monde de lhistoire, en utilisant le jeu symbolique (faire comme dans lhistoire), en sappuyant sur les illustrations Construire préalablement des univers de référence pour aider à entrer dans le monde de lhistoire, en utilisant le jeu symbolique (faire comme dans lhistoire), en sappuyant sur les illustrations Privilégier la lecture en continu avec le moins de commentaires possibles sur les images et le vocabulaire Privilégier la lecture en continu avec le moins de commentaires possibles sur les images et le vocabulaire Théâtraliser les histoires. Théâtraliser les histoires. Proposer plusieurs versions dune même histoire, changer de point de vue, continuer lhistoire, inventer un épilogue Proposer plusieurs versions dune même histoire, changer de point de vue, continuer lhistoire, inventer un épilogue Analyser la structure dune histoire connue : état initial, problème posé, résolution, fin. Analyser la structure dune histoire connue : état initial, problème posé, résolution, fin.

29 Construire des référents (affichages, recueils, frises) Construire des référents (affichages, recueils, frises) Identification de la fin dun récit : Plusieurs chutes possibles. Identification de la fin dun récit : Plusieurs chutes possibles. Discussion après la lecture faisant appel à des questions ouvertes qui permettent de repérer ce qui fait obstacle à la compréhension et de prévoir des pistes de travail ultérieur. Discussion après la lecture faisant appel à des questions ouvertes qui permettent de repérer ce qui fait obstacle à la compréhension et de prévoir des pistes de travail ultérieur. Constituer des inventaires des personnages de lhistoire, les dessiner, élaborer leur fiche didentité Constituer des inventaires des personnages de lhistoire, les dessiner, élaborer leur fiche didentité A partir de personnages dune histoire, inventer une nouvelle histoire. A partir de personnages dune histoire, inventer une nouvelle histoire. Etoffer, entrecroiser, emmêler des histoires Etoffer, entrecroiser, emmêler des histoires Créer une histoire à partir de dessins, découpages, collages, photos Créer une histoire à partir de dessins, découpages, collages, photos Créer un accompagnement de bruitages, de voix, de musiques sur une histoire connue ou inventée. Créer un accompagnement de bruitages, de voix, de musiques sur une histoire connue ou inventée. Multiplier les récits et les comptes rendus Multiplier les récits et les comptes rendus Description dobjets, dimages Description dobjets, dimages Demander aux élèves de verbaliser leur procédure de résolution, de donner leur point de vue personnel, doser demander de laide Demander aux élèves de verbaliser leur procédure de résolution, de donner leur point de vue personnel, doser demander de laide Parler sur les livres de vie, les petits événements, à partir des jeux symboliques. Parler sur les livres de vie, les petits événements, à partir des jeux symboliques. Sappuyer sur le vécu pour mettre en place des projets : une fête, relance dun coin jeu, mettre en place un parcours en EPS, préparer une sortie, créer un objet. Sappuyer sur le vécu pour mettre en place des projets : une fête, relance dun coin jeu, mettre en place un parcours en EPS, préparer une sortie, créer un objet.

30 - B - établir des correspondances entre loral et lécrit L'élève peut-il situer les mots d'une phrase écrite après lecture par l'adulte ? Reconnaître certaines caractéristiques du livre et de l'écrit : pages d'un livre, groupe de mots écrits, mots écrits, unités de la langue écrite (lettre, mot) (GS) EGSAEA01 4 exercices : - Repérer les mots parmi des dessins et différents symboles. - Identifier les pages d'un livre "Un papa d'Aventure". - Une histoire écrite de deux manières différentes (il manque ou non les espaces entre les mots). Entourer le texte qui semble le plus facile à lire. - Reconnaître des mots écrits : les jours de la semaine. élèvesGS Fiche B1 du livret "Lire au CP" p.27 Reconnaître les caractéristiques du livre et de l'écrit (CP) ECPAEA01 6 exercices : - Cinq pages d'un livre à classer. - Une histoire écrite de deux manières différentes (il manque ou non la moitié inférieure des lignes). Entourer le texte qui semble le plus facile à lire. - Une histoire écrite de deux manières différentes (il manque ou non les espaces entre les mots). Entourer le texte qui semble le plus facile à lire. - Reconnaître des mots écrits : les jours de la semaine. - Identifier la correspondance entre des mots lus et leur transcription écrite. - Reconnaître sur une page: des lettres, des mots et des phrases. Groupe de 6 à 12 élèves CP Fiche B1 du livret "Lire au CP" p.27

31 Propositions de remédiation Trouver les usages des différents supports écrits (emballages, lettres….) Trouver les usages des différents supports écrits (emballages, lettres….) Comparer ces supports au plan sensoriel Comparer ces supports au plan sensoriel Comparer leur format Comparer leur format Comparer lorganisation des signes (images, sigles, dessins.., en colonnes, titres..) sur la page. Comparer lorganisation des signes (images, sigles, dessins.., en colonnes, titres..) sur la page. Insérer des pages extraites dans leur contexte initial. Insérer des pages extraites dans leur contexte initial. Classer les différents supports observés. Classer les différents supports observés. Après le tri, repérer les caractéristiques communes à chacun des exemplaires, Après le tri, repérer les caractéristiques communes à chacun des exemplaires, repérer les indices spécifiques du magazine, du dictionnaire, de lalbum, de louvrage documentaire en argumentant. repérer les indices spécifiques du magazine, du dictionnaire, de lalbum, de louvrage documentaire en argumentant. Se repérer dans lorganisation dune page, utiliser un vocabulaire précis (titre, paragraphe, ligne, ponctuation…) Se repérer dans lorganisation dune page, utiliser un vocabulaire précis (titre, paragraphe, ligne, ponctuation…) Situer les éléments graphiques dans lespace les uns par rapport aux autres. Situer les éléments graphiques dans lespace les uns par rapport aux autres. De mémoire, reconstituer une page ou en comparaison dune page de référence affichée. De mémoire, reconstituer une page ou en comparaison dune page de référence affichée. Se repérer dans lorganisation dun paragraphe. Se repérer dans lorganisation dun paragraphe. Différence entre ligne et phrase. Repérage de la ponctuation. Différence entre ligne et phrase. Repérage de la ponctuation. Utilisation du surlignage Utilisation du surlignage

32 L'élève peut-il situer les mots d'une phrase écrite après lecture par l'adulte ? Maîtriser quelques notions d'espace: début, droite,en bas, en haut, gauche ECPBCA01 Observer une série de dessins puis entourer celui qui correspond à la consigne donnée par l'enseignant. CollectifCP Fiche B1 du livret "Lire au CP" p.27 Mémoriser et partager son attention : capacités des élèves à traiter séparément deux sources d'information et à mémoriser celles apportées par l'une d'entre elles EGCEAA01 Deux phases :. une phase entraînement. une phase de test Deux parties dans chaque phase : 1- Lors d'un exercice de recopie de signe, les élèves doivent entourer le signe qu'ils sont en train de recopier dès lors qu'ils viennent d'entendre un nom de couleur dans l'histoire lue par l'enseignant. 2- Tâche à proposer immédiatement après la précédente : Les élèves doivent repérer parmi plusieurs images, en les marquant d'une croix, celles qui correspondent à l'histoire qui vient d'être lue par l'enseignant CollectifGSCP (Durée : environ 25 minutes) Fiche B1 du livret "Lire au CP" p.27

33 L'élève est-il sensible à des similitudes entre deux mots à l'écrit et à l'oral ? Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (GS) EGSABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse. Pour chaque item, les élèves voient des paires d'images représentant des animaux. La longueur des noms d'animaux est soit congruente avec la taille des animaux (ex : "chat" et "éléphant"), soit non congruente (ex : "rat" et "escargot"). L'élève a pour consigne d'entourer l'animal qui a le nom le plus long. Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche B2 du livret "Lire au CP" p.28. Jeux sur la prosodie en allongeant le mot dune syllabe ou en modifiant la tonale dune syllabe. tonale dune syllabe.. Ajouter, retirer, inverser les syllabes.. Jeu de la syllabe intruse. Jeux découte variés, écoute daccents régionaux ou étrangers. Travailler sur les costumes des mots : un mot court peut représenter un objet long (ex :train). Jeu de mots valises (bout de ficelle, selle de cheval…). Scander les syllabes en frappant dans les mains au cours des comptines, des chansons. Matérialiser chaque syllabe en posant un jeton sous chacune delles.. Lecture et création de poésies, comptines. Dégager une syllabe commune à plusieurs mots. Classer des mots en fonction du nombre de syllabes. Jeu de loie : la progression est déterminée par le nombre de syllabes contenues dans le mot tiré au hasard dans une pile de cartes. dans le mot tiré au hasard dans une pile de cartes.. Activités de décomposition des mots. Jeux de sons variés quotidiens. Jeux de rythmes. Construction darbres de syllabes répétitifs Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (CP) ECPABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse sur laquelle trois séries de trois énoncés de longueur différente sont écrites. L'enseignant lit un des trois énoncés et demande aux élèves de l'entourer. Groupe de 6 à 12 élèves GS Prendre conscience des rimes EGSABB01 Chaque élève dispose d'un crayon et d'une feuille d'exercice. Chaque exercice comporte une icône à des fins de repérage puis trois dessins. Les élèves doivent compléter l'énoncé dit oralement (ex: Manon regarde la...") en entourant parmi les trois dessins (ex: maison-lune-cloche) celui dont le nom rime avec le prénom (ex: Manon). Groupe de 6 à 12 élèves GS

34 L'élève est- il sensible à des similitudes entre deux mots à l'écrit et à l'oral ? Prendre conscience de la structure syllabique des mots (GS) EGSABC01 Demander à l'élève de décomposer à l'oral des mots comportant une, deux, ou trois syllabes. Oral Individuel GS Fiche B2 du livret "Lire au CP" p.28. Jeux sur la prosodie en allongeant le mot dune syllabe ou en modifiant la tonale dune syllabe. tonale dune syllabe.. Ajouter, retirer, inverser les syllabes.. Jeu de la syllabe intruse. Jeux découte variés, écoute daccents régionaux ou étrangers. Travailler sur les costumes des mots : un mot court peut représenter un objet long (ex :train). Jeu de mots valises (bout de ficelle, selle de cheval…). Scander les syllabes en frappant dans les mains au cours des comptines, des chansons. Matérialiser chaque syllabe en posant un jeton sous chacune delles.. Lecture et création de poésies, comptines. Dégager une syllabe commune à plusieurs mots. Classer des mots en fonction du nombre de syllabes. Jeu de loie : la progression est déterminée par le nombre de syllabes contenues dans le mot tiré au hasard dans une pile de cartes. dans le mot tiré au hasard dans une pile de cartes.. Activités de décomposition des mots. Jeux de sons variés quotidiens. Jeux de rythmes. Construction darbres de syllabes répétitifs Prendre conscience de la structure syllabique des mots (CP) ECPABC01 Demander à l'élève de dire la syllabe qui reste lorsqu'on enlève la dernière syllabe d'un mot bi-syllabique (ex : Je dis le mot "chameau". Dis-moi ce qui reste si on enlève "meau" à "chameau") Oral Individuel CP Retrouver des sons dans les mots ECPABD01 Chaque exercice comporte trois dessins (ex : poire-lion- lune) puis un mot-cible (ex: avion). On demande de trouver parmi les trois mots celui qui a des ressemblances phonologiques avec "avion". Groupe de 6 à 12 élèves CP

35 L'élève reconnaît-il quelques mots parmi ceux qui ont été beaucoup fréquentés antérieurement ? Reproduire des lettres en capitales d'imprimerie et écrire son prénom en capitales et en cursive EGSAFA01 Chaque élève devra : - reproduire sur sa feuille une lettre écrite par l'enseignant au tableau en capitale d'imprimerie - reproduire sur sa feuille une série de lettres écrites par l'enseignant au tableau en écriture cursive - écrire son prénom en capitales d'imprimerie - écrire son prénom en écriture cursive Groupe de 6 élèves face au tableau GS Fiche B3 du livret "Lire au CP" p.29 Maîtriser l'écriture cursive ECPAFB01 - Recopier un mot écrit en capitales d'imprimerie puis l'écrire en cursive - Recopier une phrase écrite en cursive Groupe de 6 élèves face au tableau CP Fiche B3 du livret "Lire au CP" p.29

36 L'élève est-il capable de déchiffrer un mot régulier nouveau ? Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (GS) EGSABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse. Pour chaque item, les élèves voient des paires d'images représentant des animaux. La longueur des noms d'animaux est soit congruente avec la taille des animaux (ex : "chat" et "éléphant"), soit non congruente (ex : "rat" et "escargot"). L'élève a pour consigne d'entourer l'animal qui a le nom le plus long. Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche B4 du livret "Lire au CP" p.30 Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (CP) ECPABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse sur laquelle trois séries de trois énoncés de longueur différente sont écrites. L'enseignant lit un des trois énoncés et demande aux élèves de l'entourer. Groupe de 6 à 12 élèves CP Fiche B4 du livret "Lire au CP" p.30 Prendre conscience des rimes EGSABB01 Chaque élève dispose d'un crayon et d'une feuille d'exercice. Chaque exercice comporte une icône à des fins de repérage puis trois dessins. Les élèves doivent compléter l'énoncé dit oralement (ex: Manon regarde la...") en entourant parmi les trois dessins (ex: maison-lune-cloche) celui dont le nom rime avec le prénom (ex: Manon). Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche B4 du livret "Lire au CP" p.30

37 L'élève est-il capable de déchiffrer un mot régulier nouveau ? Prendre conscience de la structure syllabique des mots (GS) EGSABS01 Demander à l'élève de décomposer à l'oral des mots comportant une, deux, ou trois syllabes. Oral Individuel GS Fiche B4 du livret "Lire au CP" p.30 Prendre conscience de la structure syllabique des mots (CP) ECPABC01 Demander à l'élève de dire la syllabe qui reste lorsqu'on enlève la dernière syllabe d'un mot bi-syllabique (ex : Je dis le mot "chameau". Dis-moi ce qui reste si on enlève "meau" à "chameau") Oral Individuel GS Fiche B4 du livret "Lire au CP" p.30 Retrouver des sons dans les mots ECPABD01 Chaque exercice comporte trois dessins (ex : poire-lion-lune) puis un mot-cible (ex: avion). On demande de trouver parmi les trois mots celui qui a des ressemblances phonologiques avec "avion". Groupe de 6 à 12 élèves CP Fiche B4 du livret "Lire au CP" p.30 L'élève est-il capable d'identifier instantanément les mots classés dans les cinquante premiers rangs de la liste de fréquence ? Pas de support spécifique Observation régulière de l'élève en classe face à un court texte CP Fiche B5 du livret "Lire au CP" p.31

38 - C - identifier des composantes sonores du langage L'élève est-il capable de réaliser diverses manipulations syllabiques ? Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (GS) EGSABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse. Pour chaque item, les élèves voient des paires d'images représentant des animaux. La longueur des noms d'animaux est soit congruente avec la taille des animaux (ex : "chat" et "éléphant"), soit non congruente (ex : "rat" et "escargot"). L'élève a pour consigne d'entourer l'animal qui a le nom le plus long. Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche C1 du livret "Lire au CP" p.33 Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (CP) ECPABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse sur laquelle trois séries de trois énoncés de longueur différente sont écrites. L'enseignant lit un des trois énoncés et demande aux élèves de l'entourer. Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche C1 du livret "Lire au CP" p.33 Prendre conscience des rimes EGSABB01 Chaque élève dispose d'un crayon et d'une feuille d'exercice. Chaque exercice comporte une icône à des fins de repérage puis trois dessins. Les élèves doivent compléter l'énoncé dit oralement (ex: Manon regarde la...") en entourant parmi les trois dessins (ex: maison-lune-cloche) celui dont le nom rime avec le prénom (ex: Manon). Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche C1 du livret "Lire au CP" p.33

39 L'élève est-il capable de réaliser diverses manipulations syllabiques ? Prendre conscience de la structure syllabique des mots (GS) EGSABC01 Demander à l'élève de décomposer à l'oral des mots comportant une, deux, ou trois syllabes. OralIndividuelGS Fiche C1 du livret "Lire au CP" p.33 Prendre conscience de la structure syllabique des mots (CP) ECPABC01 Demander à l'élève de dire la syllabe qui reste lorsqu'on enlève la dernière syllabe d'un mot bi-syllabique (ex : Je dis le mot "chameau". Dis-moi ce qui reste si on enlève "meau" à "chameau") OralIndividuelGS Fiche C1 du livret "Lire au CP" p.33 Retrouver des sons dans les mots ECPABD01 Chaque exercice comporte trois dessins (ex : poire-lion-lune) puis un mot-cible (ex: avion). On demande de trouver parmi les trois mots celui qui a des ressemblances phonologiques avec "avion". Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche C1 du livret "Lire au CP" p.33 Prendre la parole et communiquer EGCACD01 Observation de l'élève dans diverses situations de classe (questionnaire à remplir par l'enseignant) Observation de l'élève au sein de la classe (7 minutes environ par élève) GSCP Fiche C1 du livret "Lire au CP" p.33

40 L'élève manifeste-t-il, dans des jeux ou exercices, une "sensibilité phonologique" ? Prendre conscience des rimes EGSABB01 Chaque élève dispose d'un crayon et d'une feuille d'exercice. Chaque exercice comporte une icône à des fins de repérage puis trois dessins. Les élèves doivent compléter l'énoncé dit oralement (ex: Manon regarde la...") en entourant parmi les trois dessins (ex: maison-lune- cloche) celui dont le nom rime avec le prénom (ex: Manon). Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche C2 du livret "Lire au CP" p.34 Prendre conscience de la structure syllabique des mots (GS) EGSABC01 Demander à l'élève de décomposer à l'oral des mots comportant une, deux, ou trois syllabes. Oral Individuel GS Fiche C2 du livret "Lire au CP" p.34 Prendre conscience de la structure syllabique des mots (CP) ECPABC01 Demander à l'élève de dire la syllabe qui reste lorsqu'on enlève la dernière syllabe d'un mot bi- syllabique (ex : Je dis le mot "chameau". Dis-moi ce qui reste si on enlève "meau" à "chameau") Oral Individuel GS Fiche C2 du livret "Lire au CP" p.34

41 L'élève manifeste-t-il, dans des jeux ou exercices, une "sensibilité phonologique" ? Comprendre des consignes avec un support d'écrit : Compréhension de consignes dans des tâches scolaires ECPACC01 Les élèves doivent exécuter différentes consignes et agir sur un support textuel qu'ils ont sous les yeux. - Recopier le titre - Entourer les "p" - Souligner le premier mot de la première ligne du texte - Faire une croix sous le mot "hiver" - Barrer les mots qui ne sont "pas pareils que le mot "bonhomme" - Souligner la dernière ligne du texte puis entourer les "i" de cette ligne. Passation semi- collective de 6 à 12 élèves CP Fiche C2 du livret "Lire au CP" p.34 Retrouver des sons dans les mots ECPABD01 Chaque exercice comporte trois dessins (ex : poire-lion-lune) puis un mot-cible (ex: avion). On demande de trouver parmi les trois mots celui qui a des ressemblances phonologiques avec "avion". Groupe de 6 à 12 élèves CP Fiche C2 du livret "Lire au CP" p.34

42 L'élève est-il capable de réaliser diverses manipulations sur les phonèmes ? Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (GS) EGSABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse. Pour chaque item, les élèves voient des paires d'images représentant des animaux. La longueur des noms d'animaux est soit congruente avec la taille des animaux (ex : "chat" et "éléphant"), soit non congruente (ex : "rat" et "escargot"). L'élève a pour consigne d'entourer l'animal qui a le nom le plus long. Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche C3 du livret "Lire au CP" p.35 Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (CP) ECPABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse sur laquelle trois séries de trois énoncés de longueur différente sont écrites. L'enseignant lit un des trois énoncés et demande aux élèves de l'entourer. Groupe de 6 à 12 élèves CP Fiche C3 du livret "Lire au CP" p.35 Prendre conscience des rimes EGSABB01 Chaque élève dispose d'un crayon et d'une feuille d'exercice. Chaque exercice comporte une icône à des fins de repérage puis trois dessins. Les élèves doivent compléter l'énoncé dit oralement (ex: Manon regarde la...") en entourant parmi les trois dessins (ex: maison-lune- cloche) celui dont le nom rime avec le prénom (ex: Manon). Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche C3 du livret "Lire au CP" p.35

43 L'élève est-il capable de réaliser diverses manipulations sur les phonèmes ? Prendre conscience de la structure syllabique des mots (GS) EGSABC01 Demander à l'élève de décomposer à l'oral des mots comportant une, deux, ou trois syllabes. Oral Individuel GS Fiche C3 du livret "Lire au CP" p.35 Prendre conscience de la structure syllabique des mots (CP) ECPABC01 Demander à l'élève de dire la syllabe qui reste lorsqu'on enlève la dernière syllabe d'un mot bi- syllabique (ex : Je dis le mot "chameau". Dis-moi ce qui reste si on enlève "meau" à "chameau") Oral Individuel CP Fiche C3 du livret "Lire au CP" p.35 Retrouver des sons dans les mots ECPABD01 Chaque exercice comporte trois dessins (ex : poire-lion-lune) puis un mot-cible (ex: avion). On demande de trouver parmi les trois mots celui qui a des ressemblances phonologiques avec "avion". Groupe de 6 à 12 élèves CP Fiche C3 du livret "Lire au CP" p.35 L'élève est-il capable de distinguer les phonèmes proches? Pas de support spécifique Observation régulière de l'élève en classe face à un court texte GSCP Fiche C4 du livret "Lire au CP" p.36

44 - D - dire, redire, raconter/lire à haute voix L'élève est-il capable de décrire un objet ou une image, de rapporter un événement vécu de manière à être compris par un tiers qui n'en a pas connaissance ? Comprendre un récit fictif. Produire oralement un récit fictif. EGCADC01 Les élèves observés doivent raconter la fin d'une histoire qu'ils ont entendue deux fois dans sa totalité (lecture orale par l'enseignant). Le public auquel ces élèves s'adresseront sera sensé ne pas connaître l'histoire. Support : "Les trois petits cochons" Individuel GS CP 12 minutes par élève Fiche D1 du livret "Lire au CP" p.37 Mettre en relation un acte de langage avec les caractéristiques d'une situation d'interlocution EGCACE01 Chaque élève doit repérer sur chaque planche de quatre images le personnage ou l'image qui correspond le mieux à l'énoncé qui lui est proposé (Dans une série de 4 images avec bulles de BD, l'élève doit mettre une croix dans la bulle du personnage qui dit: "Je suis fatiguée ; voulez-vous conduire la voiture à ma place?" Groupes de 6 à 8 élèves GSCP Fiche D1 du livret "Lire au CP" p.37 Mettre en relation un acte de langage avec les caractéristiques d'une situation d'interlocution EGCACE02 Outil plus complexe que le précédent. Sur chaque planche d'images représentant deux personnages, l'élève doit entourer le personnage dont la réponse n'est pas adaptée à la situation conversationnelle qui est décrite. (exemple : Emilie demande : "Où es-tu allé en vacances ? " Lili répond : "Là- bas". Fred répond : "Demain". Qui a répondu une bêtise, Fred, Lili, les deux, ni l'un ni l'autre ?" Groupe de 6 à 8 élèves GSCP Fiche D1 du livret "Lire au CP"p.37

45 L'élève est-il capable de raconter brièvement l'histoire de quelques personnages de fiction rencontrés dans les années antérieures ? Comprendre un récit fictif. Produire oralement un récit fictif. EGCADC01 Les élèves observés doivent raconter la fin d'une histoire qu'ils ont entendue deux fois dans sa totalité (lecture orale par l'enseignant). Le public auquel ces élèves s'adresseront sera sensé ne pas connaître l'histoire. Support : "Les trois petits cochons" Individuel GS CP 12 minutes par élève Fiche D2 du livret "Lire au CP" p.38 L'élève peut-il lire à haute voix une phrase au moins ? Commence-t-il à restituer correctement la courbe mélodique ? Prendre la parole et communiquer EGCACD01 Observation de l'élève dans diverses situations de classe (questionnaire à remplir par l'enseignant) Observation de l'élève au sein de la classe (7 minutes environ par élève) GSCP Fiche D3 du livret "Lire au CP" p.39

46 - E - écrire L'élève peut-il proposer une écriture alphabétique, phonétiquement plausible, pour un mot simple (régulier) en empruntant des éléments au répertoire des mots connus ? L'élève est-il capable de proposer une écriture possible et phonétiquement correcte pour un mot régulier ? Reproduire des lettres en capitales d'imprimerie et écrire son prénom en capitales et en cursive EGSAFA01 Chaque élève devra : - reproduire sur sa feuille une lettre écrite par l'enseignant au tableau en capitale d'imprimerie - reproduire sur sa feuille une série de lettres écrites par l'enseignant au tableau en écriture cursive - écrire son prénom en capitales d'imprimerie - écrire son prénom en écriture cursive Groupe de 6 élèves face au tableau GS Fiche E1/E3 du livret "Lire au CP" p.41et p.42 Maîtriser l'écriture cursive ECPAFB01 - Recopier un mot écrit en capitales d'imprimerie puis l'écrire en cursive - Recopier une phrase écrite en cursive Groupe de 6 élèves face au tableau CP Fiche E1/E3 du livret "Lire au CP" p.41et p.42 Comparer la longueur de plusieurs énoncés dans la correspondance oral et écrit (GS) EGSABA01 Chaque élève dispose d'une feuille de réponse. Pour chaque item, les élèves voient des paires d'images représentant des animaux. La longueur des noms d'animaux est soit congruente avec la taille des animaux (ex : "chat" et "éléphant"), soit non congruente (ex : "rat" et "escargot"). L'élève a pour consigne d'entourer l'animal qui a le nom le plus long. Groupe de 6 à 12 élèves GS Fiche E1/E3 du livret "Lire au CP" p.41et p.42

47 Propositions de remédiation Lécriture cursive doit être proposée dès que possible (MS) et lors de moment où lenfant est amené à reproduire des enchaînements de mots ou de phrases. Lécriture cursive doit être proposée dès que possible (MS) et lors de moment où lenfant est amené à reproduire des enchaînements de mots ou de phrases. Entraînement quotidien Entraînement quotidien Travailler en petits groupes dans des ateliers « graphisme » Travailler en petits groupes dans des ateliers « graphisme » Lentraînement individualisé est parfois nécessaire pour les élèves en grandes difficultés Lentraînement individualisé est parfois nécessaire pour les élèves en grandes difficultés Travail systématique sur le tracé de chaque lettre Travail systématique sur le tracé de chaque lettre Ecrire ce qui a du sens : le prénom (sur tous les travaux réalisés), des titres de comptines, chants, histoires, élaboration de répertoires, de dictionnaires. Ecrire ce qui a du sens : le prénom (sur tous les travaux réalisés), des titres de comptines, chants, histoires, élaboration de répertoires, de dictionnaires. Relater très succinctement les expériences mises en œuvre en sciences dans le cahier dexpériences, sur des affiches Relater très succinctement les expériences mises en œuvre en sciences dans le cahier dexpériences, sur des affiches Privilégier lécriture dans toutes les activités. Privilégier lécriture dans toutes les activités. Mettre en place un cahier de « progrès » pour que lenfant voit lévolution de son écriture. Mettre en place un cahier de « progrès » pour que lenfant voit lévolution de son écriture. Différentes entrées possibles : les arts visuels (calligraphie), polices de caractères en informatique Différentes entrées possibles : les arts visuels (calligraphie), polices de caractères en informatique

48 L'élève peut-il proposer une écriture alphabétique, phonétiquement plausible, pour un mot simple (régulier) en empruntant des éléments au répertoire des mots connus ? L'élève est-il capable de proposer une écriture possible et phonétiquement correcte pour un mot régulier ? Prendre conscience de la structure syllabique des mots (CP) ECPABC01 Demander à l'élève de dire la syllabe qui reste lorsqu'on enlève la dernière syllabe d'un mot bi-syllabique (ex : Je dis le mot "chameau". Dis-moi ce qui reste si on enlève "meau" à "chameau") OralIndividuelCP Fiche E1/E3 du livret "Lire au CP" p.41et p.42 Retrouver des sons dans les mots ECPABD01 Chaque exercice comporte trois dessins (ex : poire-lion-lune) puis un mot-cible (ex: avion). On demande de trouver parmi les trois mots celui qui a des ressemblances phonologiques avec "avion". Groupe de 6 à 12 élèves CP Fiche E1/E3 du livret "Lire au CP" p.41et p.42 L'élève est-il capable d'écrire en écriture cursive une ligne de texte imprimé ? L'élève est-il capable de copier sans erreur et mot par mot un texte de trois ou quatre lignes imprimées, en utilisant une écriture cursive et lisible ? Maîtriser l'écriture cursive ECPAFB01 - Recopier un mot écrit en capitales d'imprimerie puis l'écrire en cursive - Recopier une phrase écrite en cursive Groupe de 6 élèves face au tableau CP Fiche E2/E4 du livret "Lire au CP" p.43 et p.44

49 Propositions de remédiation En ce qui concerne le tracé continu non aléatoire dans un espace donné et la maîtrise du sens de rotation et son inversion: Mettre en relation le dessin et lécriture. Distinguer activités de dessin, Mettre en relation le dessin et lécriture. Distinguer activités de dessin, graphiques, activités décriture Traçage selon sa volonté ou suivant une commande (Reproduire, contourner, suivre, atteindre) Traçage selon sa volonté ou suivant une commande (Reproduire, contourner, suivre, atteindre) Jouer sur la taille des formats, la grosseur des outils afin que les enfants Jouer sur la taille des formats, la grosseur des outils afin que les enfants réduisent peu à peu les tracés. Attirer lattention des élèves sur la façon de prendre loutil et sur le résultat Attirer lattention des élèves sur la façon de prendre loutil et sur le résultatobtenu. Passage du travail debout, plan vertical (mobilité de lépaule) au travail assis, plan horizontal (mobilité du poignet et des doigts) Passage du travail debout, plan vertical (mobilité de lépaule) au travail assis, plan horizontal (mobilité du poignet et des doigts) Retrouver dans les œuvres les variations de la ligne Retrouver dans les œuvres les variations de la ligne Travailler sur lespace : grand, petit, dedans, dehors, haut, bas droite, gauche… Travailler sur lespace : grand, petit, dedans, dehors, haut, bas droite, gauche… La verbalisation du geste par le maître et/ou par lélève favorise la confrontation des différentes réalisations en fonction du projet initial La verbalisation du geste par le maître et/ou par lélève favorise la confrontation des différentes réalisations en fonction du projet initial Enrichir le vocabulaire du traçage : la ligne se courbe, senroule, se brise, Enrichir le vocabulaire du traçage : la ligne se courbe, senroule, se brise, éclate, se fractionne, saffine, sépaissit


Télécharger ppt "Lévaluation fin de maternelle début de primaire. Si lévaluation a longtemps été « rejetée » à lécole maternelle, cest que la représentation quon en avait,"

Présentations similaires


Annonces Google