La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ACADEMIE DE NANCY-METZ INSPECTION ACADEMIQUE DE MOSELLE Réunion des Territoires de lÉducation Prioritaire MERCREDI 31 JANVIER 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ACADEMIE DE NANCY-METZ INSPECTION ACADEMIQUE DE MOSELLE Réunion des Territoires de lÉducation Prioritaire MERCREDI 31 JANVIER 2007."— Transcription de la présentation:

1 ACADEMIE DE NANCY-METZ INSPECTION ACADEMIQUE DE MOSELLE Réunion des Territoires de lÉducation Prioritaire MERCREDI 31 JANVIER 2007

2 ORDRE DU JOUR POLITIQUE DE RELANCE EXEMPLE DES RAR CONTRACTUALISATION

3 1-POLITIQUE DE RELANCE Les axes du plan: Classement EP1, EP2 et EP3 2 séries de décisions ( ) Structuration en RAR et RRS

4 Journée des RAR du 16 janvier 2007 Le Ministre présente un bilan intermédiaire 4 mots-clefs Ciblage: en finir avec le saupoudrage Responsabilisation: donner de lautonomie Innovation: libérer, stimuler et favoriser le partenariat Ambition: ne pas ignorer le haut niveau 5 axes de travail: Maîtrise des savoirs fondamentaux Apprentissage dun comportement responsable Innovation Domaine dexcellence Ouverture sur lentreprise

5 La contribution de l'éducation prioritaire à l'égalité des chances des élèves rapport conjoint IGEN-IGAENR, octobre 2006

6 Éléments de conclusion Des atouts réels: approche globale de léducation; inscription de la dimension scolaire dans un contexte plus large; vecteur dinnovation; Des effets incertains: effets positifs contrebalancés par des phénomènes de stigmatisation et dévitement; des résultats insuffisants en matière dorientation des élèves au-delà du collège; La nécessité dune analyse multifactorielle: moyens supplémentaires dispersés; insuffisance des programmes de travail; 25 ans de mutations considérables;débat réussite scolaire/paix sociale; Une politique à forte légitimité: égalité des chances au cœur des politiques publiques; loi dorientation, loi de cohésion sociale, cadre de référence internationaux; La poursuite nécessite des infléchissements: Cibler léducation prioritaire sur des territoires limités et autorisés à sortir de la règle commune, tout en gardant le même niveau dexigence; Veiller à identifier les insuffisances et les dérives; Autonomie et articulation avec les autres politiques (ville, culture, jeunesse); Ni débats théoriques, ni routine: une volonté dadaptations permanentes appuyée sur un dispositif de suivi (cf. RAR);

7 Quelques conseils complémentaires pour relancer la politique de léducation prioritaire : Réfléchir ensemble Mettre en place des mesures simples et efficaces Privilégier la continuité de laction Veiller à la qualité des pratiques ordinaires Évaluer à bon escient Favoriser une bonne transmission des informations Parler positivement des enfants en difficulté

8 Académie de Nancy-Metz

9 Le projet académique 2 axes de travail Renforcer laccompagnement à lécole et au collège notamment au cycle 2 de lécole primaire en différenciant les moyens Mettre laccent sur les territoires et les populations scolaires les plus en difficulté en substituant progressivement un processus de contractualisation à la carte des zones et des réseaux et en intégrant les dispositifs de réussite éducative proposés par le plan de cohésion sociale.

10 Circulaire de rentrée CIRCULAIRE N° DU Le plan de relance concerne lensemble des réseaux à public prioritaire Constitution des RRS: réseaux de réussite scolaire qui sinspirent des RAR Renforcement de la contractualisation avec lautorité académique La carte de lEP ne doit pas restée figée Pilotage: Les RAR par le ministère Les RRS par les académie Le comité exécutif est la seule instance de pilotage local Le secrétaire exécutif est chargé de préparer les décisions du comité et de les mettre en œuvre Action de formation en direction des personnels enseignants sous la conduite des corps dinspection 2 axes prioritaires: maîtrise de la langue écrite et orale et maîtrise des codes scolaires (cf. socle commun) Les études dirigées sont à mettre en œuvre dès le CP Association étroite de lécole, des collectivités territoriales, des partenaires associatifs et des parents Articulation avec les politiques de la ville: école ouverte, dispositifs de réussite éducative, dispositifs relais Des indicateurs reliés aux programmes annuels de performance

11 LES CONTRATS URBAINS DE COHÉSION SOCIALE CUCS

12 Un nouveau dispositif de la politique de la ville Les Contrats de ville étant arrivés à échéance au 31 décembre 2006, le gouvernement a décidé de mettre en place un nouveau cadre contractuel de la politique de la ville en faveur des quartiers en difficulté, dont le cadre général et les orientations ont été définis par le comité interministériel des villes et du développement urbain (CIV) du 9 mars De nouveaux contrats, les contrats urbains de cohésion sociale (CUCS), dune durée de 3 ans, reconductibles ( ), sont proposés aux villes et établissements publics de coopération intercommunale (EPIC) compétents en la matière. La circulaire du 24 mai 2006 en pose les principes et le calendrier de la mise en œuvre.

13 Objet du contrat Le CUCS est le cadre de la mise en œuvre du projet de développement social et urbain en faveur des habitants de quartiers en difficulté reconnus comme prioritaires. Il comporte: Un projet urbain de cohésion sociale Des programmes dactions pluriannuels Les modalités de mise en œuvre, dévaluation et de suivi

14 Géographie dintervention 3 catégories de territoires ont été définies: En priorité 1 : les quartiers dans lesquels une intervention coordonnée de lensemble des moyens disponibles est indispensable; En priorité 2 : des quartiers à difficultés sociales et économiques moindres mais où une mobilisation de moyens supplémentaires est néanmoins nécessaire; En priorité 3: les quartiers où les actions à mettre en œuvre relèvent davantage de la prévention et de la coordination des moyens de droit commun.

15 Lhabitat et le cadre de vie, Laccès à lemploi et le développement économique, La réussite éducative, La santé, La citoyenneté et la prévention de la délinquance. Les 5 orientations prioritaires des CUCS

16 La mobilisation des moyens de droit commun sur les territoires ciblés doit constituer le socle des engagements de lensemble des partenaires. Elle doit permettre de mieux cibler les crédits spécifiques sur des actions prolongeant ou renforçant les politiques de droit. Les crédits spécifiques seront gérés par lANCSEC (Agence Nationale de la Cohésion Sociale et de lEgalité des Chances). Lenveloppe est constituée des anciens crédits DIV et FASILD. (maintenant lACSES) Un meilleur ciblage des crédits spécifiques

17 CUCS et éducation nationale La définition et la mise en œuvre du volet éducatif des contrats urbains de cohésion sociale sont précisées dans la circulaire n° du (BO n°2 du 11 janvier 2007) Léducation constituant un facteur majeur dintégration et de lutte contre lexclusion, le conseil interministériel de la ville du 9 mars 2006 a retenu la réussite éducative comme lun des cinq champs prioritaires de laction de lÉtat dans le cadre des contrats urbains de cohésion sociale

18 Les principes La réussite éducative inclut la réussite scolaire qui en est une condition essentielle. De nombreuses autres actions organisées hors de lécole, parfois en collaboration avec elle, y contribuent. Il est donc nécessaire de rechercher une continuité et une complémentarité de laction éducative entre les temps familiaux, scolaires et de loisirs. Le conseil interministériel des villes du 9 mars 2006 a décidé que le contrat urbain de cohésion sociale sera, pour les territoires concernés, le contrat unique dans le cadre duquel seffectuera une mise en cohérence des politiques éducatives et des dispositifs contractuels existants

19 Réussite scolaire: tous les dispositifs oeuvrant à la réussite des élèves en liaison avec les actions entreprises dans les établissements scolaires : ERE (équipe de réussite éducative), CLAS (contrats locaux daccompagnement scolaire), CEL ou PEL (contrats ou projets éducatifs locaux), CTL (contrats temps libre), tous les dispositifs sarticulant autour du temps scolaire de lenfant. Ambition scolaire: toutes les actions oeuvrant dans le sens dune poursuite détudes plus valorisante et une meilleure orientation professionnelle. Celles favorisant louverture culturelle et lorientation positive (tutorat par les élèves des grandes écoles dans le cadre de la Charte pour légalité des chances). Responsabilité parentale et lutte contre labsentéisme: tous les dispositifs daide à la parentalité (réseaux découte, daide et dappui aux parents, modules de soutien aux parents dans le cadre de labsentéisme…), les actions de prévention et de lutte contre la délinquance qui relèvent notamment dun partenariat inter-institutionnel (école ouverte, classes relais, prévention des conduites addictives, sécurité routière, CLSPD, GLTD….). Trois objectifs principaux ont été définis pour laxe « réussite éducative »

20 2- EXEMPLE DES RAR Intervention de M Roguet et de Mme Kopietz RAR de Forbach

21 3- CONTRACTUALISATION Des textes de référence Un cadre académique Des principes communs à tous les établissements

22 Des objectifs prioritaires pour les RRS École: didactique du langage oral à tous les niveaux et en priorité à lécole maternelle attention aux besoins des publics pour lesquels la « langue à lécole » est éloignée de la langue habituellement pratiquée Collège: continuité avec lécole réflexion et formation sur la maîtrise de lécrit maîtrise de la langue comme outil transversal

23 Calendrier fin mars 2007 envoi des auto-évaluations (contrats de réussite) à lautorité académique Avril 2007: présentation des diagnostics et des propositions dobjectifs par les responsables des comités exécutifs fin mai 2007: envoi des contrats dobjectifs pour validation par la commission départementale

24 Auto-évaluation Réalisation du bilan du contrat de réussite Formalisation dun document bref ouvrant sur des perspectives de travail et intégrant des indicateurs de performance Des outils de travail - Fiche bilan 1 - Fiche bilan 2

25 Indicateurs PAP (annexe 1 de la circulaire de rentrée) Premier degré : réduire les écarts ZEP/hors ZEP et réseaux ambition réussite/hors réseaux ambition réussite tout dabord dans la maîtrise des compétences de base en français et en mathématiques, ensuite dans la proportion délèves entrant en 6ème avec au moins un an de retard. Second degré: réduire les écarts ZEP/hors ZEP et réseaux ambition réussite/hors réseaux ambition réussite, dune part dans la maîtrise des compétences de base en français et en mathématiques, dautre part en ce qui concerne la réussite au brevet.

26 Tableau de bord académique Données sociologiques Évolution des effectifs Environnement social à lentrée au collège Performances scolaires Taux de retards de 2 ans Taux de redoublement (6ème et 3ème) Résultats de lévaluation 6ème et résultats au brevet Taux daccès 3ème/seconde Suivi des élèves Devenir des élèves de 3ème en fin de seconde (GT et Pro)

27 Version janvier 2007 Mise à jour des données Exemple: réseau dUckange

28 Identification des cibles


Télécharger ppt "ACADEMIE DE NANCY-METZ INSPECTION ACADEMIQUE DE MOSELLE Réunion des Territoires de lÉducation Prioritaire MERCREDI 31 JANVIER 2007."

Présentations similaires


Annonces Google