La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CREAI Rhône Alpes - décembre 2009. Quest ce que la maltraitance La notion de maltraitance en droit Les différents types de responsabilité Le signalement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CREAI Rhône Alpes - décembre 2009. Quest ce que la maltraitance La notion de maltraitance en droit Les différents types de responsabilité Le signalement."— Transcription de la présentation:

1 CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

2 Quest ce que la maltraitance La notion de maltraitance en droit Les différents types de responsabilité Le signalement Les sanctions applicables aux faits de maltraitance CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

3 Synonyme de mauvais traitements « Tout acte de commission ou omission, sil porte atteinte à la vie, à lintégrité corporelle ou psychique ou à la liberté … ou compromet gravement le développement de la personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière ». (Définition du conseil de lEurope , complétée par la classification de 1992) CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

4 Une situation de maltraitance est le fait quune (ou des) personne(s) se rend(ent) coupable de mauvais traitements sur une (ou des) personne(s) vulnérable(s), de façon volontaire et souvent répétitive. Cette maltraitance peut-être multiple : physique, psychique ou morale, médicale ou médicamenteuse, matérielle et financière. CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

5 Classification Conseil de lEurope (1992) - violences physiques - violences psychiques ou morales - violences médicales ou médicamenteuses - négligences actives - négligences passives - privation ou violation de droits - violences matérielles et financières CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

6 Violences physiques – coups, brulures, ligotages, soins brusques sans information ou préparation – mais aussi: non-satisfaction des demandes pour des besoins physiologiques, violences sexuelles, meurtres (dont euthanasie) Violences psychiques ou morales – langage irrespectueux ou dévalorisant (tutoiement…), absence de considération – chantage, abus dautorité, comportements dinfantilisation, non respect de lintimité Violences médicales ou médicamenteuses – manque de soins de base, non-information sur les traitements et soins – mais aussi: abus de traitements sédatifs ou neuroleptiques, non prise en compte de la douleur Négligences actives – toutes formes de sévices, abus, abandons, manquements avec conscience de nuire CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

7 Privation ou violation de droits – limitation de liberté de la personne – Privation de lexercice des droits civique, dune pratique religieuse Violences matérielles ou financières – vols, exigence de pourboires, escroqueries diverses – locaux inadaptés Négligences passives, maltraitance passive ou « en creux » – insidieuse, moins visible – phénomènes d'abandon, de moindre regard, de non-réponse à des attentes ou à des demandes, de mauvaise écoute – ignorance, inattention de lentourage… CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

8 Professionnels Usagers Maltraitance Usagers Professionnels Violences CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

9 Le terme de maltraitance ne constitue pas en lui-même une infraction de droit pénal En droit, la notion de maltraitance recouvre un certain nombre de faits (actifs ou passifs) de nature à recevoir une ou plusieurs qualifications juridiques Les règles de droit commun constituent donc le cadre juridique de référence CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

10 La responsabilité civile (délictuelle ou contractuelle) La responsabilité pénale La responsabilité des agents publics CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

11 Obligation de réparer le préjudice résultant soit de linexécution dun contrat (responsabilité contractuelle), soit de la violation dun devoir général de ne causer aucun dommage à autrui par son fait personnel (responsabilité délictuelle), ou du fait des choses que lon a sous sa garde, ou du fait des personnes dont on répond. CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

12 Obligation de répondre de ses actes délictueux en subissant une sanction pénale dans les conditions et selon les formes prescrites par la loi CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

13 Lagent public est pécuniairement responsable des dommages quil a causé aux administrés ou à ladministration en cas de faute personnelle Il ne lest pas sil a commis une faute de service CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

14 Obligation générale de porter secours (Art CP) Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre lintégrité corporelle de la personne, sabstient volontairement de le faire est puni de 5 ans demprisonnement et de euros damende. Sera puni des mêmes peines quiconque sabstient volontairement de porter à une personne en péril lassistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours. CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

15 Obligation dinformer le procureur de la République ou le Président du Conseil général des mauvais traitements sur personne vulnérable (Art du code pénal) Le fait pour quiconque ayant eu connaissance de mauvais traitements ou privations infligés à un mineur de 15 ans ou à une personne qui nest pas en mesure de se protéger en raison de son âge, dune maladie, dune infirmité, dune déficience physique ou psychique ou dun état de grossesse, de ne pas informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de 3 ans demprisonnement et de euros damende. Sauf lorsque la loi en dispose autrement, sont exceptées des dispositions qui précèdent les personnes astreintes au secret dans les conditions prévues par larticle CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

16 Le secret professionnel (Article CP) La révélation dune information à caractère secret, par une personne qui en est dépositaire soit par état ou par profession, soit en raison dune mission ou dune fonction temporaire, est punie dun an demprisonnement et de euros damende. Les exceptions Larticle nest pas applicable dans les cas ou la loi impose ou autorise la révélation du secret. En outre, il nest pas applicable : - A celui qui informe les autorités judiciaires, médicales ou administratives de sévices ou privations, y compris lorsquil sagit datteintes ou mutilations sexuelles dont il a eu connaissance et qui ont été infligées à un mineur ou à une personne qui nest pas en mesure de se protéger en raison de son âge ou de son état physique ou psychique. -Au médecin qui, avec laccord de la victime, porte à la connaissance du Procureur de la République les sévices quil a constatés dans lexercice de sa profession et qui lui permettent de présumer que des violences sexuelles de toute nature ont été commises. Lorsque la victime est mineure, son accord n'est pas nécessaire. CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

17 Quand signaler ? Pourquoi signaler ? A qui signaler ? Que signaler ? Comment signaler ? CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

18 Les sanctions pénales Les sanctions disciplinaires CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

19 Contravention (peine damende) Peine privative de liberté Privations des droits civiques Toutes les infractions pénales de droit commun sont susceptibles de trouver application au cas par cas CREAI Rhône Alpes - décembre 2009

20 Avertissement Blâme Mise à pied Mutation Licenciement CREAI Rhône Alpes - décembre 2009


Télécharger ppt "CREAI Rhône Alpes - décembre 2009. Quest ce que la maltraitance La notion de maltraitance en droit Les différents types de responsabilité Le signalement."

Présentations similaires


Annonces Google