La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet « Ecollégiens » Collège G.Havez - Creil 2007 – 2008 6 ème.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet « Ecollégiens » Collège G.Havez - Creil 2007 – 2008 6 ème."— Transcription de la présentation:

1 Projet « Ecollégiens » Collège G.Havez - Creil 2007 – ème

2 Le projet consiste à permettre aux é l è ves de 6 è me et de 5 è me de comprendre la relation entre notre mode de vie et les probl è mes é cologiques de la plan è te, les sensibiliser à la d é gradation de l environnement à diff é rentes é chelles, de leur faire d é couvrir les diff é rents facteurs de pollution, afin qu ils deviennent des relais de cette information vers leurs camarades et leurs parents. Introduction :

3 Motivation : Nous pouvons citer pour justifier notre motivation, cette phrase de Koïchiro Matsuura, directeur général de lUNESCO, qui correspond assez précisément à notre état desprit : « Nous navons plus le choix : soit lhumanité adapte ses comportements en vue dun développement durable, c'est-à-dire quelle cesse de polluer lenvironnement, permet le renouvellement des ressources naturelles et contribue à lamélioration du bien-être de tous, soit elle signe, à plus ou moins brève échéance, son propre arrêt de mort. Léducation joue un rôle crucial dans la formation des citoyens. Pourtant, elle nest pas toujours adaptée aux besoins des sociétés futures, aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement. Léducation à lenvironnement et au patrimoine culturel, par exemple, noccupe pas la place quelle mérite dans tous les programmes scolaires, de même que les liens entre la culture et les sciences ne sont pas suffisamment mis en relief. »

4 Par ailleurs, nous avons relevé la volonté académique de voir se généraliser lEducation à lenvironnement pour un développement durable conformément : *à la circulaire de rentrée n° du 27/01/04 : « Léducation à lenvironnement pour un développement durable doit être une composante importante de la formation initiale des élèves, dès leur plus jeune âge et tout au long de leur scolarité, pour leur permettre dacquérir des connaissances et des méthodes nécessaires pour se situer dans leur environnement et y agir de manière responsable. La prise de conscience des questions environnementales, économiques, socioculturelles doit, sans catastrophisme mais avec lucidité, les aider à mieux percevoir linterdépendance des sociétés humaines avec lensemble du système planétaire et la nécessité pour tous dadopter des comportements propices à la gestion durable de celui-ci ainsi quau développement dune solidarité mondiale. » *à la circulaire n° du 15/04/05 : « Létude de lenvironnement dans la perspective du développement durable doit amener tous les élèves à prendre conscience aussi bien des phénomènes naturels que des phénomènes de société qui interagissent. Cette éducation ne constitue nullement une nouvelle discipline mais doit sancrer dans les programmes des disciplines existantes [...]. Les équipes pédagogiques veilleront à coordonner leurs interventions pour offrir aux élèves un parcours progressif et adapté à leur âge dacquisition des notions, compétences et comportements liés à cette éducation. »

5 *au discours de monsieur de Robien du 11/10/05 : « Il sagit pour lhumanité toute entière de faire en sorte que la grande aventure de la vie puisse tout simplement se poursuivre à la surface de notre planète. Cest là la première définition du développement durable : faire en sorte que nos choix présents ne remettent pas en cause les conditions dexistence des générations futures [...] pour cela les enfants doivent acquérir un certain nombre de gestes élémentaires en comprenant toujours pourquoi il est bon de le faire. Et pourquoi, il est périlleux, dangereux, irresponsable de ne pas les faire. »

6 *à la circulaire du 29 mars 2007 publié au B.O. n° 14 du 5 avril 2007 Grâce au socle commun de connaissances et de compétences, le développement durable est désormais solidement ancré dans la base des savoirs fondamentaux. Ainsi le socle inclut la connaissance de limpact sur lenvironnement de nos activités techniques, il fait référence à une attitude de responsabilité face à lenvironnement, au monde vivant, à la santé, il mentionne le développement durable comme un moyen de comprendre lunité et la complexité du monde. Cette logique de socle implique de poursuivre ladaptation des programmes ; de mobiliser toutes les disciplines à lécole primaire, au collège et au lycée. Elle implique également de développer le travail entre les disciplines et les approches croisées pour comprendre un phénomène par nature complexe, et de recourir aux dispositifs susceptibles de favoriser les travaux transversaux. Elle ouvre aussi léventail des thèmes que lon peut aborder dans ce cadre : ressources, risques majeurs, changement climatique, biodiversité, ville durable, transports et mobilités, aménagement et développement des territoires, agriculture durable et alimentation de la population mondiale, enjeux démographiques... Chaque discipline contribue, par ses contenus et ses méthodes, à construire les bases permettant de mettre en place les concepts liés au développement durable dans ses différents volets, environnemental, économique, social et culturel ; le croisement de ces apports disciplinaires permet den construire une approche globale.

7 Constat de départ : Ce projet est parti dun constat : nos élèves sont peu sensibles aux problématiques de préservation de lenvironnement. La plupart des élèves du collège Gabriel Havez grandissent dans un milieu urbain et ont une faible connaissance du milieu naturel. Ils nont quune très mauvaise perception de leur implication en tant que consommateurs de la chaîne de pollution globale. La mise en place du projet sest axée sur le niveau 6ème et 5ème car nous pensons que les enfants doivent être sensibilisés le plus tôt possible. Enfin, ce sujet sinscrit dans les programmes de Sciences et Vie de la Terre, de Géographie, dEducation civique et de Sciences physiques. Il permet également différentes entrées disciplinaires. Il autorise, en outre, par ses recherches documentaires la participation à la validation du B2i.

8 Objectifs fixés : Faire prendre conscience aux élèves de la relation entre certaines habitudes de vie et de consommation et la conséquence de ces actes du point de vue écologique. Leur faire partager cette prise de conscience. Réfléchir sur des moyens pour changer les choses, de manière individuelle puis collective. Induire une modification de leurs comportements de manière durable.

9 Objectifs pédagogiques : Ce projet sarticule autour de 3 objectifs pédagogiques en lien avec le projet détablissement et les missions générales de lécole : Améliorer la maîtrise de la langue. Donner du sens aux apprentissages pour susciter ladhésion des élèves en abordant un thème pluridisciplinaire. Léducation à lenvironnement et à la citoyenneté : les élèves réfléchissent sur leur comportement de consommateurs compulsifs en citoyens responsables et acteurs de la préservation de lenvironnement.

10 Démarches et moyens utilisés : 1-Sensibiliser : Pour présenter les grandes problématiques du développement durable nous allons utiliser les affiches du photographe Yann Arthus Bertrand (il sagira par un habile questionnement de faire un bilan des pollutions et des méfaits de lhomme sur son environnement) ; lobjectif étant de faire des propositions de solutions. 2-Agir : devenir un « écollégien : Apprendre les bons gestes quotidiens (prendre conscience de sa manière de consommer et sengager à la diminuer dans les gestes quotidiens). Mettre en place des opérations de collecte (piles, bouchons plastique, papier, cartouches dimprimante). Réaliser des travaux destinés à être exposés et visités par tous (élèves, parents, mairie ?, partenaires ?). Rédiger une charte de l « écollégien » transmise aux parents, à la municipalité, aux différents intervenants et partenaires ?

11 Rédiger un petit journal avec articles et photos ? Visiter : un centre de tri (« en Picardie, une seule usine dincinération dordures ménagères est actuellement en fonctionnement. Il sagit de lusine VERDI du Syndicat Mixte de la Vallée de lOise à Villers Saint Paul (60) dont linauguration officielle a eu lieu le 8 novembre Le Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets VERDI de Villers Saint Paul est au profit des habitants de la partie Est du Département de lOise »), deux stations dépuration (une station en béton et une station dépuration par les plantes ; cette visite sera une application concrète de ce qui aura été appris en cours et en TP. Les élèves devront remplir un document retraçant les différentes étapes du traitement des eaux usées). Participer à la journée mondiale : - de lenvironnement (le 5 juin). - de leau (le 22 mars).

12 3-Faire appel à des intervenants extérieurs : - La ville de Creil pour une exposition sur le tri sélectif. - La participation au parlement des jeunes pour le tri. 4-Budget éventuel : - Les visites = à prévoir

13 6 ème Projet« Ecollecteur »

14 CLASSES CONCERNEES THEMES CHAMPS DISCIPLINAIRES PROFESSEURS IMPLIQUES Les 6 émes 1 – 2 – – Environnement Citoyenneté Collège Sciences de la Vie et de la Terre Histoire- Géographie et Education Civique Documentation Français Musique Allemand Mathématiques Classes et matières impliquées :

15 Liens avec le programme :

16

17 Objectifs en Documentation : Se rep é rer dans l espace du CDI et dans le syst è me de rangement Se rep é rer dans un livre : rep é rage dans le livre, lecture rapide, etc. … (table des mati è res, index, glossaire, … ) Le logiciel de recherche BCDI.

18

19 1) Objectifs et attentes de l action Sensibiliser les é l è ves sur un sujet de soci é t é (Recyclage et tri des d é chets) Responsabiliser les é l è ves dans la vie du coll è ge (Organisation d une collecte de recyclage de papier) Donner du sens au contenu math é matique é tudi é en classe (Fabrication d une poubelle de recyclage, estimation de la collecte)

20 2) R é f é rences aux programmes de math é matiques en sixi è me Les m é thodes math é matiques s appliquent à la r é solution de probl è mes courants. Cependant, les math é matiques ont leur autonomie propre et l efficacit é des concepts qu elles é tudient, due à leur universalit é, leur permet d intervenir dans des domaines aussi divers que la physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre, la technologie, la g é ographie... Certaines de ces disciplines entretiennent des liens tr è s é troits avec la discipline math é matique qui leur apporte l efficacit é de ses outils et, en retour, nourrit sa r é flexion des probl è mes qu elles lui soumettent. L enseignement tend à la fois à d é velopper la prise de conscience de cette autonomie par les é l è ves et à montrer que l é ventail des utilisations est tr è s largement ouvert. Au coll è ge, est vis é e la ma î trise de techniques math é matiques é l é mentaires de traitement (organisation de donn é es, repr é sentations, mises en é quation) et de r é solution (calculs et é quations bien s û r, mais aussi constructions). Leur emploi dans la pr é vision et l aide à la d é cision est pr é cieux dans de multiples circonstances, de la gestion familiale à l activit é scientifique ou professionnelle.


Télécharger ppt "Projet « Ecollégiens » Collège G.Havez - Creil 2007 – 2008 6 ème."

Présentations similaires


Annonces Google