La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Circonscription de l’Arbresle

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Circonscription de l’Arbresle"— Transcription de la présentation:

1 Circonscription de l’Arbresle
Les troubles sévères du langage: Que faire en classe? Animation du 25 avril C.Gardié: CPC ASH Circonscription de l’Arbresle

2 Les troubles du langage oral et écrit
Introduction: Quelques repères. 1. Les troubles du langage oral Le trouble d’articulation Le trouble de la parole Le retard de langage Différencier retard et trouble La dysphasie développementale Les troubles associés La prise en charge à l’école Les difficultés des élèves dysphasiques Les aménagements pédagogiques

3 2. Les troubles du langage écrit : les dyslexies
La définition des dyslexies. Les aménagements pédagogiques Bibliographie et guides en ligne Sitographie

4 Quelques repères

5 Les Troubles du langage oral.

6 Le trouble d’articulation
C’est une incapacité à prononcer ou à former un phonème isolé correctement; il s’agit d’une erreur constante et systématique. Il peut s’agir d’une omission : adio au lieu de radio Ou bien d’une substitution: chou=sou, joue=zoue Ou d’une approximation : sigmatisme, schlintement , autres...

7 Le trouble de la parole C’est l’altération de phonèmes ou de groupes de phonèmes et de leur séquentialité dans le mot (le stock phonétique étant acquis) avec une forme du mot altérée. Ce peut être des omissions(feur/fleur), des inversions(bourette/brouette), des assimilations (vavabo/lavabo), des interversions(kiokse/kiosque), des simplifications (papluie/parapluie), des ellisions de syllabe finale (assié/assiette)

8

9

10 Différencier retard et trouble
Le retard suit les étapes normales du langage mais de façon retardée et sans critère de déviance (agrammatisme, inintelligibilité, complexification, trouble important de la compréhension) Mais c’est parfois, seules la durée et la persistance des difficultés, qui feront évoquer le trouble sévère du langage Vers ans,tout retard sévère est à repérer à dépister et à traiter avec une rééducation orthophonique intensive et une pédagogie adaptée

11 La dysphasie développementale
C’est un déficit durable des performances verbales et significatif en regard des normes établies pour l’âge. Le diagnostic doit être posé précocement. (4,5 - 5 ans) La prévalence est de 1% à 5%.

12 Troubles associés La dysphasie peut être associée à : une dyspraxie,
une dyscalculie, des troubles mnésiques, des troubles du comportement, un thada, des difficultés avec les langues étrangères.

13 Prise en charge à l’école
Repérage précoce (PSM ,MSM) Dépistage par les médecins scolaires ou de PMI (ERTL4,) le RASED Diagnostic par une équipe pluridisciplinaire libérale ou par les centres référents , Mise en place d’une équipe de suivi de la scolarisation (ou ESS ) + AVS (auxiliaire de vie scolaire) ou EVS (emploi de vie scolaire)

14 Les difficultés des enfants dysphasiques
Perturbation du langage oral et écrit, Lexique souvent pauvre, Transpositions ou omissions de lettres, Confusion sur les constrictives : v, f , che… Difficultés à déchiffrer les sons complexes (euil, ein/ain/in,oy, …), D’immenses difficultés dans l’apprentissage des langues étrangères. Troubles de mémorisation, Difficultés à retenir des poésies, définitions, tables, leçons longues, Lenteur, Grande fatigabilité, Mauvaise estime de soi lié souvent à un parcours scolaire difficile (échecs dans certains apprentissages), Troubles de l’orientation dans le temps ou l’espace, Troubles de l’attention, difficultés de concentration, Problèmes psychomoteurs, de troubles du comportement qui disparaissent petit à petit lorsque l’enfant arrive enfin à communiquer et à s’intégrer .

15 En résumé les dysphasies se distinguent des troubles fonctionnels du langage (par exemple un retard de langage) car l'atteinte s'étend à l'ensemble de la cognition  Trouble de l'empan mnésique et de la mémoire de travail  Troubles visuo-constructifs  Troubles conceptuels (Couleurs,orientation temporelle, concepts spatiaux…)

16 Aménagements des apprentissages
quelques exemples  VISUALISER Le Plus Possible. Utiliser des supports visuels (géographie, histoire, sciences) Ecrire la consigne au tableau et la lire lentement. Oraliser à nouveau les consignes auprès de l’enfant si besoin et les reformuler. On peut désigner un tuteur enfant pour lire les consignes ou aider l’élève ou demander à disposer d’une AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire). Placer l’enfant devant et au milieu, à côté d’un enfant calme. (canalise l’attention) Ne pas l’interroger devant toute la classe sauf si l’enfant est demandeur. Eviter de l’interrompre. Rester patient malgré sa lenteur. L’encourager et le valoriser dans la classe. En Français, ne pas pénaliser l’orthographe dans un travail autre que la dictée mais corriger les erreurs pour que l’enfant ne mémorise pas des mots mal orthographiés. Distinguer les fautes de grammaire et d’orthographe des fautes de reproduction des phonèmes (fautes de « dysphasie). Accepter des changements de mots dans des définitions à apprendre par cœur (moins vaste = moins grand = plus petit). Privilégier le sens.

17 Aménagements pédagogiques
Expliquer les difficultés de l’enfant à la classe, éviter la mobilité de la classe et la sur-stimulation (trop d ’images) Parler lentement, en s’aidant du geste ou du mime. Faire des phrases courtes et simples. Ne donner qu’une consigne à la fois. Solliciter l’aide des parents, de l’orthophoniste

18 Aménagements pédagogiques
Attirer l’attention de l’enfant lorsqu’un message lui est adressé, l’ajuster à son niveau de compréhension Utiliser la reformulation ou l’exemple si l’enfant n’a pas compris. Lui laisser le temps de trouver ses mots. Segmenter et simplifier les énoncés. Augmenter les aides visuelles (graphiques, jetons, couleurs, calendrier, horloge, gestes Borel) Ecrire la consigne au tableau (dès le CP)

19 Aménagements pédagogiques
Il faut cependant toujours garder à l ’esprit que ce ne sont que des propositions générales, un « prêt-à-porter » qu ’il faudra transformer en un « sur mesure » car chaque enfant est unique et réagit de façon différente, en fonction de son histoire, de son environnement socio-familial et scolaire et de sa propre personnalité.

20 Les signes d’appel Préfère les activités récréatives et créatives demandant peu de capacité d’écoute, Montre des troubles de la mémoire immédiate, Oublie des consignes, Se distrait facilement, Confond les sons, les phonèmes, Confond les lettres : pour l’enfant dyslexique le p-d-b sont une seule et même lettre située différemment dans l’espace,

21 Les signes d’appel Éprouve des difficultés de lecture,
Apprend la lecture plus lentement que la moyenne de la classe, Éprouve des difficultés d‘écriture, Prononce mal, Inverse les lettres, les phonèmes,

22 Les signes d’appel Éprouve des difficultés à enchaîner les sons et les phonèmes, Perd le fil de la lecture s’il n’a pas de repères visuels, Éprouve des difficultés à comprendre ce qu’il lit, Comprend des textes plus faciles en lecture silencieuse qu’à haute voix, Épelle les mots en substituant les voyelles : lit, lut,

23 Les signes d’appel Oublie ou n’entend pas certains sons,
Inverse les chiffres, Épelle mieux à haute voix qu’en écrivant, Se repère difficilement dans l’espace (lecture de plans, de tableaux à double entrées, suivre un itinéraire…), Éprouve des difficultés pour exécuter des tâches complexes,

24 Les troubles du langage écrit : les dyslexies

25 Les dyslexies : définitions
La dyslexie phonologique : la voie d’assemblage est altérée, l’élaboration et la systématisation des correspondances phonèmes / graphèmes et graphèmes / phonèmes est perturbée. L’élève présente un trouble sélectif lors de la lecture et de l’écriture des pseudo-mots. En revanche, la voie d’adressage étant préservée, la lecture et l’écriture des mots réguliers et irréguliers sont meilleures. Le temps de lecture est également allongé. La dyslexie de type phonologique serait l’expression d’un blocage au stade logographique, le sujet ayant des difficultés à accéder à la procédure alphabétique. La dyslexie de surface : la voie d’adressage dysfonctionne et l’accès au sens est donc très perturbé. L’élève « atteint » d’une dyslexie de surface ne parvient pas à fixer le patron orthographique des mots. Les recours à la voie d’assemblage entraînent une certaine lenteur de la lecture des mots réguliers et des pseudomots. La lecture des mots irréguliers est très difficile sans le recours à la suppléance du contexte. La dyslexie de surface résulterait d’un blocage au stade alphabétique et signerait des difficultés d’accès à la procédure orthographique. La dyslexie mixte : elle associe les troubles repérables aux dyslexies phonologique et de surface. La dyslexie visuo-attentionnelle : l’enfant ne bénéficie pas de capacités visuo-attentionnelles suffisantes pour mettre en œuvre de façon fonctionnelle les voies phonologiques et lexicales. La lecture est très lente, on observe des sauts de lignes et de nombreuses erreurs visuelles (omissions, substitutions..). Document élaboré avec le groupe Handiscol Rhône

26 Les aménagements pédagogiques
Comprendre, accepter, faire accepter : Le quotidien: Être dyslexique, c’est à l’école être confronté à son handicap à tout moment. L’égalité face au travail: Accorder une régime privilégié peut paraître injuste  Non pris en compte d’un handicap silencieux pédagogie différenciée

27 Les aménagements pédagogiques
La compréhension : Expliquer la raison et la finalité des adaptations La place en classe : Placer l’élève dyslexique en face et centré par rapport au tableau et non sur les extrémités Limiter les objets sur son bureau au strict nécessaire Le placer à côté d’un enfant calme

28 Les aménagements pédagogiques
Motivation et estime de soi : Être patient face à sa lenteur Le laisser s’exprimer jusqu’au bout, sans lui couper la parole Le féliciter quand il progresse même si ce ne sont que des « petits progrès » Éviter les situations dévalorisantes

29 Les aménagements pédagogiques
L’écrit à copier : Écrire au tableau, lisiblement, de façon aérée, colorée Accentuer les repères visuels Fractionner le texte à copier Mettre le modèle à copier sur son bureau Éviter ou réduire la copie pendant les leçons (ou explications) Vérifier la copie Donner une photocopie

30 Les aménagements pédagogiques
En grande section : Enrichir le langage oral Préparer le travail de compréhension des histoires ou des textes Développer la conscience phonologique ** Conduire à discriminer des formes proches

31 Les aménagements pédagogiques
L’écrit à lire : Proposer un support écrit dactylographié en police lisible (Times New Roman /14/ interligne 1,5 ou 2) Oraliser les consignes écrites ** Vérifier la compréhension écrite des consignes ** Bannir l’écrit à la main Adapter le support écrit Proposer ou autoriser un support audio

32 Les aménagements pédagogiques
La lecture : Continuer et accentuer les apprentissages phonologiques et méta phonologiques au-delà du cycle 2 Ne pas faire lire à haute voix sans préparation Aider à la préparation de la lecture Autoriser la lecture avec un outil pour suivre les lignes Laisser l’élève subvocaliser Éviter la lecture devant toute la classe

33 Les aménagements pédagogiques
L’écrit à produire : Réduire la quantité ou proposer un tiers temps Admettre la production écrite: tapée à l’ordinateur via un logiciel de reconnaissance vocale dictée à l’élève à un tiers Tolérance orthographique

34 Les aménagements pédagogiques
La langue française: Apprendre à trouver des repères S’appuyer sur la morphologie Favoriser la mémorisation à l’aide de moyens mnémotechniques Insister davantage (par rapport aux autre élèves) sur la structure de la phrase et du texte

35 Les aménagements pédagogiques
L’orthographe : Adapter l’apprentissage à ses capacités orthographiques Tolérance orthographique pour les travaux de productions d’écrits Concevoir des exercices et des dictées adaptées ( à trous, à objectifs…) Évaluer selon le nombre de réussites et non d’erreurs.

36 Les aménagements pédagogiques
Les mathématiques : Laisser plus de temps à l’élève ou diminuer la charge de travail Accepter qu’il se serve de ses doigts L’aider à trouver des supports mentaux Lui fournir les tables de multiplication Autoriser l’apprentissage en chantant Ne pas considérer systématiquement les inversions de chiffres et de signes < > comme des erreurs

37 Les aménagements pédagogiques
Les mathématiques : géométrie Aider dans le repérage des carreaux (haut, bas, droite, gauche) Faire appel à des « exercices » corporels (quadrillage au sol, déplacements codés) Favoriser les manipulations (pliages, objets en trois D)

38 Les aménagements pédagogiques
Aider à l’organisation: Donner des repères dans le temps et dans l’espace: repères visuels, auditifs, tactiles… (déroulement de la journée) Apporter une aide méthodologique : plans de travail, tableaux, fiches ….

39 Les aménagements pédagogiques
Aider à l’organisation: Donner le temps de réaliser les tâches à l’élève Adapter les modalités d’évaluation (moduler le temps, évaluations à l’oral) Donner des supports écrits nets et agrandis ** Faire utiliser l’ordinateur Vérifier le rangement des classeurs** Vérifier la prise des notes et des devoirs **

40 Les aménagements pédagogiques
Aider à la mémorisation: Rythmer les activités Développer des outils de mémorisation Accepter qu’il souligne, surligne, encadre les textes sur son cahier Partager, fractionner les tâches à accomplir Donner des fichiers d’objectifs Donner des indications détaillées pour aider les révisions à la maison.

41 Bibliographie DELAHAIE Marc, L’évolution du langage chez l’enfant, De la difficulté au trouble. En ligne sur le site de l’INPES (envoi gratuit) EGAUD C., Les troubles spécifiques du langage oral et écrit, Editions CNDP Lyon. ROMAGNY D.A, Repérer et accompagner les troubles du langage – Outils pratiques, mesures pédagogiques, adaptatives et rééducatives - Chronique sociale – Collectif : Crunelle, Dominique, coord. Dyslexies ou difficultés scolaires au collège : quelles difficultés, quelles remédiations ? CRDP du Nord-Pas-de-Calais, p. Adapter les pratiques, intégrer les élèves

42 Guides en ligne GUIDES Site Eduscol Prévenir l'illettrisme numéro 2
(Informations - signes d’alerte – Recommandations) Plaquette « Ces enfants qui n’apprennent pas ». Site Eduscol  Prévenir l'illettrisme numéro 2 apprendre à lire avec un trouble du langage (355,31 ko)

43 Guides ASH liste non exhaustive
Troubles du langage oral et écrit : Comment les prendre en compte à l’école primaire Nouveau Février 2007 Comment les prendre en compte dans le second degré. ‘http://www3.ac-clermont.fr/montlucon1/article.php3?id_article=17’ Quelques signes d'alerte et adaptations pédagogiques Dysphasie : reconnaissance et adaptation (PDF, 60.1 ko) dyslexie : reconnaissance et adaptation (PDF, 119.5 ko) dyspraxie : reconnaissance et adaptation (PDF, 82.3 ko) Recapitulatif : reconnaissance et adaptation (PDF, 92.9 ko) Drôme : Livrets du GDTLA Groupe départemental sur les troubles du langage et des apprentissages - Langage oral / écrit (PDF)

44 Sitographie ‘http://www2.ac-lyon.fr/etab/ien/rhone/ash/’
Contribution des neurosciences à des pratiques pédagogiques diversifiées en direction des enfants atteints de troubles spécifiques du langage ‘http://www.coridys.asso.fr/’ ‘http://www.apedys.com/’ ‘http://www.grenoble.iufm.fr/recherch/cognisciences/’  Site du laboratoire cognisciences de Grenoble ‘http://www.lyon.iufm.fr/index.html’ Site de l’ASH, Iufm de Lyon, Rubrique DU (diaporamas des intervenants)

45 Sitographie AAD Association de parents d’enfants dysphasiques
Sur le Rhône : ‘http://aadr.free.fr’ National : ‘www.dysphasie.org’ Site général répertoriant les connaissances sur la dysphasie + livres et méthodes : ‘http://www.cnefei.fr/RessourcesHome. htm?Ressource/Documentation/Bibliog raphies/LOE_AT.htm~ContenuRessourc e


Télécharger ppt "Circonscription de l’Arbresle"

Présentations similaires


Annonces Google