La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Questions – Cours dintégration Unité 1, semaine 12 Dr Mélissa Toupin Vendredi 4 avril 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Questions – Cours dintégration Unité 1, semaine 12 Dr Mélissa Toupin Vendredi 4 avril 2014."— Transcription de la présentation:

1 Questions – Cours dintégration Unité 1, semaine 12 Dr Mélissa Toupin Vendredi 4 avril 2014

2 Matière couverte Lanatomie et lhistologie de la rate et du système lymphatique Les lymphomes malins et les myélomes plasmocytaires Apprentissage par cas (APC)

3 À propos du système lymphatique, tous les énoncés suivants sont vrais, SAUF : a)Les capillaires lymphatiques ont une extrémité borgne. b)Les follicules lymphoïdes primaires nont pas de centre germinatif. c)Le liquide se résorbe de lespace interstitiel afin de prévenir la formation dœdème. d)Les lymphocytes T résident dans la zone paracorticale. e)Le cerveau est riche en capillaires lymphatiques.

4 Les capillaires lymphatiques ont une extrémité borgne.

5 Les follicules lymphoïdes primaires nont pas de centre germinatif. Follicules secondaires = centres clairs = lieu de prolifération des lymphocytes B

6 À propos du système lymphatique, tous les énoncés suivants sont vrais, SAUF : a)Les capillaires lymphatiques ont une extrémité borgne. b)Les follicules lymphoïdes primaires nont pas de centre germinatif. c)Le liquide se résorbe de lespace interstitiel afin de prévenir la formation dœdème. d)Les lymphocytes T résident dans la zone paracorticale. e)Le cerveau est riche en capillaires lymphatiques.

7 Aspects du capillaire lymphatique Canaux à paroi perméable présents dans lespace interstitiel de la plupart des organes sauf le système nerveux central Tapissées par des cellules endothéliales Les canaux lymphatiques plus grands sont parfois munis de valvules et de muscle lisse au niveau de la paroi

8 Que vous attendriez-vous à voir sur le frottis de sang périphérique dune personne ayant subi une splénectomie? a)Agents pathogènes bactériens b)Corpuscules de Howell-Jolly c)Schizocytes d)Sphérocytes e)Globules blancs immatures

9 Que vous attendriez-vous à voir sur le frottis de sang périphérique dune personne ayant subi une splénectomie? a)Agents pathogènes bactériens b)Corpuscules de Howell-Jolly =restes nucléaires c)Schizocytes d)Sphérocytes e)Globules blancs immatures

10 Laquelle des caractéristiques suivantes NE DÉCRIT PAS un nœud (ganglion) lymphatique bénin? A) Sensible B) Fixe C) Érythémateux D) Rétrécit habituellement Énumérez les principales caractéristiques dun nœud (ganglion) lymphatique malin.

11 Noeud (ganglion) lymphatique malin Dimensions (>2cm) Fermeté (dur = cancer solide, caoutchouc = lymphome) Mobilité (non-mobile = cancer) Non-sensible, non-érythémateux

12 Lequel des énoncés suivants NE DISTINGUE PAS un lymphome hodgkinien dun lymphome non hodgkinien? A) Le lymphome hodgkinien a une distribution bimodale selon lâge B) Le lymphome hodgkinien a généralement un meilleur pronostic. C) Le lymphome hodgkinien se propage de façon contiguë (à partir des nœuds lymphatiques avoisinants). D) Le lymphome hodgkinien est plus probable de présenter une atteinte extra-ganglionnaire E) La guérison du lymphome hodgkinien dépend moins du sous-type.

13

14

15 Lequel des énoncés suivants NE DISTINGUE PAS un lymphome hodgkinien dun lymphome non hodgkinien? A) Le lymphome hodgkinien a une distribution bimodale selon lâge OUI B) Le lymphome hodgkinien a généralement un meilleur pronostic OUI C) Le lymphome hodgkinien se propage de façon contiguë (à partir des nœuds lymphatiques avoisinants) OUI D) Le lymphome hodgkinien est plus probable de présenter une atteinte extra-ganglionnaire NON E) La guérison du lymphome hodgkinien dépend moins du sous-type OUI

16 09:0116 Paradoxe du lymphome (non- Hodgkinien) Survie en années % de patients vivants Lymphomes de faible malignité Lymphomes de malignité élevée

17 On diagnostique un lymphome folliculaire non hodgkinien chez une femme de 75 ans. À part une douleur abdominale légère, elle na pas dautres symptômes. Les tomodensitométries pour déterminer le stade révèlent des nœuds lymphatiques augmentés de volume dans les régions cervicale, axillaire, médiastinale, para- aortique, iliaque externe et inguinale. Quel est le stade de son lymphome? A) Stade IIIA B) Stade IIA C) Stade IVA D) Pas suffisamment de renseignements pour déterminer le stade

18 Que démontre le paradoxe du lymphome? A)Les lymphomes de faible malignité causent la mort rapidement. B)Les lymphomes de malignité élevée causent la mort rapidement, mais atteignent un plateau dans leur courbe de survie. C) Les lymphomes de malignité élevée ont une courbe de survie progressivement descendante. D) Les lymphomes de faible malignité atteignent un plateau dans leur courbe de survie.

19 09:0119 Paradoxe du lymphome (non- Hodgkinien) Survie en années % de patients vivants Lymphomes de faible malignité Lymphomes de malignité élevée

20 Jeune femme de 18 ans Histoire de la maladie actuelle : Toux, douleur au milieu du thorax depuis 2-3 semaines, Pas de symptômes B Examen physique : Veines proéminentes sur la partie antérieure gauche du thorax, pas de nœuds lymphatiques palpables Diagnostic différentiel : Examens diagnostiques : CXR

21 Diagnostic différentiel pour une masse médiastinale (les 5 T) Thymus Thyroide T-cell lymphoma Thoracic aorta Tératome Examens diagnostiques – biopsie (au trocart ou par excision); tomodensitométrie, TEP-FDG pour établir le stade +/- biopsie de moelle

22 Un adolescent de 15 ans se plaint dun mal de gorge, de fatigue, de fièvre, de myalgies (muscles endoloris) et mentionne que les ganglions de son cou sont enflés. À la palpation, les nœuds lympathiques cervicaux et submandibulaires sont sensibles et enflés des deux côtés. On note la présence dun exsudat blanchâtre sur les deux amygdales. Il serait raisonnable deffectuer tous les examens suivants à ce stade, SAUF :

23 A) Biopsie des nœuds lymphatiques B) Monospot C) Prélèvement de gorge D) Formule sanguine complète (hémogramme) E) Hémoculture

24 Diagnostic différentiel pour adénopathies Cancers (cancers hématologiques vs. cancers solides) Infections (bactériennes, virales, parasitiques; systémiques vs. locales) Maladies autoimmunes (lupus) Médicaments

25 Un homme de 60 ans vient vous consulter à votre cabinet de médecine familiale pour son examen médical de routine. Il se sent très bien, mais mentionne quil sest découvert une bosse sous le bras en prenant sa douche. À lexamen, vous constatez un nœud lymphatique axillaire gauche de 3 cm x 3 cm, ferme, indolore et assez mobile. Vous notez aussi à gauche un nœud lymphatique supraclaviculaire de 2 cm de diamètre. Lexamen est par ailleurs sans particularité.

26 En tant que médecin traitant de cet homme, quallez- vous lui dire à ce stade? Choisissez la réponse la plus appropriée. A) Lui dire de revenir vous voir si les bosses ne disparaissent pas. B) Lui dire quil a probablement un cancer et lenvoyer subir une biopsie. C) Lui dire daller subir une analyse sanguine et une radiographie thoracique et de revenir vous voir dans 2 mois. D) Lui dire que vous êtes inquiet, lui faire subir des analyses sanguines et une radiographie thoracique, puis discuter du besoin de lui faire subir une biopsie.

27 Vous prenez les dispositions pour que votre patient subisse une biopsie. Quel type de biopsie demanderiez-vous et pourquoi? Outre larchitecture, comment pouvez-vous dire sil sagit dun lymphome à lymphocytes B versus un lymphome à lymphocytes T?

28 Immunophénotypages normaux Lymphocytes B : CD19, CD20, CD22, kappa/lambda Lymphocytes T : CD3, CD5, CD4 ou CD8 CD20 CD3

29 Un homme de 65 ans vient vous consulter parce quil ressent une douleur intense au dos et de la fatigue depuis 3 mois. Lexamen de moelle osseuse montre ce qui suit : Quel est le diagnostic? Énumérez trois complications de laffection de cet homme.

30 Complications du myélome multiple Anémie Insuffisance rénale Hypercalcémie Ostéoporose/lésions ostéolytiques Compression de la moelle épinière Infections (hypogammaglobulinémie)

31 Lésions dostéolyse (géodes) à lemporte-pièce au niveau du crâne typiques du myélome multiple

32 Investigation du myélome multiple Électrophorèse des protéines sériques Bande monoclonale

33 Objectifs dapprentissage dAPC Lymphome 1)Énumérer les causes non malignes de lymphadénopathie et décrire les caractéristiques dun nœud lymphatique malin comparé à un nœud lymphatique bénin. 2)Décrire les étapes nécessaires pour poser un diagnostic de lymphome. 3)Expliquer comment on détermine le stade dun lymphome. 4)Décrire le système de classification d'Ann Arbor utilisé pour déterminer le stade dun lymphome. 5)Décrire sommairement les choix de traitement dun lymphome, plus particulièrement dun lymphome hodgkinien.

34 Objectifs dapprentissage dAPC Myélome 1.Reconnaître les manifestations cliniques et les complications courantes du myélome des cellules plasmocytaires; 2.Enumérer et décrire les examens de laboratoire utilisés dans le diagnostic et les investigations du myélome des cellules plasmocytaires; 3.Comprendre limportance des systèmes de classification utilisés pour déterminer le stade dun myélome des cellules plasmocytaires; 4.Décrire les choix de traitement généraux dun myélome des cellules plasmocytaires.


Télécharger ppt "Questions – Cours dintégration Unité 1, semaine 12 Dr Mélissa Toupin Vendredi 4 avril 2014."

Présentations similaires


Annonces Google