La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Animation pédagogique Haguenau Sud CAAPS 2013/14.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Animation pédagogique Haguenau Sud CAAPS 2013/14."— Transcription de la présentation:

1 Animation pédagogique Haguenau Sud CAAPS 2013/14

2

3 I. INTRODUCTION II. LEDUCATION NUTRITIONNELLE A LECOLE III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE Plan

4 I. INTRODUCTION

5 La surcharge pondérale des enfants : un enjeu de santé publique en Alsace – : 1ère région française dont les enfants de 5 à 6 ans sont les plus touchés par le surpoids et dobésité –17.6% alors que la moyenne nationale est de 14.4% * –priorité de santé publique aux niveaux national, régional et académique * Etude de la Direction de la Recherche, des Etudes, de lEvaluation et des Statistiques

6 Caaps : –Lancement en 2005 dans le 2d degré –Objectif général : « Contribuer à la réduction de la prévalence du surpoids et de lobésité chez les adolescents et, de fait, participer à la prévention des maladies cardio-vasculaires, du diabète et de certains cancers. » I. INTRODUCTION

7 Caaps : –Articulation autour de 3 axes : Restauration scolaire Personnels de santé Équipes enseignantes et vie scolaire I. INTRODUCTION

8 –Se diriger vers le premier degré –Impliquer davantage les parents –Autonomiser les équipes –Prioriser les établissements avec CESC en réseau interdegré –Maintenir des partenariats (Régime local, ARS, DRAAF…) Caaps 2 : nouvelles orientations I. INTRODUCTION

9 II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

10 1. Un axe notable de la politique académique

11 Projet académique : « Objectif 1 : Nourrir lambition scolaire par la mise en œuvre dactions dynamiques et innovantes Axe de progrès 3 de lobjectif 1 : Assurer dans les écoles et les établissements la qualité de vie et les conditions de travail favorables à la réussite de tous et de chacun Actions retenues : Promouvoir la santé et lactivité physique dans les établissements et écoles de lacadémie en renforçant : -la politique de santé : développer léducation à la nutrition, -la pratique physique : en complément de lenseignement obligatoire dEPS qui poursuit les objectifs de santé et prépare les élèves à la gestion de leur vie physique future, mettre en œuvre le plan académique de développement du sport scolaire et proposer une offre attractive dactivité au sein des associations sportives. » II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

12 Circulaire n° du Politique éducative de santé dans les territoires académiques : « Objectif 2 : Généraliser la mise en œuvre de l'éducation nutritionnelle et promouvoir les activités physiques (intégrant la prévention du surpoids et de l'obésité). » II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

13 Programme 2008 de lécole maternelle : Découvrir le monde - Découvrir le vivant « Ils sont intéressés à lhygiène et à la santé, notamment à la nutrition. » Agir et sexprimer avec son corps - Par la pratique d'activités physiques libres ou guidées/Par la pratique dactivités qui comportent des règles II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

14 2. Favoriser lintégration de léducation nutritionnelle dans le contenu des enseignements II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

15 a. Vos expériences II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

16 b. Un support pédagogique intéressant II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

17 Origine : –Association Passerelles.info –Développe des pg déducation, dinformation et de formation –3 pg déducation : soleil, réduction déchets et nutrition

18 Manger, bouger pour ma santé (2010) : –Guide de lenseignant C1 & C2 –Sinscrit dans les pg officiels –Clés en main –Activités transdisciplinaires II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

19 Esprit : –Démarche d'investigation active –Transdisciplinarité : De lenfant à lélève Découverte du monde Mathématiques Langue française EPS – II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

20 Architecture : –8 à 12 séances sur 4 séquences Bouger, à quoi ça sert ? Lhygiène, est-ce important ? Bien manger, mais comment ? Boire, mais nimporte quoi ! Synthèse : devenir acteur de prévention II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

21

22 Clés en main : –Fiches à photocopier –Protocole dévaluation pour chaque séquence –Éclairage pédagogique et scientifique II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

23 Évaluation : –> 1800 enseignants utilisateurs auprès de > élèves –99% : guide plutôt ou très bien fait –97% : progression plutôt ou très facile –Évolution positive des connaissances et comportements II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

24 Comment se le procurer ? II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

25

26 c. Autres outils & dispositifs existants : –Brainstorming –Complément de la boîte à outils : propositions II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

27 Manifestations : –Saveurs et soleil dautomne Dispositifs : –Un fruit pour la récré pour-la-recre II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

28 Outils : –Légumady –Animations INTERFEL Jeu de larbre avec des maternelles II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

29 Jeux « actifs » : –Tête & jambes –BreakFAST –Béret alimentaire II. LEDUCATION NUTRIONNELLE A LECOLE

30 III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

31 1. Construction dun projet de promotion de la santé : stratégie III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

32 La promotion de la santé, cest… Laction de « promouvoir » au sens « dencourager », de « favoriser » sa mise en œuvre, de «soutenir» son développement.* Propose de considérer et dintervenir sur les déterminants de santé autant que possible, en synergie. * Éducation à la santé en milieu scolaire, INPES

33 Les stratégies éducatives doivent être envisagées en parallèle dautres stratégies III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

34 3 déterminants de santé ou leviers daction : –Ressources personnelles des cibles : Développement des connaissances et compétences –Environnement matériel : Ex : offre alimentaire adaptée (pas de vente de petits pains au chocolat etc…), accessibilité de loffre en AP… –Environnement socio-familial : Implication des familles… III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

35 2. La collation matinale : un bien ou un mal ? III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

36 a. Débat III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

37 b. Éléments scientifiques & Éléments de langage III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

38 Origines et mutations France : 1954 (période après-guerre) Consistance : 1 verre de lait Objectif : lutter contre les états de carence (calcium)

39 Aujourdhui : III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

40 Épidémiologie Enfants de 4-10 ans: apports en calcium largement > aux Apports Nutritionnels Conseillés (enquête INCA, 2000) Seuls 7% des enfants de maternelle ne prennent pas de petit- déjeuner (enquête INCA, 2000) En cas de collation, pas de réduction des apports énergétiques du petit-déjeuner et des repas suivants. (enquête INCA, 2000) En revanche augmentation de lapport énergétique journalier de 4% 14,5% des enfants de GS : surcharge pondérale (enquête DREES, ) * Enquête INCA, 2000 III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

41 Lavis des experts : Afssa et Cnsfp Opportunité superflue Composition riche Horaire impertinent Caractère systématique et indifférencié Effet négatif de son institutionnalisation Contre-message nutritionnel III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

42 Lait entier (briquette de 200 ml) + Biscuit type « cookie » (25 g soit 1 biscuit) Rapport aux apports caloriques quotidiens conseillés* Rapport aux apports lipidiques (graisses) quotidiens conseillés* Enfant de 4 ans20% Enfant de 6 ans15%20% * Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3è édition - A. MARTIN, 2000 III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

43 « La collation du matin à lécole […] nest pas justifiée et ne constitue pas une réponse adaptée à labsence de petit déjeuner » AFSSA, 23 janvier 2004 III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

44 Collation : pas responsable à elle seule des surcharges pondérales chez lenfant Affaire délicate : –Objet transitionnel –Articuler lindividuel et le collectif –Articuler le domaine public et la sphère privée Établir un dialogue avec les familles : –Maîtres = acteurs privilégiés III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

45 Compenser avec des actions éducatives autour du petit- déjeuner et de léquilibre alimentaire en général en ciblant des objectifs pédagogiques spécifiques : –Sensoriels : notion des 5 sens –Langagiers : apport dun lexique lié à la découverte des odeurs, saveurs, épices… –Scientifiques : apprentissage à trier et catégoriser les aliments dans leurs familles respectives. III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

46 Quel discours commun tenir ? III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

47 c. Proposition de projet de promotion de la santé autour de la collation matinale III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

48

49 3. Application III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

50 Travail en groupes : –Objectif : amorcer une réflexion mutuelle autour dune problématique, en adoptant une stratégie de promotion de la santé. –Projet planifié sur lannée. III. DE LEDUCATION POUR LA SANTE A LA PROMOTION DE LA SANTE

51 Valérie KLAUSS Fedoua SALIM Khaly CISS Nos coordonnées

52 NOS PARTENAIRES


Télécharger ppt "Animation pédagogique Haguenau Sud CAAPS 2013/14."

Présentations similaires


Annonces Google