La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FMC 03JUIN2010 Dr Guessab,Dr Ait kaci infection chronique à virus C Dépistage, Diagnostic, Traitement Cas clinique commenté FMC 03JUIN2010 Dr Guessab,Dr.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FMC 03JUIN2010 Dr Guessab,Dr Ait kaci infection chronique à virus C Dépistage, Diagnostic, Traitement Cas clinique commenté FMC 03JUIN2010 Dr Guessab,Dr."— Transcription de la présentation:

1 FMC 03JUIN2010 Dr Guessab,Dr Ait kaci infection chronique à virus C Dépistage, Diagnostic, Traitement Cas clinique commenté FMC 03JUIN2010 Dr Guessab,Dr Ait kaci,Dr Bahoura

2 Cas clinique Madame K.H 40ans, transfusée en 1989 suite à une hématémèse en rapport avec un ulcère du bulbe duodénal (Statut sérologique inconnu avant). Adressée par son généraliste devant la découverte Adressée par son généraliste devant la découverte dune sérologie C positive. Cette patient présente une asthénie modérée, lexamen clinique est normal (IMC 23 ) Le bilan biologique montre les résultats suivants : Hb 12,7g/dl, Plaq 150 giga, GB 5700, ASAT 120 UI (3 N) ALAT 80 UI(2N), TP 80% Echographie pas de signes dhépatopathie chronique

3 Le dépistage est il justifié ? A : Oui B : Non C : Sans opinion

4 A : Oui B : Non C : Sans opinion Le dépistage est il justifié ?

5 Qui dépister ? Usagers de drogues IV Piercing et tatouage Transfusion scarification (Hidjama) Piqûre daiguille Texte du consensus.Conférence de consensus des 27 et 28 février gasrœnterol clin Biol. 2002: B Dhumeaux D : Lhépatite C en France. Gastroenterol Clin Biol 2002 ; 26 : B133-B137.

6 Transmission nosocomiale Qui dépister ? Transmission nosocomiale Endoscopie SOINS DENTAIRES hémodialyse Transplantation dorgane Texte du consensus.Conférence de consensus des 27 et 28 février gasrœnterol clin Biol. 2002: B Dhumeaux D : Lhépatite C en France. Gastroenterol Clin Biol 2002 ; 26 : B133-B137.

7 Qui dépister ? Partage intra familial dobjets de toilette susceptibles dêtre contaminant (rasoir, brosse à dent, peigne, pince à épiler, coupe ongles,...) Texte du consensus.Conférence de consensus des 27 et 28 février gasrœnterol clin Biol. 2002: B Dhumeaux D : Lhépatite C en France. Gastroenterol Clin Biol 2002 ; 26 : B133-B137.

8 Ne pas oublier Qui dépister ? Ne pas oublier Patients infectés par le virus du VIH et/ou par le VHB Partenaires sexuels des personnes atteintes dhépatite C Symptômes -Patients ayant un antécédent dictère non expliqué -Patients ayant une élévation même minime des transaminases -Patients ayant une asthénie inexpliquée -Atteintes extrahépatiques liées avec certitude au VHC Cryoglobulinémies mixtes : 40-80%.Hépatite C. dépistage. Mémo à lusage des médecins. document à lusage des médecins édité par le CFES. Déc. 2001

9 Que signifie la présence des AC anti VHC ? A-Infection active B-Infection guérie C-Faux positifs D-Faux négatifs

10 A-Infection active B- Infection guérie C-Faux positifs D-Faux négatifs FAUX NEGATIFS -hémodialysé -greffé -immunodéprimé -infection aiguë. Que signifie la présence des AC anti VHC ?

11 Histoire Naturelle Normal liver Acute infection Chronic infection (80%) Chronic hepatitis Infection resolves spontaneously (20%) Cirrhosis (20%) HCC (1–4% per year) Decompensation (~20%) Slowly progressive (~75%) Stable hepatitis (80%) Rate of disease progression (Fast) (Slow) 20 years after infection Alcohol use, co-infection with HIV or hepatitis B virus 30 years after infection Female sex, young age Lauer G & Walker B. N Engl J Med 2001; 345: 41 HCC = hepatocellular carcinoma

12 Notre patiente a une sérologie C positive(Test Elisa de III génération) Quel est lexamen de deuxième intention? A-faire une sérologie avec une technique différente B-demandez une charge virale C-demandez une PCR qualitative D-demandez une PCR en temps réel

13 A-faire une sérologie avec une technique différente B-demandez une charge virale C-demandez une PCR qualitative D-demandez une PCR en temps réel Notre patiente a une sérologie C positive(Test Elisa de III génération) Quel est lexamen de deuxième intention?

14 Les tests de PCR HCV RNA IU/mL 615 IU/mL7.7 million IU/mL Bayer bDNA 3.0 SuperQuant 50 copies/mL100 million copies/mL Roche COBAS AMPLICOR HCV MONITOR Test, v IU/mL IU/mL Roche AMPLICOR HCV MONITOR ® Test, v IU/mL IU/mL Roche COBAS TaqMan HCV Test 15 IU/mL 100 million IU/mL 1. Roche Molecular Diagnostics 2., J-M. Hepatology 2002; 36: S65

15 Rôle des différents tests dans la prise en charge De infection virale C Strader D, et al. Hepatology 2004; 39: 1147 MéthodeDépistageConfirme Durée du TRT Evalue la réponse au traitement Prediction réponse soutenue AC anti VHC (EIA) HCV RNA PCR Qualitative HCV RNA PCR Quantitative HCV genotype X X X X XX X X Temps réel

16 Notre patiente: PCR en temps réel = UI/ml Quel(s) examen(s) complémentaire(s) prescrire Notre patiente: PCR en temps réel = UI/ml Quel(s) examen(s) complémentaire(s) prescrire A-Bilan hépatique complet, TP,NFS(plaquettes) B-Echographie abdominale C-Génotype du VHC D-PBH Texte du consensus.Conférence de consensus des 27 et 28 février 2002.gasrœnterol clin Biol. 2002: B

17 Notre patiente: PCR en temps réel = UI/ml Quel(s) examen(s) complémentaire(s) prescrire Notre patiente: PCR en temps réel = UI/ml Quel(s) examen(s) complémentaire(s) prescrire Texte du consensus.Conférence de consensus des 27 et 28 février 2002.gasrœnterol clin Biol. 2002: B A-Bilan hépatique complet, TP,NFS(plaquettes) B-Echographie abdominale C-Génotype du VHC D-PBH

18 PBH faite PBH faite Notre patiente génotype 1 hémostase correcte,échographie normale, Pas de Pas de co-morbidité

19 F1 F3 F4 F 2 SCORE DE METAVIR

20 SCORE DE METAVIR Notre patiente F1 F3 F4 F 2

21 Comment traiter lhépatite chronique C ? Traitement Peg-Interfeon-alfa 2a = 180 µg/semaine Peg-Interfeon-alfa 2a = 180 µg/semaine Ribavirine G 1, 4,5,6: mg/j Ribavirine G 1, 4,5,6: mg/j G2 et 3 : 800 mg/jour G2 et 3 : 800 mg/jour ou ou Peg-Iterferon-alfa 2b = 1,5 µg/kg/semaine Ribavirine 800 mg/j en dessous de 65 kg, mg entre 65 et 85 kg mg entre 65 et 85 kg mg au-delà mg au-delà G1, G4,G5,G6 = 48 semaines G1, G4,G5,G6 = 48 semaines G2 et G3 = 24 semaines Hadziyannis et al. Ann Intern Med

22 FATIGUE DEPRESSION TR HEMATOLOGIQUES SYNDROME PSEUDOGRIPPAL 100% 48 Sem | 12 Sem PRINCIPAUX EFFETS INDÉSIRABLES SOUS IFN-PEG-RIBAVIRINE

23 Après 12 semaines de traitement la charge virale est Indétectable en PCR temps réel Comment jugez vous ce type de réponse ? A-réponse virologique soutenue B-réponse virologique précoce complète C-réponse virologique précoce partielle D-Non réponse

24 Après 12 semaines de traitement la charge virale est Indétectable en PCR temps réel Comment jugez vous ce type de réponse ? A-réponse virologique soutenue B-réponse virologique précoce complète C-réponse virologique précoce partielle D-Non réponse

25 définitions S 4 et S 12 définitions S 4 et S 12 HCV RNA decrease (IU/mL) ETR SVR Weeks 0 12 Undetectable HCV RNA (<50 IU/mL) 0 RVR = rapid virological response cEVR = complete early virological response >2 log 10 24

26 Refining definitions of virological response at week 4 and week 12 HCV RNA decrease (IU/mL) ETR SVR Weeks 0 12 Undetectable HCV RNA (<50 IU/mL) 0 RVR = rapid virological response cEVR = complete early virological response >2 log 10 pEVR = partial early virological response 24

27 AC anti VHC Négatif Immunodéprimés Greffe Dialyse Positif PCR temps réel Positive 80% Négative 20% = Guérie Génotypage PBH ou tests non invasifs TRT de 12 mois PCR temps réel S 12 TRT de 6 mois


Télécharger ppt "FMC 03JUIN2010 Dr Guessab,Dr Ait kaci infection chronique à virus C Dépistage, Diagnostic, Traitement Cas clinique commenté FMC 03JUIN2010 Dr Guessab,Dr."

Présentations similaires


Annonces Google