La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Stage TNI Jeudi 3 février 2011 1Florence Allora - CPC EPS Trappes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Stage TNI Jeudi 3 février 2011 1Florence Allora - CPC EPS Trappes."— Transcription de la présentation:

1 Stage TNI Jeudi 3 février Florence Allora - CPC EPS Trappes

2 2

3 LOGIQUE INTERNE : Motricité inhabituelle et risquée Activité de pilotage supposant la maîtrise de l’équilibre, de la propulsion, de la direction d'un engin dans un environnement pouvant être chargé d'incertitude Activité à forte coloration émotionnelle : risque de chutes désir de vitesse Ce qui pose problèmes aux enfants : Se créer un mode nouveau de déplacement fondé sur : - un nouvel équilibre - de nouvelles coordinations * remise en cause de la propulsion de marcheur et construction d'une propulsion de patineur  supprimer le réflexe de marche  accepter la glissade  prendre une impulsion pour glisser sur 1 patin, 2 patins * maîtriser des trajectoires variées * créer un espace de déplacement arrière spécifique * dissocier le train porteur du train supérieur •prise de risques :  rechercher l'efficacité  nouvel équilibre  rechercher la maîtrise de la vitesse  problèmes fondamentaux : 1.prise de risques 2.maîtrise de la vitesse 3.déplacement en orientation arrière ENJEUX DE L'ACTIVITÉ -plan moteur développer la maîtrise * de l'équilibre * de la coordination •des dissociations segmentaires - plan affectif développer la maîtrise des réactions émotionnelles : * prendre un risque acceptable •plaisir de s'éprouver - plan social quand on aborde des activités institutionnalisées (patinage artistique, hockey…)  respect des codes  respect des règles - plan physiologique développement : musculaire et cardio-vasculaire adaptation à l'effort RESSOURCES MOBILISÉES - au niveau bio-informationnel construction de nouveaux équilibres Statiques ……dynamiques permettant de créer des réponses adaptées à des situations nouvelles (ski, vélo) - au niveau affectif assurer la prise de risques inhérente au patinage contrôle de soi : * prise de risques * résistance à l'émotion - au niveau mécanique * nouveaux équilibres * dissociation bras/jambes * coordination des actions (hockey…) 3Florence Allora - CPC EPS Trappes

4 Encadrement et Sécurité Circulaire du 4 décembre 2007 Bien que le patinage sur glace ne soit pas classé dans les activités à encadrement renforcé, les difficultés de gestion de son enseignement avec une classe entière peuvent nécessiter la présence d’un intervenant supplémentaire bénévole, à défaut d’un professionnel rémunéré. Dans ce cas, l’annexe « patinage sur glace » sera jointe à la fiche école. L’ensemble sera transmis à l’IEN. Dans le cadre des projets EPS en activité de patinage sur glace, j’autorise l’agrément d’intervenants bénévoles pour aider l’enseignant dans la mise en ouvre de la séance auprès des enfants, aux conditions suivantes : - que le projet pédagogique fasse apparaître la nécessité de cet encadrement supplémentaire - que les compétences de ces intervenants aient été vérifiées (cf annexe à la fiche école): · temps d’information · aisance suffisante en patinage sur glace : un test permettra de vérifier les compétences suivantes en patinage sur glace : - patiner et glisser de façon aisée en ligne droite sur 15 mètres - effectuer un slalom en contournant des plots - s’arrêter dans une zone restreinte - Ou présentation d’un brevet de patinage ou de tout autre document attestant des compétences en patinage sur glace. - pour les accompagnateurs bénévoles, « la souscription d’une assurance responsabilité civile et d’une assurance individuelle accidents corporels est recommandée » (ref : BO n° 7 du 23 septembre 1999 sur les sorties scolaires) L’Inspecteur Equipement des élèves : gants et casque 4Florence Allora - CPC EPS Trappes

5 LA PLACE DE L’ACTIVITE DANS LES PROGRAMMES B.0 Juin 2008 MaternelleElémentaire Pratique d’activités physiques libres ou guidées ( déplacements, équilibres) - réaliser une performance mesurée Acquérir une image orientée de son corps - adapter ses déplacements à différents types d'environnements Pratique d’activités qui comportent des règles - Coopérer et/ou s’opposer individuellement ou collectivement Activités d’expression à visée artistique - concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, ou esthétique Les compétences visées, activités et niveaux à atteindre sont en interaction permanente. À chaque cycle, ces compétences, de nature identique, se situent à des niveaux de maîtrise différents, et dans différentes activités. 5Florence Allora - CPC EPS Trappes

6 Inscrire sa classe dans un projet d’EPS  Place dans le projet d’école, de cycle, de classe  Programmation dans le cadre des 108 h d’EPS annualisées  Sur un module d’apprentissage de 10 à 15 séances en élémentaires ( Minimum 6 à 7 en maternelle) 6Florence Allora - CPC EPS Trappes

7 1 er temps : « Pour entrer dans l’activité et construire du sens » 1/2 séances 2 ème temps : « Pour voir où on en est, résoudre un problème » 1 séance 3 ème temps : « Pour apprendre et progresser, construire des savoirs » entre 5 et 10 séances 4 ème temps : « Pour mesurer ses progrès, évaluer les savoirs » 1 séance 5ème temps : « Pour donner du sens aux apprentissages » 1 séance Des situations globales Une situation de référence Des situations organisées par objectifs et par ateliers Une situation de référence Des situations finalisées Jeux traditionnels : Jacques à dit / 1,2,3 soleil/ … Relais Parcours Enchaînement d’actions Equilibre Direction/ rotation Propulsion Impulsion Freinage Parcours Enchaînement d’actions Rencontre ou démonstration PHASE DE DECOUVERTE PHASE DE STRUCTURATION PHASE DE REINVESTISSEMENT Alterner les moments de verbalisation (avant et après la séance) et les moments d’actions motrices Evaluation diagnostiqueEvaluation formativeEvaluation sommative MODULE D’APPRENTISAGE 7Florence Allora - CPC EPS Trappes

8 AVANT LA SEANCE, EN CLASSE •En début de module, présenter l’activité support, faire des recherches documentaires, … Et présenter la finalité du module (rencontre, spectacle, démonstration…) •Présenter la séance :  Repartir de ce qui a été vécu à la précédente séance ( photos, dessins).  Expliquer ce que l’on va apprendre.  Lire les règles des jeux éventuellement.  Expliquer le déroulement.  Faire les équipes.  Présenter et expliquer des grilles de score s’il y en a. => Donner du sens à l’activité PENDANT LA SEANCE •Gérer l’espace : Repérage clair des lieux de regroupement, des points de départ, des limites des jeux •Gérer le temps : 2/ 3 du temps d’activité pour chaque enfant sur la durée totale de la séance Signaux sonores clairs pour les rotations, les regroupements, … •Gérer le groupe : Garder la même organisation (équipes par exemple ) pour tout le module •Structurer la séance : ENTREE DANS L ACTIVITE  Activit é collective en lien avec l ’ activit é qui va suivre : (ex jeux traditionnels collectifs SITUATIONS D ’ APPRENTISSAGE : sous la forme d’ateliers par exemple  En lien avec les objectifs à atteindre  Faire vivre plusieurs fois la même situation  Temps rapide de verbalisation pour faire é merger les trouvailles,  Faire mettre en pratique imm é diatement  Apporter une ou plusieurs variantes en jouant sur les variables ( corps, espace, temps, les autres, le milieu, les objets, l ’ imaginaire) RANGEMENT DU MATERIEL FIN DE LA SEANCE (peut être fait en classe) •Revenir sur ce qui a é t é appris, les découvertes … •Se projeter sur ce que l ’ on va faire la fois prochaine, pour progresser 8Florence Allora - CPC EPS Trappes

9 APRES LA SEANCE : •Cahier d ’ EPS sur lequel on é crit ses performances, ses progrès, on raconte ses é motions, … •En maternelle : r é alisation d ’ un album é cho ( Cf : Philippe Boisseau ) => Mises en lien dans le cadre d ’ un projet pluridisciplinaire avec les autres domaines d ’ apprentissage ( connaissance du corps, travail sur la r è gle, … ) EVALUATION : Pour les enfants : des crit è res de r é ussite clairs pour qu ’ ils puissent mesurer leurs progr è s ( grille d ’ auto- é valuation à compléter à l’issue des séances) Pour le ma î tre : à partir de grilles de performance, de grilles d ’ observation 9Florence Allora - CPC EPS Trappes

10 10Florence Allora - CPC EPS Trappes

11 11Florence Allora - CPC EPS Trappes

12 12Florence Allora - CPC EPS Trappes

13 13Florence Allora - CPC EPS Trappes

14 14Florence Allora - CPC EPS Trappes

15 15Florence Allora - CPC EPS Trappes

16 ACTIVITE DE GLISSE : PATINAGE A LA MATERNELLE EQUILIBRE •Je me d é place à « 4 pattes ». •Je me rel è ve et je tiens debout. •Je me rel è ve avec une chaise-luge et je marche. •Je marche d ’ une chaise-luge à une autre. •Je me rel è ve seul lorsque je tombe. PROPULSION •Je traverse la largeur de la piste. •Je pousse un camarade qui est assis sur une chaise-luge. •Je tire un camarade qui est assis sur une chaise-luge. •Je tire un camarade à l ’ aide d ’ un objet (cerceau, crosse … ). •Je me laisse glisser lorsqu ’ un camarade me tire. •Je pousse et je vais vite. •Je pousse et je me laisse glisser. •Je pousse et je fais le « citron ». ROTATION •Je rentre dans le cerceau et je tourne. •Je marche autour du cerceau. •Je pousse et je glisse autour du cerceau. •Je pousse et je tourne sur moi-même. IMPULSION •Je passe par-dessus un objet. •Je saute par-dessus un objet. •Je saute « pieds joints » par-dessus un objet. •Je pousse, je glisse, je saute et je glisse. FREINAGE •Je m ’ arrête contre la barri è re avec les mains. •Je ralentis et je m ’ arrête entre 2 plots. •Je joue aux jeux de crosses. 16Florence Allora - CPC EPS Trappes

17 Pilier 1. Maîtrise de la langue française Reformuler les consignes de l'adulte Dire ce que l'on fait ou ce que fait un camarade Etre capable de rappeler un événement vécu collectivement (parcours, jeu...) Rendre compte d'une séance Connaître et utiliser à bon escient le vocabulaire lié à l’activité Pilier 2. La pratique d'une langue vivante étrangère Savoir décrire quelques éléments liés à l’activité. (glace, patin, lame, patinoire, patineur…) Savoir exprimer des actions (glisser, freiner, déraper, s auter, tourner, tomber…) Pilier 3. Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Le corps humain : ses différentes parties, les muscles Les différents états de l’eau Les patins : schéma et étude des carres. La notion de vitesse Les compétences du socle commun et Le patinage sur glace Pilier 7 : L'autonomie et l'initiative Apprendre à maîtriser ses réactions émotionnelles, Apprendre à maîtriser son équilibre et à s’adapter à l’environnement Développer des capacités de contrôle postural et de coordination, Apprendre à mettre en relation une action et son résultat pour mieux comprendre sa motricité et la faire progresser. Pilier 4. La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication Prendre des photos avec différents points de vue, utiliser le zoom. Recopier un texte sur ordinateur et y insérer une photo pour un compte rendu. Pilier n° 5 : La culture humaniste Arts visuels : La représentation du mouvement dans les arts. L’eau, le bleu. Géographie : Savoir situer la patinoire dans son environnement. Les grandes équipes de hockey, les grandes nations du patinage (lien ou pas avec leur climat) Histoire : L’histoire du patin. Les différentes disciplines Les grands et grandes patineurs et patineuses (Candeloro, Bonaly, Joubert, Nathalie Péchalat/Fabian Bourzat/ Florent Amadio. Pilier 6 Les compé tences sociales et civiques Apprendre à porter secours : Prendre conscience des risques nécessitant le respect des consignes de sécurité. Education à l’environnement : L’eau potable. Responsabiliser l’enfant par rapport à ses camarades : « je patine en faisant attention aux autres » Coopérer : aider pour le laçage des patins, aider un camarade à se relever. 17Florence Allora - CPC EPS Trappes


Télécharger ppt "Stage TNI Jeudi 3 février 2011 1Florence Allora - CPC EPS Trappes."

Présentations similaires


Annonces Google