La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le consommateur Préférences et choix des consommateurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le consommateur Préférences et choix des consommateurs."— Transcription de la présentation:

1 Le consommateur Préférences et choix des consommateurs

2 Principales questions : Comment modéliser les décisions des consommateurs ?  Quels biens vont-ils consommer ?  Combien vont-ils épargner ?  Quels actifs financiers vont-ils choisir pour placer leur épargne ?

3 Principe général : Un consommateur rationnel choisira toujours le meilleur panier de biens parmi ceux qu’il peut acquérir

4 Il faut donc définir : Ce que l’on entend par rationnel (Auj.) Ce que l’on entend par meilleur (Auj.)  Préférences des consommateurs Ce que l’on entend par ceux qu’il peut acquérir (cours suivant)  Quelles sont ses contraintes ?

5 Les 3 principes du comportement  Coûts d’opportunité  « No free lunch »: coût de la renonciation à un usage alternatif  Exemple d’une année d’études à Sciences-Po  Optimisation sous contrainte  Obtenir la meilleure production (conso) au moindre coût  Exemple: Sortir pour 20 € (rationalité)  Raisonnement à la marge  La décision se fait sur la dernière unité produite/consommée  Exemple: Combien de parts de gâteau manger?

6 Les préférences des consommateurs L’utilité comme mesure du bien-être  Utilité cardinale / Utilité ordinale  Utilité totale / Utilité marginale

7 Historique de l’utilité Trouve sa source dans l’utilitarisme Jeremy Bentham ( ) : c’est « la propriété de tout objet [-] de produire du plaisir, du bien ou du bonheur. » Jevons (1835 – 1882) : père de la révolution marginaliste, extension du concept d’utilité au comportement du consommateur

8 L’utilité cardinale L’utilité cardinale attribue une valeur caractérisant le niveau de satisfaction associée à la consommation d’un (panier de) bien(s). Hamburger (nombre) Utilité totale Utilité marginale L’utilité totale caractérise la somme des niveaux de satisfaction associée à la consommation de plusieurs biens. L’utilité marginale est l’accroissement d’utilité résultant de la consommation d’une unité supplémentaire du bien.

9 L’utilité totale Um=10 Um=5 Um=3 Um=1

10 L’utilité marginale L’utilité marginale du bien (hamburger) diminue à mesure que la quantité consommée de ce bien augmente. C’est ce que nous appelons la loi de décroissance de l’utilité marginale.

11 L‘utilité marginale L'utilité marginale d’un bien (Um) mesure la variation de l'utilité totale (  U) découlant d'une petite variation de la quantité de bien 1 consommée (  x )

12 L’utilité ordinale L’utilité comme façon de décrire les préférences Ce qui importe n’est pas la quantification de l’utilité, mais la classification de l’utilité traduisant analytiquement les préférences ordinales de consommateurs.

13 Les préférences des consommateurs Hypothèses :  Les agents peuvent toujours classer les différents paniers  Leurs préférences sont transitives :

14 Notion de courbe d’indifférence Chips Coca Intuitivement, et en retenant l’hypothèse de non satiété, lequel de ces exemples traduit des utilités totales identiques?

15 L’utilité totale

16

17 Les courbes d’indifférence

18

19

20 Les courbes d’indifférence sont une représentation graphique des préférences Définition : Une courbe d’indifférence représente l’ensemble des paniers de biens dont la consommation procure exactement le même niveau d’utilité au consommateur

21 Exemple de courbe d’indifférence chips Coca A B C Les points A, B et C me procurent une utilité identique. Simplifions: deux produits à la fois

22 Généralisation Par hypothèse : Les préférences sont convexes Bien 1 Bien 2 U=10 y1y1 y2y2  Y x1x1 x2x2  X U(x 1,x 2 ) = U(y 1,y 2 )

23 Convexité des préférences Q Chips Q Coca A B C D E Initialement, je me situe au point A. En allant vers le point E, je suis prêt à laisser de moins en moins de coca pour obtenir la même quantité supplémentaire de chips. Ceci est conforme à la loi de décroissance de l’utilité marginale

24 Incompatibilité de la concavité des préférences avec la LDUM Q Chips Q Coca A B C D E Initialement, je me situe au point A. En allant vers le point E, je suis prêt à laisser de plus en plus de coca pour obtenir la même quantité supplémentaire de chips. Ceci est incompatible à la loi de décroissance de l’utilité marginale

25 Différentes courbes d’indifférence Une courbe traduit le même niveau de satisfaction (les points A, B, C) Chips Coca A C B D E Utilité U1U1 U2U2 U3U3 U3U3 U2U2 U1U1 La satisfaction du consommateur augmente au fur et à mesure que l’on passe à des courbes d’indifférences situées plus haut vers la droite. Que vous inspirent les points D et E ?

26 Les courbes d’indifférence Bien 1 Bien 2 U=10 x1x1 x2x2  X U(x 1,x 2 ) < U(y 1,y 2 ) U=15 y1y1 y2y2 Y 

27 Propriétés des courbes d’indifférence Plus elles sont loin (proche) de l’origine, plus (moins) l’utilité est importante Elles ont une pente négative Elles sont convexes Elles n’ont aucune intersection

28 Les substituts parfaits Bien 1 Bien 2 U(x 1,x 2 ) = a x 1 + b x 2 U = 20 U = 10

29 Les compléments parfaits Bien 1 Bien 2 U(x 1,x 2 ) = min( x 1, x 2 ) U = 5U = 15

30 Notion de taux de substitution De combien suis-je prêt à substituer de coca pour avoir plus de chips ? chips Coca B A Le taux de substitution mesure la variation de coca que je suis prêt à céder pour obtenir une unité supplémentaire (e.g. 1 paquet) de chips: (1-5) / (5-2) = -(4/3)

31 Le Taux de Substitution entre les biens B1 B2 U=10 y1y1 y2y2  Y x1x1 x2x2  X  B2 (+)  B1 (-)

32 Notion de taux marginal de substitution Q Chips Q Coca Primo: Rappelons-nous la loi de décroissance de l’utilité marginale ! De combien suis-je prêt à substituer de coca pour avoir plus de chips ? Secundo: nous observons que le taux de substitution change continuellement d’un point à l’autre (de A vers B, de B vers C, etc.) A B C D E Tertio: le taux marginal de substitution caractérise la pente de la tangente en un point (A, B, C, etc.) située sur la courbe d’indifférence

33 Le Taux Marginal de Substitution (TMS) B1 B2 U=10 x1x1 x2x2  X TMS (X) = Pente de U en X = -p y1y1 y2y2  Y TMS (Y) = Pente de U en Y = -p’ - p 1 - p’ 1

34 Retour sur l'Utilité Marginale Rappel : L'utilité marginale du bien 1 (U 1 ) mesure la variation de l'utilité globale (  U) découlant d'une petite variation de la quantité de bien 1 consommée (  x 1 )

35 Utilité marginale et TMS Rappel : Tous les paniers d'une même courbe d'indifférence apportent la même utilité. Ainsi, si les paniers (x 1, x 2 ) et (x 1 +  x 1, x 2 +  x 2 ) sont sur la même courbe d'indifférence, on doit avoir : La variation de l'utilité globale  U est nulle

36 Utilité marginale et TMS Variation de l'utilité globale due à la variation de la quantité de bien 1 consommée Variation de l'utilité globale due à la variation de la quantité de bien 2 consommée

37 Utilité marginale et TMS Remarque : Le TMS est égal au rapport des utilités marginales (Par convention, on considère la valeur absolue du TMS)

38 Termes à retenir Utilité cardinale, totale (ou globale), marginale, ordinale Courbe d’indifférence Convexité des préférences Taux de substitution, taux marginal de substitution, ou TMS TMS =

39 Nous avons déjà considéré les préférences. Il nous faut maintenant poser le problème des ressources rares. La contrainte budgétaire

40 La principale ressource du consommateur n’est autre que son budget. Ce budget étant limité, il agit comme une contrainte sur le choix du consommateur. La contrainte budgétaire

41 Chaque consommateur dispose d’un revenu (R) pour financer ses achats On ne prend pas en compte la possibilité d’épargner une partie du revenu pour le dépenser plus tard (cadre d’analyse statique) Le consommateur maximise donc son utilité en dépensant l’intégralité de son revenu (il sature sa contrainte)

42 La contrainte budgétaire Lorsqu’il n’a que 2 biens, cette contrainte devient : La contrainte budgétaire d’un consommateur s’écrit :

43 La droite de budget Prix du repas 50 F Prix du film 100 F Nb Repas NB Films Prix de la séance : 10 Prix du repas : 5 R = 5 x x 2 = 50 Revenu : 50 A B C D E F

44 Construction graphique Bien 1 Bien 2  Quantité maximum que l’agent peut consommer de bien 1 La droite de budget

45 Construction graphique Bien 1 Bien 2  Quantité maximum que l’agent peut consommer de bien 2  La droite de budget

46 La contrainte budgétaire Bien 1 Bien 2   Droite de Budget

47 La droite budgétaire Bien 1 Bien 2   Elle a pour origine = R/P B1 Elle a pour pente= ΔV / ΔH = - (R/P B1 ) / (R/P B2 ) = - (R/P B1 ) × (P B2 /R) = - (P B2 / P B1 ) Elle s’écrit:

48 Q1Q1 Q2Q2 Tout point en deçà de la ligne est financièrement possible, mais je ne dépense pas l’ intégralité de mon budget (C,D). Tout point au delà de la ligne est financièrement impossible (H,G). C E F H D G La contrainte budgétaire Tout point sur la droite de budget m’apportera le maximum de satisfaction (E,F).

49 La contrainte budgétaire Construction graphique Bien 1 Bien 2   Droite de Budget Ensemble budgétaire

50 La contrainte budgétaire La position de la droite de budget dépend :  Du montant de revenu disponible (R)  Des prix des deux biens (P 1 et P 2 )

51 La contrainte budgétaire Diminution du revenu (R) Bien 1 Bien 2

52 La contrainte budgétaire Augmentation de P 2 Bien 1 Bien 2

53 Le choix du consommateur Quel panier choisir ? Bien 1 Bien 2 U=10  U=20 U=5 P Panier optimal

54 Le choix du consommateur Bien 1 Bien 2 U=10  P La droite de budget est tangente à U au point P Définition du TMS au point P !!!

55 Le choix du consommateur Récapitulons calmement …  Le panier optimal P se situe au point de tangence entre U et la droite de budget Donc, au point P, la pente de U est égale à la pente de la droite de budget

56 Le choix du consommateur Récapitulons calmement …  La pente de U au point P est égale, par définition, au TMS au point P (S2) Donc, au point P, le TMS est égal à la pente de la droite de budget

57 Le choix du consommateur Récapitulons calmement …  La pente de la droite de budget est égale à – P 2 / P 1 (rapport des prix) Donc, au point P, le TMS est égal au rapport des prix

58 Le choix du consommateur Conclusion Le consommateur choisit le panier P qui maximise son utilité en égalisant le TMS (le rapport des utilités marginales) au rapport des prix

59 Signification de la concavité des préférences sur le choix du consommateur Q repas Q films A   D  E C   B En cas de concavité des préférences, le consommateur rationnel choisira une solution en coin. La convexité des préférences assure que les consommateur a une préférence pour les mélanges.

60 La fonction de demande du consommateur Le choix du panier optimal du consommateur dépend de son revenu et des prix des biens La fonction de demande du consommateur exprime les quantités optimales consommées de chaque bien en fonction des prix et du revenu auxquels le consommateur est confronté

61 Les effets sur la demande d'une variation du revenu Bien 1 Bien 2 P U=10  U=15  P' U=18  P'' Chemin d'expansion du revenu (Courbe de consommation - revenu)

62 La courbe d'Engel Bien normal Revenu Bien 1

63 La courbe d'Engel Bien inférieur Revenu Bien 1

64 Les effets sur la demande d'une variation du revenu Remarques :  Lorsque les biens sont normaux, leur demande augmente lorsque le revenu s'accroît  Il existe des biens dits inférieurs dont la demande diminue lorsque le revenu s'accroît (ex. pain et viande)  Si l'on relie les différentes quantités demandées d'un bien lorsque le revenu varie, on obtient la courbe d'Engel

65 Le chemin d’expansion du prix Bien 1 Bien 2 U=15  P' U=10  P U=20  P'' Chemin d'expansion du prix (Courbe de consommation – prix)

66 Les effets sur la demande d'une variation des prix Remarques :  Généralement, la demande d'un bien varie en sens inverse de son prix (effet de substitution)  Il existe des biens dits biens de Giffen dont la demande évolue dans le même sens que le prix (effet revenu)  Si l'on relie les différentes quantités demandées d'un bien lorsque son prix varie, on obtient la fonction de demande

67 La fonction de demande Ensemble des autres biens DVD Quantité demandée de DVD Prix du DVD E2E2 E3E3 40 E’ 1 70 E’ 2 30 E’ 3 E1E1

68 La fonction de demande Prix du bien 1 Quantité du bien 1


Télécharger ppt "Le consommateur Préférences et choix des consommateurs."

Présentations similaires


Annonces Google