La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La réponse électrodermale Bases physiologiques méthodologie utilité clinique M.C.PELIER-CADY P.LONCHAMPT CHRU ANGERS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La réponse électrodermale Bases physiologiques méthodologie utilité clinique M.C.PELIER-CADY P.LONCHAMPT CHRU ANGERS."— Transcription de la présentation:

1 La réponse électrodermale Bases physiologiques méthodologie utilité clinique M.C.PELIER-CADY P.LONCHAMPT CHRU ANGERS

2 Un peu dhistoire 1879: mise en évidence de certaines propriétés électriques de la peau par Vigouroux 1888: Féré montre que la peau traversée par des petits courants présente une résistance électrique qui diminue si le sujet est stimulé. Il propose une hypothèse vasculaire pour expliquer ce réflexe psychogalvanique. 1890: Tarchanoff montre quil existe une petite différence de potentiel entre deux points de la peau et que ce potentiel varie si le sujet est stimulé; Il propose une hypothèse basée sur la variation de perméabilité dune membrane sélective. 1927: Darrow montre clairement que ces variations des propriétés électriques cutanées sont liées à lactivité des glandes sudoripares. De nombreux travaux ultérieurs confirmeront cette hypothèse et établiront que cest le système sympathique qui constitue la voie efférente de cette réaction

3 Les glandes sudoripares

4 Effet d un garrot ischémique sur la SSR 1 A 30 sec

5 1 µ A Rc Mesure des variations de la résistance cutanée Mesure des variations du potentiel cutané Enregistrements de la réaction cutanée sympathique

6 Problème didentité Les dénominations de la réponse cutanée Les variations de résistance cutanée *Skin resistance response=Réaction de résistance cutanée *Psychogalvanic skin réflex=Réflexe psychogalvanique *Galvanic skin reflex=Réflexe galvanique Les variations de potentiels *Skin potential response= Potentiel cutané *evoked reflexsympathetic response=Pot. Évoq.Cutané sympathique *Sympathetic skin response= Réponse cutanée sympathique *Peripheral autonomic nsurface potential=Potentiel végétatif *Electrodermal reflex activity response=Réponse électrodermique *Sympathetic skin response (SSR)=Réponse cutanée sympathique (La liste nest sans doute pas exhaustive)

7 Le contrôle central Le fait que la réponse électrodermale soit liée à des réactions dorientation à connotation émotionnelle a conduit demblée à penser que ce phénomène végétatif était sous le contrôle du système nerveux central. On a montré limplication : - de la réticulée. - de lhypothalamus - du système limbique (amygdale –hippocampe) - du cortex frontal Ce mécanisme du contrôle central est complexe et à ce jour pas totalement élucidé. Il est clair que cest à ce niveau du mécanisme quon peut imputer la grande variabilité du phénomène.

8 Tableau des paramètres d après Amarenko

9 SNC afférences 1500 ms ms 15 ms 100ms ms 580ms Participation des différentes étapes du mécanisme à la latence de la SSR poignet efférences poignet glandes stim

10 Une application tardive à la neurophysiologie De sa mise en évidence au 19ème siècle jusqu aux années 60 du siècle dernier létude de la réaction électrodermale a été largement utilisée dans le domaine de la neuropsychologie expérimentale ou clinique. Il y avait là un moyen simple de quantifier des réactions émotionnelles, dalerte ou dorientation. Il semble quactuellement (depuis les années 80), apparaît une orientation plus nettement neurophysiologique et neuro clinique. Ceci est sans doute lié au fait que nos connaissances relatives aux mécanismes physiologiques se sont précisées.

11 A B C D StimulationEnregistrement A: Stimulation électrique B: Stimulation auditive C: Inspir. / Exp. forcées D: réactions psychiques figure 2

12 Paramètres d enregistrement *Ampli: de 0.1 à 2 mV/ Cm *Balayage: 1 sec / Cm *Filtre: Hz (passe bas) *allongé *Pièce calme *Pénombre *t° ambiante chaude : 25°

13 Morphologie des SSR N P P N P

14 Potentiels de paume

15 Référence Les potentiels du dos de la main

16 Stimulation électrique de nerf d intensité croissante 1 A

17 Relation entre latence et intensité des stimulations électriques de nerfs 1 A Non douloureuses Désagréables

18 Enregistrement aisselle et paume 1 A

19 Vitesse de conduction des fibres fines amyéliniques t V= 51 cm/ 400mec= 1.3 m/sec

20 Enregistrements paume et plante paume plante Stim. Médian 1.4 sec. 2.1 sec.

21 A

22 Latence réponse expiratoire 1.8 sec

23 Le phénomène d habituation 1 A 2 minutes 2 stim. /minute

24 Efficacité des tonalités des stimulations sonores 110 dB click pip burst 1.4 sec

25 Intensité sonore( burst) dB

26 Applications neuropsychologiques Marqueur quantifiable dorientation de lattention et des réactions émotionnelles la SSR a été utilisé dans de nombreuses situations expérimentales et cliniques. Dépression Anxiété Troubles de lattention (enfants hyperactifs) Schizophrénie Démences ……… Et bien entendu:la « machine à détecter le mensonge » qui a été à lorigine du succès grand public de la SSR

27 Application neurologique Les neuropathies impliquant les petites fibres. Neuropathie diabétiques Neuropathies alcooliques Algodystrophies Dysautonomies (n explore que le système sympathique cholinergique) Létude de limpuissance A la recherche d une cause neurogène Les lésions du système nerveux: Lésions spinales Lésions plexuelles Situations diverses

28 Si toutes les racines envoient des fibres sympathiques vers le ganglion stellaire plus de 80 % de l innervation sympathique du MS passe par C8-D1

29 spontanée 7

30 1 2 1A 2A 3A AB 1B 3B 2B C5 3 C6 C7 C8 D1

31 Pour conclure Lenregistrement de la SSR est un moyen simple et non invasif détude électrophysiologique du système nerveux. Il peut être envisagé comme un examen de routine dans les neuropathies à la recherche datteinte des petites fibres. Il reste cependant un moyen peu nuancé dans la mesure où les paramètres mesurables sont peu sensibles et fluctuants. Seules l abolition ou une asymétrie franche d amplitude est significative Dans bien dautres situations particulières et en particulier dans des atteintes traumatiques, il peut rendre des services utiles. Il faut savoir y penser.


Télécharger ppt "La réponse électrodermale Bases physiologiques méthodologie utilité clinique M.C.PELIER-CADY P.LONCHAMPT CHRU ANGERS."

Présentations similaires


Annonces Google